Prophétie des temps de la fin: Les abeilles de l’Apocalypse ! Paracha Devarim

Deutéronome 1:1 à 3:22

Mise à jour effectuée le 4 août 2022

« L’Éternel a exécuté ce qu’il avait résolu, Il a accompli la parole qu’il avait dès longtemps arrêtée » (Lamentations 2.17)

C’est avec révérence et joie que nous ouvrons le cinquième et dernier livre de la Torah du Maître de tous les mondes : le livre de Dévarim (Deutéronome).

En ouvrant ce livre, nous nous engageons sur les terres sacrées d’Eden sur lesquelles nous découvrons son vaste, illustre et extraordinaire jardin. C’est avec l’émerveillement et l’enthousiasme propres aux petits enfants que nous nous y promenons, contemplant l’indicible beauté du jardin céleste.

L’atmosphère de ce lieu divin est empreinte de paix et du bonheur le plus profond. Chaque parcelle de ce paradis de Dieu raconte la Gloire de L’Éternel et nous enseigne la science et la bonté illimitées de notre Créateur.

Allons ensemble au verset 44 du premier chapitre du jardin angélique de notre Paracha. Il y a là-bas un verset qui, derrière son apparence, cache un fruit de lumière exquis :

« L’Amorréen, qui occupe cette montagne, marcha à votre rencontre; et ils vous poursuivirent comme font les abeilles, et ils vous taillèrent en pièces dans Séir, jusqu’à Horma. » (Deutéronome 1:44)

Rappelons-nous du contexte : Moshé (Moïse) rappelle au peuple son errance depuis quarante années dans le désert et comment, malgré leurs révoltes, HaShem (Dieu) les a conduits.

Dans ce verset 44, Moshé rappelle le tragique lachon hara (médisances) que les explorateurs firent sur la terre d’Israël :

« Envoyons des hommes devant nous, pour explorer le pays, et pour nous faire un rapport sur le chemin par lequel nous y monterons et sur les villes où nous arriverons. Cet avis me parut bon; et je pris douze hommes parmi vous, un homme par tribu. » (Deutéronome 1:22)

« Ils nous firent un rapport, et dirent : C’est un bon pays, que l’Éternel, notre Dieu, nous donne. » (Deutéronome 1:25)

« Mais vous ne voulûtes point y monter, et vous fûtes rebelles à l’ordre de l’Éternel, votre Dieu. Vous murmurâtes dans vos tentes, et vous dîtes : C’est parce que l’Éternel nous hait, qu’il nous a fait sortir du pays d’Égypte, afin de nous livrer entre les mains des Amoréens et de nous détruire. » (Deutéronome 1:26)

Malgré les prodiges exceptionnels que l’Éternel avait opéré aux yeux de tout Son peuple lorsqu’Il brisa le joug égyptien de dessus ses épaules, les israélites ne purent s’empêcher de murmurer lorsque quelques épreuves se présentèrent à eux.

Malgré la démonstration de force et de puissance dont Dieu fit preuve en écrasant les armées de Pharaon sous les yeux ébahis des juifs, et malgré l’immense bonté du Maître de l’Univers qui à bras fort et à main étendue les délivra de la grande prison de l’Égypte, leur foi céda rapidement la place à l’incrédulité.

L’influence toxique du rapport médisant et défaitiste des explorateurs avait jeté un froid glacial dans les coeurs, et c’est la foi d’une multitude d’israélites qui s’était alors évaporée ainsi que le dit le prophète : « Votre piété est comme la nuée du matin, Comme la rosée qui bientôt se dissipe. » (Osée 6:4)

La mauvaise bouche des explorateurs a eu son impact et le puissant venin de la peur, du doute et de l’incrédulité s’est infiltré dans le coeur du peuple. Mettant en oubli l’infinie puissance de leur Créateur, les israélites se mirent à craindre les quelques faibles créatures que Dieu leur avait pourtant promis de leur livrer.

Seule une élite dont faisaient partie Caleb et Josué tenta de les ramener à leur bon sens : « Ne craignez point les gens de ce pays, car ils nous serviront de pâture, ils n’ont plus d’ombrage pour les couvrir, l’Eternel est avec nous, ne les craignez point ! » (Nombres 14 : 9)

L’Éternel en personne leur promettait la victoire, mais leur penchant au mal les subjugua et ils usèrent de leur libre arbitre pour le pire.

La colère de Dieu s’enflamma et la lourde sentence du Souverain tomba : cette génération entière errera 40 ans dans le désert et y périra.

Le peuple regretta sa faute et contre l’ordre de l’Éternel, les enfants d’Israël décidèrent, trop tard, de livrer bataille aux occupants du pays.

« Mais, [dit Moïse], l’Éternel me parla ainsi: « Dis-leur: Ne montez pas, ne livrez point de combat, car je ne serai point avec vous; ne vous exposez pas aux coups de vos ennemis. » (Deutéronome 1 :42-44 🙂

Mais là encore, le peuple décida de désobéir et contre l’ordre divin, il monta pour se battre : « vous désobéîtes à la parole du Seigneur et vous eûtes la témérité de vous avancer sur la montagne. » (Deutéronome 1 :43).

Nous avons là un rappel foudroyant des conséquences dévastatrices de la médisance : les mauvaises paroles des explorateurs sont responsables d’un indicible chaos. Si proche de la terre promise, leur langue causa la ruine et la mort de toute une génération. 

Nous apprenons aussi le danger extrême qu’il y a de mener un combat que Dieu ne nous a jamais ordonné de mener.

