Dernière mise à jour : 22 Jan 2023

Climat en Folie : le changement climatique, Dieu et la prophétie Biblique : explication

par | Jan 19, 2023 | 2 commentaires

Introduction : le constat

Selon un sondage récent, 80% des Français interrogés se disent préoccupés par le changement climatique (1).

Les catastrophes climatiques majeures se multiplient et s’intensifient sur toute la terre et c’est naturellement que ce sujet devient à la fois très médiatisé et préoccupant pour un nombre croissant d’individus et de populations confrontés à des extrêmes climatiques rarement vus.

Le traitement de ce sujet d’un point de vue biblique semblait manquer dans le paysage religieux francophone. Il y a bien quelques articles qui en parlent çà et là, mais cela reste épisodique et il semble difficile de trouver une étude biblique vidéo sur cette question, qui nous ferait entendre sans compromis le point de vue de Dieu selon Sa Torah, les prophètes et l’Alliance renouvelée.

Avec l’aide du Ciel, cette étude vidéo tentera, à sa modeste échelle, de combler cette lacune. L’Homme avec un grand « H » ne sera pas brossé dans le sens du poil. Mais nous connaissons cette parole de l’Écriture : « Les blessures d’un ami prouvent sa fidélité, tandis que les baisers d’un ennemi sont trompeurs. » (Proverbes 27:6).

Un dossier approfondi sur le thème de la crise climatique au regard de la prophétie biblique nécessiterait au moins un livre ou une longue série de vidéos. C’est pourquoi l’objectif de cette étude sera plutôt de fournir une vision globale et générale de ce que la Bible enseigne au sujet de l’impact humain sur le climat, tout en y ajoutant un zeste d’originalité : mêlant volontairement le constat scientifique au texte biblique, c’est une tout autre approche qui sera ici proposée.

Voici quelques questions essentielles que nous tenterons de traiter dans ce dossier :

  • La Torah de Dieu parle-t-elle du changement climatique ?
  • La Bible parle-t-elle de dérèglement, de dérive ou même d’effondrement climatique pour notre époque ?
  • Bibliquement, à quelle période prophétique correspondrait l’année 2022/2023 ?
  • Est-ce que l’homme a une part de responsabilité dans toutes ces catastrophes climatiques ?
  • Si l’activité humaine a une influence sur le climat, quelles sont les racines du problème ?
  • Que risque-t-il d’arriver si rien ne change ?
  • Quel conseil Dieu nous donne-t-Il pour éviter le pire et corriger le tir ?

Dans la plupart des émissions et des documentaires consacrés à l’urgence climatique, l’aspect de la foi ou le conseil de Dieu donné dans la Bible ne semble pas suffisamment évoqué ni pris en considération.

Or, vouloir aborder le problème posé par le changement climatique tout en éludant l’aspect spirituel de la question, constitue, à notre sens, une grave erreur stratégique pour au moins deux raisons majeures :

1) La Bible est le livre le plus vendu de l’Histoire. Des milliards de personnes placent leur foi dans ses pages et ce sont des multitudes d’âmes qui considèrent avec sérieux cet ouvrage sacré. Si des actions communes doivent être envisagées pour faire face à la crise climatique, il est cardinal de prendre en compte la foi de ces milliards de personnes.

2) Les textes saints ont beaucoup à nous apprendre sur la relation entre l’homme et le climat. Tout croyant digne de ce nom sait que les Saintes Écritures fournissent des explications infiniment précieuses pour comprendre quelles sont les racines de nos maux. La Torah donne effectivement de précieuses recommandations pour agir d’une façon « écoresponsable », tant d’un point de vue matériel, moral que spirituel. Cette étude vidéo s’attachera à le démontrer : oui, la vie spirituelle de chaque homme influe sur le climat.

Toutefois, avec un certain étonnement, nous avons également constaté que plusieurs croyants ne sont pas conscients de tous les trésors de sagesse que la Bible nous offre sur ce thème du climat.

Certains affirment même que la Bible ne dirait rien sur le changement climatique lorsque d’autres expliquent que les Saintes Écritures s’occupent très peu de ce sujet…

Pourtant, pour ne citer que les exemples les plus connus, dès le début du récit biblique, le déluge est présenté comme un spectaculaire et bouleversant changement climatique d’une ampleur inégalée. Quelques générations plus tard, les villes de Sodome et de Gomorrhe furent à leur tour les victimes d’un nouvel impressionnant fléau climatique.

Et que dire du des impressionnantes plaies divines qui se déchainèrent sur l’Égypte ? Aujourd’hui encore, certains chercheurs athées donnent du crédit à cet épisode biblique et, bien qu’excluant à tort toute intervention divine, ils qualifient néanmoins les plaies d’Égypte de phénomènes météorologiques exceptionnels : catastrophes naturelles, épidémies animales et humaines, etc.

À peine abordons-nous le sujet, que nous voyons déjà combien la Bible évoque la notion de « changement climatique » et son terrible impact sur l’homme.

En revanche, il est vrai que concilier les catastrophes climatiques avec l’Omnipotence d’un Dieu de toute bonté est une chose très difficile pour beaucoup.

Même parmi les croyants, plusieurs ne sont pas prêts à entendre et à intégrer les affirmations de l’Écriture qui nous présentent un Dieu totalement souverain sur le climat. Ils connaissent ce que déclare la Bible mais leur coeur peine à adhérer à certaines de Ses déclarations.

Que les éléments naturels soient bienfaiteurs pour l’homme ou destructeurs, « l’homme naturel » se refuse à croire que le Tout-Puissant supervise et maîtrise tous les aspects du climat selon une justice parfaite, impeccable et irréprochable.

Mais en vérité, L’Écriture nous révèle que toutes les dimensions de la création visible et invisible, du micro jusqu’au macro, sont « mamach » (véritablement en hébreu) au contrôle du Seigneur des seigneurs.

Cette vérité est admirablement retranscrite par ce psaume :

« Arrêtez, et sachez que je suis Dieu : Je domine sur les nations, je domine sur la terre. » (Psaumes 46:12)

Enfin, et c’est peut-être le point le plus important qui est comme le déclencheur de cette étude : nous avons également constaté que la menace climatique ne serait qu’un aspect du problème : les activités humaines capitalistes et prédatrices des pays développés menaceraient l’ensemble des équilibres naturels et déstabiliseraient les 9 grands processus impliqués dans le fonctionnement du « système Terre » (le climat ne constitue qu’un seul de ces processus) (2) : beaucoup l’ignorent, mais ceci est parfaitement décrit dans la Bible pour la fin des temps (cet aspect est évoqué dans la vidéo).

Ainsi, face à la réalité incontestable du nombre croissant de catastrophes climatiques et puisque la responsabilité de l’homme dans la destruction des écosystèmes et de la biodiversité semble actée, nous croyons que quiconque croit en Dieu devrait considérer sérieusement le dossier climatique, et qu’il est du devoir pour le croyant de connaître et de faire connaître ce qu’en dit le « Livre de la Vérité ».

C’est là un des objectifs de cette étude de Torah en vidéo : si elle ne peut bien évidemment pas aborder tous les aspects « Bible Climat », elle tentera de fournir quelques pistes de réflexion et quelques clés de compréhensions précieuses pour approcher d’une façon biblique ce sujet éminemment complexe.

L’étude vidéo suit volontairement une structure conforme à certains enseignements bénis transmis par la Torah : pour percevoir le message divin, il est bon de passer en revue les causes naturelles avant d’aborder l’aspect spirituel du problème.

Dans une première partie, c’est volontairement que l’on parlera du consensus scientifique et du constat humain quant à la situation actuelle : c’est un échec complet de l’humanité qui, sans Dieu, s’enlise dans la fange de problèmes insolubles qu’elle a elle-même générée et dont elle est incapable de sortir.

C’est d’ailleurs ce que dit le verset :

« Pareil aux poissons qui sont pris au filet fatal, Et aux oiseaux qui sont pris au piège; comme eux, les fils de l’homme sont enlacés et surpris par le malheur, qui fond sur eux à l’improviste. » (Ecclésiaste 9:12)

Et « Maintenant leurs oeuvres les entourent » (Osée 7:2)

Dans la seconde partie de notre étude, nous nous attacherons aux explications spirituelles.

Mise au point : dresser un bilan lucide de la situation et ne pas tomber à nouveau dans le piège des esprits de parti.

Que l’on soit « climatosceptique » ou pas, il est devenu essentiel d’aborder le « dossier climatique » d’un point de vue spirituel et biblique, sans en éluder l’aspect scientifique, et en faisant tous nos efforts pour éviter de tomber dans l’infâme piège des « esprits de parti » contre lequel les Écritures nous mettent en garde à de nombreuses reprises.

Puisque l’Éternel permet à ce sujet d’être de plus en plus médiatisé et que le problème climatique semble prendre de l’ampleur, et puisque « Rien de secret n’est caché pour L’Éternel; » (Ezéchiel 28:3) et qu’en Lui « résident la sagesse et l’intelligence » (Job 12:13), il est précieux de connaître le conseil du Tout-Puissant sur cette question, et découvrir l’attitude à adopter.

Très globalement, sur la question du climat, il existe deux parties qui s’opposent et qui malheureusement, se dénigrent souvent, étant incapables d’échanger des points de vue contradictoires sans tomber dans le mépris :

1) Il y a ceux qui, arguments à l’appui, voient dans le changement climatique et son lot de catastrophe un phénomène naturel qui a toujours existé.

Ces personnes, dont le nombre va en diminuant et qui aujourd’hui sont minoritaires, refusent d’ajouter foi à un quelconque réchauffement climatique dû à l’homme.

Parmi elles, plusieurs voient la main d’un nouveau complot gouvernemental et oligarchique dont l’objectif serait d’utiliser le sujet climatique comme un nouvel instrument pour enserrer les populations dans ses mailles égyptiennes et accabler les masses par toute sorte de taxes et de mesures liberticides.

Ce sont souvent les mêmes qui parleront également des sombres projets de manipulation du climat, etc. Ce sont des choses connues.

C’est l’endroit idoine pour glisser quelques mots concernant les projets de manipulation du climat : bien que les preuves sérieuses manquent, nous avons parfaitement le droit d’ajouter foi à l’existence de ce type de projet de contrôle du climat (cf. projet HAARP). Mais veillons à ne pas attribuer à l’Homme un pouvoir qu’il ne possède pas, ce qui serait une forme d’idolâtrie; le croyant devrait bien garder à l’esprit que 1) le pouvoir de l’homme sur le climat reste quoiqu’il arrive très limité et imprécis, Dieu seul maîtrisant au millimètre près tous les aspects du climat et 2) les catastrophes climatiques, quelles que soient leurs origines, sont des réalités que Dieu utilise pour réveiller l’homme de sa torpeur spirituelle et de sa cruelle impénitence.

