Révolution dans le monde chrétien : Le retour au véritable Shabbat est en cours – Paracha Ki-Tissa

Ce montage vidéo inédit pourra en choquer et en secouer plus d’un mais nous sommes arrivés dans un temps où ces choses doivent être publiées au plus grand nombre et le mensonge dénoncé à la lumière de la vérité historique et biblique, exposé à la face de ce monde plongé dans l’Apostasie, d’autant plus que la portion d’Ecriture étudiée dans le monde entier ce Shabbat du 18 mars 2017 (paracha Ki-Tissa) parle précisément de l’importance du Shabbat. C’est dans cette paracha que l’on voit également la colère de Moïse s’enflammer et qu’il brisera les tables de la loi après le terrible épisode du veau d’or.

Cependant, que l’on ne se méprenne pas : Moïse n’a pas cassé les tables de la loi à cause de sa colère comme s’il ne s’était pas contrôlé et qu’il s’était laissé dominer par la colère ! Cela serait rabaisser l’humble Moïse à un niveau indigne d’un homme de cette trempe spirituelle. Une fois encore, combien il est important de bien regarder les commentaires des sages d’Israël pour ne pas faire dire n’importe quoi à l’Ecriture :

Rachi dira au sujet du comportement de Moïse : « Il s’est dit : Pour l’agneau pascal, qui n’est qu’une mitsva parmi toutes, la Tora a stipulé : « Tout fils de païen n’en mangera pas » (supra 12, 43). Or, c’est la Torah tout entière que je tiens ici tandis que tout Israël la renie ! Comment pourrais-je la leur donner ? (Chabath 87a). » Moïse, bien qu’enflammé de colère n’a pas brisé les tables sous l’impulsion de la colère, son acte, au contraire, était en vérité sage et réfléchi… A bon entendeur !

Ainsi, ce montage vidéo révèle à la face du monde entier, cette véritable révolution cachée et silencieuse qui a lieu actuellement comme jamais dans le monde chrétien : le retour non seulement au Shabbat mais à la Torah du Dieu d’Israël, mal traduite par « loi de Dieu » faute de mots français capables de retranscrire l’étendue et la richesse infinie qu’il y a dans la signification du mot hébreu « Torah ».

Assurément, l’Eglise de Laodicée dont parle le livre de l’Apocalypse est ici visée et inclue, d’une manière irréfutable et biblique, cette entité appelée « Église » qui demeure encore greffée sur les pratiques païennes ayant pénétré le christianisme ancien, notamment depuis l’empereur Constantin au 4ème siècle.

Il faut bien comprendre que l’empereur païen Constantin a favorisé et préparé le terrain pour que l’Eglise officielle, des décennies plus tard, puisse tout simplement abolir, le 4ème commandement de Dieu, un commandement majeur présent sur les tables de la Loi parfaite de Dieu comme il est dit : « Les tables étaient l’ouvrage de Dieu, et l’écriture était l’écriture de Dieu, gravée sur les tables. » (Exode 32.16)

L’affaire est grave et pour bien illustrer notre propos et la portée et la gravité d’un des coups majeurs que l’ennemi a infligé en plein coeur de l’Eglise naissante, regardons cette magnifique parabole du Hafets Haïm rapportée par le Rav Mordéhaï Bendrihem.

Shabbat01_compressLe Shabbat est considéré comme un cadeau donné par Dieu pour son peuple. Le Hafets Haïm commente le rapport entre le peuple juif, Dieu et ce magnifique cadeau du Shabbat.

A quoi ressemble la relation entre Dieu, le Shabbat et son peuple, le peuple d’Israël ? Cela ressemble à une jeune femme et un jeune homme qui se sont fiancés. La rumeur court que les fiançailles se sont rompues. Comment vérifier si les fiançailles sont oui ou non rompues ? On vérifiera si la bague de la fiancée est toujours à son doigt lorsqu’elle sortira de chez elle.

Si c’est le cas, la rumeur sera infirmée mais si par contre la bague n’est plus à son doigt, alors effectivement, on pourra penser que les fiançailles sont malheureusement bel et bien rompues.

Le peuple juif, c’est la fiancée. L’époux est son Créateur. Voici la rumeur : accusé par les nations du monde et par le christianisme d’avoir été abandonné par Dieu, le peuple juif, son judaïsme et ses rabbins, sont accusés et regardés comme indignes de leur vocation et pas à la hauteur des attentes divines. Cette rumeur a engendré de nouvelles religions qui se sont imaginées être la fiancée et cela, malgré que Dieu déclare clairement qu’il n’abandonnera jamais son peuple.

Voici maintenant le moyen simple pour vérifier si la rumeur est fondée ou non : il suffit de regarder le rapport entre le peuple juif et le cadeau que son époux lui a offert : sa bague de fiançailles qui est le Shabbat ! Les rumeurs sont sans valeurs si le Shabbat est toujours gardé…

Fin de la parabole du Hafets Haïm rapportée par le Rav Mordéhaï Bendrihem.

Effectivement, tout le monde le sait : malgré les persécutions et plus de 2000 ans d’exil et de souffrances, le peuple juif a toujours su préserver non seulement le Shabbat mais aussi la Sainte Torah que Dieu lui a donnée au mont Sinaï… Certes, les déboires et les chutes ont été nombreux, mais c’est le prix de l’élection divine qui n’annule en rien les promesses éternelles que Dieu fait à son peuple.

