Dernière mise à jour : 20 Nov 2019

Un train vers le ciel : un court-métrage bouleversant qui nous fait comprendre l’Amour de Dieu.

Voici un montage tiré du film « Un train vers le Ciel », qui est un court-métrage illustrant  avec intensité et modernité, la relation d’amour entre un père et son fils jusqu’au point de commettre l’impensable afin d’éviter un désastre… Une belle parabole moderne pour nous aider à saisir toujours plus profondément l’oeuvre du Messie, « Le reflet de la Gloire de YHWH »[shareaholic app= »share_buttons » id= »17769253″]

« Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. » Jean 15.13

Voici un montage tiré du film “Un train vers le Ciel”, qui est un court-métrage illustrant  avec intensité et modernité, la relation d’amour entre un père et son fils jusqu’au point de commettre l’impensable afin d’éviter un désastre… Ce film tente modestement d’illustrer la plus belle histoire jamais comptée : celle de l’Amour de Dieu pour l’humanité. Une parabole moderne de grande facture présentant avec brio ce que Dieu a accompli au travers de son fils Jésus lorsqu’il est venu marcher parmi nous, il y a maintenant plus de 2000 ans.

Ce film a également reçu la nomination aux oscars du meilleur cour-métrage – 2004. Une histoire d’espoir et de nouvelle vie qui nous plonge dans le sensationnel mystère de l’Amour le plus complet et le plus fou : celui de Dieu. Une mise en scène efficace de ce que Dieu a accompli pour les hommes avec une représentation magistrale de ce qu’est le repentir, la tristesse, la souffrance mais aussi ce qu’est l’Amour, la joie, et l’espoir, que Dieu est en mesure d’apporter à celui qui se tourne vers lui. A la fois déchirant et touchant, ce film retrace une histoire de sacrifice, de pardon et d’espoir.

Avec Dieu ou sans Dieu ?

Avant qu’une personne ne décide de se tourner et de marcher avec Dieu, elle vivait sans Dieu, sans Christ. Certains d’entre nous vivent-ils ainsi ? L’essentiel manque alors à leur vie, même s’ils la trouvent bien remplie : tout leur projet se limite à un horizon terrestre : ils sont sans véritable espérance. La mort peut leur apparaître comme un immense et angoissant point d’interrogation. Ils refusent d’y penser, pourtant l’échéance est inéluctable.

Mais on peut vivre avec Dieu, dans une relation surnaturelle avec lui, comme le font réellement beaucoup d’authentiques chrétiens aujourd’hui dans le monde et comme beaucoup des premiers hommes cités dans la Bible le faisaient. Vivre avec Dieu, c’est d’abord le connaître tel qu’il est réellement, et non pas telle qu’on se l’imagine ou telle que d’autres voudraient nous faire croire qu’il est. Dieu s’est révélé aux hommes par son fils Jésus-Christ, trace vivante de Dieu dans l’histoire, qui a montré à la fois la sainteté de Dieu qui ne supporte pas le péché, et son amour qui sauve le pêcheur. (Voyez  donc le témoignage de l’ancien sceptique et athée Lee Strobel qui, suite à son enquête sur le christianisme, s’est tourné vers Dieu et l’a trouvé : Témoignage Lee Strobel.)

Un amour qui sauve l’homme… C’est cet amour que tente d’imager le court-métrage que nous vous proposons dans cette vidéo. Un amour tel, qu’il a poussé Jésus-Christ, le fils du Dieu vivant, à venir sur terre dans le but de mourir sur la croix, afin d’être puni et jugé à notre place. Un amour si fort, que Dieu lui même a accepté de donner  « son fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse point mais qu’il ait la vie éternelle ». Pourquoi Jésus devait-il faire cela ? Parceque le coeur de l’homme est intrinsèquement mauvais et que la justice divine ne peut laisser ce mal impuni. Si nous autres, êtres humains, sommes conscient que toute atteinte à la loi mérite une sanction, il en est de même avec Dieu sauf que ses critères sont parfaits et bien plus élevés que les notre et l’homme, de par sa nature, n’a de cesse de les transgresser, et cela, au quotidien. Mais sur la croix, Jésus a pris nos fautes, il a payé à notre place. Parce qu’il était pur et sans péchés, il était le seul capable d’accomplir un tel sacrifice que Dieu a agréé en le ressuscitant des morts. Maintenant, quiconque croit en cette oeuvre sur la croix et place sa confiance en Jésus en décidant de se détourner de ce qu’il sait de mauvais pour se tourner vers ses enseignements, a un accès direct à Dieu, il est pardonné et justifié devant Dieu. Ainsi, comme dit la Bible : « Christ aussi a souffert une fois pour les péchés, lui juste pour des injustes, afin de nous amener à Dieu, ayant été mis à mort quant à la chair, mais ayant été rendu vivant quant à l’Esprit » (1 Pierre 3.18). Après avoir, cru, si on peut tomber, il ne faut jamais perdre de vue que Dieu nous relèvera car le sacrifice de Jésus demeure effectif pour celui qui croit. Il faut évidemment un sincère repentance et une persévérance à bien faire. Dieu ne se lasse pas de pardonner car Jésus-Christ a pris toutes nos fautes. L’essentiel lorsque l’on fait ce qui est mal et que l’on chute, est de reconnaitre et de se détourner de ce mal avec un coeur entier et sincère et Dieu nous aidera avec certitude. Une tel changement dans la vie d’une personne et une telle foi en l’oeuvre de Jésus, permet à l’Esprit de Dieu lui-même de venir habiter dans la personne qui croit afin de la guider au quotidien. L’Esprit de Dieu est une véritable puissance de transformation qui peut changer instantanément le coeur du pire criminel en un coeur aimant et rempli de compassion pour les autres. Bien sur, si certains traits de caractère peuvent être radicalement changé, cette transformation de coeur est un processus qui dure toute la vie.

Toute personne qui accepte le pardon acquis par Jésus sur la croix de Golgotha connaît alors Dieu comme un Père aimant et attentionné. Elle sait qu’elle peut compter sur lui pour toutes les circonstances de sa vie sur la terre, elle possède la certitude inébranlable de passer l’éternité près de Dieu dans le paradis. Il n’y a que ces deux manières de vivre. Aujourd’hui encore, Dieu nous offre de vivre ce qui est vraiment la vie.

Il sait, lui le créateur de tout ce qui vit, que seule une vie avec lui vaut la peine d’être vécue.

Dieu au centre de nos vies

Etre croyant, ce n’est pas adhérer à une religion et se réclamer de telle ou telle confession par tradition familiale. Ce n’est pas non plus se représenter Dieu comme nous voudrions qu’il soit. C’est le connaître comme il se montre dans sa parole, tel que Jésus nous le révèle : le Dieu vivant. Jean 1.12 nous dit : « Personne n’a jamais vu Dieu; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l’a fait connaître. »

 

Jésus est donc celui qui nous fait connaître Dieu. Il en est la révélation et c’est par lui que tout homme peut venir à Dieu et le connaître pleinement. C’est pour cela que Jésus dira : « Je suis le chemin la vérité et la vie, nul ne vient au Père que par moi. » Il est essentiel que le Dieu vivant soit effectivement présent dans notre propre vie, que nous acceptions de le rencontrer, car Dieu n’est pas toujours là où nous l’attendons. Restons attentif et réceptif. Que sa voix ne nous surprenne pas. Dieu, c’est la voix douce et subtile qui calme nos angoisses, c’est la compagnie bienfaisante des moments de solitude, quand personne ne peut nous comprendre. C’est aussi celui qui nous corrige par amour. La présence réelle de Dieu est toujours plus forte que tout ce que nous pourrions imaginer pour la remplacer.

Où es-tu ?

La Bible nous invite souvent à chercher Dieu. Mais nous lisons aussi dans ses écrits : « il n’y a personne qui recherche Dieu » (Romains 3.11). On recherche les richesses, le pouvoir, la célébrité, les honneurs, les loisirs, mais qui vraiment recherche Dieu ?

Heureusement, la Bible nous le révèle ; Dieu nous cherche. Cela peut surprendre. Dieu qui connaît tout, pourquoi nous chercherait-il ? Ne sait-il pas qui nous somme et où nous en sommes ? Oui bien sûr ; mais il sait surtout que nous sommes loin de Dieu, « tourné chacun vers son propre chemin » (Esaïe53.6), en une phrase : nous sommes perdus.

Dieu ne nous abandonne pas à notre sort, à notre culpabilité. « Où es-tu ? » me demande-t-il, comme jadis à Adam (Genèse 3.9). Cette question, comme un faisceau de lumière, vient balayer tout mon vécu, le situe par rapport à ce qu’est Dieu, mon créateur, à ses caractères d’amour, de sainteté, de justice.

Que je sois chrétien ou pas, elle m’interroge par rapport aux droits de Dieu, celui celui-là seul, plus que quiconque, qui mérite d’être écouté, aimé et servi. Où en est ma relation avec lui ? Trouve-t-il de la reconnaissance dans mon coeur, mon comportement ? Car sans lui nous ne sommes rien puisqu’en en lui se trouve « la vie, le mouvement et l’être » (Actes 17.28). Sans Dieu, l’homme ne peut rien faire, car « L’homme n’est pas maître de son souffle pour pouvoir le retenir, et il n’a aucune puissance sur le jour de la mort. » (Ecclésiaste 8.8). Seul Dieu permet la vie et seul Dieu est capable de la donner. Y a-t-il une ombre de reconnaissance dans notre cœur pour l’immensité de ce qu’il nous a offert qui n’est rien en comparaison avec ce qu’il veut nous offrir pour la vie éternelle ?

Nous pouvons percevoir les questions de Dieu en lisant la Bible. Elles nous parviennent là où nous sommes, enfermés peut-être dans l’amertume, le mensonge, la solitude. Puisque Dieu nous cherche, il est normal qu’il nous appelle. Il place sur notre route des personnes qui nous interpellent par sa parole. Il met dans notre coeur le désir de nous tourner vers lui. Ne nous fermons pas à ce désir, mais prions le Seigneur avec des mots peut-être maladroits mais sincère. Il répondra.

Article inspiré de plusieurs « paroles du jours » provenant du livre/calendrier « bonne semence 2011 ».

Réagissez à cet article en laissant un commentaire !

Note importante relative aux articles et vidéos faisant intervenir à la fois des juifs, des rabbins, des chrétiens et des pasteurs :

Plusieurs sont étonnés et parfois même choqués de voir côte à côte, dans une même vidéo des rabbins et des pasteurs n'ayant pas toujours les mêmes convictions religieuses.

Il convient alors de préciser qu'en dehors des citations ou autres extraits de sources externes repris dans les études, nous ne cautionnons pas forcément tous les propos et les enseignements des personnes ou des références et autres sites web cités : chaque homme est faillible, nul ne possède toute la vérité, chacun doit donc être attentif et ne retenir que ce qui lui semble bon et en accord avec les voies de Dieu et la bonne nouvelle du Messie Yéshoua : « examinez toutes choses; retenez ce qui est bon; » (1 Thessalonicien 5:21).

Sur ce site web, nous usons donc de notre « liberté en Yéshoua » (Galates 2:4) pour citer et utiliser, lorsque cela s’avère nécessaire et utile pour nous faire grandir dans la compréhension du plan divin et de la volonté de Dieu, le travail d’hommes ou de femmes parfois rattachés à d’autres confessions, mais que nous publions tout de même en raison de la qualité de leur contribution dans des domaines particuliers, bien que nous ne les rejoignons pas forcément dans toute leur doctrine.

En outre, cela nous invite à nous exercer à vivre cette maxime des sages :

« Qui est sage ? Celui qui apprend de chaque homme […] Le sage n’est pas celui qui a acquis des connaissances étendues dans tous les domaines, mais celui qui est capable d’apprendre de chacun » (Pirqé Avot).

Si nous ne suivons pas cette maxime, nous nous éloignons alors de la sagesse pour rejoindre les rangs de ceux dont l’esprit est encombré par l’intolérance et le légalisme qui est l’étroitesse d’esprit, qu’à Dieu ne plaise !

Pour de plus amples informations, voir la déclaration de foi

Note sur les commentaires : les commentaires ne sont publiés que s'ils sont conformes à La Politique De Modération du site : Lire la politique de modération

Veuillez citer la source lors de toute copie partielle ou complète des contenus de ce site web, ainsi que le rappellent justement les maximes des pères (Pirqé Avot) : « Quiconque cite l’auteur d’une parole amène la délivrance dans le monde ». Pour le reste, c’est entre vous et Dieu qui sonde les cœurs et qui rendra à chacun selon ses œuvres.

 

Etude de la Paracha de la semaine :

Les secrets de l’échelle de Yaacov (Jacob), l’argent, le croyant et l’évangile de prospérité – Paracha Vayétsé : Genèse 28 : 10 à 32 : 3

La foi, l’échelle, l’argent et l’évangile de prospérité – Paracha Vayétsé
Le libéralisme religieux, grand responsable d’un génocide spirituel : la preuve scientifique – paracha Toledot
Israël : la bénédiction pour les nations ou le suicide du monde entier par le Boycott ? – Paracha Lekh Lekha
La perversion des mots dans le monde profane et croyant – Un secret de l’arche de Noé
L’effort dans le service divin : clé de la bénédiction et antithèse du “salut sans les oeuvres” (Paracha Vezot Habrakha)
Écoutes-tu la Torah ou idolâtres-tu un homme ? Paracha Haazinou
Nul n’est irremplaçable mais chacun est indispensable – Paracha Vayélekh
La crise des migrants face au jugement divin décrit dans la Torah du Dieu d’Israël – Paracha Ki Tavo (Deutéronome 26.1 à 29.8)
La Torah, Ce Trésor qui révèle l’orgueil du coeur (Paracha Choftim)
La morsure salutaire du serpent : un outil céleste pour surmonter et sublimer les épreuves (Paracha Réeh)
Le chrétien est-il obligé d’obéir à la loi de Moïse ? Paracha Ekev
Apostasie, naufrage et chute spirituels : analyse d’une cause majeure (Paracha Devarim)
1000 au combat, 1000 en prière pour une puissante victoire ! Paracha Matot/Massé
Les démons existent et nous poussent à un choix: repentance ou honte éternelle ? Paracha Pin’has
Les malédictions causées par nos paroles – Deux témoignages exceptionnels de la puissance de notre bouche – Paracha Balak
Secrets prophétiques du bâton fleuri d’Aaron : Preuve Ultime de l’élection d’Israël et du Messie Yéshoua
Les explorateurs : coulisses d’une faute immense – paracha Chela’h Lekha
Le secret des deux trompettes d’argent – Paracha Béhaalotékha
La paix dans le couple, une valeur essentielle aux yeux de D.ieu – Paracha Nasso (Nombres 4 :21 – 7:89)
L’Étude de la Torah délivre de la mort ! Témoignage exceptionnel de la providence ! Paracha Behar
Expérimenter la véritable bénédiction de Dieu avec Le miracle de la shemitah – Paracha Behar
Observer les Fêtes de Dieu : une clé précieuse pour marcher dans la sanctification – Paracha Emor
Savoir réprimander et accepter la réprimande : qui, quand, comment ? Paracha Kedochim
L’importance d’Honorer ses parents et d’honorer l’Éternel selon la Torah – Paracha Aharei Mot-Kedochim(Lévitique 16 à 20)
Cacherout & Médisance : Focus sur le véritable enseignement de Yéshoua (Jésus) et des Sages d’Israël – Paracha Tazria/Metsora- Copie
Ce n’est pas ce qui rentre dans la bouche qui souille l’homme – Prendre un texte hors contexte pour en faire un prétexte ? – Paracha Chémini (Lévitique 9 à 11)
Le meilleur remède contre le stress ! Paracha Vayikra + préparation fête de Pessah
Pépites de la paracha : arrête de t’prendre pour un grand, t’es tout p’tit ! – Vayakel
Les 2 extrêmes de l’histoire de l’Eglise en quelques versets – Paracha Ki Tissa
Homme Spirituel ou Animal Spirituel ? Le test par la dîme et les offrandes (Terouma)
L’esclavagisme moderne et la date du début de la délivrance finale prophétisés dans la Torah ? – Paracha Bechalah
Pourquoi le chaos et les crises mondiales de la fin des temps ? Analyse des racines spirituelles du mal selon la Torah
Déchirer le voile d’illusion et Dévoiler la gloire divine – Paracha Vayehi
Humiliation publique, honte, science moderne et jugement divin : que dit l’Écriture ? Paracha Vayigach
La haine contre Yossef : la source de tous les Haman de ce siècle – Paracha Mikets
Mesure pour mesure : On récolte ce que l’on sème – Paracha Vayechev
Qu’est-ce que La vraie bénédiction et malédiction selon la Torah d’Israël ? Paracha ‘Haye Sarah
Le Messie, Fils unique du Dieu unique selon La Torah et les sages d’Israël – Vayera
La source de toutes confusions et de toutes divisions et son remède – Paracha Berechit (Genèse) et Noah (Noë)
Pépite de la paracha – La loi de Dieu : source du bonheur dans le malheur – Paracha Ki Tetsé
Souviens-toi – Déluge, canicule, terrorisme, fin des temps et jugement imminent ? Paracha Devarim
Comment discerner les Balaam modernes et s’en préserver ? Paracha Balak
Le testeur d’intégrité spirituelle – Paracha ‘Houkat (Nombres 19 à 22:1)
« Crois au Messie Yéshoua et tu seras sauvé toi et ta famille » : explications – Parasha Kora’h
Une Torah sans frontières ! Pépites de la Paracha Nasso
Les apparences sont trompeuses – Paracha Bamidbar (Nombres 1 à 4.20)
Médisances, diffamations et calomnies : comment réagir et s’en préserver ? Tazria-Metsora
Prodiges dans la cacherout ! L’inspiration divine de la Torah démontrée par les lois alimentaires et les Sages d’Israël (Chémini)
Le secret de la grande Apostasie de l’Eglise, d’Israël et du monde entier – Tsav
Le miroir des Princesses d’Israël – transformer la flatterie, l’orgueil et la vanité en vertu & le profane en sacré – Paracha Vayakhel et Pekoudei
Le Véritable Amour et la Véritable Liberté selon Dieu – Paracha Michpatim(Exode 21 – 24)
Pépites de la Torah : l’éducation et l’honneur des parents – Paracha Yitro
Top 10 des preuves bibliques qui montrent pourquoi nous devrions garder le Shabbat – Paracha Bechala’h
Comment garder sa foi bouillante ? Une arme céleste à disposition de tous ! Paracha Bo
Une clé précieuse pour garder le zèle et gagner le Bon Combat de la foi : fais des efforts et place un arc-en-ciel dans ta vie ! Paracha Vaéra
La force, la valeur et l’immense impact spirituel des noms – Paracha Shemot et Vaera
Comment fuir le compromis et la tiédeur du libéralisme religieux ? Paracha Vayichla’h
Prophétie : c’est la dernière génération avant la venue du Messie ! Paracha Noah (Noé)
La loi de Dieu : joug pesant ou fardeau léger ? Paracha Nitsavim
L’ingratitude : la pire des abominations devant Dieu ? – Paracha Kitavo
Souviens-toi de ce que Dieu a fait à Myriam : Une leçon éternelle sur le fléau de la médisance (lachon hara) – Paracha Behaalotekha/Ki Tetsé
Les Véritables Fruits du faux prophète face à la Torah du Dieu d’Israël – Paracha Reeh & Chofetim (Deutéronome 11.26 à 21.9)
Que signifie observer la Loi de Dieu ? Comment, pourquoi, pour qui ? (Paracha Vaethanan et Ekev)
Prophétie des temps de la fin: Les abeilles de l’Apocalypse ! Paracha Devarim
Shadow

Étudier la Fête ou le jeûne du moment ou à venir : Fête de ‘Hanouka !

‘Hanouka : une fête de L’Éternel fidèle à l’Évangile et à la Torah d’Israël (réponse aux détracteurs)
Les croyants non-Juifs, la Torah et la fête de Souccot (Tabernacles) : une arme de lumière d’une redoutable efficacité !
Shadow

Dates et horaires de la fête ou du jeûne du moment (en cours ou à venir prochainement) :

Fête de H’anouka

Dimanche 18 Décembre 2022 à 17:40 (PARIS)
Sortie le Lundi 26 Décembre 2022

Dernière vidéo publiée :

Secrets prophétiques du bâton fleuri d’Aaron : Preuve Ultime de l’élection d’Israël et du Messie Yéshoua (Paracha Kora’h)
Secrets prophétiques du bâton fleuri d’Aaron : Preuve Ultime de l’élection d’Israël et du Messie Yéshoua (Paracha Kora’h)
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow

Dernière article écrit publié :

Pessa’h : éradication de toute trace d’orgueil, pas même 1/64ème !
Pessa’h : éradication de toute trace d’orgueil, pas même 1/64ème !
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow

Pépite de vérité à la une actuellement :

protection dieu contre covid vaccin et complots

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

6 Commentaires

  1. ToF

    Que Ferions nous à la place de ce père ? Personnellement j’aurais sauvé mon fils mais pourtant Dieu lui s’est sacrifié pour nous tous ! C’est dire l’immense Amour qu’Il a pour nous. Jésus est mon sauveur. Amen soit glorifié Seigneur !!

    Réponse
  2. Yannika

    ce court metrage m’a bien fait comprendre combien Dieu nous aimes malgré nos pechés.Nous devions l’aimer en retour et faire ce qui est bien pour lui faire plaisir
    Gloire à Dieu, il est si merveilleux
    Je t’aime JESUS

    Réponse
    • Madhvi

      …Moi cela me fais réflechir quand je vois combien de douleur je cause a Dieu a chaque fois que je fais quelque chose hors de sa volonté ! Moi aussi je faisais parti de ceux qui étaient dans ce train mais sans avoir fait un effort, sans savoir l’horrible futur qui m’attendait… Jésus m’a sauvé… Aujourd’hui après avoir connu la vérité que je n’ai connu qu’au travers de Jesus, j’essai chaque jour de Lui démontrer ma reconnaissance !

      Merci Seigneur et merci aussi a la personne qui a écrit et publié, merci beaucoup.

      Madvi

      Réponse
    • Dominique Weiss

      j avais réalise le chagrin de voir combien DIEU a eu quand il a envoyer son propre fils et combien il nous aime quand j ai vu un film sur le SEIGNEUR JESUS a la fin du film quand une larme tombait sur la terre cela m a bouleversé et je crois qu on lui doit bien ca de le suivre au moins que ce soit un grand respect pour lui et le PÈRE pour cette vidéo elle est bouleversante et montre bien l amour du PÈRE pour nous en tout cas merci

      Réponse
  3. Yannick

    Magnifique, j’ai pleuré car Jésus m’a fait comprendre en même temps l’amour qu’IL a pour nous… Je t’aime tellement Seigneur Jésus, que TA gloire illumine tous les coeurs qui verront ce court-métrage.

    Réponse
    • agboyidovene

      Extraordinaire!! J’espère qu’il changera la vie de beaucoup comme il a changé la mienne. L’Amour vis a vis de nous dont a témoigné le Seigneur est tellement précieux!

      Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

22 Partages
Tweetez
Partagez22
Enregistrer