Plusieurs prétendent parler et agir au nom de Dieu, mais ils suivent en réalité les penchants de leur coeur comme il est dit : « Ton coeur s’est élevé Et tu prends ta volonté pour la volonté de Dieu. » (Ezechiel 28)

Et encore : « C’est le mensonge que prophétisent en mon nom les prophètes; Je ne les ai point envoyés, je ne leur ai point donné d’ordre, Je ne leur ai point parlé; Ce sont des visions mensongères, de vaines prédictions, Des tromperies de leur coeur, qu’ils vous prophétisent. » (Jérémie 14:14)

Si l’orgueil est encore tapi dans les replis de notre coeur, l’Écriture nous montre qu’il est possible de « prophétiser par Baal » comme il est dit : « Ils ont prophétisé par Baal, Ils ont égaré mon peuple d’Israël (…) Ils disent les visions de leur coeur, Et non ce qui vient de la bouche de l’Éternel. » (Jérémie 23:13,16)

SI notre coeur n’est pas purifié et lavé de la présomption et de l’orgueil, il n’est pas difficile d’être pris au piège et de faire des guerres qui ne sont pas celles de l’Éternel. Prenant nos pensées pour celles de Dieu, non seulement nous nous précipiterons vers notre perte, mais ce sont des multitudes que nous entrainerons avec nous dans « la fosse de destruction« , que Dieu nous en préserve.

Une autre grande leçon que Dieu nous donne au travers de tous ces déboires : nous apprenons le grave danger qu’encoure quiconque se montre un peu trop friand de miracles.

La Torah nous montre que les miracles, aussi impressionnants soient-ils, sont loin d’être un gage de sécurité, car incapables d’effacer la corruption logée dans le coeur de l’homme. Plus grave encore : si nous ne savons pas tirer leçon du miracle, ayant été témoins de la puissance de Dieu, notre responsabilité s’accroit et nous serons alors naturellement jugé avec plus de rigueur si nous retournons dans la désobéissance après avoir goûté à la puissance du Créateur.

Dieu dévoila la force de Son bras au monde de l’époque en frappant l’Égypte de dix plaies extraordinaires. Le Saint brisa le joug de l’oppresseur, extirpa Son peuple de la fournaise de l’Égypte, fendit la mer pour eux et referma les eaux sur les armées de Pharaon qui furent englouties à jamais. Malgré ce festival de prodiges offert par le Ciel aux yeux de tout Israël, ils se sont rapidement détournés de la voie de l’Éternel, et le désir de leur ancienne vie les rattrapa : « Nous étions bien en Égypte. » (Nombres 11:8)

Sans évidemment négliger les prodiges et les miracles authentiques qui ont leurs précieuses utilités, gravons dans notre coeur que les miracles ne changent pas un coeur : ce sont des aides pour réformer nos voies lorsque nous savons en tirer les leçons.

Le miracle est un puissant stimulant pour « remettre le pied à l’étrier », mais pour changer notre coeur, seule une baignade quotidienne dans les eaux de la prière et de la parole de Dieu sera en mesure de nettoyer en profondeur notre être.

Nous arrivons maintenant à notre fameux verset 44 dans lequel Moshé expose les fruits amers de la désobéissance :

« L’Amorréen, qui occupe cette montagne, marcha à votre rencontre; et ils vous poursuivirent comme font les abeilles, et ils vous taillèrent en pièces dans Séir, jusqu’à Horma.»

Sur l’expression « Comme le font les abeilles », Rachi commente ainsi :

« De même que l’abeille, lorsqu’elle pique quelqu’un, meurt aussitôt, de même eux, quand ils vous ont attaqués, ont-ils aussitôt succombé. »

La sagesse de la Torah couplée à celle des Sages d’Israël nous offre un précieux enseignement qui nous ouvre les portes de la compréhension de ce verset.

En effet, lorsque l’abeille attaque, elle plante son dard et lorsqu’elle désire se retirer, ce même dard en forme de harpon l’en empêche, et c’est ainsi que l’abeille déchire et explose son abdomen et meurt après avoir piqué.

Le site Futura-science par exemple explique :

« Si les abeilles — les abeilles ouvrières uniquement finalement — meurent après avoir piqué, c’est que leur dard prend la forme d’un harpon (alors que celui des guêpes est très lisse). Lorsque celui-ci s’enfonce dans notre peau — et dans celle des autres vertébrés —, nos chairs se referment littéralement sur lui et les crochets du harpon l’empêchent ensuite d’en ressortir. »

La Torah du Créateur, science parmi les sciences, ne compare pas vainement une certaine catégorie d’individu à des abeilles : nous le savons, il existe une race d’hommes pour qui l’attentat suicide est une façon de combattre. Ce sont ceux qui, en plantant leur dard, se font exploser pour tuer.

Le Rav Eliaou Hassan dans son excellent livre La Paracha rapporte quelques précieux éléments de réflexion qui malheureusement, ont souvent fait l’actualité en Israël :

« L’explication de Rachi semble contredire notre verset ! En effet, si l’on compare les Émoréens aux abeilles qui meurent juste après avoir piqué leurs victimes, il faut poursuivre la comparaison jusqu’au bout, or nous savons que la piqûre d’une abeille n’est pas terrible, les Émoréens n’étaient donc pas si violents !

