Dernière mise à jour : 21 Oct 2021

Les cadeaux pour Rivka – Paracha ‘Haye Sarah (Genèse 23:1-25:18)

par | Oct 11, 2021 | 4 commentaires

Lecture

« Et il arriva, quand les chameaux eurent fini de boire, que l’homme prit un anneau d’or, du poids dun demi-sicle, et deux bracelets pour ses mains, du poids de dix sicles d’or. » (Béréchit/Genèse 24:22)

La paracha ‘Haye Sarah retrace la quête d’une épouse pour notre Patriarche Yits’aaq/Isaac. Imaginez, vous êtes une jeune fille habitant le pays idolâtre d’Aram, lorsqu’un beau jour, le serviteur d’un très riche et noble homme, croyant en l’unique vrai D.ieu vient vous voir et vous propose de devenir l’épouse du fils de son maître ! C’est le destin qui attendait une jeune femme, qui plus tard deviendra la deuxième Matriarche du peuple d’Israël, son nom est Rivka/Rebecca. 

Dans le passage qui nous intéresse (Béréchit/Genèse 24 :22), le serviteur d’Avraham/Abraham, après avoir trouvé avec l’aide de D.ieu la jeune fille qui épousera Yits’aaq, offre des bijoux à la belle et jeune élue.

Si nous prêtons attention à ces cadeaux, une question se pose alors : pourquoi la Torah nous précise-t-elle le poids et la quantité des bijoux que le serviteur d’Avraham apporta à Rivka ?

Plus surprenant encore, pourquoi ces cadeaux la poussent-elle à partir immédiatement rejoindre son époux promis (Béréchit/Genèse 24 :58) ? Comme nous allons le voir, ces présents étaient d’une grande signification prophétique que notre Matriarche su comprendre ! Ne tardons plus et courrons les « déballer » ensemble ! 😉 

 

La symbolique du demi-sicle

Afin de comprendre quelle peut être la portée symbolique du poids du demi-sicle qui composait l’anneau d’or, prenons d’autres passages de la Torah dans lesquels nous retrouvons cette même mesure :

a) « C’était un demi-sicle par tête la moitié d’un sicle, selon le sicle du sanctuaire, pour tous ceux qui passèrent par le dénombrement, depuis l’âge de vingt ans et au–dessus, pour six cent trois mille cinq cent cinquante hommes. » (Shemot/Exode 38 :26)

b) « Le riche ne paiera pas plus, et le pauvre ne paiera pas moins d’un demi-sicle, comme don prélevé pour l’Eternel, afin de racheter leurs personnes. » (Shemot/Exode 30 :15)

Ces versets nous informent qu’un demi-sicle par tête devait être versé pour le recensement des hommes adultes et que cette somme servait à racheter chaque tête au-dessus de 20 ans. Toutefois, ces informations ne nous aident pas encore à comprendre la portée prophétique de ces cadeaux si particuliers… Retournons donc vers leurs racines hébraïques afin de déceler les perles que l’Éternel a cachées dans Sa Parole !

Nous allons nous focaliser sur trois mots en lien avec ce que nous venons de voir concernant le demi-sicle et constater qu’ils pointent tous vers une figure majeure de notre vie de foi.

1) Le mot « tête » : Généralement, ce mot se dit en hébreu « rosh ». Or, ici (en Exode 38 :26), le mot « tête » a été traduit par « goulgolet », c’est-à-dire « crâne ».

Comme rien n’est dû au hasard, ce premier indice nous plonge directement vers un lieu très particulier. Il y a plus de 2000 ans, c’est à Golgotha que Notre Messie Yéshoua a été crucifié : « Et il sortit portant sa croix, et s’en alla au lieu appelé lieu du crâne, qui est appelé en hébreu Golgotha» (Jean 19:17) Retenons donc ce premier indice.

2) Le deuxième mot que nous désirons analyser est le mot « racheter » qui vient de la racine « kaphar » signifiant « recouvrir, faire propitiation, apaiser ».