D’autres, peut-être un peu plus nuancés sur la question, n’iront pas jusqu’à nier le changement climatique et son éventuelle influence anthropique, mais restent persuadés de l’impact minime des activités humaines sur le climat. Ces personnes pensent volontiers que les politiques exagèrent l’ampleur du problème et s’emparent du sujet pour leur profit.

Voici maintenant les caractéristiques du second parti :

2) D’un autre côté, il y a ceux qui, également équipés d’une solide batterie d’arguments, refusent de fermer les yeux sur le consensus scientifique et les conclusions de la grande majorité des experts climatiques.

Ces personnes, majoritaires, ajoutent foi au discours des spécialistes du climat, et alertent avec vigueur, énergie et un certain désarroi, sur la réalité du changement climatique d’origine anthropique, et ses conséquences tragiques et potentiellement dévastatrices pour l’humanité dans son ensemble, si rien n’est fait urgemment pour diminuer les dégâts déjà visibles et palpables.

Beaucoup d’entre eux se plaignent de l’immobilisme des gouvernements et de la pression exercée par bon nombre de lobbys qui n’ont aucun intérêt à laisser passer certaines mesures écologiques.

En résumé, quel que soit le point de vue ou le parti auquel on adhère, une réalité demeure : l‘intensité des catastrophes climatiques semble aller en augmentant. Les uns affirment que c’est un complot, un mensonge ou au mieux, que la majorité des experts climatiques sont dans l’erreur et se trompent. Les autres affirment que notre système de valeur, la folie humaine capitaliste et les activités humaines prédatrices sont responsables de la dérive du climat. L’homme ravage et détruit la nature et ses forêts, il pollue et souille l’air et les mers, il saccage les sols de diverses façons, et par conséquent il en récolte les fruits.

En vérité, chacun a probablement en partie raison : l’homme a certainement une part de responsabilité dans les problèmes climatiques et probablement qu’un certain nombre d’individus au pouvoir, non pas tous, profitent de la situation dans des objectifs loin d’être nobles.

Quoiqu’il en soit, ces deux partis ont un nouveau dénominateur commun : tous deux ont les yeux rivés sur l’action de l’homme et fixent le bâton qui frappe et non celui qui manipule le bâton (Dieu, et non l’homme).

Alors, que le lecteur soit attentif : ici, il n’est pas question de prendre un quelconque parti et de savoir si les climatosceptiques ont raison ou s’ils ont tord.

Finalement, notre opinion importe peu et le converti à Dieu qui prendrait parti et dépenserait toute son énergie pour faire valoir son opinion sur un nouveau sujet ultra-complexe, se tromperait à nouveau de combat, surtout s’il n’est pas expert du climat.

Dans cette étude, nous choisissons de prendre le parti de Dieu et d’adopter, du mieux possible le point de vue de Sa Torah, ce qui est de loin le meilleur et demeure beaucoup plus appréciable, apaisant et gratifiant.

Il y a peu, sous une vidéo chrétienne, c’est avec joie que nous lisions ce commentaire très intéressant, qui témoigne d’une certaine prise de conscience avec laquelle nous sommes partiellement d’accord :

Je me demandais précisément s’il valait mieux que j’alerte sur les réalités cachées dans le monde avec tout ce que le diable fait (voler, mentir, détruire) ou sur les promesses de Dieu et notre Jésus vivant et ressuscité.. J’hésitais entre témoigner sur ce qui plombe ou témoigner de ce qui relève et encourage.. Votre vidéo m’a donné la réponse [se focaliser sur les promesses de Dieu et sur le Messie Jésus vivant et ressuscité] !

Méditer et se focaliser sur les promesses de Dieu plutôt que sur les manigances bien connues du diable semble être un choix sage et judicieux.

Toutefois, il semblerait que l’homme chérisse les extrêmes et éprouve un mal fou à demeurer équilibré et à se remettre en question. Finalement, rares sont ceux qui osent emprunter la voie du milieu.

C’est effectivement un sentier très peu fréquenté, mais qui a le mérite de concilier tous les points de vue avec l’avantage infini de rester fidèle et sans compromis avec la parole de Dieu.

Cet équilibre comporte 3 volets :

1) Parler, avec modération, du Diable, de ses agents et de leurs manigances est nécessaire (lorsque le travail est bien fait, propre, respectueux, sourcé et sans relayer aveuglément toute sorte de fakenews).

2) Plus encore : il est crucial de parler également de la responsabilité de l’homme (du croyant premièrement) qui par ses fautes et sa méconnaissance des lois de Dieu, donne de la force au diable pour agir et détruire.

Nous sommes évidemment tous concernés et en tant que rédacteur de cet article, j’en profite pour insister et préciser : loin de moi la volonté de me positionner en « donneur de leçons » : j’ai certainement beaucoup plus d’efforts à fournir que la plupart, et je m’inclue pleinement dans ce travail de repentance et d’amélioration de notre conduite.

3) Et enfin : Il est essentiel et prioritaire de parler majoritairement de Dieu, de rappeler sa souveraineté absolue sur la terre comme au ciel, et d’évoquer régulièrement Ses promesses extraordinaires et pleines d’un espoir ineffable.

Ces trois points résument assez bien l’équilibre proposé par les Saintes Écritures et l’équilibre que nous vous proposons modestement d’adopter.

Car en vérité, peu importe les méthodes et les moyens que l’Éternel utilisera, la Bible depuis plus de 2000 ans nous avertit qu’un gouvernement mondial anti-Christ et un esclavage planétaire prendront l’humanité dans ses griffes à la fin des temps.

De même, les prophéties nous préviennent que les péchés de l’homme engendreront des problèmes climatiques qui rendront dure et amère la vie de multitudes d’hommes sur terre; les deux se conjuguent et s’entremêlent : Dieu seul sonde les coeurs et connait avec précision les détails infimes concernant l’implication de chaque homme dans cet état de fait, mais une chose est certaine : Dieu le permet pour une seule et unique raison : nos péchés.

D’où l’extraordinaire importance de ne pas mettre le focus sur les manigances du satan et de ses ouvriers d’iniquité. C’est d’ailleurs ce que rappelle avec éloquence le Roi David dans les psaumes :

« Pourquoi les rois de la terre se soulèvent-ils et les grands conspirent-ils contre Dieu et contre l’homme qui a reçu son onction ? Celui qui siège dans les cieux rit, Le Seigneur se moque d’eux. » (Psaume 2)

Ce sur quoi les Sages expliquent : « Le terme « rois » est ici utilisé pour désigner les adversaires de Dieu, car dans leur fatuité, ces pantins de pailles s’imaginent être de puissants chefs.

Combien futiles et comiques sont leurs vaines menaces, car Dieu domine de bien haut, et eux sont tout en bas. Dans tout conflit, c’est l’adversaire qui tient le dessus qui a l’avantage, même s’il est faible, alors d’autant plus s’il est fort, comme l’Éternel !  » (Metsoudat David)

Ainsi, le croyant sain d’esprit comprendra qu’il conviendra prioritairement de placer tous nos efforts dans l’étude de la Torah, la prière, les actes de bonté tout en participant activement à la prédication de l’Évangile et de la Saine Doctrine afin d’amener « toute pensée captive à l’obéissance du Messie » (2 Corinthiens 10:5) en vue de la repentance des multitudes comme il est dit : « Ils partirent, et ils prêchèrent la repentance.  » (Marc 6:12) car, dit le Messie : « si vous ne vous repentez, vous périrez tous également. » (Luc 13:3)

Se faire « tout à tous »

C’est pourquoi, sans s’inquiéter de la validité des arguments des uns et des autres quant à la réalité du changement climatique et de ses aspects scientifiques très complexes, c’est volontairement que, dans le cadre de cette étude nous décidons d’aborder le problème en adoptant le point de vue majoritaire, afin de donner le conseil de Dieu. Pourquoi ?

Car, comme l’apôtre Paul, il nous faut nous faire « tout à tous » et répondre, d’un point de vue biblique, à cette écrasante majorité convaincue du changement climatique et de son origine anthropique, « afin de les gagner et d’en conduire au moins quelques-uns au salut » (1 Corinthien 9:22).

C’est pourquoi, cette étude vidéo commencera par nous rappeler quelques graves catastrophes climatiques ayant frappé le monde en 2021/2022 et, après avoir donné la parole à quelques spécialistes du sujet afin de dresser un bilan sombre, mais lucide de la situation climatique actuelle, nous regarderons en détail le conseil de l’Éternel sur ces questions climatiques et écologiques et nous verrons la responsabilité morale et surtout spirituelle de l’homme.

Nous découvrirons aussi un parallèle stupéfiant : certaines prophéties et certaines réprimandes que l’Éternel adresse à Son peuple et à l’humanité sont quasiment les mêmes que celles adressées par la communauté scientifique et les militants écologistes à l’humanité quant à sa responsabilité dans la crise environnementale.

Nous découvrirons aussi que, tant d’un point de vue scientifique que spirituel, l’aspect du climat est loin d’être le seul problème…

Enfin, nous entendrons aussi les encouragements et les recommandations du Maître de l’Univers pour fuir le mal, nous coller au bien et influer positivement sur le climat.

Il est connu que l’objectif de la prophétie biblique n’est pas de condamner, mais d’avertir en vue d’un changement salutaire.

C’est un énorme morceau qu’il fallait aborder, et Il est évident que le sujet du « changement climatique » est une occasion bénie pour parler du Tout-Puissant.

Mise au point sur l’aspect scientifique et spirituel de cette étude

Le sujet est très complexe, épineux, clivant et suscite de larges débats.

Loin de nous la prétention de nous positionner en expert du climat. Ce n’est pas notre domaine et pour être tout à fait honnête, nous n’y connaissons pas grand-chose.

Pour les raisons expliquées plus haut, nous citons volontiers quelques spécialistes reconnus du sujet qui font entendre la voix du consensus scientifique, mais ce qui nous intéresse est surtout ceci : que dit la Parole de Dieu au sujet de l’homme et de sa responsabilité sur le climat et est-ce que le consensus scientifique fait écho à ce que déclare la Bible ? La réponse à cette dernière question semble être oui.

Depuis des dizaines d’années, un grand nombre de scientifiques alertent et, le monde étant confronté à une intensification des catastrophes climatiques, ce n’est que récemment qu’ils commencent à être pris au sérieux par les médias et le grand public.

Malgré cela, très peu de mesures sérieuses sont prises par les gouvernements pour des raisons évidentes et connues telles que le profit, le pouvoir, la pression des lobbys ou l’impopularité de certaines mesures qui seraient directement qualifiés de liberticides, d’injustice sociale, etc.

Le contexte de crise économique, d’inflation et la défiance grandissante des populations à l’égard des gouvernements renforcent le problème.

C’est ainsi qu’un nombre croissant d’écologistes et de scientifiques s’impatientent et protestent de plus en plus virulemment.

Un exemple connu de protestation est celui de Peter Kalmus, qui est climatologue et scientifique à la NASA.

Depuis avril 2022 – après son arrestation le même mois pour s’être enchaîné aux portes de la banque Chase à Los Angeles pour protester contre les investissements de JP Morgan Chase & Co dans les énergies fossiles – il serait le climatologue le plus suivi sur Twitter. (3)

Peter Kalmus fait partie de ces milliers de scientifiques et militants écologistes. Il ne parle plus de changement climatique, mais d’effondrement climatique.

Après son action de désobéissance civile, Peter Kalmus témoignait dans le journal Guardian (4) :

« Je suis un scientifique du climat et un père désespéré. Comment puis-je plaider plus fort ? Que faut-il faire ? Que pouvons-nous faire, mes collègues et moi, pour empêcher cette catastrophe qui se déroule maintenant tout autour de nous avec une clarté si atroce ? […] Si tout le monde pouvait voir ce que je vois venir, la société passerait en mode urgence climatique et mettrait fin aux combustibles fossiles en quelques années seulement. […] Mercredi, j’ai risqué d’être arrêté en m’enfermant avec des collègues et des sympathisants dans une entrée de l’immeuble JP Morgan Chase, dans le centre-ville de Los Angeles.

Notre action à Los Angeles s’inscrit dans le cadre d’une campagne internationale organisée par un groupe de scientifiques inquiets, Scientist Rebellion, auquel participent plus de 1 200 scientifiques dans 26 pays et qui est soutenue par des groupes climatiques locaux. Notre journée d’action fait suite au rapport du groupe de travail 3 du GIEC, qui détaille l’écart déchirant entre la direction que prend la société et celle que nous devons prendre. Notre mouvement prend rapidement de l’ampleur. Je ne peux pas rester sans rien faire, et vous ne devriez pas non plus. »

D’après de nombreux médias d’information, les scientifiques qui se rebellent et entrent dans la désobéissance civile face aux enjeux climatiques et de biodiversité est un mouvement qui prend de l’ampleur. (5)

Ces dernières années, beaucoup de climatosceptiques ont révisé leurs positions et aujourd’hui, la communauté scientifique et bon nombre de chercheurs indépendants, à quelques exceptions près, sont unanimes : la réalité du changement climatique et ses conséquences tragiques pour l’humanité semblent actées.

Et c’est là que le croyant a son rôle à jouer, non pour rentrer dans un débat charnel et stérile quant aux origines anthropiques des catastrophes climatiques, mais pour faire entendre le conseil de Dieu sur ces problèmes réels qui préoccupent des foules d’hommes.

Comme nous l’avons évoqué plus haut, chaque enfant de Dieu devrait être particulièrement vigilant sur un point : dans chaque sujet épineux et ultra complexe, les esprits de parti s’invitent et suscitent des vaines querelles et de tristes divisions.

Pour de nombreuses raisons parfaitement légitimes, la confiance dans les gouvernements est totalement sapée et d’un côté comme de l’autre, nous assistons à un nouveau festival de désinformation et de mésinformations, toute sorte de lobbies financiers s’en mêlent et, de concert avec de multitude de non-experts – qui, sans exercer leur esprit critique ni vérifier attentivement leur source, relaient à tout va de nombreuses informations erronées, inexactes, imprécises ou carrément fausses – l’opinion publique s’en retrouve de facto à nouveau embrouillée et c’est une nouvelle guerre médiatique de l’information qui se déroule sous nos yeux.

Dans l’ouvrage « Tout comprendre (ou presque) sur le climat », édité par le CNRS, on peut lire sur le dos de couverture :

« Alors que la réalité du changement climatique devient de plus en plus tangible, alors que pour les climatologues, la responsabilité humaine ne fait plus aucun doute, les climatosceptiques s’engouffrent dans la moindre formulation imprécise ou la moindre contradiction apparente et continue à faire circuler des informations erronées, relayés jusqu’à plus soif sur les réseaux sociaux. »

À la page 8 de ce même ouvrage, Valérie Masson-Delmotte, chercheuse CEA au LSCE-IPSL, et coprésidente du groupe de travail 1 du GIEC explique :

« Lors de rencontres, d’échanges tout publics, ce sont souvent les mêmes questions qui reviennent, concernant le changement climatique : le poids de l’influence humaine, la confiance accordée aux résultats des modèles de climat, la notion de consensus scientifique, le risque de changements abrupts, où les liens entre événements ponctuels, extrêmes, et changement climatique.

Ces questions récurrentes sont souvent inspirées par des idées reçues, qui circulent très largement sur les réseaux sociaux, où l’on peut lire toute sorte d’informations, parfois déformées ou parcellaires.

Souvent, elles sont émises et relayées par des personnes qui ont tout intérêt à ce que rien ne change. Leur objectif est de minimiser l’ampleur du réchauffement, le rôle de l’influence humaine, ou le sérieux des méthodes scientifiques, créant ainsi les briques d’un discours bien confortable pour nier l’urgence à agir, et s’inscrivant dans un ensemble de discours d’inaction – une nouvelle forme de déni.

Souvent, ces idées reçues qui déforment l’état des connaissances scientifiques, dans une direction ou une autre, sont malheureusement bien plus largement relayées que les connaissances solides, robustes, largement étayées et vérifiées par des travaux scientifiques rigoureux !

Se pose alors la question de la manière dont il faut partager l’état des connaissances scientifiques actuelles (leurs progrès, leurs limites) et de mobiliser celle-ci pour répondre à ces idées reçues, mythes ou questions fréquentes, et à la désinformation sur les questions liées au climat. »

L’ouvrage tente de répondre à sa manière et de façon pédagogique à ces questions.

La question de l’origine anthropique du réchauffement ou du changement climatique et de toutes ces catastrophes écologiques divise, mais la réalité des bouleversements dans la nature est indéniable et s’il y a un endroit où des milliards de croyants devraient au moins se rejoindre, c’est sur la responsabilité morale et spirituelle de l’homme dans ces catastrophes climatiques, et sur les moyens que Dieu donne à Son peuple pour y remédier.

Que nous adhérons ou pas au consensus scientifique n’est pas l’essentiel. Insistons et répétons : Le combat du croyant n’est pas de se battre pour faire entendre son point de vue sur la réalité du changement climatique et de ses origines anthropiques en alimentant le feu des nombreuses polémiques entretenues par une armée de non-expert en climat qui, pour des raisons plus ou moins scabreuses, se déchirent sur ces sujets.

Le théologien Strong nous rappelle que le Rabbi de Tarse « nous exhorte à être UN dans l’esprit du Mashia’h en ne nous mettant pas en avant ou en ayant un esprit de parti » (Philippiens 2.3).

Car comme nous le démontrons dans la vidéo, lorsque l’homme remplit sa part du contrat vis-à-vis de l’Éternel, c’est la protection du Tout-Puissant qui l’enveloppe et aucune catastrophe climatique ni aucun projet de manipulation du climat ne pourront l’inquiéter et lui enlever sa paix.

Un formidable verset bien connu des Psaumes illustre cette vérité :

« C’est pourquoi nous sommes sans crainte quand la terre est bouleversée, quand les montagnes sont ébranlées au cœur des mers et que les flots de la mer mugissent, écument, se soulèvent jusqu’à faire trembler les montagnes. » Psaume 46.2-3

Outre tous ces petits, mais utiles gestes écologiques que nous sommes invités à faire au quotidien pour cesser de gaspiller l’énergie et polluer notre magnifique planète, notre combat consiste surtout à nous repentir et à faire entendre le conseil de Dieu.

Climatosceptique ou pas, les catastrophes climatiques sont une réalité qui semble s’intensifier, des myriades d’hommes sont convaincues du problème et le sujet s’est imposé sur la scène publique. Que nous révèle la Parole de Dieu à ce sujet ?

Rien ne devrait avoir autant d’importance que de faire entendre le conseil de Dieu et inviter le plus de monde à suivre Sa Parole.

L’enfant de Dieu doit tout faire pour ne plus tomber dans les pièges infects des esprits de parti qui divisent et font souffrir le corps du Messie. Une telle attitude, pour le coup, est véritablement antiécologique et contribuera à resserrer les liens.

Si nous échouons même ici, alors le pire est effectivement à venir et il ne sera plus possible de dire qu’on ne savait pas ou que l’Éternel ne nous avait pas prévenus.

Mais si nous travaillons à réformer nos voix et à adopter l’attitude que l’Éternel attend de l’Homme, c’est alors que les plus belles promesses nous appartiennent et s’accompliront avec certitude dans nos vies, et qu’un avenir radieux sera réservé à tous ceux qui aiment l’Éternel et l’attendent pour le Salut.

C’est là ce que nous souhaitons au plus grand nombre. Puisse la volonté du Seigneur s’accomplir et son Messie Yéshoua (Jésus) être révélé à des multitudes. Amen vé amen.

Quelques sources utilisées dans cet article :

1. Sondage français et climat : https://www.vie-publique.fr/en-bref/285753-politiques-climatiques-quelle-perception-des-francais
2. Les limites planétaires : https://reporterre.net/Qu-est-ce-que-les-limites-planetaires
3. Peter Kalmus, climatologue et scientifique à la NASA arrêté par la police : https://www.ouest-france.fr/environnement/climat/tout-le-monde-doit-passer-a-l-action-le-climatologue-qui-s-est-enchaine-a-une-banque-temoigne-42eaeb7c-35c3-11ed-a858-f7410f1f4331

4. Peter Kalmus, un scientifique du climat et un père désespéré – https://www.theguardian.com/commentisfree/2022/apr/06/climate-scientists-are-desperate-were-crying-begging-and-getting-arrested?fbclid=IwAR2vhi4Ejn_ww3RJ86ylYY2KALuz1Lv88VTmpq0kAoEe2o2udsjqC_rnIlU

5. Scientifiques et désobéissance civile : un mouvement qui prend de l’ampleur : https://www.radiofrance.fr/franceinter/podcasts/camille-passe-au-vert/camille-passe-au-vert-du-jeudi-06-octobre-2022-8985621

2 Commentaires

  1. Eliyahu

    Amen Yehowshuwa’ pour Tes Révélations, Ta Parole, Tes Avertissements, Tes Promesses.
    Pardon Mon Roi pour notre incrédulité, Merci de nous faire Grâce chaque jour, afin que nous parvenions tous à l’unité de Ton Esprit Saint.
    C’est Toi qui nous mènera á Ta perfection, á Ton Caractère Saint et Véritable.
    Merci de nous accorder, nous et nos familles, à nous SOUMETTRE A TON OBEISSANCE, A TE RESPECTER, A TE CRAINDRE, ET NE PLUS JAMAIS TE BLESSER.

    Garde nous de te faire du mal en ne détruisant pas ta terre, ta mer, ton ciel, tes animaux de toutes espèces, Toute Ta Nature. Amen Merci Rabbouni Yehowshuwa’, Merci et encore Pardon pour tout. Je t’aime Elohîym Yehowshuwa’

    Réponse
  2. Deogratias

    Merci Thomas pour ce riche enseignement!
    Il est actuel, fondé sur les faits et il transcende toute forme de clivage.

    C’est intéressant d’avoir cité des versets bibliques correspondant aux différentes interventions des spécialistes en la matière!

    La Torah de l’Eternel est formidable! Elle renferme beaucoup de passages sur les catastrophes climatiques.

    Oui mon frère, «… lorsque l’homme remplit sa part du contrat vis-à-vis de l’Éternel, c’est la protection du Tout-Puissant qui l’enveloppe et aucune catastrophe climatique ni aucun projet de manipulation du climat ne pourront l’inquiéter et lui enlever sa paix. »

    Tu termines par un appel à la repentance. En fin de compte, c’est bien là l’essentiel.

    Sois béni et affermi pour la diffusion de la Torah. À en juger par le nombre de gens qui ont visionné la vidéo sur Youtube, l’Eternel ouvre les portes pour Sa Parole!
    Deogratias

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernière vidéo publiée :

Climat en Folie : le changement climatique, Dieu et la prophétie Biblique : explication
Climat en Folie : le changement climatique, Dieu et la prophétie Biblique : explication
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow

Dernier article écrit publié :

‘Hanouka, Noël et coupe du monde de football 2022 : Providence au sein de la grande bataille de La Sainteté contre les forces du mal
‘Hanouka, Noël et coupe du monde de football 2022 : Providence au sein de la grande bataille de La Sainteté contre les forces du mal
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow

Découvrez notre Plateforme d'Étude de la Torah :

Pour les convertis à Dieu qui veulent aller plus loin et étudier en profondeur la Torah d'Israël à la lumière de l'Alliance Renouvelée.


Etude de la Paracha de la semaine :

Une clé précieuse pour garder le zèle et gagner le Bon Combat de la foi : fais des efforts et place un arc-en-ciel dans ta vie ! Paracha Vaéra : Exode 6 : 2 à 9 : 35