Rav Israël Grossman (zatsal) explique au nom du Rav de Brisk, que la comparaison avec les abeilles est en réalité parfaite, et vient nous dévoiler que le coup porté par les Émoréens était justement violent. Une personne normale tient à la vie et n’affrontera pas n’importe quel danger afin d’abattre son ennemi. C’est pourquoi, lors du combat, elle aura l’intelligence de frapper, tout en ménageant ses forces afin de continuer à vivre par la suite.

Pourtant il existe un certain type d’êtres humains déséquilibrés, qui placent la haine de « l’ennemi » avant leur propre vie et usent toutes leurs forces pour la victoire : Vaincre ou mourir ! Telle est leur devise.

Un ennemi pareil est bien entendu beaucoup plus dangereux qu’un ennemi normal. C’est pourquoi la comparaison des Émoréens aux abeilles montre combien ils étaient en réalité extrêmement dangereux, comme l’abeille, ils étaient prêts à aller jusqu’au bout pour la victoire : frapper puis mourir.

Malheureusement, notre génération n’a pu que trop souvent vérifier les paroles du Rav de Brisk !

En effet, nous avons à faire aujourd’hui à un ennemi dont la haine à notre encontre l’emporte sur sa propre vie et celle même de ses enfants. Il est prêt à se faire exploser pour nous tuer, comme les abeilles.

Ces dernières années furent pour le peuple juif des années très difficiles, deux guerres en moins de trois ans, sans compter les multiples attentats meurtriers que l’on subit au quotidien, incessamment, et malgré tout cela les médias internationaux nous font passer pour les bourreaux, mais ne nous inquiétons pas : « D. fait la justice ! » dit David Ha Melekh dans les Téhilim ! Accomplissons notre devoir, rapprochons-nous de notre Créateur, c’est notre seul salut.

Regardez la grandeur morale de notre peuple au travers de ses souffrances : Alors que nos maudits ennemis faisaient tout pour nous anéantir, lors de cette dernière guerre (en 2009 en Israël), sacrifiant sans hésiter femmes et enfants qu’ils utilisaient comme boucliers, nous juifs, mettions tout en œuvre au contraire afin de protéger la population civile.

Ils agissaient sans foi ni loi, mais au nom de leur foi, pour dissimuler leur haine, tandis que nous, Juifs du monde entier, nous sommes mobilisés afin de soutenir et soulager la population ainsi que nos soldats en envoyant de partout colis et cadeaux. Des dizaines d’organismes ont distribué de la nourriture ainsi que toutes sortes d’objets de première nécessité à ceux qui ont dû fuir leurs maisons. Des milliers de nos frères ont ouvert leur porte afin d’accueillir les exilés ! Il y a eu un déferlement de soutien, de bonté et d’entraide durant cette douloureuse période.

Nous pouvons être fiers de nous ! Et chercher un vainqueur est bien inutile quand on voit la grandeur du Am (peuple) Israël, le véritable gagnant de ces guerres, qui a su placer la vie avant tout, respecter l’ennemi et se montrer totalement solidaires et unies malgré les pressions et les mauvaises langues qui auraient pu abattre notre moral et nous rendre mauvais, ou amers, quelle grandeur ! »

Ces explications sont précieuses. Nous ne comptons plus les périodes très agitées pour Israël où « les abeilles » sévissent avec le silence complice, coupable et habituel d’un certain nombre de gouvernements des nations. Ces mêmes gouvernements n’hésitent pourtant pas à se soulever contre Israël dès que celui-ci ose remuer le doigt de pied pour repousser ses voisins ennemis terroristes ! 

Israël devrait se laisser meurtrir par ces « abeilles » et ne pas se défendre sous peine d’être sévèrement jugés et critiqués par des foules intoxiquées de propagandes antijuives ! Heureusement, cette mascarade des derniers jours prendra bientôt fin comme dit le Rav  : « mais ne nous inquiétons pas : « D. fait la justice ! » dit le roi David.

Nous le savons, depuis la renaissance prophétique de la nation d’Israël, quantité de terroristes arabo-musulmans, telles des abeilles, multiplient les actions suicidaires pour assassiner un maximum de juifs, suivant en cela certains Haddith meurtriers bien connus.

Heureusement que certains authentiques et courageux musulmans et spécialistes de l’Islam dénoncent ces hadiths criminels qui sont inculqués dès le plus jeune âge à beaucoup d’arabo-musulmans, à leur insu.

C’est précisément ce type de hadiths qui modèle une psychologie de haine meurtrière envers le juif et qu’une simple allumette peut venir embraser.

Voyez, pour simple exemple, cette vidéo : Mosquée de Toulouse : Appel à l’extermination des juifs 

Loin de soutenir Israël, les gouvernements occidentaux, dans une tragique ironie, sont scandalisés lorsque légitimement, Israël ose riposter et se défendre face à un ennemi dont l’une des folles ambitions est de vouloir rayer Israël de la carte.

De surcroît, une large partie des gouvernements occidentaux n’ont pas honte de se placer aux côtés de l’ONU ou de l’UNESCO lorsque ceux-ci votent des résolutions scandaleuses, défiant le bon sens et la raison. 

La justice de Dieu nous enseigne que l’on récolte toujours tôt ou tard ce que l’on sème. Comme le disent les sages, « regarde bien quel est ton problème et tu comprendras où est ta faute » :

depuis les années 2015, des vagues d’immigration, cachant en son sein des abeilles terroristes, ont été utilisées comme arme démographique par un Islam radical, comme cela est connu. Nous avons effectivement constaté une dramatique augmentation d’actes terroristes qui ont frappé le monde occidental…

Ces actes sont précisément de la même nature que ceux qui auparavant, n’étaient perpétrés presque exclusivement qu’en Israël : malheureux retour de boomerang.

Et pourtant, le silence criminel des dirigeants édomites (occidentaux) persiste et en devient assourdissant. Une repentance individuelle et internationale est cruciale pour enrayer la spirale du mal et de la folie.

Celui qui se rend ennemi d’Israël devient ennemi de Dieu et le mal dont il est complice retombe sur sa tête. L’Éternel est patient, mais bientôt, selon les prophéties, le Maître de toute chose fera éclater Sa Gloire et tirera vengeance de tous Ses adversaires comme il est dit :

« Que me voulez-vous, Tyr et Sidon, Et vous tous, districts des Philistins [Actuelle Palestine] ? Voulez-vous tirer vengeance de moi? Si vous voulez vous venger, Je ferai bien vite retomber votre vengeance sur vos têtes. […]

Que les nations se réveillent, et qu’elles montent Vers la vallée de Josaphat ! Car là je siégerai pour juger toutes les nations d’alentour. 13 Saisissez la faucille, Car la moisson est mûre ! Venez, foulez, Car le pressoir est plein, Les cuves regorgent ! Car grande est leur méchanceté […]

L’Égypte sera dévastée, Edom sera réduit en désert, A cause des violences contre les enfants de Juda, Dont ils ont répandu le sang innocent dans leur pays. 20, Mais Juda sera toujours habité, Et Jérusalem, de génération en génération. 21 Je vengerai leur sang que je n’ai point encore vengé, Et L’Éternel résidera dans Sion. » (Joël 4)

Pour renforcer notre propos, regardons maintenant les paroles d’un sage d’Israël, le Ari Hakadoch ou Rabbi Isaac Ashkenazi Louria, ou Luria, ou Loria (année 1500), un des plus grands maîtres d’Israël de la Torah profonde.

Selon la Torah, Ismaël représente le monde arabo-musulman, et Edom l’Occident. Voici les paroles du Ari Hakadoch, données il y a plus de 500 ans (rapporté dans un chiour (cours)  par le Rav Dynovisz) :

« À chaque lettre du Nom divin correspond un exil (quatre lettres Youd, Hé, Vav, Hé pour quatre exils). La première lettre, le Youd, correspond à deux exils. Le Youd lui-même est l’exil d’Édom (l’Occident) et la pointe du Youd (kotso chel youd) représente l’exil d’Ismaël (qui est en fait le cinquième et dernier exil).

Pourquoi ces deux exils ne forment-ils qu’une lettre ? Parce qu’en fait, l’exil d’Ismaël n’est que la continuation de celui d’Edom : dit d’une autre manière, Ismaël (monde arabo-musulman) est la « pointe » qu’utilise Edom (monde occidental) afin de nous piquer (la pointe du Youd qui ressemble étrangement au dard d’une abeille !).

S’il est certain que ce sont les Arabes qui se font « sauter » dans nos villes, il serait intéressant de se poser la terrible question: qui, véritablement, se cache derrière la « pointe » qui nous pique et qui est « l’éminence grise » qui nous envoie des abeilles ? Je fais confiance à votre bon sens pour le deviner ! »

Effectivement, quiconque fait un minimum de recherches découvre avec effroi que certaines éminences grises occidentales utilisent et financent la frange radicale de l’Islam pour semer la zizanie dans le monde tout en piquant Israël avec le dard de ces maudites « abeilles » de l’Apocalypse.

Regardez ces quelques très sérieuses informations sourcées qui en disent long et confirment formidablement les enseignements millénaires des grands maîtres d’Israël :

« Al-Qaeda a été une création américaine, décidée par l’administration Reagan. Cette information est de notoriété publique et a notamment été confirmée explicitement par Hillary Clinton en personne dans une vidéo publique. 

Ceci est confirmé entre autres par cet article (Al-Qaïda a été établie sous l’autorité du président Reagan le 27 mars 1985 par la Directive de la sécurité nationale n°166.) Cette analyse du journal le Monde, vraiment peu suspect de faire de « l’anti-américanisme primaire »… : « Des fonds de la CIA ont servi à financer Al-Qaida ».

Le 12 décembre 2012 à Marrakech, Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères affirme que « le Front al-Nosra fait du bon boulot », en Syrie alors qu’il s’agit d’un groupe d’assassins lié à Al-Qaeda.

Donald Trump, candidat officiel du Parti républicain à la prochaine élection présidentielle américaine affirme publiquement que « l’État islamique » (ÉI)– alias Daesh, alias ISIS – est une création d’Obama et d’Hillary Clinton. Hillary Clinton candidate officielle du Parti démocrate à la prochaine élection présidentielle américaine, semble rejeter, quant à elle, la création de Daesh sur une décision de Barack Obama. » (Source : https://www.upr.fr/actualite/monde/mais-qui-a-cree-al-qaeda-et-daesh)

En d’autres termes, les sages d’Israël, il y a des siècles, nous avertissaient qu’à la fin de l’exil d’Israël, lorsque le peuple juif reviendra sur sa terre, se lèverait un nouvel ennemi qui se battra contre Israël et le monde entier.

Les sages nous avertissent que cet Islam radical qui se réclame d’Ismaël et qui représente une partie du monde arabo-musulman est cet ennemi.

Évidemment, il est toujours essentiel de préciser que de très nombreux musulmans bénis ne sont pas concernés par cette frange de l’Islam dont il est question ici;

Les sages d’autrefois nous préviennent : cet ennemi se comportera comme des abeilles (attentats suicides) et sera comme une arme dangereuse entre les mains d’Edom (Occident) : C’EST EXACTEMENT CE QUE L’ON VIT !