Trois définitions qui retracent toutes l’œuvre de Yéshoua à la croix : 

Recouvrir : Yéshoua a recouvert nos péchés, Il les a ôtés : « Or, vous le savez, Yéshoua a paru pour ôter les péchés » (1 Jean 3 :5). Tel le bouc de Yom Kippour dont le sang était porté à l’autel pour expier les péchés du peuple, Yéshoua a porté nos péchés dans un lieu où leur mémoire est effacée. 

Faire propitiation : cette expression signifie essentiellement apaisement ou satisfaction, notamment par rapport à D.ieu. La propitiation est un acte en deux parties : premièrement, apaisement de la colère de la personne offensée, puis réconciliation avec elle. Yéshoua est ce « tremplin » qui nous aide à nous réconcilier avec le Père : « Il [Yéshoua] a dû être rendu semblable en toutes choses à ses frères, afin qu’il fût un souverain sacrificateur miséricordieux et fidèle dans le service de Dieu, pour faire l’expiation des péchés du peuple. » (Hébreux 2 :17)

Apaiser : Lorsque nous faisons téchouva (repentance), la colère de D.ieu est apaisée. Encore une fois, Notre Messie nous a réconciliés avec le Père en s’offrant Lui-même comme sacrifice agréable à D.ieu : « Et tout cela vient de Dieu, qui nous a réconciliés avec lui par Christ, et qui nous a donné le ministère de la réconciliation. » (2 Corinthiens 5 :18)

Les différentes définitions qui composent le mot « racheter », qui rappelons-le, est en lien avec le demi-sicle servant à « racheter » le peuple, font inévitablement penser au rachat de l’humanité par Yéshoua Notre Messie. Le demi-sicle se révèle ainsi être une mesure particulière symbolisant la réconciliation avec le Créateur. 

3) Pour continuer, le troisième mot que nous aimerions approfondir est notre mot de départ « demi-sicle » qui en hébreu se dit « béka ». Il vient d’une racine qui signifie « briser, fendre, être rompu, percer ». 

Ici encore, nous voyons un élément qui caractérise notre Messie ! Yéshoua a été brisé pour racheter Son Épouse : « Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris. » (Esaïe 53:5)

En somme, il est intéressant de constater que les mots qui caractérisent le demi-sicle pointent tous vers l’œuvre expiatoire de Notre Messie Yéshoua.

Cette mesure n’a certes pas été choisie au hasard, elle revête une portée prophétique. Elle permit notamment à Rivka de comprendre son rôle majeur en épousant Yits’aaq : accepter premièrement la réconciliation avec l’unique vrai D.ieu (elle qui était issue d’un peuple idolâtre) et deuxièmement, continuer la lignée du peuple élu qui donnera naissance au Mashia’h (Messie). En effet, leur union donna naissance à Yaakov/Jacob, le père des douze fils qui composèrent les douze tribus d’Israël, dont est issu Yéshoua (tribu de Yéhouda/Juda). 

 

La symbolique des deux bracelets

Continuons notre étude sur les cadeaux de Rivka et attardons-nous maintenant sur le deuxième élément: les deux bracelets de dix sicles d’or. En plus de l’anneau d’or, notre Matriarche reçut « deux bracelets pour ses mains, du poids de dix sicles d’or » (Béréchit/Genèse 24:22).

Selon Rachi (célèbre commentateur de la Torah, ayant vécu en France durant le Moyen Âge), les deux bracelets offerts à Rivka correspondent aux deux Tables de la Loi et leur poids de dix sicles représente les Dix Commandements. 

Pour venir appuyer cette idée, nous pouvons nous baser sur la valeur numérique du mot « demi-sicle/béka » équivalant à 172 (2/beth +100/kaph +70/a’yin = 172) tout comme… les 172 mots qui composent les Dix Commandements (Shemot/Exode 20 :2-17) ! 

Qui incarne la Torah et les commandements qu’elle renferme ?