Oui, le Shabbat est cette alliance ou cette bague de fiançailles que Dieu a offert à Sa véritable fiancée tandis que toutes les fausses fiancées et autres prétendants n’ont pas l’alliance à leur doigt…

De plus, la paracha Ki Tissa étudiée cette semaine insiste d’une manière presque exagérée sur l’importance d’observer le Shabbat pour bien nous faire comprendre combien cela est important aux yeux de Dieu :

« L’Eternel parla à Moïse, et dit : Parle aux enfants d’Israël, et dis-leur:

Vous ne manquerez pas d’observer mes Shabbats,

car ce sera entre moi et vous, et parmi vos descendants,

un signe auquel on connaîtra que je suis l’Eternel qui vous sanctifie.

Vous observerez le Shabbat,

car il sera pour vous une chose sainte. Celui qui le profanera, sera puni de mort; celui qui fera quelque ouvrage ce jour-là, sera retranché du milieu de son peuple. On travaillera six jours; mais le septième jour est le sabbat, le jour du repos, consacré à l’Eternel. Celui qui fera quelque ouvrage le jour du sabbat, sera puni de mort.

Les enfants d’Israël observeront le Shabbat,

en le célébrant, eux et leurs descendants,

comme une alliance perpétuelle.Shabbat candle 01_compress

Ce sera entre moi et les enfants d’Israël un signe qui devra durer à perpétuité;

car en six jours l’Eternel a fait les cieux et la terre, et le septième jour il a cessé son oeuvre et il s’est reposé. (Exode 31.12-17)

Le prophète Ézéchiel, parle par l’Esprit de Dieu et nous montre l’importance du Shabbat :

« Sanctifiez mes Shabbats, et qu’ils soient entre moi et vous un signe auquel on connaisse que je suis l’Eternel, votre Dieu. » (Ezéchiel 20:20)

« Je leur donnai aussi mes Shabbats comme un signe entre moi et eux, pour qu’ils connussent que je suis l’Eternel qui les sanctifie. » (Ezéchiel 20:12)

Ces versets sont d’une grande limpidité et nul ne peut les remettre en question.

Comme l’enseignent les sages d’Israël, le Shabbat est un signe d’intimité entre 2 êtres qui se connaissent bien et qui ont leur propre mode de communication qu’eux seuls comprennent… Le Shabbat est cette bague de fiançailles d’une grande valeur que le Roi de l’univers a offert à sa véritable fiancée.

Savez-vous pourquoi Dieu rappelle tant de fois l’importance d’observer le Shabbat, dans ce chapitre d’Exode et ailleurs ?

Rachi nous donne la réponse :

« Beaucoup de mitsvot (commandements) de la Torah ont été dites et répétées, et ce jusqu’à trois ou quatre fois. C’est pour rendre condamnable et punissable la violation de chacun des interdits et le non-accomplissement de chacune des obligations qui sont énoncée à leur sujet » (commentaire sur Exode 34.23)

Ainsi, nous pouvons faire un lien extraordinaire qui devrait remplir de crainte plusieurs : au 4ème siècle, comme le démontre la vidéo, l’Eglise naissante, au Concile de Laodicée, a, pour ainsi dire, jeté et brisé officiellement cette bague de fiançailles.

Ce n’est pas sans raison que cette Eglise officialisa ce terrible acte par le Concile de Laodicée. Dans le livre de l’Apocalypse, le Messie parlera précisément de cette Eglise qui porte le nom de Laodicée, en rappel à ce concile ayant rompu officiellement les fiançailles !

Tous ceux qui ont aboli le Shabbat et qui suivent encore la décision d’abolir le Shabbat prise par des hommes païens au Concile de Laodicée n’ont plus de bague de fiançailles !

La situation est grave : si Dieu dans Sa bonté, pardonne nos fautes involontaires par l’expiation éternelle et glorieuse du Messie Yéshoua, il n’en est plus de même lorsque Sa lumière éclaire notre conscience en vue de la repentance et du changement et que nous persistons dans l’erreur, surtout si l’on se réclame du Dieu d’Israël et de son Messie : c’est un affront à Sa Parole !

Dans sa bonté infinie, Dieu, au travers de la Bouche du Messie Yéshoua, réprimande l’Eglise de Laodicée et lui offre encore une ultime occasion de repentance qui vient comme une énième preuve d’amour envoyée à tous ceux et celles qui sont sans bague de fiançailles, afin d’être de nouveau pleinement intégrés à l’épouse :

« Ecris à l’ange de l’Eglise de Laodicée : Voici ce que dit l’Amen, le témoin fidèle et véritable, le commencement de la création de Dieu :

Je connais tes oeuvres. Je sais que tu n’es ni froid ni bouillant. Puisses-tu être froid ou bouillant ! Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n’es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche.

Parce que tu dis : Je suis riche, je me suis enrichi, et je n’ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu, je te conseille d’acheter de moi de l’or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche, et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas, et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies : [Note : l’Eglise de Laodicée « ne sait pas » et crois être vêtue, ce qui est une marque flagrante de cette Eglise et de l’Apostasie : Ignorance des mensonges historiques dont elle a hérité et ignorance des vérités bibliques qui ont été falsifiées]

Moi, je reprends et je châtie tous ceux que j’aime. » (Apocalypse 3.14-19)

Aie donc du zèle, et repens-toi. »

Et vous, gardez-vous le vrai Shabbat ? Faites-vous réellement partie de l’épouse du Dieu Créateur ? Avez-vous encore la bague de fiançailles à votre doigt ou vous l’a-t-on usurpée ? Si c’est le cas, vous avez ici l’occasion de la retrouver et de la glisser à votre doigt.

