Nouvel eBook majeur : cacherout, fausse doctrine et accusations contre les Juifs et Rabbins…?

Août 20, 2020

Man hands holding a crumpled blank piece of paper for ad on a gray background

Dans l’étude de la Torah de cette semaine (paracha Choftim), en Deutéronome 16:18 nous lisons :

« Tu institueras des juges et des policiers dans toutes les villes que l’Éternel, ton Dieu, te donnera, dans chacune de tes tribus; et ils devront juger le peuple selon la justice. »

Littéralement, le texte dit : « dans toutes tes portes ».

Puisque selon l’Écriture, la ville fait aussi allusion à l’homme (voir Pr. 25 :28 par exemple), nous comprenons facilement que « les portes » font aussi référence à la bouche, les narines, les oreilles et les yeux de l’homme qui sont les portes de son être.

La Torah nous enseigne donc ici qu’il est impératif de placer des juges et des policiers à chacune de ces portes pour contrôler 24 h 24 les allées et venues et interdire l’accès à toute personne non autorisée (tout ce qui n’est pas conforme à la doctrine du Dieu vivant) afin de se conserver pur comme il est dit :

« Conserve-toi pur » et encore : « Si donc quelqu’un se conserve pur (…) il sera un vase d’honneur, sanctifié, utile à son maître, propre à toute bonne œuvre. » (1 Timothée 5:22, 2 Timothée 2:21)

C’est pourquoi, il existe une interprétation qui nous explique que les juges font référence à la prière de cœur quotidienne dans l’introspection devant l’Éternel.

En effet, dans la Perle Du Savoir 169 de notre module sur les 365 Perles Du Savoir, il est rappelé que :

 « Le mot hébraïque « tefilah » dérive du verbe « palel », qui signifie « juger ». Nous employons la forme réfléchie lehitpalel (« prier ») qui signifie aussi « se juger soi-même ». Ainsi, la prière est-elle un moment d’examen de conscience. »

Si donc les juges font référence à la prière et à l’auto-jugement, les policiers, eux, font référence à la connaissance de la Loi de Dieu, du code de la loi : ils se chargent de faire appliquer la loi.

C’est pourquoi dans de très nombreux versets du « Nouveau Testament », le Messie Yeshoua(Jésus) et ses disciples les apôtres nous invitent à prier, mais aussi à étudier, connaître et mettre en pratique la loi de Dieu afin de pouvoir placer de vrais juges et de vrais policiers compétents aux portes de notre ville qui est notre être tout entier.

Ainsi, l’étude proposée a pour objectif d’améliorer et de renforcer l’efficacité du travail des juges et des policiers que chaque croyant devrait placer aux portes de sa propre ville !

Il est vrai qu’à première vue, le thème semble apparemment très spécifique et destiné à un type de public très particulier : la cacherout du poisson (lois alimentaires relatives à la consommation du poisson).

Mais il ne faudrait surtout pas aux apparences car en vérité, il n’en est rien : en lisant attentivement l’étude, nous découvrirons que ce thème concerne tous les croyants de tous bords, Juifs et non-Juifs et va bien au-delà…

Pourquoi publier maintenant une étude sur ce thème très “à part” de la cacherout du poisson ?

Tout simplement parce qu’au moment où ces lignes sont rédigées, l’étude de la Torah (paracha) parlait, entre autres, des commandements liés à la cacherout du poisson, à la Shrita (abattage rituel) et à la consommation du sang : comment manger les animaux autorisés selon la Torah, etc. ?

Et il semblerait que l’Éternel ait jugé bon permettre à un abonné du site, il y a quelque temps, de poser une question bien plus intéressante qu’on ne l’imagine au sujet de la consommation du poisson et de son sang.

J’avais promis une réponse détaillée et le temps semble être venu d’y répondre.

Finalement, cette simple question posée qui apparaît dans l’étude en question est devenue comme un formidable “saint prétexte” pour étudier plus à fond ensemble la saine doctrine et exposer quelques erreurs doctrinales néfastes à la lumière.

En effet, dans le domaine des lois alimentaires selon la Torah de Dieu (cacherout), il existe une funeste fausse doctrine aux conséquences tragiques et qui, encore une foi, jette l’opprobre sur le peuple Juif et le monde rabbinique.

Inutile d’en dire plus, l’étude s’en chargera et permettra à chacun de renforcer l’efficacité de ces juges et des ces policiers que nous devrions placer à l’entrée de nos portes… Voici le lien :

La Cacherout du Poisson et la consommation de son sang… ? Faut-il vider le poisson de son sang avant de le consommer ? Lumière sur une dangereuse fausse doctrine et une grave accusation contre les Juifs et les Rabbins

Je crois que les chercheurs de la vérité désireux de croître dans la connaissance du Tout-Haut auront ici de quoi satisfaire leur âme.

Je crois aussi que les notions abordées, lorsqu’elles sont appréhendées avec un bon cœur et un esprit bien disposé et prêt à se remettre en question, atteindront au moins 6 objectifs :

  • Renforcer l’unité entre Juif et non-Juifs
  • Comprendre comment la malin opère pour diviser les croyants
  • Grandir dans la sanctification, l’observation et la mise en pratique de la loi de Dieu
  • Découvrir l’importance de ne pas négliger et mépriser la Torah orale
  • Comprendre certains textes de l’Alliance Renouvelée avec un œil nouveau.
  • Amener plusieurs à la téchouva (repentance)

En espérant que la lecture de cette étude apporte du bon à chacun, qu’HaShem, le Fort d’Israël nous bénisse en Son Fils, notre Rabbi en Chef, Yéshoua le Juste.

Thomas.

Note importante relative au contenu des articles et des vidéos du site web : Veuillez citer la source lors de toute copie partielle ou complète de l’article, ainsi que le rappellent justement les maximes des pères (Pirqé Avot) : « Quiconque cite l’auteur d’une parole amène la délivrance dans le monde ». Pour le reste, c’est entre vous et Dieu qui sonde les cœurs et qui rendra à chacun selon ses œuvres.

En dehors des citations et autres extraits de sources externes repris dans les études, nous ne cautionnons pas forcément tous les propos et les enseignements des personnes et/ou des références et autres sites web cités : chaque homme est faillible, nul ne possède toute la vérité, chacun doit donc être attentif et ne retenir que ce qui lui semble bon et en accord avec les voies de Dieu et la bonne nouvelle du Messie Yéshoua : « examinez toutes choses; retenez ce qui est bon; » (1 Thessaloniciens 5:21).

Sur ce site web, nous usons donc de notre liberté en Yéshoua pour citer et utiliser, lorsque cela s’avère nécessaire et utile pour nous faire grandir dans la compréhension du plan divin et de la volonté de Dieu, le travail d’hommes ou de femmes parfois rattachés à d’autres confessions, mais que nous publions tout de même en raison de la qualité de leur contribution dans des domaines particuliers, bien que nous ne les rejoignons pas forcément dans toute leur doctrine. En outre, cela nous invite à nous exercer à vivre cette maxime des sages : « Qui est sage ? Celui qui apprend de chaque homme.[…] Le sage n’est pas celui qui a acquis des connaissances étendues dans tous les domaines, mais celui qui est capable d’apprendre de chacun » (Pirqé Avot). Si nous ne suivons pas cette maxime, nous nous éloignons alors de la sagesse pour rejoindre les rangs de ceux dont l’esprit est encombré par l’intolérance et le légalisme qui est l’étroitesse d’esprit, qu’à Dieu ne plaise !

Pour de plus amples informations, voir la déclaration de foi

Note sur les commentaires : les commentaires ne sont publiés que s'ils sont conformes à La Politique De Modération du site : Lire la politique de modération

 

Rejoignez près de 10.000 abonnés et recevez régulièrement nos e-mails privés
→ Un parcours spirituel personnalisé par email
→ Toutes les dernières nouveautés (témoignages, articles, vidéos, enseignements)
→ Tous les articles phares du site
→ Vidéos et articles inédits pour les seuls abonnés
→ Certains sujets qu'il n'est pas possible de traiter en public
→ Ebook offert : Grand Recueil de 13 témoignages inédits de rencontre avec D.ieu
Vos informations resteront privées et la désinscription peut se faire à tout moment. Vous pouvez consulter notre politique de vie privée en cliquant ici

Etude de la Paracha de la semaine :

Écoutes-tu la Torah ou idolâtres-tu un homme ? Paracha Haazinou – Paracha Haazinou – Deutéronome 32

PlayPause
Shadow
Slider

Dernières études :

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow
Slider

A découvrir actuellement :

Shadow
Slider
Shadow
Slider
Shadow
Slider
Shadow
Slider
Shadow
Slider

Derniers articles du Blog :

Shadow
Slider

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :
0 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer