Signes, prodiges et miracles, de la drogue à la liberté – Témoignage de Rémy Bayle

Chers lecteurs, voici le remarquable témoignage de Rémy Bayle. A l’origine athée et issue d’une famille « ordinaire », et une jeunesse marquée par la fête, les drogues et les disputes familliale, Remy Bayle va vivre une forte expérience avec le Dieu d’Israël et son Messie Yéshoua(Jésus).

Rémy grandira dans un milieu familiale marqué par de récurrentes disputes entre ses parents, ce qui engendrera entres autres, beaucoup de souffrances dans sa vie. Comme beaucoup de jeunes, pour soulager un certain mal de vivre, il expérimentera de nombreuses drogues  dont il deviendra addicte (héroïne, cannabis etc.). Un jour, Dieu lui parlera dans un rêve prémonitoire pour l’avertir d’un potentiel danger et l’invitera à faire un choix : choisir la vie et le suivre ou continuer une vie sans Dieu, dans la drogue et la souffrance.

Il prendra au sérieux son rêve prémonitoire et le verra effectivement s’accomplir. C’est alors qu’il donnera vraiment sa vie à Dieu en décidant de recevoir Jésus-Christ dans son coeur. Rémy est aujourd’hui totalement transformé. Il est maintenant évangéliste à plein temps, sillonnant le monde pour annoncer la bonne nouvelle de Dieu aux foules qui désirent le recevoir. Régulièrement, l’annonce du message de Dieu est confirmé par d’innombrables prodiges et miracles de guérisons qui viennent confirmer la puissance du message de l’évangile qu’il annonce. Effectivement, dans le royaume de Dieu annoncé par des évangélistes tels que Rémy, les maladies n’existent pas et c’est pour cela que tant de guérison se produisent : elle démontre qu’en annonçant la parole de Jésus, le royaume de Dieu est réel et qu’il s’est approché.  Chers lecteurs, tout ceci est la plus pur des vérités. Comme à l’époque du nouveau testament, Dieu travaille avec ceux qui placent leur foi en Jésus et Dieu confirme sa parole. Jésus lui même disait aux incrédules de son époque : “Si vous ne croyez pas en moi, croyez du moins à cause des oeuvres que je fais!” (Jean 14.11). Dieu n’a pas changé, il est Dieu et aujourd’hui, plus que jamais, le monde doit le savoir : Ce Jésus crucifié, Dieu l’a ressuscité des morts et il est aujourd’hui encore vivant dans les cieux près de Dieu. Jésus est venu sur terre dans un seul but : mourir sur la croix à notre place. Il s’est laissé crucifier, il s’est livré lui même dans le seul but de subir à notre place le jugement que l’on mérite tous à cause de nos innombrables fautes. Quel amour! Comme dit la Bible, “Christ, au temps marqué, est mort pour des impies. A peine mourrait-on pour un juste; quelqu’un peut-être mourrait-il pour un homme de bien. Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous.” (Romains 5.7,9). Dieu annonce à tout le monde qu’il est encore temps de se détourner de nos fautes et de se tourner vers lui. Il est temps d’abandonner son égoïsme et sa rébellion et de se tourner vers le seul grand Dieu vivant!  Les temps sont courts et selon les prophéties bibliques, la plus part des signes des temps sont accomplis. Il reste donc peu de temps avant le grand jugement de Dieu qui arrivera à coup sûr. Quiconque place sa foi en Jésus, est justifié et pardonné de ses fautes devant Dieu et “ne viens pas en jugement mais il est passé de la mort à la vie” (Jean 5.24). Cette foi en Jésus fera nécessairement expérimenter une transformation de coeur que seul l’esprit de Dieu peut accomplir. Une vie tournée vers l’amour et vers Dieu commencera alors et le voile qui couvre l’intelligence sera ôté.

Un tel renouveau du coeur, voilà ce dont le monde a besoin! L’homme veut changer une société qui lui ment, le taxe, le vole et le trompe mais Dieu nous montre la source de tous nos problèmes : on l’a rejeté et notre coeur est tombé malade d’une maladie incurable appelé péché. Parce que Dieu est parfait, sa justice et sa sainteté le sont aussi. Il ne peut être en présence du péché et doit le condamner. Mais Dieu nous donne aussi le remède parfait qui soigne le coeur miraculeusement par la foi et nous permet de rentrer dans sa présence : Jésus-Christ qui a déjà été condamné à notre place.

Une explosion de vie!
Qui peut rester insensible au renouveau du printemps ? C’est comme une explosion de vie. Quand les arbres fruitiers se couvrent de fleurs, que les près reverdissent et que les oiseaux chantent tôt le matin, nous sommes comme saisis par cette force de vie qui jaillit de la nature tout entière.
Eh bien ! Un renouveau peut aussi intervenir dans notre vie. Jésus parle d’une nouvelle naissance pour celui qui croit en lui (Jean 3.7,16). Après un long hiver sans Dieu, nous goûtons alors à une plénitude de vie et de joie. Il ne s’agit pas, bien sûr, d’une nouvelle vie physique, mais d’une nouvelle vie spirituelle, avec des désirs, des motifs, des pensées différents. Nous sommes tout à coup conscients de ce que nous sommes devant Dieu : « morts dans nos fautes » (éphésiens 2.5), Mais aussi conscients que Dieu est là et qu’il veut agir dans nos vies.
Cette vie nouvelle se développe quand nous buvons à sa source en lisant la Bible, parole de Dieu. Par l’action de l’Esprit Saint, nos pensées sont changées, elles se fondent sur l’écriture Sainte. Nous éprouvons ce « renouvellement de l’Esprit Saint, qu’il a répandu richement sur nous par Jésus-Christ (Tite 3.5,6). Nous apprenons à connaître et à aimer Jésus. Ce renouveau produit des effets visibles dans toute notre vie. L’égoïsme cède la place à l’amour, la colère à la patience, l’orgueil à l’humilité… La vie de Jésus se manifeste en nous et, par nous, vers ceux qui ne le connaisse pas encore. Oui, la justice de Dieu se révèle dans l’Évangile. Tous ceux qui croient sont rendus juste gratuitement par la grâce de Dieu. Jésus, le seul juste, en a payé le prix.

Savez-vous que la Bible montre que Dieu peut guérir les relations brisées ? Il est un Dieu de réconciliation. Restaurer les relations entre les personnes paraît souvent impossible. Mais Dieu est le Dieu de l’impossible et il veut nous aider dans nos relations, à la condition que nous soyons d’abord réconciliés avec lui. En chacun de nous il y a une indifférence ou une hostilité à l’égard de Dieu, qui est la source de toutes nos misères. C’est quelque chose de profond que nous ne pouvons extirper par nous-mêmes, il faut se laisser réconcilier avec Dieu, accepter cette réconciliation (2 Corinthien 5.20).
Les religions cherchent à apaiser le courroux des « dieux » et à se les rendre favorables. À l’opposé, la Bible nous révèle que Dieu, le seul vrai Dieu, n’est pas notre ennemi. Il nous aime et il s’est approché de nous en Jésus pour nous offrir la réconciliation. Jésus « est venu, et a annoncé la bonne nouvelle de la paix à vous qui étiez loin et la bonne nouvelle de la paix à ceux qui étaient près » (Ephésiens 2.17). Jésus a donné sa vie par amour pour chacun de nous (Galates 2.20). Notre dette a été payée au prix de son sang. Nous avions peur de Dieu, nous l’avions fui, mais maintenant nous sommes attirés vers lui et nous trouvons paix et joie en lui.
Il vous tend aujourd’hui la main et vous offre la vie en dehors de laquelle il n’y a que ténèbres et souffrance. Saisissez sa main et venez à lui, il a un si grand cadeau à vous offrir : une merveilleuse relation entre lui et vous qui vous donnera la véritable vie pour toujours.