Yéshoua est la Torah faite chaire : « Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père. » (Yo’hanan/Jean 1 :14)

Il est le but de la Torah : « car Christ est le but [du grec « telos »] de la loi, pour la justification de tous ceux qui croient. » (Romains 10 :4) et non pas la « fin » de la Loi comme la plupart des traductions le relatent.

Ceci signifie que la Torah (les Saintes Écritures) pointe vers le Messie, autrement dit, elle nous Le dévoile. C’est précisément ce que nous sommes en train de découvrir au travers de notre étude de la paracha ‘Haye Sarah et des cadeaux offerts à Rivka (Béréchit/Genèse 24 :22).

Ces présents ne sont pas sans signification, ils annoncent la mission que l’épouse de notre Patriarche Yits’aaq devait accomplir : être à la tête de la lignée des tribus d’Israël et du Messie ! Pour ce faire, elle devait quitter le monde idolâtre qui l’avait vu grandir et accepter de tout cœur la Torah de l’Unique Vrai D.ieu. Quelle mission l’attendait là !

Ainsi, l’anneau d’or et les deux bracelets symbolisent à la fois Yéshoua et la Torah, l’un comme l’autre étant indissociables.

Soulignons encore que Yéshoua est venu nous aider à mettre en pratique la Torah du Père : « Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. » (Mattityahou/Matthieu 5 :17) En hébreu, le verbe « accomplir » se dit « lékayem » qui signifie « rendre applicable ».

Par conséquent, le Messie nous aide à appliquer la Loi/Torah de D.ieu non pas sous forme légaliste (= par religiosité sans y mettre son cœur), mais avec un cœur circoncis (= qui accepte avec joie les Saints commandements du Créateur).

En d’autres termes, le Messie nous aide à ne plus transgresser la Loi de D.ieu, car rappelons-le : « le péché est la transgression de la loi » (1 Jean 3 :4). Si D.ieu donc nous demande de ne plus pécher, cela veut dire qu’Il désire que nous arrêtions de désobéir à Sa Loi qui est sainte, juste et bonne (Romains 7 :12). 

De plus, ceux et celles qui aiment D.ieu mettent en pratique, sous la direction de l’Esprit, les Commandements de D.ieu, comme il est dit : 

« Par ceci nous savons que nous aimons les enfants de Dieu, c’est quand nous aimons Dieu et que nous gardons ses commandements ; car c’est ici l’amour de Dieu, que nous gardions ses commandements, et ses commandements ne sont pas pénibles. » (1 Jean 5 :2-3)

« Si nous gardons ses commandements, par là nous savons que nous l’avons connu. » (1 Jean 2 :5)

 

Conclusion

En recevant les cadeaux d’Avraham, Rivka s’empressa aussitôt de les accepter, non pas parce qu’elle s’intéressait à la richesse de ce dernier, mais parce qu’elle avait compris qu’avec son futur mari Yits’aaq, elle aurait été à la tête de la descendance du Messie.

Tout comme notre Matriarche, sachons, avec sagesse et discernement, intercepter et déchiffrer les signes que nous envoie le Très-Haut quant à notre mission sur Terre et sachons l’accepter avec joie et confiance ! Qu’il en soit ainsi pour chacune d’entre nous !

Sim’ha

Sources utilisées pour cette étude :

Étude inspirée de la leçon Soucat David (Yéshiva messianique par correspondance) « Paracha ‘Haye Sarah ».

Réagissez à cet article en laissant un commentaire !

Note importante relative aux articles et vidéos faisant intervenir à la fois des juifs, des rabbins, des chrétiens et des pasteurs :

Plusieurs sont étonnés et parfois même choqués de voir côte à côte, dans une même vidéo des rabbins et des pasteurs n'ayant pas toujours les mêmes convictions religieuses.

Il convient alors de préciser qu'en dehors des citations ou autres extraits de sources externes repris dans les études, nous ne cautionnons pas forcément tous les propos et les enseignements des personnes ou des références et autres sites web cités : chaque homme est faillible, nul ne possède toute la vérité, chacun doit donc être attentif et ne retenir que ce qui lui semble bon et en accord avec les voies de Dieu et la bonne nouvelle du Messie Yéshoua : « examinez toutes choses; retenez ce qui est bon; » (1 Thessalonicien 5:21).