Il nous incombe de propager la présente étude au plus grand nombre afin qu’une multitude ouvre les yeux et fasse téchouva (repentance) avant le grand coup de shofar (trompette, corne de bélier) final !

La Torah et les prophètes nous avertissent : Israël et le monde entier seront en conflit avec un Islam radical utilisé et manipulé par certaines sphères des gouvernements du monde occidental, et de ce conflit viendra le Messie.

Si l’Islam joue un rôle dans les conflits finaux, d’autres pays plus ou moins « alliés » à certains pays du monde arabe, et non des moindres (Russie, Chine, Iran, etc.), peuvent également jouer un rôle important et être utilisés par la providence pour juger un monde occidental impénitent.

Réjouissons-nous donc, car en bout de course, de ce conflit entre les abeilles (et leurs alliés) et le lion (peuple juif et Messie, tous deux représentés par le lion de la tribu de Juda) sortira le miel pur et doux de la délivrance : Le Messie d’Israël et le shalom mondial pour tous ceux qui seront passés par la case « repentance ».

Mais la ruine et la honte éternelle attendent tous ceux qui se seront moqués de Dieu et de Son peuple, qui auront méprisé les paroles du Saint d’Israël, refusant obstinément d’abandonner le mal.

C’est là ce que nous montre en allusion le Tanakh (Bible hébraïque) dans un passage énigmatique au sujet de Samson, ce héros biblique qui mit en miette les abeilles philistines :

« Et voici, il y avait un essaim d’abeilles et du miel dans le corps du lion. 9 Il prit entre ses mains le miel, dont il mangea pendant la route; » (Juges 14:8-9)

La Torah est remplie d’un unique et doux parfum, celui de l’infinie sagesse du Créateur. Seule cette senteur exquise est capable d’enivrer nos cœurs de Sa joie et de Sa vérité et tirer de notre bouche cette louange :

Gloire soit rendue au Maître de tout, seul vrai Dieu Saint et éternel, unique et sans pareil, merveilleux et redoutable, infiniment riche en bonté et en sagesse, le Dieu d’Israël béni éternellement ! Amen !

Pour ne pas trop surcharger d’informations le lecteur avisé, l’étude cessera ici. Ceux qui ont des yeux pour scruter et sonder notre monde avec l’amour de la vérité devraient trouver dans cette réflexion suffisamment d’informations, d’éléments et de pistes pour étayer davantage leurs recherches.

Puisse l’Éternel nous donner les mêmes dispositions morales et spirituelles que Jérémie, et avec lui, déclarer : « J’ai recueilli tes paroles, et je les ai dévorées; Tes paroles ont fait la joie et l’allégresse de mon coeur; Car ton nom est invoqué sur moi, éternel, Dieu des armées ! » (Jérémie 15:16).

À bientôt pour de nouveaux partages,

Thomas.

Réagissez à cet article en laissant un commentaire !

Note importante relative aux articles et vidéos faisant intervenir à la fois des juifs, des rabbins, des chrétiens et des pasteurs :

Plusieurs sont étonnés et parfois même choqués de voir côte à côte, dans une même vidéo des rabbins et des pasteurs n'ayant pas toujours les mêmes convictions religieuses.

Il convient alors de préciser qu'en dehors des citations ou autres extraits de sources externes repris dans les études, nous ne cautionnons pas forcément tous les propos et les enseignements des personnes ou des références et autres sites web cités : chaque homme est faillible, nul ne possède toute la vérité, chacun doit donc être attentif et ne retenir que ce qui lui semble bon et en accord avec les voies de Dieu et la bonne nouvelle du Messie Yéshoua : « examinez toutes choses; retenez ce qui est bon; » (1 Thessalonicien 5:21).

Sur ce site web, nous usons donc de notre « liberté en Yéshoua » (Galates 2:4) pour citer et utiliser, lorsque cela s’avère nécessaire et utile pour nous faire grandir dans la compréhension du plan divin et de la volonté de Dieu, le travail d’hommes ou de femmes parfois rattachés à d’autres confessions, mais que nous publions tout de même en raison de la qualité de leur contribution dans des domaines particuliers, bien que nous ne les rejoignons pas forcément dans toute leur doctrine.

En outre, cela nous invite à nous exercer à vivre cette maxime des sages :

« Qui est sage ? Celui qui apprend de chaque homme […] Le sage n’est pas celui qui a acquis des connaissances étendues dans tous les domaines, mais celui qui est capable d’apprendre de chacun » (Pirqé Avot).

Si nous ne suivons pas cette maxime, nous nous éloignons alors de la sagesse pour rejoindre les rangs de ceux dont l’esprit est encombré par l’intolérance et le légalisme qui est l’étroitesse d’esprit, qu’à Dieu ne plaise !

Pour de plus amples informations, voir la déclaration de foi

Note sur les commentaires : les commentaires ne sont publiés que s'ils sont conformes à La Politique De Modération du site : Lire la politique de modération

Veuillez citer la source lors de toute copie partielle ou complète des contenus de ce site web, ainsi que le rappellent justement les maximes des pères (Pirqé Avot) : « Quiconque cite l’auteur d’une parole amène la délivrance dans le monde ». Pour le reste, c’est entre vous et Dieu qui sonde les cœurs et qui rendra à chacun selon ses œuvres.