Jesus vivantRegardons ce renouveau du coeur offert par Dieu, d’un angle différent : avant la naissance d’un enfant, ses parents doivent faire enregistrer son nom et sa filiation à l’État civil. La Bible nous apprend que, de la même manière, pour nous faire entrer dans la famille de Dieu, une naissance est nécessaire : la nouvelle naissance. Notre nom pourras alors figurer dans le livre de vie – l’État civil du ciel – ou Dieu inscrit ceux qui ont cru en son fils et l’ont accepté comme leur sauveur personnel. « À tous ceux qui l’ont reçu, il leur a donné le droit d’être enfant de Dieu ». L’Esprit de Dieu peut alors venir transformer nos coeurs grâce à la foi en Jésus-Christ. C’est un droit, mais uniquement fondé sur l’oeuvre expiatoire de Christ et non sur le mérite. Je ne suis pas chrétien parce que je suis meilleur ou plus religieux que d’autres, mais parce qu’il existe une relation entre le seigneur Jésus et moi. Le christianisme n’est pas, comme on le croit souvent, un ensemble de cérémonies, de dogme, et de règles. C’est la connaissance de Jésus-Christ, un lien entre lui qui donne la vie, et nous qui la recevons. Ce lien, cette relation, sont établis une fois pour toutes, à notre conversion : ayant reconnu que nous sommes pécheurs, nous acceptons par la foi le salut gratuit que Jésus nous offre, la pleine valeur de sa mort sur la croix pour effacer nos fautes. Être chrétien, c’est aussi chercher à honorer Jésus par un comportement digne de lui. La foi en Jésus donne accès à Dieu et permet à chacun de marcher selon la mesure de sa foi, dans le surnaturel de Dieu.

Jésus est vivant, ne vous laisser pas détourner de cette précieuse vérité par tous ces raisonnements trompeur et ces soit-disantes preuves mensongère! Jetez-vous à lui, il vous attend les bras grand ouvert ! L’expérience ne laisse aucune place au doute!

Article de Thomas inspiré de plusieurs « paroles du jour » provenant du livre/calendrier « bonne semence 2011 ».

*Note : Mise à part cette vidéo et ce qui est diti ici sur le site rencontrerdieu.com, nous ne cautionnons pas forcément tous les propos et les enseignements des personnes et/ou des références et autres sites web citées dans les articles et les vidéos du site rencontrerdieu.com

Restez informés !
Articles, études, vidéos inédites : Recevez les dernières nouveautés du site web en rejoignant près de 8000 abonnés :
Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant ici
En soumettant ce formulaire, j’accepte que mes informations soient utilisées exclusivement dans le cadre de ma demande avec d’éventuelles offres de services éthiques, bibliques et personnalisées qui pourraient en découler, si je le souhaite.

Réseaux sociaux :

Les 3 articles/vidéos les plus vus :

Pour aller plus loin :

paracha

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

Une étude et un partage réalisée par la seule grâce infinie d’HaShem (Dieu) et avec la précieuse aide des rabbanim d’aujourd’hui et des sages d’Israël d’autrefois

Note importante relative au contenu des articles du site web : Veuillez citer la source lors de toute copie partielle ou complète de l’article, ainsi que le rappellent justement les maximes des pères (Pirqé Avot) : « Quiconque cite l’auteur d’une parole amène la délivrance dans le monde ». Pour le reste, c’est entre vous et Dieu qui sonde les cœurs et qui rendra à chacun selon ses œuvres.

En dehors des citations et autres extraits de sources externes repris dans les études, nous ne cautionnons pas forcément tous les propos et les enseignements des personnes et/ou des références et autres sites web cités : chaque homme est faillible, nul ne possède toute la vérité, chacun doit donc être attentif et ne retenir que ce qui lui semble bon et en accord avec les voies de Dieu et la bonne nouvelle du Messie Yéshoua : « examinez toutes choses; retenez ce qui est bon; » (1 Thessaloniciens 5:21).

Sur ce site web, nous usons donc de notre liberté en Yéshoua pour citer et utiliser, lorsque cela s’avère nécessaire et utile pour nous faire grandir dans la compréhension du plan divin et de la volonté de Dieu, le travail d’hommes ou de femmes parfois rattachés à d’autres confessions, mais que nous publions tout de même en raison de la qualité de leur contribution dans des domaines particuliers, bien que nous ne les rejoignons pas forcément dans toute leur doctrine. En outre, cela nous invite à nous exercer à vivre cette maxime des sages : « Qui est sage ? Celui qui apprend de chaque homme.[…] Le sage n’est pas celui qui a acquis des connaissances étendues dans tous les domaines, mais celui qui est capable d’apprendre de chacun » (Pirqé Avot). Si nous ne suivons pas cette maxime, nous nous éloignons alors de la sagesse pour rejoindre les rangs de ceux dont l’esprit est encombré par l’intolérance et le légalisme qui est l’étroitesse d’esprit, qu’à Dieu ne plaise !

1 Commentaire

  1. Honoré

    Magnifique exhortation très édifiante ! Merci et Gloire à Dieu !

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This