Pour répondre à toutes ces questions, regardez bien le montage vidéo inédit qui accompagne cet article et vous arriverez certainement à discerner ce qu’il en est.

Attention, note importante :

Il y a une chose à bien comprendre : tout ce qui est dit ici, dans cette vidéo et cet article, sont des notions générales qui n’en demeurent pas moins véritables : nous croyons que tous ceux et celles des nations, qui croient véritablement dans le Dieu d’Israël et dans son Messie mais qui pour des raisons que Dieu seul connait, n’ont pas la compréhension ou la lumière de ce qui est dit ici, ne seront certainement pas rejetés de Dieu pour l’éternité :

le jugement appartient à Dieu seul, ces choses ne nous appartiennent pas, le coeur de l’homme étant infiniment complexe : chacun doit agir selon sa propre conscience et ne surtout pas condamner ou mettre un poids de culpabilité sur les épaules de quiconque, ce qui ne dispense pas de proclamer la vérité des Écritures, comme cet article et cette vidéo ont tenté de le faire pour le bien-être du plus grand nombre (malgré le risque énorme d’être mal compris), afin que chacun puisse agir en toute connaissance de cause et en toute bonne conscience devant Dieu.

Car qu’on le veuille ou non : le Shabbat demeure le 4ème commandement de Dieu, il est toujours en vigueur, et la bénédiction viendra sur la vie de quiconque désire le garder de tout son coeur par amour pour son Créateur comme il est dit dans le prophète Esaïe 56.6-7 : « Et les étrangers qui s’attacheront à l’Eternel pour le servir, Pour aimer le nom de l’Eternel, Pour être ses serviteurs, Tous ceux qui garderont le Shabbat, pour ne point le profaner, Et qui persévéreront dans mon alliance, Je les amènerai sur ma montagne sainte »

Que le Dieu d’Israël, par les mérites infinis du Messie Yéshoua, ramène Son peuple à Sa Divine Torah, Lumière pour les nations, et Gloire d’Israël Son Peuple. Qu’Il nous accorde le pardon et Sa grâce éternelle, en nous communiquant une Sainte crainte de Son Nom, la téchouva (repentance) et l’humilité. Amen vé amen.

Inscrivez un commentaire pour nous faire part de votre ressenti et de vos remarques suite à cet article et à cette vidéo majeure, et aussi, si ce n’est pas fait, inscrivez votre mail pour être tenus au courant des projets du site web concernant le retour aux racines de la foi !

 

Laisse un commentaire pour nous partager ton ressenti et ton expérience !

Une étude et un partage réalisée par la seule grâce infinie d’HaShem(Dieu) et avec la précieuse aide des rabbanim d’aujourd’hui et des sages d’Israël d’autrefois.

Note importante relative au contenu des articles du site web : Veuillez citer la source lors de toute copie partielle ou complète de l’article, ainsi que le rappellent justement les maximes des pères (Pirqé Avot) : « Quiconque cite l’auteur d’une parole amène la délivrance dans le monde ». Pour le reste, c’est entre vous et Dieu qui sonde les cœurs et qui rendra à chacun selon ses œuvres.

En dehors des citations et autres extraits de sources externes repris dans les études, nous ne cautionnons pas forcément tous les propos et les enseignements des personnes et/ou des références et autres sites web cités : chaque homme est faillible, nul ne possède toute la vérité, chacun doit donc être attentif et ne retenir que ce qui lui semble bon et en accord avec les voies de Dieu et la bonne nouvelle du Messie Yéshoua : « examinez toutes choses; retenez ce qui est bon; » (1 Thessaloniciens 5:21).

Sur ce site web, nous usons donc de notre liberté en Yéshoua pour citer et utiliser, lorsque cela s’avère nécessaire et utile pour nous faire grandir dans la compréhension du plan divin et de la volonté de Dieu, le travail d’hommes ou de femmes parfois rattachés à d’autres confessions, mais que nous publions tout de même en raison de la qualité de leur contribution dans des domaines particuliers, bien que nous ne les rejoignons pas forcément dans toute leur doctrine. En outre, cela nous invite à nous exercer à vivre cette maxime des sages : « Qui est sage ? Celui qui apprend de chaque homme.[…] Le sage n’est pas celui qui a acquis des connaissances étendues dans tous les domaines, mais celui qui est capable d’apprendre de chacun » (Pirqé Avot). Si nous ne suivons pas cette maxime, nous nous éloignons alors de la sagesse pour rejoindre les rangs de ceux dont l’esprit est encombré par l’intolérance et le légalisme qui est l’étroitesse d’esprit, qu’à Dieu ne plaise !

Restez informés !
Articles, études, vidéos inédites : Recevez les dernières nouveautés du site web en rejoignant près de 7000 abonnés :
Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant ici
En soumettant ce formulaire, j’accepte que mes informations soient utilisées exclusivement dans le cadre de ma demande avec d’éventuelles offres de services éthiques, bibliques et personnalisées qui pourraient en découler, si je le souhaite.

Réseaux sociaux :

Les 3 articles/vidéos les plus vus :

Pour aller plus loin :

paracha
paracha
paracha
paracha

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :
Restez informés !
Articles, études, vidéos inédites : Recevez les dernières nouveautés du site web en rejoignant près de 7000 abonnés :
Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant ici
En soumettant ce formulaire, j’accepte que mes informations soient utilisées exclusivement dans le cadre de ma demande avec d’éventuelles offres de services éthiques, bibliques et personnalisées qui pourraient en découler, si je le souhaite.