Une clé précieuse pour garder le zèle et gagner le Bon Combat de la foi : fais des efforts et place un arc-en-ciel dans ta vie ! Paracha Vaéra
Déchirer le voile d’illusion et Dévoiler la gloire divine – Paracha Vayehi
Humiliation publique, honte, science moderne et jugement divin : que dit l’Écriture ? Paracha Vayigach
Mesure pour mesure : On récolte ce que l’on sème – Paracha Vayechev
Comment fuir le compromis et la tiédeur du libéralisme religieux ? Paracha Vayichla’h
La foi, l’échelle, l’argent et l’évangile de prospérité – Paracha Vayétsé
Le libéralisme religieux, grand responsable d’un génocide spirituel : la preuve scientifique – paracha Toledot
Israël : la bénédiction pour les nations ou le suicide du monde entier par le Boycott ? – Paracha Lekh Lekha
La perversion des mots dans le monde profane et croyant – Un secret de l’arche de Noé
L’effort dans le service divin : clé de la bénédiction et antithèse du “salut sans les oeuvres” (Paracha Vezot Habrakha)
Écoutes-tu la Torah ou idolâtres-tu un homme ? Paracha Haazinou
Nul n’est irremplaçable mais chacun est indispensable – Paracha Vayélekh
La crise des migrants face au jugement divin décrit dans la Torah du Dieu d’Israël – Paracha Ki Tavo (Deutéronome 26.1 à 29.8)
La Torah, Ce Trésor qui révèle l’orgueil du coeur (Paracha Choftim)
La morsure salutaire du serpent : un outil céleste pour surmonter et sublimer les épreuves (Paracha Réeh)
Le chrétien est-il obligé d’obéir à la loi de Moïse ? Paracha Ekev
Apostasie, naufrage et chute spirituels : analyse d’une cause majeure (Paracha Devarim)
1000 au combat, 1000 en prière pour une puissante victoire ! Paracha Matot/Massé
Les démons existent et nous poussent à un choix: repentance ou honte éternelle ? Paracha Pin’has
Les malédictions causées par nos paroles – Deux témoignages exceptionnels de la puissance de notre bouche – Paracha Balak
Secrets prophétiques du bâton fleuri d’Aaron : Preuve Ultime de l’élection d’Israël et du Messie Yéshoua
Les explorateurs : coulisses d’une faute immense – paracha Chela’h Lekha
Le secret des deux trompettes d’argent – Paracha Béhaalotékha
La paix dans le couple, une valeur essentielle aux yeux de D.ieu – Paracha Nasso (Nombres 4 :21 – 7:89)
L’Étude de la Torah délivre de la mort ! Témoignage exceptionnel de la providence ! Paracha Behar
Expérimenter la véritable bénédiction de Dieu avec Le miracle de la shemitah – Paracha Behar
Observer les Fêtes de Dieu : une clé précieuse pour marcher dans la sanctification – Paracha Emor
Savoir réprimander et accepter la réprimande : qui, quand, comment ? Paracha Kedochim
L’importance d’Honorer ses parents et d’honorer l’Éternel selon la Torah – Paracha Aharei Mot-Kedochim(Lévitique 16 à 20)
Cacherout & Médisance : Focus sur le véritable enseignement de Yéshoua (Jésus) et des Sages d’Israël – Paracha Tazria/Metsora- Copie
Ce n’est pas ce qui rentre dans la bouche qui souille l’homme – Prendre un texte hors contexte pour en faire un prétexte ? – Paracha Chémini (Lévitique 9 à 11)
Le meilleur remède contre le stress ! Paracha Vayikra + préparation fête de Pessah
Pépites de la paracha : arrête de t’prendre pour un grand, t’es tout p’tit ! – Vayakel
Les 2 extrêmes de l’histoire de l’Eglise en quelques versets – Paracha Ki Tissa
Homme Spirituel ou Animal Spirituel ? Le test par la dîme et les offrandes (Terouma)
L’esclavagisme moderne et la date du début de la délivrance finale prophétisés dans la Torah ? – Paracha Bechalah
Pourquoi le chaos et les crises mondiales de la fin des temps ? Analyse des racines spirituelles du mal selon la Torah
La haine contre Yossef : la source de tous les Haman de ce siècle – Paracha Mikets
Qu’est-ce que La vraie bénédiction et malédiction selon la Torah d’Israël ? Paracha ‘Haye Sarah
Le Messie, Fils unique du Dieu unique selon La Torah et les sages d’Israël – Vayera
La source de toutes confusions et de toutes divisions et son remède – Paracha Berechit (Genèse) et Noah (Noë)
Pépite de la paracha – La loi de Dieu : source du bonheur dans le malheur – Paracha Ki Tetsé
Souviens-toi – Déluge, canicule, terrorisme, fin des temps et jugement imminent ? Paracha Devarim
Comment discerner les Balaam modernes et s’en préserver ? Paracha Balak
Le testeur d’intégrité spirituelle – Paracha ‘Houkat (Nombres 19 à 22:1)
« Crois au Messie Yéshoua et tu seras sauvé toi et ta famille » : explications – Parasha Kora’h
Une Torah sans frontières ! Pépites de la Paracha Nasso
Les apparences sont trompeuses – Paracha Bamidbar (Nombres 1 à 4.20)
Médisances, diffamations et calomnies : comment réagir et s’en préserver ? Tazria-Metsora
Prodiges dans la cacherout ! L’inspiration divine de la Torah démontrée par les lois alimentaires et les Sages d’Israël (Chémini)
Le secret de la grande Apostasie de l’Eglise, d’Israël et du monde entier – Tsav
Le miroir des Princesses d’Israël – transformer la flatterie, l’orgueil et la vanité en vertu & le profane en sacré – Paracha Vayakhel et Pekoudei
Le Véritable Amour et la Véritable Liberté selon Dieu – Paracha Michpatim(Exode 21 – 24)
Pépites de la Torah : l’éducation et l’honneur des parents – Paracha Yitro
Top 10 des preuves bibliques qui montrent pourquoi nous devrions garder le Shabbat – Paracha Bechala’h
Comment garder sa foi bouillante ? Une arme céleste à disposition de tous ! Paracha Bo
La force, la valeur et l’immense impact spirituel des noms – Paracha Shemot et Vaera
Prophétie : c’est la dernière génération avant la venue du Messie ! Paracha Noah (Noé)
La loi de Dieu : joug pesant ou fardeau léger ? Paracha Nitsavim
L’ingratitude : la pire des abominations devant Dieu ? – Paracha Kitavo
Souviens-toi de ce que Dieu a fait à Myriam : Une leçon éternelle sur le fléau de la médisance (lachon hara) – Paracha Behaalotekha/Ki Tetsé
Les Véritables Fruits du faux prophète face à la Torah du Dieu d’Israël – Paracha Reeh & Chofetim (Deutéronome 11.26 à 21.9)
Que signifie observer la Loi de Dieu ? Comment, pourquoi, pour qui ? (Paracha Vaethanan et Ekev)
Prophétie des temps de la fin: Les abeilles de l’Apocalypse ! Paracha Devarim
Shadow

Dates et horaires de la fête ou du jeûne du moment (en cours ou à venir prochainement) :

Jeûne d’Esther :

Entrée le Lundi 6 Mars 2023 à 05:50 (PARIS)
Sortie le Lundi 6 Mars 2023 à 19:20

Fête de Pourim : 

Entrée le Lundi 6 Mars 2023 après la tombée de la nuit (PARIS)
Sortie le Mardi 7 Mars 2023 après la tombée de la nuit.

Pépite de vérité à la une actuellement :

protection dieu contre covid vaccin et complots

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :
1 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer1