Souviens-toi de ce que Dieu a fait à Myriam : Une leçon éternelle sur le fléau de la médisance (lachon hara) – Paracha Behaalotekha/Ki Tetsé

par | Juin 12, 2020 | 3 commentaires

Cette étude vidéo est à nouveau propice pour revenir ensemble sur un des sujets les plus importants de ce siècle et même de toute l’histoire humaine : 

L’obligation de garder sa langue.

Dans la portion d’étude de la Torah étudiée (Nombres 8 :1 à 12 :16), Myriam (Marie) en fera les frais et se verra frappée de lèpre et confinée, un terme qui nous est devenu familier, non sans raison…

Nous avons déjà beaucoup parlé de ce sujet, mais nous n’avons pas fini d’en faire le tour.

Cette étude vidéo propose d’aborder le sujet avec une approche nouvelle.

Avant tout, rappelons que quiconque tient des propos interdits par la Torah tombe dans ce que l’on appelle le Lachon hara (mauvaise langue).

Mais qu’est-ce que des propos réellement interdits par la Torah ?

Comment Dieu considère réellement la chose ?

Quels sont les impacts spirituels véritables selon l’Ecriture ?

Quelles sont les conséquences dans ce monde ? Dans l’autre monde ?

Comment se prémunir efficacement contre cette faute ?

Dans cette vidéo majeure sur le sujet, nous aborderons ces questions et plus encore…

En effet, chose assez inédite, c’est ici l’occasion de mettre en pratique ensemble un commandement majeur de la Torah qui apparaît dans le livre de Deutéronome (paracha Ki testé) et qui est indissociable de notre étude :

Se souvenir de ce que Dieu a fait à Myriam lors de la sortie d’Egypte.

Plusieurs oublient que c’est ici un commandement clair et net donné par le Très-Haut dans la Bible.

Et soyons clair : se souvenir de ce que Dieu a fait à Myriam, selon ce que demande l’Eternel, ce n’est pas juste une simple pensée que l’on aurait de temps en temps sur ce qui est arrivé à Myriam.

La question est donc posée : comment mettre en pratique ce commandement d’une façon agréable à l’Eternel ?

Cette vidéo répondra en détail à cette question et, si tu la regardes jusqu’au bout, tu auras certainement mis en pratique cet important commandement.

Nous prendrons conscience des dégâts colossaux qu’une mauvaise parole, qu’une simple médisance, même anodine, est en mesure de causer…

Les dégâts infinis que notre bouche est en mesure de causer dépassent l’entendement.

Ce n’est pas l’apôtre Jacques qui nous contredira : ce petit membre qu’est la langue est pleine d’un venin mortel, c’est le monde de l’iniquité, la langue est capable de détruire le monde, dit-il… (Jacques 3).

Nous ne reviendrons jamais assez sur le domaine du langage tant la bouche de l’homme représente un mal grave responsable de la plupart de nos maux lorsqu’elle est mal utilisée.

Beaucoup ne savent même pas que la plupart de leurs maux et de leurs épreuves proviennent précisément d’une défaillance dans ce domaine.

Les tragiques conséquences temporelles et éternelles que constitue l’ignorance des lois du langage est un mal qu’il faut combattre de toutes ses forces.

En espérant que ce type d’étude en aidera plusieurs.

Quiconque craint l’Eternel et considère sérieusement Sa Parole a ici l’occasion de mettre en pratique le commandement qui consiste à se souvenir de ce que Dieu a fait à Myriam.

Une bonne partie de la vidéo parlera précisément de ce commandement.

Considérer sérieusement le domaine du langage selon l’enseignement de la Torah est une clé énorme pour poursuivre la paix véritable.

Que notre Grand Dieu, Unique, Puissant, Redoutable et Magnifique en Bonté, garde et bénisse tous les visiteurs de ce site web !

Découvrez le grand module d'étude sur les Lois du Langage :

Note importante relative au contenu des articles et des vidéos du site web : Veuillez citer la source lors de toute copie partielle ou complète de l’article, ainsi que le rappellent justement les maximes des pères (Pirqé Avot) : « Quiconque cite l’auteur d’une parole amène la délivrance dans le monde ». Pour le reste, c’est entre vous et Dieu qui sonde les cœurs et qui rendra à chacun selon ses œuvres.

En dehors des citations et autres extraits de sources externes repris dans les études, nous ne cautionnons pas forcément tous les propos et les enseignements des personnes et/ou des références et autres sites web cités : chaque homme est faillible, nul ne possède toute la vérité, chacun doit donc être attentif et ne retenir que ce qui lui semble bon et en accord avec les voies de Dieu et la bonne nouvelle du Messie Yéshoua : « examinez toutes choses; retenez ce qui est bon; » (1 Thessaloniciens 5:21).

Sur ce site web, nous usons donc de notre liberté en Yéshoua pour citer et utiliser, lorsque cela s’avère nécessaire et utile pour nous faire grandir dans la compréhension du plan divin et de la volonté de Dieu, le travail d’hommes ou de femmes parfois rattachés à d’autres confessions, mais que nous publions tout de même en raison de la qualité de leur contribution dans des domaines particuliers, bien que nous ne les rejoignons pas forcément dans toute leur doctrine. En outre, cela nous invite à nous exercer à vivre cette maxime des sages : « Qui est sage ? Celui qui apprend de chaque homme.[…] Le sage n’est pas celui qui a acquis des connaissances étendues dans tous les domaines, mais celui qui est capable d’apprendre de chacun » (Pirqé Avot). Si nous ne suivons pas cette maxime, nous nous éloignons alors de la sagesse pour rejoindre les rangs de ceux dont l’esprit est encombré par l’intolérance et le légalisme qui est l’étroitesse d’esprit, qu’à Dieu ne plaise !

Pour de plus amples informations, voir la déclaration de foi

Note sur les commentaires : les commentaires ne sont publiés que s'ils sont conformes à La Politique De Modération du site : Lire la politique de modération

 

Rejoignez près de 10.000 abonnés et recevez régulièrement nos e-mails privés
→ Un parcours spirituel personnalisé par email
→ Toutes les dernières nouveautés (témoignages, articles, vidéos, enseignements)
→ Tous les articles phares du site
→ Vidéos et articles inédits pour les seuls abonnés
→ Certains sujets qu'il n'est pas possible de traiter en public
→ Ebook offert : Grand Recueil de 13 témoignages inédits de rencontre avec D.ieu
Vos informations resteront privées et la désinscription peut se faire à tout moment. Vous pouvez consulter notre politique de vie privée en cliquant ici

Etude de la Paracha de la semaine :

Écoutes-tu la Torah ou idolâtres-tu un homme ? Paracha Haazinou – Paracha Haazinou – Deutéronome 32

PlayPause
Shadow
Slider

Dernières études :

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow
Slider

A découvrir actuellement :

Shadow
Slider
Shadow
Slider
Shadow
Slider
Shadow
Slider
Shadow
Slider

Derniers articles du Blog :

Shadow
Slider

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

3 Commentaires

  1. Battais

    Merci Thomas
    Pour cette étude qui remet pas mal de choses en cause que l’Éternel t’accompagne

    Réponse
  2. Deogratias

    Shalom Thomas,
    Merci pour ce bel enseignement! Que te bénisse et bénisse tous ceux qui vont le visionner.
    Je voudrais aussi citer le cas du prophète Esaïe qui nous aide à mieux comprendre la nécessité de la purification de notre bouche avant de pouvoir distinguer l’appel de l’Eternel et y donner la suite:
    «1 L’année de la mort du roi Ozias, je vis le Seigneur assis sur un trône très élevé, … 2 Des séraphins se tenaient au-dessus de lui; … 3 Ils criaient l’un à l’autre, et disaient : Saint, saint, saint est l’Eternel des armées ! toute la terre est pleine de sa gloire ! 4 Les portes furent ébranlées …. 5 Alors je dis : Malheur à moi! je suis perdu, car je suis un homme dont les lèvres sont impures, j’habite au milieu d’un peuple dont les lèvres sont impures, et mes yeux ont vu le Roi, l’Eternel des armées. 6 Mais l’un des séraphins vola vers moi, tenant à la main une pierre ardente, qu’il avait prise sur l’autel avec des pincettes. 7 Il en toucha ma bouche, et dit : Ceci a touché tes lèvres; ton iniquité est enlevée, et ton péché est expié. 8 J’entendis la voix du Seigneur, disant : Qui enverrai-je, Et qui marchera pour nous? Je répondis : Me voici, envoie-moi. » (Esaïe 6:1…8)

    Réponse
  3. Eric

    SHALOM MERCI Thomas pour cette vidéo et ton travail qui édifie et nous rappelle notre condition de pêcheur.
    Sois béni

    Fraternellement

    Eric

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

// fin nouveau code
109 Partages
Tweetez
Partagez109
Enregistrer