Sur ce site web, nous usons donc de notre « liberté en Yéshoua » (Galates 2:4) pour citer et utiliser, lorsque cela s’avère nécessaire et utile pour nous faire grandir dans la compréhension du plan divin et de la volonté de Dieu, le travail d’hommes ou de femmes parfois rattachés à d’autres confessions, mais que nous publions tout de même en raison de la qualité de leur contribution dans des domaines particuliers, bien que nous ne les rejoignons pas forcément dans toute leur doctrine.

En outre, cela nous invite à nous exercer à vivre cette maxime des sages :

« Qui est sage ? Celui qui apprend de chaque homme […] Le sage n’est pas celui qui a acquis des connaissances étendues dans tous les domaines, mais celui qui est capable d’apprendre de chacun » (Pirqé Avot).

Si nous ne suivons pas cette maxime, nous nous éloignons alors de la sagesse pour rejoindre les rangs de ceux dont l’esprit est encombré par l’intolérance et le légalisme qui est l’étroitesse d’esprit, qu’à Dieu ne plaise !

Pour de plus amples informations, voir la déclaration de foi

Note sur les commentaires : les commentaires ne sont publiés que s'ils sont conformes à La Politique De Modération du site : Lire la politique de modération

Veuillez citer la source lors de toute copie partielle ou complète des contenus de ce site web, ainsi que le rappellent justement les maximes des pères (Pirqé Avot) : « Quiconque cite l’auteur d’une parole amène la délivrance dans le monde ». Pour le reste, c’est entre vous et Dieu qui sonde les cœurs et qui rendra à chacun selon ses œuvres.

 

4 Commentaires

  1. PLANCKEEL

    H’anna
    Merci Sim’ha pour ces superbes perles que tu nous dévoiles, même si nous avons lu et relu les parachot je suis toujours émerveillée qu’il y a à chaque fois de nouvelles perles qui s’ajoutent, c’est plaisir de se plonger dans la Tora, cela nous permet de vraiment continuer à se séparer le sacré du profane = la sanctification.
    Qu’HaShem te bénisse pour tout ce que tu fais pour Lui

    Réponse
    • Sim'ha

      Shalom ‘Hanna,

      Merci beaucoup pour tes encouragements ainsi que ton précieux soutien!

      Oui, c’est une réelle bénédiction que d’étudier toutes ces merveilleuses perles dans la Parole de D.ieu, elle est si riche!

      Sois bénie ainsi que tes proches!

      Réponse
  2. Sim'ha

    Shalom Elisabeth!
    Merci pour votre commentaire!
    Oui, il est merveilleux de constater les perles qui se cachent dans les Écritures (la Torah) faisant allusion à Notre Glorieux Messie Yéshoua!
    C’est une réelle joie que de vous les partager!

    Réponse
  3. Elisabeth Korb

    Shalom Sim’ha
    Merci de tout cœur, je suis tout particulièrement touchée combien Yeshua notre glorieux Messie est dévoilé au travers du poids de l’anneau!
    Je viens d’apprendre des merveilles merci Sim’ha
    Elisabeth

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Etude de la Paracha de la semaine :

Les secrets de l’échelle de Yaacov (Jacob), l’argent, le croyant et l’évangile de prospérité – Paracha Vayétsé : Genèse 28 : 10 à 32 : 3

La foi, l’échelle, l’argent et l’évangile de prospérité – Paracha Vayétsé
Le libéralisme religieux, grand responsable d’un génocide spirituel : la preuve scientifique – paracha Toledot
Israël : la bénédiction pour les nations ou le suicide du monde entier par le Boycott ? – Paracha Lekh Lekha
La perversion des mots dans le monde profane et croyant – Un secret de l’arche de Noé
L’effort dans le service divin : clé de la bénédiction et antithèse du “salut sans les oeuvres” (Paracha Vezot Habrakha)
Écoutes-tu la Torah ou idolâtres-tu un homme ? Paracha Haazinou
Nul n’est irremplaçable mais chacun est indispensable – Paracha Vayélekh
La crise des migrants face au jugement divin décrit dans la Torah du Dieu d’Israël – Paracha Ki Tavo (Deutéronome 26.1 à 29.8)
La Torah, Ce Trésor qui révèle l’orgueil du coeur (Paracha Choftim)
La morsure salutaire du serpent : un outil céleste pour surmonter et sublimer les épreuves (Paracha Réeh)
Le chrétien est-il obligé d’obéir à la loi de Moïse ? Paracha Ekev
Apostasie, naufrage et chute spirituels : analyse d’une cause majeure (Paracha Devarim)
1000 au combat, 1000 en prière pour une puissante victoire ! Paracha Matot/Massé
Les démons existent et nous poussent à un choix: repentance ou honte éternelle ? Paracha Pin’has
Les malédictions causées par nos paroles – Deux témoignages exceptionnels de la puissance de notre bouche – Paracha Balak
Secrets prophétiques du bâton fleuri d’Aaron : Preuve Ultime de l’élection d’Israël et du Messie Yéshoua
Les explorateurs : coulisses d’une faute immense – paracha Chela’h Lekha
Le secret des deux trompettes d’argent – Paracha Béhaalotékha
La paix dans le couple, une valeur essentielle aux yeux de D.ieu – Paracha Nasso (Nombres 4 :21 – 7:89)
L’Étude de la Torah délivre de la mort ! Témoignage exceptionnel de la providence ! Paracha Behar
Expérimenter la véritable bénédiction de Dieu avec Le miracle de la shemitah – Paracha Behar
Observer les Fêtes de Dieu : une clé précieuse pour marcher dans la sanctification – Paracha Emor
Savoir réprimander et accepter la réprimande : qui, quand, comment ? Paracha Kedochim
L’importance d’Honorer ses parents et d’honorer l’Éternel selon la Torah – Paracha Aharei Mot-Kedochim(Lévitique 16 à 20)
Cacherout & Médisance : Focus sur le véritable enseignement de Yéshoua (Jésus) et des Sages d’Israël – Paracha Tazria/Metsora- Copie
Ce n’est pas ce qui rentre dans la bouche qui souille l’homme – Prendre un texte hors contexte pour en faire un prétexte ? – Paracha Chémini (Lévitique 9 à 11)
Le meilleur remède contre le stress ! Paracha Vayikra + préparation fête de Pessah
Pépites de la paracha : arrête de t’prendre pour un grand, t’es tout p’tit ! – Vayakel
Les 2 extrêmes de l’histoire de l’Eglise en quelques versets – Paracha Ki Tissa
Homme Spirituel ou Animal Spirituel ? Le test par la dîme et les offrandes (Terouma)
L’esclavagisme moderne et la date du début de la délivrance finale prophétisés dans la Torah ? – Paracha Bechalah
Pourquoi le chaos et les crises mondiales de la fin des temps ? Analyse des racines spirituelles du mal selon la Torah
Déchirer le voile d’illusion et Dévoiler la gloire divine – Paracha Vayehi
Humiliation publique, honte, science moderne et jugement divin : que dit l’Écriture ? Paracha Vayigach
La haine contre Yossef : la source de tous les Haman de ce siècle – Paracha Mikets
Mesure pour mesure : On récolte ce que l’on sème – Paracha Vayechev
Qu’est-ce que La vraie bénédiction et malédiction selon la Torah d’Israël ? Paracha ‘Haye Sarah
Le Messie, Fils unique du Dieu unique selon La Torah et les sages d’Israël – Vayera
La source de toutes confusions et de toutes divisions et son remède – Paracha Berechit (Genèse) et Noah (Noë)
Pépite de la paracha – La loi de Dieu : source du bonheur dans le malheur – Paracha Ki Tetsé
Souviens-toi – Déluge, canicule, terrorisme, fin des temps et jugement imminent ? Paracha Devarim
Comment discerner les Balaam modernes et s’en préserver ? Paracha Balak
Le testeur d’intégrité spirituelle – Paracha ‘Houkat (Nombres 19 à 22:1)
« Crois au Messie Yéshoua et tu seras sauvé toi et ta famille » : explications – Parasha Kora’h
Une Torah sans frontières ! Pépites de la Paracha Nasso
Les apparences sont trompeuses – Paracha Bamidbar (Nombres 1 à 4.20)
Médisances, diffamations et calomnies : comment réagir et s’en préserver ? Tazria-Metsora
Prodiges dans la cacherout ! L’inspiration divine de la Torah démontrée par les lois alimentaires et les Sages d’Israël (Chémini)
Le secret de la grande Apostasie de l’Eglise, d’Israël et du monde entier – Tsav
Le miroir des Princesses d’Israël – transformer la flatterie, l’orgueil et la vanité en vertu & le profane en sacré – Paracha Vayakhel et Pekoudei
Le Véritable Amour et la Véritable Liberté selon Dieu – Paracha Michpatim(Exode 21 – 24)
Pépites de la Torah : l’éducation et l’honneur des parents – Paracha Yitro
Top 10 des preuves bibliques qui montrent pourquoi nous devrions garder le Shabbat – Paracha Bechala’h
Comment garder sa foi bouillante ? Une arme céleste à disposition de tous ! Paracha Bo
Une clé précieuse pour garder le zèle et gagner le Bon Combat de la foi : fais des efforts et place un arc-en-ciel dans ta vie ! Paracha Vaéra
La force, la valeur et l’immense impact spirituel des noms – Paracha Shemot et Vaera
Comment fuir le compromis et la tiédeur du libéralisme religieux ? Paracha Vayichla’h
Prophétie : c’est la dernière génération avant la venue du Messie ! Paracha Noah (Noé)
La loi de Dieu : joug pesant ou fardeau léger ? Paracha Nitsavim
L’ingratitude : la pire des abominations devant Dieu ? – Paracha Kitavo
Souviens-toi de ce que Dieu a fait à Myriam : Une leçon éternelle sur le fléau de la médisance (lachon hara) – Paracha Behaalotekha/Ki Tetsé
Les Véritables Fruits du faux prophète face à la Torah du Dieu d’Israël – Paracha Reeh & Chofetim (Deutéronome 11.26 à 21.9)
Que signifie observer la Loi de Dieu ? Comment, pourquoi, pour qui ? (Paracha Vaethanan et Ekev)
Prophétie des temps de la fin: Les abeilles de l’Apocalypse ! Paracha Devarim
Shadow

Étudier la Fête ou le jeûne du moment ou à venir : Fête de ‘Hanouka !

‘Hanouka : une fête de L’Éternel fidèle à l’Évangile et à la Torah d’Israël (réponse aux détracteurs)
Les croyants non-Juifs, la Torah et la fête de Souccot (Tabernacles) : une arme de lumière d’une redoutable efficacité !
Shadow

Dates et horaires de la fête ou du jeûne du moment (en cours ou à venir prochainement) :

Fête de H’anouka

Dimanche 18 Décembre 2022 à 17:40 (PARIS)
Sortie le Lundi 26 Décembre 2022

Dernière vidéo publiée :

Secrets prophétiques du bâton fleuri d’Aaron : Preuve Ultime de l’élection d’Israël et du Messie Yéshoua (Paracha Kora’h)
Secrets prophétiques du bâton fleuri d’Aaron : Preuve Ultime de l’élection d’Israël et du Messie Yéshoua (Paracha Kora’h)
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow

Dernière article écrit publié :

Pessa’h : éradication de toute trace d’orgueil, pas même 1/64ème !
Pessa’h : éradication de toute trace d’orgueil, pas même 1/64ème !
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow

Pépite de vérité à la une actuellement :

protection dieu contre covid vaccin et complots

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :
1 Partages
Tweetez
Partagez1
Enregistrer