 

Recevez nos messages privés par e-mails :
→ Pensées de Torah sur la Paracha de la semaine, les Prophètes, les hagiographes, l'Alliance Renouvelée (Nouveu Testament)
→ Enseignements et messages d'exhortations (conseils, éthique divine, etc.)
→ Réflexions et analyses spirituelles de l’actualité
Vos informations resteront privées et la désinscription peut se faire à tout moment. Vous pouvez consulter notre politique de vie privée en cliquant ici

Etude de la Paracha de la semaine :

Exil, crise des migrants, Israël, malédiction et jugement divin : encore une prophétie biblique qui se réalise sous nos yeux – Paracha Ki Tavo : Deutéronome 26.1 à 29.8

La crise des migrants face au jugement divin décrit dans la Torah du Dieu d’Israël – Paracha Ki Tavo (Deutéronome 26.1 à 29.8)
La Torah, Ce Trésor qui révèle l’orgueil du coeur (Paracha Choftim)
La morsure salutaire du serpent : un outil céleste pour surmonter et sublimer les épreuves (Paracha Réeh)
Le chrétien est-il obligé d’obéir à la loi de Moïse ? Paracha Ekev
Apostasie, naufrage et chute spirituels : analyse d’une cause majeure (Paracha Devarim)
1000 au combat, 1000 en prière pour une puissante victoire ! Paracha Matot/Massé
Les démons existent et nous poussent à un choix: repentance ou honte éternelle ? Paracha Pin’has
Les malédictions causées par nos paroles – Deux témoignages exceptionnels de la puissance de notre bouche – Paracha Balak
Secrets prophétiques du bâton fleuri d’Aaron : Preuve Ultime de l’élection d’Israël et du Messie Yéshoua
Les explorateurs : coulisses d’une faute immense – paracha Chela’h Lekha
Le secret des deux trompettes d’argent – Paracha Béhaalotékha
La paix dans le couple, une valeur essentielle aux yeux de D.ieu – Paracha Nasso (Nombres 4 :21 – 7:89)
L’Étude de la Torah délivre de la mort ! Témoignage exceptionnel de la providence ! Paracha Behar
Expérimenter la véritable bénédiction de Dieu avec Le miracle de la shemitah – Paracha Behar
Observer les Fêtes de Dieu : une clé précieuse pour marcher dans la sanctification – Paracha Emor
Savoir réprimander et accepter la réprimande : qui, quand, comment ? Paracha Kedochim
L’importance d’Honorer ses parents et d’honorer l’Éternel selon la Torah – Paracha Aharei Mot-Kedochim(Lévitique 16 à 20)
Cacherout & Médisance : Focus sur le véritable enseignement de Yéshoua (Jésus) et des Sages d’Israël – Paracha Tazria/Metsora- Copie
Ce n’est pas ce qui rentre dans la bouche qui souille l’homme – Prendre un texte hors contexte pour en faire un prétexte ? – Paracha Chémini (Lévitique 9 à 11)
Le meilleur remède contre le stress ! Paracha Vayikra + préparation fête de Pessah
Pépites de la paracha : arrête de t’prendre pour un grand, t’es tout p’tit ! – Vayakel
Les 2 extrêmes de l’histoire de l’Eglise en quelques versets – Paracha Ki Tissa
Homme Spirituel ou Animal Spirituel ? Le test par la dîme et les offrandes (Terouma)
L’esclavagisme moderne et la date du début de la délivrance finale prophétisés dans la Torah ? – Paracha Bechalah
Pourquoi le chaos et les crises mondiales de la fin des temps ? Analyse des racines spirituelles du mal selon la Torah
Déchirer le voile d’illusion et Dévoiler la gloire divine – Paracha Vayehi
Humiliation publique, honte, science moderne et jugement divin : que dit l’Écriture ? Paracha Vayigach
La haine contre Yossef : la source de tous les Haman de ce siècle – Paracha Mikets
Mesure pour mesure : On récolte ce que l’on sème – Paracha Vayechev
La foi, l’échelle, l’argent et l’évangile de prospérité – Paracha Vayétsé
Qu’est-ce que La vraie bénédiction et malédiction selon la Torah d’Israël ? Paracha ‘Haye Sarah
Le Messie, Fils unique du Dieu unique selon La Torah et les sages d’Israël – Vayera
La source de toutes confusions et de toutes divisions et son remède – Paracha Berechit (Genèse) et Noah (Noë)
Écoutes-tu la Torah ou idolâtres-tu un homme ? Paracha Haazinou
Pépite de la paracha – La loi de Dieu : source du bonheur dans le malheur – Paracha Ki Tetsé
Souviens-toi – Déluge, canicule, terrorisme, fin des temps et jugement imminent ? Paracha Devarim
Comment discerner les Balaam modernes et s’en préserver ? Paracha Balak
Le testeur d’intégrité spirituelle – Paracha ‘Houkat (Nombres 19 à 22:1)
« Crois au Messie Yéshoua et tu seras sauvé toi et ta famille » : explications – Parasha Kora’h
Une Torah sans frontières ! Pépites de la Paracha Nasso
Les apparences sont trompeuses – Paracha Bamidbar (Nombres 1 à 4.20)
Médisances, diffamations et calomnies : comment réagir et s’en préserver ? Tazria-Metsora
Prodiges dans la cacherout ! L’inspiration divine de la Torah démontrée par les lois alimentaires et les Sages d’Israël (Chémini)
Le secret de la grande Apostasie de l’Eglise, d’Israël et du monde entier – Tsav
Le miroir des Princesses d’Israël – transformer la flatterie, l’orgueil et la vanité en vertu & le profane en sacré – Paracha Vayakhel et Pekoudei
Le Véritable Amour et la Véritable Liberté selon Dieu – Paracha Michpatim(Exode 21 – 24)
Pépites de la Torah : l’éducation et l’honneur des parents – Paracha Yitro
Top 10 des preuves bibliques qui montrent pourquoi nous devrions garder le Shabbat – Paracha Bechala’h
Comment garder sa foi bouillante ? Une arme céleste à disposition de tous ! Paracha Bo
Une clé précieuse pour garder le zèle et gagner le Bon Combat de la foi : fais des efforts et place un arc-en-ciel dans ta vie ! Paracha Vaéra
La force, la valeur et l’immense impact spirituel des noms – Paracha Shemot et Vaera
Comment fuir le compromis et la tiédeur du libéralisme religieux ? Paracha Vayichla’h
Le libéralisme religieux, grand responsable d’un génocide spirituel : la preuve scientifique – paracha Toledot
Prophétie : c’est la dernière génération avant la venue du Messie ! Paracha Noah (Noé)
L’effort dans le service divin : clé de la bénédiction et antithèse du “salut sans les oeuvres” (Paracha Vezot Habrakha)
La loi de Dieu : joug pesant ou fardeau léger ? Paracha Nitsavim
L’ingratitude : la pire des abominations devant Dieu ? – Paracha Kitavo
Souviens-toi de ce que Dieu a fait à Myriam : Une leçon éternelle sur le fléau de la médisance (lachon hara) – Paracha Behaalotekha/Ki Tetsé
Les Véritables Fruits du faux prophète face à la Torah du Dieu d’Israël – Paracha Reeh & Chofetim (Deutéronome 11.26 à 21.9)
Que signifie observer la Loi de Dieu ? Comment, pourquoi, pour qui ? (Paracha Vaethanan et Ekev)
Prophétie des temps de la fin: Les abeilles de l’Apocalypse ! Paracha Devarim
Shadow

Dernière vidéo publiée :

Secrets prophétiques du bâton fleuri d’Aaron : Preuve Ultime de l’élection d’Israël et du Messie Yéshoua (Paracha Kora’h)
Secrets prophétiques du bâton fleuri d’Aaron : Preuve Ultime de l’élection d’Israël et du Messie Yéshoua (Paracha Kora’h)
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow

Dernière article écrit publié :

Pessa’h : éradication de toute trace d’orgueil, pas même 1/64ème !
Pessa’h : éradication de toute trace d’orgueil, pas même 1/64ème !
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow

Fête ou jeûne du moment (en cours ou à venir prochainement) :

Fête de Roch Hachana (Fête des trompettes)

1er jour :

Entrée le Dimanche 25 Septembre 2022 à 19h43 (PARIS)
Sortie le Lundi 26 Septembre 2022 à 20h27

2e jour :

Entrée le Lundi 26 Septembre 2022 à 20h27 (PARIS)
Sortie le Mardi 27 Septembre 2022 à 20h25

Pépite de vérité à la une actuellement :

protection dieu contre covid vaccin et complots

Pour aller plus loin, découvrez notre plateforme d’étude de la Torah :

Site web Le Retour aux racines : sortir de l'apostasie et découvre les racines juives hébraïques de la foi

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

19 Commentaires

  1. Nicolas

    Merci beaucoup pour cette étude très édifiante, un fait curieux me vient à l’esprit le blason de la ville de Nice était chargé de trois abeilles, est-ce un lien avec l’attentat sur la promenade des Anglais?

    Réponse
  2. Drissa

    Merci encore thomas pour cette étude qui ne fait que nous clarifier d’avantage. Vraiment la BIBLE est une lampe qui éclaire nos sentiers car tout ce qu’il dit est entrain de se réaliser maintenant. SHALOM

    Réponse
  3. Yannick

    Shabbat passé, en étudiant la Parole de notre Adon dans le jardin, une ABEILLE volait autour de moi. Je ne m’en inquiétais pas plus que ça, jusqu’au moment où elle a fini par m’embêter et m’appeurer. Résultat, elle m’a piqué sur l’épaule droite (rien de grave, pas allergique) ! Comme quoi, la crainte/peur nous éloigne de D.ieu… Et la peur donne accès à l’ennemi ! G demandé à Hashem quel était la raison de cet enseignement de vie. Enfin, le lendemain, je fais le lien avec cet article ! À méditer !

    Réponse
  4. T7C83

    Bonsoir

    A la veille de Tisha Beav, je crois me souvenir de mon étude du Talmud que le refus d’entrer en terre promise qui entraîna 40 ans d’errance, eut lieu un 9 Av.

    Oui bénir et prier pour Israël c’est aller dans le sens de l’histoire. Tous les ennemis d’Israël l’ont compris un jour où l’autre. Même les 10 dignitaires nazis pendus le jour de Pourim comme l’avaient été les fils d’Haman ont du se rendre à l’évidence, Dieu veille sur son peuple et malheur à qui touche à la prunelle de ses yeux.

    Réponse
  5. claire haffner

    Merci beaucoup Thomas pour ce très beau partage qui nous fait faire une lecture profonde des événements de ce monde et nous permet de ne pas nous faire prendre au piège de certaines nouvelles manipulées, mais aussi de fixer nos regards vers le Royaume qui vient. Prions ensemble pour que les jours qui nous séparent de la venue du Mashiah soient écourtés, car le spectacle de l’iniquité est de plus en plus terrifiant et les faibles sont balayés. Serrons nous les coudes, et gardons notre lampe allumée pour veiller jusqu’à sa Venue dans la prière et l’espérance. Que l’Eternel vous bénisse et vous garde, merci encore. Shavoua tov. Soeur Claire

    Réponse
  6. Daniel

    Merci pour ce travail!
    Sois béni !

    Réponse
  7. gallois

    merci Thomas dieu te garde avec notre sauveur yeshoua

    Réponse
  8. Annie

    … Je me sens bien « petite » après avoir lu cette stupéfiante vérité biblique ! …
    Il est question du chapitre 4 (à un endroit du texte) … mais apparemment, il n’existe pas sur ma bible qui se termine par le chapitre 3 dans la prophétie de Joël … mais les versets sont bien les mêmes !
    Merci encore Thomas pour cette si précieuse étude !
    Sois béni dans le Nom du Sauveur Yéshoua !

    Réponse
  9. Ghislaine

    MERCI, MERCI, MERCI, tes enseignements sont tout simplement formidables et nous réjouissent le cœur.

    Réponse
  10. steve hall

    Les écritures c’est bien…je crois que c’est la base de toute enseignement religieux sur la terre. Mais frère, Dieu ne nous a-t-il pas tous donné une conscience. C’est le plus grand présent qu’il nous a donné. Sa part de lui en nous. Si j’écoute mon coeur et ma conscience, elle ne m’appelle pas a la guerre mais a la réconciliation et a la miséricorde. Ne devons-nous pas aimé nos ennemis. « Aime ton prochain comme toi-même. » « Aimez-vous les uns les autres. » Je peux concevoir qu’il n’est pas aisé d’aimer une personne qui cherche a nous détruire…c’est même très difficile. Mais le mal n’engendre t-il pas le mal? « Soyez prompt a pardonné et lent a condamner. »

    Réponse
  11. Thérèse

    Merci Thomas pour ce rafraîchissement de nos âmes qui ont soif de Vérité et de justice. Tu nous donnes la nourriture en son temps afin que nous puissions être encouragés et fortifiés par la manne céleste qui est si précieuse dans ces temps actuels de grande confusion dans le monde, l’église et Israël. Sois béni !

    Réponse
  12. BLANES DOMINIQUE

    MERCI THOMAS
    NOUS SOMMES AVEC TOI DANS LA PRIÈRE, SOIS ENCOURAGE ET BÉNIS
    DANS LE NOM DE NOTRE SEIGNEUR ET SAUVEUR JÉSUS YESHOUA
    DOMINIQUE

    Réponse
  13. Consani Robert

    C’est grâce à ce peuple que nous avons la thora qui nous enseigne toutes ces choses, Mais il faut se rappeler qu’il a traversé toutes les épreuves et qu’il est toujours présent, au travers de tous les âges de génération en génération il nous stupéfia par son intelligence et sa sagesse , C’est pourquoi ceux là même qui veulent mettre à mal le peuple de Dieu se mette à mal eux même , ils vivent dans leur voluptés et le souffle de sainteté ne les a jamais touché.
    Mais la note sera très chère pour leurs âmes , comme ces médias qui propage le mensonge dans le monde entier .
    Sans dénoncer qui que se soit, j’ai constaté à plusieurs reprise que ce peuple est dénigré dans certaine prédication de faux pasteur et certaine église .
    Dans toutes mes prières en revenant vers la veille croie rugueuse , là même ou yéshoua est monté, chargé de nos péchés, nous comprenons que ce peuple ne sera jamais ravi de sa main car sa victoire est totale et l’ennemi est déjà vaincu.
    Merci Thomas pour cet enseignement, et que notre lutte se face dans la prière et dans la vérité de la parole du Saint Béni Soit ‘IL Amen!

    Réponse
    • Dominique Weiss

      merci beaucoup pour ce message et je sais que le peuple juif est la prunelle des yeux du grand Dieu et malheur a celui qui le touchera c est vrai aussi que je ne suis pas fière d être française et je demande pardon pour tout ce que l on fait subir a ce peuple

      Réponse
      • Dominique Weiss

        je suis vraiment pour Israel et j ai confiance en Dieu car je sais qu il va faire quelque chose et nous chrétien lisons bien la bible car c est un jugement que l on porte sur nous

        Réponse
      • Yossef

        Qu’Hashem vous bénisse et bénisse tous les justes des nations .. Qu’IL vous garde et vous protège dans ces temps de tempêtes qui approchent .. Amen
        un Juif qui vous aime sincèrement, vous les justes des nations.

        Réponse
  14. issia

    amen.merci pour cette enseignement merveilleux.soyez benie

    Réponse
  15. GUY SOUQUIERES

    GUY: d’accord avec toi THOMAS, j’étudie beaucoup les prophèties et la torah,et tout est exact.

    Réponse
  16. roy mireil

    Merci Thomas pour tes recherches et merci aussi de nous faire partager toute cette sagesse de Dieu enfouie dans sa Parole.
    Je me sens bien petite devant toutes ces révélations auxquelles notre Créateur nous fait la grâce d’accéder.
    Ô combien sont privés de ces vraies richesses tous ces savants et « grands esprits » du monde qui se perdent dans les méandres de la pensée et de toutes les philosophies creuses et inutiles.
    Psaume 119 … 104 « Par tes ordonnances je deviens intelligent, Aussi je hais toute voie de mensonge. 105 Ta parole est une lampe à mes pieds, Et une lumière sur mon sentier ».
    Shalom à tous

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

396 Partages
Tweetez
Partagez395
Enregistrer1