Un condensé du « secret le mieux gardé de l'enfer » !

« Dans toute la Judée, et chez les païens, j’ai prêché la repentance et la conversion à Dieu, avec la pratique d’oeuvres dignes de la repentance. » (Actes 26.20)

secret mieux gardé enfer« On ne fait pas boire un âne qui n’a pas soif ! » Tel est en substance le message principal du plaidoyer « le secret le mieux gardé de l’enfer » de l’évangéliste américain Ray Comfort. Si ce texte passionnant a été traduit en plusieurs langues, nous regrettons cependant son style trop américain, lourd et ampoulé. Pour aider à la diffusion des très bonnes réflexions qu’il contient, nous avons décidé d’en publier une version condensée. Reportez-vous, le cas échéant, au site de l’évangéliste.

En examinant de près les statistiques sur la croissance de l’église, j’ai (Ray Comfort, NdT) été effaré de constater que plus de 80% des personnes qui prennent une décision pour Christ s’éloignent ensuite de la foi.

J’ai alors découvert que de fameux pasteurs comme Westley, Moody et Spurgeon, à la suite de Paul dans l’épître aux Romains, évangélisaient selon une méthode bien différente de ce qu’on rencontre aujourd’hui.

Imaginons en effet que je vienne vous voir pour vous annoncer que quelqu’un vient de payer votre énorme amende pour excès de vitesse. Vous me prendriez pour un fou, persuadé de ne rien avoir à vous reprocher ! La bonne nouvelle que je tenterais de vous annoncer ne signifierait rien pour vous. Pire, vous prendriez pour une offense mon insinuation concernant votre conduite.

Si maintenant je vous annonçais qu’en venant ici, vous aviez été flashé à plusieurs reprises. Si j’ajoutais que vous rouliez à 90 au lieu de 30, et qu’un procès-verbal était dressé contre vous pour une amende de 250 000 €. Si je vous rassurais enfin, en vous annonçant que quelqu’un avait décidé de payer cette amende à votre place, comment réagiriez-vous ?

Voyez-vous, la bonne nouvelle n’a de sens que lorsque les fautes et leur gravité sont révélées.

De la même manière, si j’aborde un non-chrétien en lui affirmant que Yéshoua (Jésus) est mort sur la croix pour ses péchés, cela n’a aucun sens pour lui. 1 Cor 1:18 affirme en effet que  « la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent » . Ce sera même offensant car j’insinue de fait qu’il est pécheur alors qu’il se pense bien meilleur que beaucoup de ses contemporains.

Si, par contre, je prends le temps de lui montrer comment, confronté aux 10 commandements, il est transgresseur de la loi (Jac 2.11), il comprendra qu’il est coupable devant Dieu. La bonne nouvelle ne sera plus une offense, une folie, mais la puissance de Dieu pour le salut de tous.

Galates 3.24 :  « Ainsi la loi a été un précepteur pour nous conduire au Messie, afin que nous soyons justifiés par la foi » . La loi est un révélateur chargé de nous amener au Messie. Elle ne nous aide pas, elle ne nous justifie pas, elle nous abandonne, coupable, devant le trône de Dieu. (Note RencontrerDieu.com : Sur ce point, nous ne sommes pas d’accord avec Ray Comfort, dans la mesure où après avoir saisi l’offre du Salut en Yéshoua, la Loi nous aide justement à nous sanctifier et à conduire nos pas dans les voies droites de l’Eternel, selon Ses standards, elle nous aide et participe ensuite à notre justification et sanctification (Jacques 2.24) – Les propos de Ray Comfort sur la loi sont le fruit de l’héritage antinomiste du catholicisme encore très présent dans le monde évangélique).

L’évangélisation actuelle insiste plutôt sur la paix, la plénitude et le bonheur durable. On présente Yéshoua (Jésus) comme pouvant améliorer la vie. Cet enseignement non biblique et ses conséquences sont illustrés par l’histoire suivante :

Deux hommes sont assis dans un avion. A l’un on donne un parachute censé lui améliorer la vie. Il ne voit pas très bien pourquoi mais il décide tout de même de l’enfiler. Cependant le parachute est lourd, il l’empêche de s’asseoir correctement, et bientôt certains passagers ricanent de le voir ainsi harnaché. Peu après il s’en débarrasse, jurant qu’on ne l’y reprendrait plus. Au second on donne aussi un parachute, mais on lui apprend qu’à tout moment il pourrait avoir à sauter hors de l’avion. Il l’accepte avec empressement ! il ne remarque ni son poids ni la gêne qu’il induit ; il ne pense qu’à ce qui arriverait s’il devait sauter sans.

La morale de cette histoire ? Au lieu d’affirmer que Jésus peut améliorer la vie d’une personne, nous devons lui parler du « saut final », la mort, et de la nécessité d’avoir revêtu « le parachute », le salut que Jésus offre. L’épître aux Hébreux affirme en effet qu’ « Il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement » . Quand le pécheur comprend les conséquences de ses transgressions, il accourt aux pieds de Yéshoua (Jésus). Ce principe est universel et devrait être appliqué devant toute personne, quelque qu’elle soit.

Le célèbre traducteur biblique John Wycliffe a dit :

« Le plus grand des ministères que l’homme puisse atteindre sur terre est de thorahprêcher la loi de Dieu.  »

John Westley ajoute :

« Prêche 90 % la loi et 10 % la grâce.  »

Cette façon d’annoncer l’Évangile a aussi d’autres vertus chez les convertis : le zèle dans l’évangélisation, zèle motivé par la gratitude, et la ténacité dans la foi. En effet, celui qui a réalisé la profondeur de l’abîme le séparant de Dieu, qui a désespéré de pouvoir le rejoindre, et qui a exulté de joie quand Yéshoua (Jésus) lui a tendu la main par delà le précipice, celui-là ne le lâchera jamais.

Source : discernerlesondushofar.com

Note RencontrerDieu.com : Avec un évangile annoncé et reçu de cette façon là, le nouveau croyant aura réellement envie de grandir dans la sanctification et d’obéir à la Loi divine avec le coeur, sans que cela soit pénible et ainsi, les commandements de Dieu lui paraîtront ce qu’ils sont réellement pour les enfants de Dieu : une source de bénédiction.

Il est impossible de terminer cette note sans préciser et insister : La Torah de l’Éternel, si elle doit effectivement être prioritairement annoncée et prêchée en vue d’amener une réelle téchouva (repentance) et une compréhension profonde de la valeur immense de l’oeuvre expiatoire du Messie, la Torah doit aussi et surtout être étudiée et mise en pratique durant tout le restant de la vie du croyant, afin de croître dans la sanctification et la propreté intellectuelle et spirituelle, choses sans lesquelles, nul ne verra le Seigneur. De là on comprend toujours mieux le tort immense de la théologie du rejet de la Loi de Moïse puisque avec une telle théologie encore bien présente dans le christianisme, l’ensemble du processus de croissance spirituelle se voit bloqué et détourné, et c’est ici une des raisons majeurs responsable de la tragique statistique de ces 80% de croyants qui s’éloigneraient de la foi par la suite. Nous y reviendrons. 

Restez informés !
Articles, études, vidéos inédites : Recevez les dernières nouveautés du site web en rejoignant près de 8000 abonnés :
Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant ici
En soumettant ce formulaire, j’accepte que mes informations soient utilisées exclusivement dans le cadre de ma demande avec d’éventuelles offres de services éthiques, bibliques et personnalisées qui pourraient en découler, si je le souhaite.

Réseaux sociaux :

Les 3 articles/vidéos les plus vus :

Pour aller plus loin :

paracha

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

22 Commentaires

  1. Bounda Aymar

    Dieu reste Dieu et il le restera, IL a besoin de ceux qui doivent l’adorer en esprit et en verite; Les pharisiens montraient aux gens qu’ils avaient la crainte de Dieu, alors que c’etait du pir mensonge; exterieurement ils se montrent purs et leurs interieurs etaient rempli d’impuretes, sais-tu que c’etait le mauvais usage de la loi?On est au temps de la grace et les chretiens doivent savoir que la grace est trompeuse, mais pour etre agreable a Dieu il faut le servir en esprit et en verite. IL n’est point question de critiquer les enseignements des serviteurs de Dieu, que cela soit sur les dimes ou autres themes, car personne t’a etabli juge, savez-vous que la Dime ouvre beaucoup de porte de benediction dans la vie des chretiens? et je te dit que satan connait ce secret et voila pourquoi il ne cesse d’empecher les chretiens de donner leurs Dimes.

    Réponse
  2. celine

    Bonjour à tous, merci pour la piqûre de rappel. Dieu cherche des adorateurs en esprit et en vérité. les croyants d’aujourd’hui sont tellement aveuglés par la Grâce qu’ils pensent qu’ils n’ont plus rien à faire d’autre que croire et les pasteurs de ces temps de la fin (80% quelques soient les clochers) entretiennent cela. On préfère dire des discours agréables pour ne pas perdre des dîmes… il y a long à dire… Ceux qui aiment le Seigneur en esprit et en vérité sont conduits dans l’obéissance de la Torah et je parle des 10 paroles (traduites commandements..). Je fais partie de ces personnes sorties des assemblées et enseignées par le Saint-Esprit seul. et c’est merveilleux chaque jour de porter sa croix, autrement dit fuir le péché et chercher à marcher droitement devant l’Eternel. Je sais que le diable me déteste… il essaie de m’atteindre … Je suis armée jusqu’aux dents, mon Papa est l’Eternel des Armées et en Yeshoua je suis plus que vainqueur. Le Seigneur a dit Il viendra chercher un reste…un petit troupeau… Cherchons à réjouir le coeur du Père chaque minute. Soyez encouragés car ça en vaut la peine! Bénédictions

    Réponse
  3. EDIDIE VICTOIRE

    j ai des questions si je comprend bien la meilleure facon d evangéliser un non converti c est le precher la loi en vue de l amener a la repentance .est ce bien cela

    Réponse
  4. Consani

    Le passage ou notre Dieu dit ( je mettrais mes commandements dans leur cœurs , ils serons mon peuple et je serais leur Dieu),
    Sans les commandements de la thora nous retournerons en Egypte (le monde) dans l’exode du peuple Hébreux, que ceci serve d’exemple à notre génération.
    Le poison de l’abolition de la loi a était donné par dose homéopathique et au fil du temps il devient la dictature du mensonge . 90% de vérité 10% de mensonge, cela reste le mensonge .
    Notre Seigneur Yéshoua la accomplit , suivons le maitre pour l’aimer dans 100% de la vérité.
    Shalom à tous.

    Réponse
  5. issia issia ado

    amen,vrais et juste

    Réponse
  6. Gaby Ngwey

    Pas d’accord avec vous. J’oppose à cela Galaltes2,19; 2,21; 3,10-11; 3,12-13; 4,4-5; 5,3-4; 6,14 C’est pour finalement dire que le païen doit être abordé avec la perspective de la grâce.

    Réponse
    • RencontrerDieu.com

      Pas non plus d’accord avec vous. J’oppose tous les versets inspirés du Psaumes 119, et je rajouterai le Psaume 1 verset 1 et 2. C’est pour finalement dire que le païen qui se converti, ne doit plus vivre comme un païen, mais après avoir connu la grâce, si celle-ci est authentique, ce croyant est amené à l’obéissance de la Torah Dieu. Nekouda.

      Réponse
  7. Caleb

    Shalom Thomas
    Apocalypse 14-12 « C’est ici la persévérance des saints, qui gardent les commandements de Dieu et la foi de Yeshua ».
    On leur a dit que la loi de Dieu (la Thora) a été clouée à la croix, ils ont cru et ils croient toujours.
    Ils ont suspendus des centaines de millions d’innocents aux lois de Constantin.
    Une multitude de nouveaux monarques religieux de toutes obédiences ont pris la relève, pour, pensent ils, terminer l’œuvre de leur maître. C’est ce que pensaient les philistins.

    1 Samuel 17 :4 « Un homme sortit alors du camp des Philistins et s’avança entre les deux armées. Il se nommait Goliath, il était de Gath, et il avait une taille de six coudées et un empan…. »
    1 Samuel 17 :45 « David dit au Philistin : Tu marches contre moi avec l’épée, la lance et le javelot ; et moi, je marche contre toi au nom de l’Eternel des armées, du Dieu de l’armée d’Israël, que tu as insultée…. »
    1 Samuel 17 :49-51 Il mit la main dans sa gibecière, y prit une pierre, et la lança avec sa fronde ; il frappa le Philistin au front, et la pierre s’enfonça dans le front du Philistin, qui tomba le visage contre terre.
    Ainsi, avec une fronde et une pierre, David fut plus fort que le Philistin ; il le terrassa et lui ôta la vie, sans avoir d’épée à la main. Il courut, s’arrêta près du Philistin, se saisit de son épée qu’il tira du fourreau, le tua et lui coupa la tête. Les Philistins, voyant que leur héros était mort, prirent la fuite… »
    1 Samuel 17 :58 « Saül lui dit : De qui es-tu fils, jeune homme ? Et David répondit : Je suis fils de ton serviteur Isaï, Bethléhémite. ».

    David était sous la loi, il avait la foi et Grâce à l’Eternel, il a terrassé Goliath.
    La Parole d’Elohim est vivante, Elle est irréversible, indestructible, immuable. Halleluia.

    Merci Thomas.
    L’aveugle de Siloé

    Réponse
  8. Pierre

    Merci Thomas

    Réponse
  9. Brigitte DESENCLOS

    Amen, amen…. Je me faisais justement la remarque ces derniers jours. Nos pasteurs ne rappellent pas suffisamment l’importance des commandements. Nous ne devons pas vivre Dieu de façon fantaisiste et prendre ce qui nous arrange mais bien vivre selon ses commandements – rappel des paroles de Jésus :
    Matthieu 5:17 Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. 18 Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé.
    Et en vous écrivant ainsi, j’ai lu des lectures contradictoires sur le jour de repos, le shabbat et là aussi, il est parfois écrit que nous ne sommes plus obligés de respecter ce jour de repos, de ne plus considérer le samedi. Pour ma part, je m’applique à maintenir ce jour selon les enseignements initiaux. Amen ! Avec tout ce qui est écrit, il arrive vraiment que l’on s’y perde parfois, mais ceci est la volonté de l’homme et non de Dieu !

    Réponse
  10. Anje

    C’est du propre que tout cela, disons-nous… !!!

    Réponse
  11. Amina

    BONJOUR
    Le message de l Apotre Paul a eu une énorme résonnance dans mon coeur. Repentence (TECHOUVA) ah! si ce mot TECHOUVA ns l’avions recu li y a 2000 ans dans le monde chretien occidental. Avec toute La profondeur SIGNIFICATIVE accompagné de l’Action ; ns aurions recu la Sainte THORA AVEC GRACE et VERITE, par la Force qui déclanche notre Foi, ns AURIONS obéit aux Lois , aux préceptes et aux commandements d’Hachem avec simplicite de coeur. VOYEZ VOUS CHERs FRERES ET SOEURS ns devrions faire un effort pour chercher ns meme à écouter les Maitres d’ISRAEL LES VRAIS enseignants POUR COMPRENDRE LES LOIS PRECEPTES COMMANDEMENTS DIVINS DANS LA LANGUE DIVINE (L’HEUBREU) sinon on passe a cote d’une vraie CONVERSION. TELLE EST ECRITE LA SAINTE THORA DESCENDU DU CIEL AU TRAVERS MOSCHE le serviteur D’HACHEM. Notre veritable probleme les gentlils, c est L’ORGUEIL et la non acceptation que les JUIFS HEBREUX SONT LES DEPOSITAIRES DE LA LUMIERE DE LA THORA;

    qu HACHEM VOUS INONNDE DE SA LUMIERE cher frere Thomas AMEN
    Amina

    Réponse
  12. Dominique

    Amen !
    Shalom

    Réponse
  13. Dominique

    Amen pour l’article. La LOI est bonne et le sera toujours, gloire à Dieu
    Par nous-mêmes, il y est impossible d’y obéir (Israël a essayé mais s’est planté)
    Mais en Christ, pas de problème, si bien sûr nous marchons par l’Esprit et non par la chair (Galates 5.18)
    Christ a répondu pour nous aux exigences de la LOI. D’ennemi, la LOI, est devenue notre amie et nous pouvons y répondre sans problème, grâce à l’Esprit en nous. N’oublions jamais que: “Voici toutes les bénédictions qui se répandront sur toi et qui seront ton partage, lorsque tu obéiras à la voix de l’Éternel, ton Dieu” Deutéronome 28
    Shalom

    Réponse
    • Tom Admin

      Shalom Dominique et Amen ! Je rajouterai cela : Si nous marchons par l’Esprit, nous nous soumettrons à la loi de Dieu avec joie, amour et vérité (Romains 8.7) sans abolir le moindre commandement ainsi que tous les modèles juifs israélites nous ont montré dans l’Ecriture. N’oublions pas que si Israël “s’est planté” comme tu le dis, ce n’est pas parce qu’il est impossible d’obéir à la loi comme beaucoup le pense, mais tout simplement parce qu’une grande partie à désobéi à la Torah. Si Israël “s’est planté”, n’oublions pas non plus que l’Eglise s’est “super planté” mais gloire à Dieu, le rétablissement de la vérité a lieu, tant chez les juifs que chez les non juifs greffé par la foi en Yéshoua sur l’olivier franc.

      Le pécheur, homme rebelle et charnel, ne peut obéir à la Loi de Dieu. Mais, comme nous le montre l’Ecriture, ceux qui aiment Dieu, les modèles d’hommes pieux et justes devant Dieu à l’instar des prophètes, des tsadikim (Justes) de tout temps, de personnes telles qu’Elizabeth et de Zacharie (Luc 1.6) observent et obéissent à la loi parfaite de Dieu avec l’aide de l’Esprit de Dieu tout comme devrait le faire tous les disciples véritables rachetés par le Messie Yéshoua.

      Voir cette rubrique pour plus d’informations à ce sujet (rubrique qui sera régulièrement alimentée) : Dossier Spécial : La fausse doctrine de l’abolition de la Loi (Torah) dévoilée

      Réponse
  14. valdo

    Amen

    Réponse
  15. ella

    Romain 3:28-31 (texte très intéressant )…. « annulons donc la loi par la foi? Loin de là! au contraire, nous confirmons la loi »

    Réponse
    • Tom Admin

      Oui Ella, d’ailleurs, je me permet de faire un copié-collé d’une chose très intéressante écrite dans un autre article au sujet de Romains 3.28-31 et qu’il est bon de creuser en profondeur :

      « Anéantissons-nous donc la loi par la foi ? Loin de là ! Au contraire, nous confirmons la loi. »

      Une rapide analyse des mots grecs de cette phrase permet de comprendre plus profondément la pensée de Paul. L’expression « anéantissons-nous » est traduit par le mot grec « Katargeo », qui, d’après le lexique Grec du théologien Strong, signifie dans ses sens premiers : « Rendre vain, inactif, faire cesser, abolir ».

      L’expression « nous confirmons » est traduit par le mot grec « Histemi » qui, selon le lexique du théologien Strong, signifie dans ses sens premiers : « faire tenir en place, rendre ferme, établir, garder intact, maintenir, soutenir l’autorité ou la force d’une chose ».

      Ainsi, les choses ne peuvent être plus claires. Paul dit donc clairement dans une traduction développée fidèle au Grec :

      « Pensez-vous que nous abolissons ou rendons caduque la Loi et ses commandements ? Absolument pas, au contraire : Loin de rendre vaine et inactive la loi, nous la gardons intacte, nous la maintenons et ne transformons rien. Nous désirons vous faire comprendre que par la foi, nous n’abolissons pas un seul iota ni un seul commandement de la Loi de Dieu donnée à Moïse mais qu’au contraire, nous en soutenons l’autorité, nous la faisons tenir en place, nous la proclamons ferme et intacte. La loi n’est pas abolie et tous les commandements sont maintenus et gardés intacts et doivent être observés dans la foi. »

      Source : La grâce et la Loi : ennemies ou amies ? La fausse doctrine de l’abolition de la Loi dévoilée

      Réponse
      • ella

        UN peu tardivement , merci Thomas pour l’explication “nous confirmons ” et l’étymologie

        Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This