Réseaux sociaux :

Les 3 articles/vidéos les plus vus :

Pour aller plus loin :

paracha
paracha
paracha
paracha

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

34 Commentaires

  1. Revet Patrick

    Shalom à tous…
    A retenir l’essentiel des paroles de Yeshoua sur le Shabbat envers les pharisiens : “…D.ieu n’a pas créé l’homme pour le Shabbat, mais le Shabbat pour l’ homme…” Amen.

    Réponse
    • RencontrerDieu.com

      Oui, c’est ce qui est écrit aussi dans le Talmud. Tant que votre compréhension de ce verset ne signifie pas que l’homme peut abolir le shabbat et ne pas respecter ce 4eme commandement qui consiste à honorer, se souvenir et sanctifier le Shabbat (du vendredi soir au samedi soir) alors il n’y a aucun problème.

      Réponse
  2. issia ado

    amen amen amen.merveilleux.

    Réponse
  3. Annie

    Aujourd’hui, j’ai appris quelque chose à propos du parallèle entre le Concile de Laodicée et Apocalypse 3: 14 .
    Que Dieu continue de m’éclairer et m’aide à faire toute Sa volonté … Soyez béni, Thomas, par Yéshoua notre Sauveur à tous !

    Réponse
  4. alexandre

    j’ai vu sur thora box q’un non juif qui veux pratiquer le chabat et passible de la peine de mort que pensez6vous de cela : nous non juif devon nous respecter chabbat ?

    Réponse
    • RencontrerDieu.com

      Shalom oui biensur, le Shabbat n’est pas que pour les juifs mais pour tous les authentiques convertis au Dieu d’Israël : juifs mais aussi les non juifs qui ont été purifiés par la foi dans le Messie Yéshoua. D’ailleurs, les preuves historiques abondent en ce sens : d’après les spécialistes du sujet, les premières communautés de chrétiens, durant les premiers siècles, observaient le shabbat. Ce n’est que plus tard, lorsque l’Eglise catholique naissante se paganisait, que le shabbat fut abandonné pour des raisons plus ou moins obscures, et par un antijudaïsme naissant très endémique.

      Cependant, il est évident qu’un non juif qui commence à observer le shabbat, doit y aller étape par étape sans se mettre un joug sur les épaules, il ne doit pas s’imposer directement d’observer directement l’ensemble des 39 interdictions lié à ce jour, etc. Il convient d’étudier et d’y aller étape par étape avec foi et bonne disposition de coeur et Dieu nous conduira certainement. Ce commandement est glorieux et rempli d’enseignements. Mais Reconnaître la validité du Shabbat et désirer l’observer est déjà un excellent début. Là où les choses se corsent c’est lorsque le croyant des nations enseignent à abolir le shabbat.

      Réponse
  5. Annick

    Bonjour,
    Je suis abonnée à votre site depuis quelques jours seulement et vos enseignements nourrissent réellement mon âme, ils étanchent la faim et la soif que j’avais.
    J’aimerais faire une remarque : c’est dommage que vous ne donniez pas les références des différentes vidéos avec les noms des orateurs. Leur témoignage est fort, mais quelle autorité ont-ils ? On peut supposer qu’il y a un haut représentant de l’église catholique de part ses vêtements, mais qui est-il ? Je suppose que de nombreuses personnes seraient intéressées à connaître leurs identités surtout les personnes qui sont complètement étrangères au discours du sabbat.
    Que Dieu vous bénisse dans vos activités !
    Annick

    Réponse
  6. Chant

    Bonjour, comment pratiquer le Shabbat, ne l’ayant jamais pratiqué puis-je avoir des conseils de mise en pratique ?Merci.

    Réponse
  7. Patrice

    IL Y A TROIS OPTIONS:

    • Vous pouvez garder le jour du Sabbat et n’être jamais sauvé en Christ.
    • Vous pouvez être sauvé en Christ et ne jamais observer le jour du Sabbat
    • Ou vous pouvez être sauvé et faire un choix personnel d’observer le jour du Sabbat MAIS vous ne pouvez jamais dire à quelqu’un qu’il DOIT garder le jour du Sabbat pour être sauvé.
    (Source: amourdelaverite.com)

    Nous sommes libres et il n’y a pas d’enfants de dieu plus accomplis que d’autres ou meilleurs ou plus sanctifiés par l’observance ou la non observance du sabbat.
    Dieu ne fait pas de différence.
    Si le sabbat vous permet de mieux comprendre certaines choses et de mieux vivre votre foi alors tant mieux et si vous ressentez la même chose en ne faisant pas le sabbat réjouissez vous également, votre foi n’est pas tiède pour autant.
    On ne doit pas dire à quelqu’un “je pense qu’il te manque quelque chose (le sabbat, ou autre) pour être accompli dans ta foi”
    Comme on ne peut pas dire à quelqu’un “je pense que tu ne devrais pas suivre le sabbat car celui-ci a été aboli”.
    Chaque décision prise, celà regarde notre frère ou soeur face à son seigneur.
    Rappelons nous qu’avant la venue du messie le peuple de dieu n’avait que la loi pour “se réjouir en lui” après nous avoir révélé christ nous avons un moyen encore plus grand pour nous sanctifier, Jesus. Si nous l’ avons accepté comme Seigneur et que nous avons été racheté par lui, nous pouvons vivre notre foi sincèrement comme nous le désirons. Avec le Sabbat ou sans le sabbat.

    Réponse
    • RencontrerDieu.com

      Après vous avoir bien lu, il ressort qu’une grande partie de votre commentaire est une interprétation qui n’est pas conforme à ce que nous enseigne l’Ecriture. Une simple lecture de la Torah et des prophètes trouvent des centaines de versets qui enseignent le contraire.

      Deutéronome 7:9 : « Sache donc que c’est l’Eternel, ton Dieu, qui est Dieu. Ce Dieu fidèle garde son alliance et sa miséricorde jusqu’à la millième génération envers ceux qui l’aiment et qui observent ses commandements [Shabbat compris]. »

      Il n’est pas question d’observer le Shabbat pour être sauvé, tout comme il n’est pas question d’enseigner que le baptème sauve ou que le fait de ne pas manger de sang sauve (acte 15, lévitique etc) mais naturellement, le fruit de l’Esprit et du vrai Salut en Yéshoua le Messie conduit à sortir de l’apostasie et mène à l’obéissance aux commandements. Ainsi, tôt ou tard, le croyant sera amené au Shabbat, un commandement si bénéfique et important que Dieu a pris soin de la graver parmis les 10 paroles.

      Le Shabbat est source d’une grande bénédiction comme l’Ecriture le dit clairement en de multiples endroits et le diable fera tout pour conduire les croyants à le néglier, à le mépriser ou le mettre de côté. Ainsi, votre discours est grave car le croyant faible et mal affermi aura tendance à ne jamais mettre en pratique le Shabbat. Celui qui ne méprise pas la Parole de l’Eternel et aime réellement le Dieu d’Israël et Yéshoua, le Maître du Shabbat, considéra ce 4ème commandement avec grand soin. Bien qu’aucun commandement ne sauve, celui qui méprise et enseigne à mépriser ou être léger avec un si grand commandement se met en grand danger spirituel ici bas et dans le olam aba (monde futur).

      Si vous êtes réellement libre alors vous serez libre d’obéir à Dieu, le cas échéant, la liberté dont vous nous parlez est factice.

      Réponse
  8. Yannick Loembe

    Merci pour tout, depuis que j’ai fait la connaissance de ce site, des écailles tombes de mes yeux à propos de beaucoup de sujets comme le sabbat, l’alliance entre la foi juive et chrétienne, la perpétualité de la loi divine, et bien d’autres…
    Encore merci d’exister.

    Réponse
  9. PESNEL

    merci pour cet article sur le Shabbat, comment font les personnes qui sont obligées de travailler le samedi ????

    Réponse
  10. BOUOUDEN Merouani

    Todah Rabba , pour ton étude , HaShem rassemble son peuple, comme Yeshoua la prophétiser, la moisson va commencer. Allélu Yah

    Réponse
  11. SINTES

    Bonjour à tous!

    Dieu m’a amené sur votre site il y a peu de temps et ce que je lis est très bon. Merci à Thomas pour sa réponse remplie de sagesse à Esther, je me posais les mêmes questions. Soyez tous bénis !!!!

    Réponse
  12. magali

    Bonsoir,
    Merci ! La question du Shabbat était sur mon coeur depuis pas mal de temps déjà et le Seigneur m’a menée à vous (cherchez et vous trouverez n’est-ce pas ?). Quelles prières et bénédictions doit-on dire en ce jour ?
    Je suis mère/célibataire puis-je dire les bénédictions où est-ce réservé aux hommes ?
    Shalom

    Réponse
    • RencontrerDieu.com

      Shalom Magali, tant que votre coeur est dans une recherche sincère de la vérité, il est certain que le bon berger vous guide et que vous entendez sa voix, surtout sur un tel sujet ! 😉

      Pour ce qui est des prières et des bénédictions, étant non mariée, vous pouvez évidemment les faire, en plus d’allumer les 2 bougies pour l’entrée en Shabbat. Pour ce qui est des prières et des bénédictions, une des choses importantes que nous demande Dieu dans la Torah est de se souvenir du jour du Shabbat pour le sanctifier et de mettre ce jour à part en l’honorant et en en faisant nos délices en s’éloignant de tout ce qui est profane pour être complètement à Lui en ce merveilleux jour.

      Au niveau de la prière, il est donc bon de prier en rappelant l’oeuvre de la création et le fait que l’Eternel s’est reposé le 7eme jour, qu’il l’a bénis et sanctifié au dessus des 6 autres jours et que c’est d’ailleurs la première des solennités données après la sortie d’Egypte (ce n’est pas sans raison que le shabbat est donné juste apres la délivrance de l’Egypte, le message est énorme…). Il est bon de prier dans un sens de gratitude et aussi pour que tout Am Israël jouisse et goûte à ce repos et accède aussi à la connaissance de Yéshoua qui donnera en bout de course le vrai repos final à tous les enfants de l’Eternel qui le craignent et observent ses commandements !

      En vérité, il y aurait énormément de choses à dire et d’ouvrage à conseiller sur tous ces sujets.

      Restez informés des nouveautés sur le site, nous travaillons en ce sens et au fur et à mesure, les choses deviendront toujours plus claires et limpides.

      Que le Dieu d’Eternité, Saint, juste et bon, le Dieu d’Israël vous garde dans ses voies et vous accorde de grandir dans ses commandements au nom de Yéshoua !
      Thomas.

      Réponse
  13. Ruth

    Je suis bouleversée. …. cette question me travaille depuis quelques tps et je m’étais faite une raison me disant que c’est pas grave de faire shabbat le dimanche. … votre article me dit le contraire. … j’avoue que les traditions sont bien ancrées et donc faire le ménage le dimanche plutôt que le samedi, c’est pas une mince affaire d’entrer dans ce changement surtout que j’habite avec des chrétiens qui vont rien comprendre si je fais ça. …. que faire? Et en fait que veut dire observer le shabbat : passer du temps seule avec Dieu et/ou passer du temps avec d’autres ? Ou passer un temps avec Dieu et par exple faire un tour de vélo. … Réponse : si j’ai bien compris tt celà est possible, le commandement dit simplement de ne pas faire d’ouvrage, c’est à dire ne pas travailler, c’est bien cela? Excusez moi de la qstion mais je me permets: est ce qu’il s’agirait d’aller jusqu’au point de ne pas faire la cuisine ? En vous remerciant d’avance pr vos réponses.

    Réponse
    • RencontrerDieu.com

      Shalom Ruth, merci pour votre sincère commentaire respectueux qui dénote une réelle volonté de marcher dans la vérité.

      Yeshoua a dit : « Ne vous inquiétez de rien mais en toute chose, faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. » : si vous désirez sincèrement plaire à Dieu, il va vous conduire comme il le fait déjà. Chaque commandement de notre Père est une mine d’or et de bénédiction spirituelle et nul homme n’est capable d’en pénétrer toute la profondeur.

      Chacun grandit à son rythme, l’essentiel étant de ne pas rejeter le commandement mais de l’accepter puis d’étudier et d’agir avec conviction : pour le reste, Dieu nous aidera à grandir dans une observation toujours plus agréable à son coeur, au fur et à mesure malgré les épreuves et les difficultés qui sont là aussi pour éprouver l’authenticité de notre engagement à suivre Dieu. Aujourd’hui vous allez le pratiquer d’une certaine façon, selon vos possibilités du moment, et Dieu qui voit votre coeur ouvrira certainement des opportunité pour que vous grandissiez dans l’observation du Shabbat et demain, vous l’observerez d’une façon nouvelle et plus profonde.

      Comme dit dans la vidéo, Il y a quantité de témoignage qui montre que ceux et celles qui ont désiré suivre les commandements de Dieu par amour pour lui et pour lui être agréable, ont vu de merveilleuses choses se produire dans leur vie et leur relation intime avec Dieu a énormément grandit.

      C’est pareil pour tous les commandements : plus on grandit avec Dieu, plus on s’affine et on observe le commandement avec plus de profondeur et de sensibilité : plus un homme est sensible, plus des choses qui sont complètement insignifiantes pour les uns, deviennent signifiante pour lui.

      Tout cela pour vous dire : ne vous mettez pas la pression mais l’essentiel étant de faire au mieux selon votre compréhension et votre niveau du moment. Certes il y aura des combats car le Satan, par toutes sortes de façon essaira de vous empécher d’observer et d’accepter ce commandement, n’oublions pas que le diable n’est pas irrité contre ceux qui ont le témoignage de Jésus mais contre ceux « qui gardent les commandements de Dieu et qui ont le témoignage de Jésus. » (Apocalypse 12.17) : Les autres qui ne gardent pas les commandements de Dieu ne dérangent pas le diable. Ils ont beau avoir le témoignage de Jésus mais sans les commandements, le diable se joue d’eux et à part quelques exceptions, le diable n’est pas dérangé par eux.

      Pour commencer, sachez que le Shabbat, effectivement est un temps ou de tout notre coeur, il convient de mettre de côté toute chose profane que l’on ferait les 6 autres jours de la semaine, ce qui inclut évidemment tout travail. Il est vrai, comme le montre la Torah, que si vous pouvez éviter de cuisiner ce jour là (vous pouvez juste réchauffer des choses que vous aurez préparez par exemple), c’est une bonne chose. Ce jour est pleinement consacré à Dieu, à l’étude de Sa Parole, à la prière, au repos du corps, de l’âme et de l’Esprit. Ce n’est pas ce jour qu’il convient de faire les courses ou d’aller bricoler ou faire du shopping !

      Ceux qui prétendent faire le Shabbat tous les jours, à moins d’avoir l’opportunité merveilleuse de vivre que d’étude et d’enseignement de Torah tous les jours, sont des menteurs car en semaine, ils travaillent et font quantité de chose profane que la Torah interdit formellement en Shabbat.

      Surtout, n’oubliez pas : si votre coeur est tout entièrement à Dieu, il vous conduira, ne laisser pas le mauvais penchant et le diable vous mettre la pression inutilement : vous aurez des épreuves, mais comme dit plus haut, les épreuves sont aussi là pour éprouver notre foi de manière concrète.

      Restez attentif des éventuels futurs projets et articles sur le site à ce sujet, beaucoup de choses sont prévus sur toutes ces choses passionnantes !

      A bientôt cher Ruth.
      Thomas.

      Réponse
      • Dominique Weiss

        je suis heureuse car vous répondez en partie a mon message oui je veux faire le Sabbat et suivre les lois de DIEU je suis déjà une marginale aux yeux de mon église et des mes enfants et cela ne me dérange pas mais j aime DIEU de tout mon cœur et veut suivre ses préceptes bien que je sois une many j ai l impression que je suis une petite fille et que je dois tout reprendre par commencer le sabbat et je vais faire avec joie ce que me dit la bible je dévore vos articles soyez béni Thomas et merci

        Réponse
      • Christian-Yves Constans

        Selon ce que nous montre l’évangile et l’enseignement de l’apôtre Shaül de Tarse ou sous son nom Grèco-Romain : Paul, l’enseignement sur l’interdiction de préparer à manger pendant le Shabbat, comme bon nombreux d’interdits que Yahshoua a lui-même combattu durant son passage terrestre. Nous voyons une altercation entre les pharisiens, les sadducéens et Yahshoua à cause de ses disciples qui ne respectaient pas la tradition des anciens ! En effet les disciples qui avaient faim, froissés des grains de blé dans leurs mains pour les extraire de leur enveloppe et ainsi pouvoir les manger. Cela été vue comme du travail aux regard des rabbins qui s’appuyaient sur les écrits des anciens, comme ils le soulignent eux-mêmes dans leur réprimande. Paul nous dira que celui qui mange rend grâce à Elohé et pareillement celui qui ne mange pas (jeune) rend grâce à Elohé. Il nous disent aussi ! Pour Yahshoua : Faites et observez tous ce qu’ils vous diront mais n’agissez pas comme eux ! Mat 23. Paul quant à lui nous dit : Prenez ce qui est bon et rejetez ce qui est mauvais. (paraphrase de mon cru) . Yahshoua se dit ; “Maître du Sabbat” donc puisqu’il est notre exemple et que lui a Mangé et Bu, S’est Éclaire, Marché plus d’un stade, Guéri des malades, Ressuscité des morts, le jour du Shabbat sans être déclaré impur ou indigne par rapport à la loi d’Elohé donner à Moshé, qui sont-ils tout ces “imposeurs” de commandements purement humains qui comme le dit le Mashiah’ : ” Annule le commandement du Père Elohé au profit de leurs traditions”. Paul nous dit :” La loi fut un pédagogue pour nous conduire à Mashiah’. Cela veut-il dire que le pédagogue disparaît ? Loin de là répondra Paul. Car c’est par le commandement que je sais que toute infraction est méritoire de punition. Elohé étant le juste juge qui a remit le jugement du grand jour à son fils et le fils nous dit que : “Ce n’est pas lui qui nous jugera au dernier jour, sinon sa parole”. Yahshoua est venu pour sublimer les commandements du Père et nous en montrer le chemin, dont il est la porte. Tout est fait Par Amour, Avec Amour et Pour l’Amour. La voilà la marque distinctive de la Torah vivante et de l’évangile de la grâce ! Pour le reste faites tout comme pour le Seigneur. Dixit l’apôtre Paul.
        Shalom U’Bracha, = Paix et bénédictions; de Christian-Yves Votre Frère En Yahshoua.

        Réponse
  14. Emma

    C’était devant nos yeux depuis tant d’années et puis voilà que les écailles tombent. Merci de ce partage qui encourage et édifie. L’Eternel est si merveilleux!
    Que D.ieu vous bénisse.

    Réponse
  15. Michel

    Qu’en est-il de la trinité ? Adopté aussi lors du concile de Nicée ?

    Réponse
    • RencontrerDieu.com

      Très bonne question puisque effectivement, à partir du Concile de Nicée, la doctrine trinitaire s’imposera pour être totalement dogmatique à partir du concile de Constantinople vers 380 si je ne me trompe pas (à vérifier).

      C’est un sujet vaste et varié en soit et il est impossible d’en parler en quelques lignes tant il y aurait de choses à dire et cela serait sortir du sujet de ce partage sur le Shabbat. Mais à l’avenir, que cela soit sur le site ou dans le cadre du futur projet d’accompagnement vers les racines juive de la foi en cours de préparation, tout un dossier sera consacré à ce sujet, référencé sourcé et bien explicité.

      Mais pour faire très simple, tout comme l’abolition du Shabbat remplacé par le dimanche et quantité d’autre choses semblables, toutes ces conceptions trinitaires telles que présentées par le catholicisme naissant ont beaucoup plus à voir avec le paganisme qu’avec la pensée hébraïque biblique et scripturaire et ce n’est pas sans raison si on ne trouve aucune trace de tels débats dans les Ecritures : de tels débats qui se transforme en dogme frappant d’hérésie tous ceux qui n’y adhèrent pas relèvent bien plus de la pensée pagano-greco-romaine que de la Torah d’Israël qui a toujours été au clair à ce sujet sans besoin d’en débattre jusqu’au sang : Il y un Dieu unique, le Père que nul ne peut voir face à face et qui agit puissamment comme il le veut par son Esprit éternel et infini et il y a un seul Messie.

      Réponse
  16. Façon

    Bon Shabbat a tous, pourquoi ceux qui se disent juifs de naissance, gardent-ils le Shabbat, pourtant la plupart rejettent Yéshoua ? N’ont-ils pas les mêmes écritures que nous ? Il est écrit: si cette évangile est encore voilé, il est voilé pour ceux qui périssent, Dieu les voilent ? j’aurais aimé comprendre, si quelqu’un peu m’en dire un peu +

    Michael

    Réponse
    • Karen

      Les juifs gardent le shabbat comme tous les autres commandements car ils demeurent sous l’alliance “Mosaïque”, il est donc légitime pour un juif de garder shabbat. Romains chap.11 nous révèle très bien ces choses, si une partie des branches de l’olivier franc ( le peuple juif ) a été coupée, ( demeurant dans l’aveuglement ), c’est pour que nous, païens, issus des nations, ( olivier sauvage ) soyons réconciliés avec D.ieu et intégrés à son peuple ( juif ), ( greffés à l’olivier franc ).
      Mais bientôt, ces branches coupées, seront à nouveau entées à leur propre olivier, par la foi en Yeshoua, et alors, nous ne formerons plus qu’un seul peuple, ISRAËL, UN, ECHAD, célébrant shabbats et fêtes de notre Elohîm, pratiquant la Torah sous la houlette de notre Rav, Maître, Yeshoua.

      Réponse
      • RencontrerDieu.com

        Petite précision pour éviter toute confusion : l’alliance renouvelée n’annule pas l’alliance Mosaïque mais la renouvelle et par conséquent, les croyants en Yéshoua issus des nations y sont intégrés. C’est d’ailleurs pour cela que durant les premiers siècles, les disciples de Yéshoua n’observaient pas le dimanche mais bien le Shabbat avant que, entre autres, l’influence grandissante du paganisme ne viennent bouleverser les choses…

        Réponse
        • Karen

          Amen

    • Florence

      Shalom Façon,
      Cette question est aussi restée dans mon esprit pendant longtemps jusqu’à ce que je réfléchisse sur la manière dont le christianisme a présenté Jésus tout au long de l’Histoire.
      Les Juifs ne peuvent pas suivre un messie qui aurait aboli la Torah et c’est cette image fausse de Jésus qui a été présentée pendant des années par le christianisme à tel point que beaucoup ignorent ou ont oublié ( j’en ai fait partie par manque de connaissance ) que Jésus en réalité se nomme Yéshoua en hébreu, qu’il est venu sur terre en tant que Juif, qu’il a vécu en tant que Juif et qu’il était venu en premier lieu au milieu des Juifs annoncer la bonne nouvelle du royaume des cieux.

      Paul dira ceci dans Romains 11
      ” 11 Je demande donc: Ont-ils bronché, afin de tomber? Nullement! mais le salut est venu aux Gentils par leur chute, afin de les exciter à la jalousie. 12 Or, si leur chute a été la richesse du monde, et leur diminution la richesse des Gentils, combien plus le sera leur conversion entière? 13 Car je vous le dis, à vous, Gentils: Étant l’apôtre des Gentils, je glorifie mon ministère, 14 Cherchant à exciter, si je puis, l’émulation de ceux de mon sang, et à en sauver quelques-uns. 15 Car, si leur rejet a été la réconciliation du monde, que sera leur rappel, sinon une résurrection des morts?”

      Et ce qui est merveilleux c’est que de plus en plus de Juifs reconnaissent Yéshoua même si on en parle pas beaucoup dans les assemblées chrétiennes. Ce qui est merveilleux aussi est de voir des Ravs comme Rav Dynovisz faire preuve de davantage d’ouverture. J ‘ai vu une interview de lui avec un couple de chrétiens qui suit ses cours, ce fut une belle surprise de voir qu’il s’intéressait à la démarche de ces chrétiens qui retournent aux racines juives de leur foi. Il y’a encore du chemin vers l’unité entre Juifs et Non Juifs comme Dieu le veut mais les choses suivent leurs cours.
      D’ailleurs qui est le frère à coté du rav Dynovisz dans cette vidéo?

      Réponse
  17. Doure joceline

    Gloire soit rendue à HaShem. pour cet article. Pour cette vérité.
    A quand le rétablissement des lois de Dieu dans ce monde.
    Que seul le nom de Yeshoua soit glorifié.
    MERCI pour cette perle précieuse.
    Shabbat shalom

    Réponse
  18. Annie

    Merci, frère Thomas, pour ce magnifique éclairage !
    … fuyons les traditions du paganisme et marchons sur le bon chemin de la bénédiction divine par la Torah.
    Que Dieu vous bénisse.

    Réponse
  19. guy

    pouvez vous nous envoyer des videos dont aurait pas besoin d’installer un convertisseur car on ne peut pas les enregistrer
    merci par avance , pour les anciennes c’était bon .

    Réponse
  20. Sam de Souce

    Depuis deux mille ans, les retours (ou tentatives de retour) à l’ancienne alliance n’ont pas manqué.

    L’habillage change quelque peu mais c’est toujours la vieille tentation judaïsante.

    Réponse
    • RencontrerDieu.com

      Depuis plus de 3500 ans, que dis-je, depuis Adam, les abolitions (ou tentatives d’abolition) à la Loi divine n’ont pas manqué… L’habillage change effectivement mais c’est toujours la vieille technique luciférienne (aujourd’hui cela prend l’habillage de la déjudaïsation) qui consiste à conduire l’homme à la transgression de la loi divine : c’est ce que le serpent a réussit à faire avec Adam et Eve et aujourd’hui encore, il réussit fort bien visiblement…

      Mais gloire à HaShem et à son Messie, il suffit de lire le psaumes 119 où David Ha Melekh, remplit de l’Esprit du Messie (1 Pierre 1.11) balaye d’un revers de mains toutes les fausseté du Satan au sujet de l’abolition de la loi divine… Un psaumes qui commence bien : « Heureux ceux Qui marchent selon la loi de l’Eternel ! » (Psaumes 119.1) et qui finit bien : « Car je n’oublie point tes commandements. » (Psaumes 119.176).

      A bon entendeur !

      Réponse
    • Michel Chagnon

      Je rend gloire à Dieu et en Son Messie de ce que Son Esprit est en train de nous révéler en ces temps de la fin. Oui! la bague de fiançailles est à la portée de tous. Nous n’avons qu’à lui tendre la main pour lui avouer que nous Lui appartenons pour l’éternité. Le shabbat est réellement LE SIGNE de cette alliance.

      Maintenant que Notre Seigneur nous met à cœur tous Ses commandements et ce sans omission d’aucun d’entre eux, il n’en tient qu’au corps de Christ d’exhorter et non de rejeter ceux qui n’ont pas encore cette même conviction à cœur.

      Retenons que c’est l’amour que nous avons les uns envers les autres qui peut faire toute la différence et non la condamnation et le rejet de notre prochain.

      Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This