Le redoutable pouvoir de la langue et la crise sanitaire 2020/2021 : Réflexions

par | Mai 28, 2021 | 0 commentaires

« Et ton coeur bondira et se dilatera, Quand les richesses de la mer se tourneront vers toi », nous dit quelque part le prophète Ésaïe.

Le vaste océan de la Parole de Dieu abonde effectivement de richesses, et notre coeur tressaille d’allégresse lorsqu’elles nous parviennent.

Mais régulièrement, il y en a un qui veut gâcher la fête.

Ce mauvais voisin déchu s’échine à nous souiller le corps, l’âme et l’esprit afin qu’on ne puisse pas profiter des fins mets servis généreusement à la table du Roi.

Dans son travail de destruction, de séduction et de mensonge, il est connu que le péché de la bouche est l’arme de prédilection qu’utilise le Satan pour souiller tant celui qui parle que celui qui écoute.

Par ses séductions et son influence délétère, cet ennemi invisible et antique (le Satan) pousse l’homme tantôt à médire, tantôt à écouter le mal.

Et faute d’une armure solide et d’un enseignement éprouvé, la multitude tombe non seulement dans le piège, mais prend plaisir à cela, car le mauvais penchant de l’homme est décidément très puissant dans ce domaine et très ingénieux pour justifier, légitimer et rendre insignifiant le grave péché de la bouche.

Pourtant, chaque page de la Torah avertit le croyant désireux de craindre l’Éternel :

« Il y a dans le péché des lèvres un piège pernicieux » (Proverbes 12:13).

Quiconque ne prend pas garde à sa bouche « cause sa propre ruine, Et ses lèvres sont un piège pour son âme. » (Proverbes 18:7)

Rappelons-nous comment l’ennemi cherchait à faire tomber le Messie Yéshoua (Jésus) :

en lui « tendant des pièges, pour surprendre quelque parole sortie de sa bouche. » (Luc 11:54).

Et notre vénéré Maître et Messie, source de la vie, ne nous a-t-il pas dit : « Le serviteur n’est pas plus grand que son maître. S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi; » (Jean 15:20) ?

Car « si l’on fait ces choses au bois vert [le Messie], qu’arrivera-t-il au bois sec [nous autres] ? » (Luc 2:31)

Et effectivement, ô combien nombreux sont les enfants de Dieu parmi nous qui tombent par leur bouche !

Combien nombreux sont ceux qui laissent le diable trouver dans leurs paroles des motifs d’accusation pour faire souffrir le peuple de Dieu dans son ensemble !

Car nous sommes un corps.

Celui qui ne veille pas sur sa bouche et livre sa langue au mal en ouvrant ses lèvres avec autant de légèreté que de régularité, se rend responsable d’une multitude de maux.

Sa responsabilité est très lourde devant l’Éternel.

Ô  Combien nombreux sont ceux qui restent ou veulent rester ignorants des lois du langage, que cela soit par paraisse ou par orgueil, et qui s’enfoncent vivant dans l’abîme en suivant le chemin de la rébellion de Kora’h qui entraîna avec lui une troupe nombreuse dans le fond de l’enfer !

Les Maîtres de La Sagesse authentique expliquent que toutes les disputes, les querelles, les divisions et les polémiques au sein du peuple de Dieu possèdent une racine dans la querelle de Kora’h.

Sachons-le : au sein du peuple de Dieu, dans chaque crise, chaque génération a son lot de croyants conduits par l’esprit de Kora’h.

Et l’Évangile est très clair, nous venons de le lire : c’est par la bouche que le diable pensait pouvoir faire chuter le Messie : il surveillait attentivement la bouche du Maître car c’est ici qu’il puise son énergie impure et qu’il a ensuite l’autorisation de frapper.

C’est du piège des lèvres que le diable tire tout son pouvoir et reçoit l’autorité pour détruire.

La Bible enseigne que nos fautes du langage tuent infiniment plus de monde que toutes les maladies et tous les vaccins de ce siècle et des siècles passés !

Et malgré la vérité biblique, je vois une foule de mes frères et soeurs dans la foi passer leur précieux temps à se battre pour « éliminer au filtre le moucheron » (danger des vaccins, peur de la maladie, polémiques et controverses en tout genre au sujet de la crise, des gouvernements, etc.).

Et à côté de cela, ils « engloutissent le chameau » : peu ou aucun travail pour réformer ses voies, se repentir, sanctifier son coeur, sa bouche et inviter son prochain à faire de même.

C’est pourtant là que réside la victoire, la protection véritable et la vraie vie en abondance !

Yéshoua nous apostropherait certainement en ces termes : « Conducteurs aveugles, qui coulez le moucheron, et qui avalez le chameau! » (Matthieu 23:24)

Combien sont nombreux ceux qui s’enlisent dans les filets du Serpent antique parce qu’ils ne font pas le moindre effort pour surveiller leur bouche;

Que l’Eternel nous aide à garde close la porte de nos lèvres et à ne pas suivre un tel chemin.

Car cette crise sanitaire 2020/2021 et les polémiques vaines qu’elles suscitent nous en fourni un tragique exemple :

nombreux, trop nombreux sont ceux et celles qui profèrent régulièrement le mal, soupçonnent le mal, bâtissent des complots partout et considèrent comme peu de chose le fait de dénigrer autrui et de médire de lui en privé ou en public !

Quelqu’un a-t-il déjà réussi à éteindre un feu de forêt en y jetant des branches sèches ?

Il me semble que rares, trop rares sont ceux et celles qui fournissent le vrai travail pour freiner et neutraliser le mal dans ce monde, et qui ensemble décident de surplomber la forêt en feu pour y déverser de l’eau en abondance.

Bien heureusement, l’Éternel se réserve toujours une sainte troupe qui ne fléchit pas les genoux devant Baal.

Puissions-nous en faire partie, car le constat est réel :

Journaux, Facebook, commentaires, YouTube, médias officiels ou alternatifs : rares sont ceux qui échappent aux pièges véritablement infernal du lachon hara (mauvaise bouche en hébreu) qui se propage comme jamais dans l’histoire.

Le vrai virus et la vraie contagion se trouvent ici.

Cette crise sanitaire, au lieu d’amener à la repentance, semble avoir endurci les coeurs et délié les langues pour le pire.

Si selon le texte prophétique de l’Apocalypse, il arrivera un temps où le monde entier « se mordra la langue de douleur », c’est bien parce que la langue d’une multitude aura été le vecteur du mal.

Mesure pour mesure. On ne se moque pas de Dieu.

L’ennemi invisible pousse la masse à se vautrer dans le péché des lèvres car c’est ainsi qu’il étend son royaume sordide.

Il nous faut rendre l’appareil à cet ouvrier trompeur, non selon son mode d’action corrompu, mais selon le mode d’action béni du ciel : en répondant au mal par le bien infini de la Torah de l’Éternel qui est la parole Puissante et permanente de Dieu, le glaive de l’Esprit.

Pour conclure :

Nous sommes rendus à l’époque des derniers temps.

Les temps de détresses sont à la porte pour les uns, et déjà là pour les autres.

Les prophètes nous parlent du Malheur qui frappera les lèvres perfides qui ouvrent « une grande bouche au jour de la détresse ! » (Abdias 1:12).

« Voilà pourquoi, en des temps comme ceux-ci, le sage se tait; Car ces temps sont mauvais. » (Amos 5:13)

Ailleurs, des commentaires expliquent : il s’agit de se taire en fuyant les querelles et les polémiques de ce monde, mais d’ouvrir sa bouche pour proclamer les oracles de Dieu et la puissance de l’Evangile !

Dans un autre endroit, un autre prophète utilise un langage saisissant pour parler du médisant et de celui qui excite les querelles, les controverses et les polémiques :

« Pareil à celui qui est ivre et arrogant, L’orgueilleux ne demeure pas tranquille; Il élargit sa bouche comme le séjour des morts » (Habakuk 2:5)

Comme nous le savons, cette crise sanitaire 2020/2021, pour le malheur d’une multitude, est une titanesque marmite de médisances et de calomnies qui nourrit, que dis-je, qui régale tous les démons de l’enfer.

Ils sont nombreux ceux qui « élargissent leur bouche comme le séjour des morts »

Le diable y trouve un grand sujet de réjouissance et un moyen formidable pour solidifier les piliers de son royaume et déchainer ses hordes de démons qui puisent leur force en se nourrissant de cette marmite infernale de murmures et de paroles sales et hautaines.

Se joindre à ce festival de mauvais propos, s’est se plonger dans l’impureté la plus totale.

Servir Dieu sans une bouche propre ou en se rendant complice des moqueurs et des médisants revient à vouloir se purifier en s’immergeant dans les eaux tout en tenant un serpent dans la main. L’impureté reste.

Le Sage Salomon dira de celui qui se mêle aux foules bruyantes et querelleuses de ce monde qu’il « ouvre une brèche dans une digue ». (Proverbes 17:14).

Soyons sur nos gardes. Fuyons le mal et poursuivons la paix nous conseillent l’Écriture.

Il ne s’agit absolument pas de fermer l’oeil devant le péché des méchants, mais de rendre inefficaces leurs manigances et l’obscurité qu’ils sèment, en brandissant le flambeau de la Torah et de l’Evangile dont la lumière éclatante dissipe instantanément toutes ténèbres.

C’est ce qu’il y a de plus efficace.

Mais quoi que nous fassions, si nous veillons à notre bouche et à nos oreilles, nous ferons bien.

Quiconque se réfugie avec foi en Dieu dans la prière en invoquant avec foi les mérites du Messie d’Israël Yéshoua, quiconque plonge son coeur tout entier dans le bain sacré de la Sainte Parole de Dieu en oeuvrant pour le bien selon les forces que Dieu lui donne, et en se protégeant des souillures du monde, celui là sera protégé et béni par le Créateur en personne.

C’est une promesse de l’Ecriture : celui qui fait de la “Torah de Dieu ses délices”, peu importe les tribulations qu’il devra subir, il sera accompagné par l’Eternel Lui-même, et reposera dans les lieux élevés, sa demeure reposera dans la paix et la sécurité, car son âme est dans la main du Très-Haut et les Ailes protectrices de Son Dieu le recouvrent.

Les Maîtres de la sagesse sont formels : 

Comment l’homme se renforcera-t-il pour échapper au danger, sinon grâce à l’étude de La Torah et à l’accomplissement des bonnes actions, qui protègent de l’adversité comme un bouclier.

Pour nous qui voulons craindre HaShem, nous ne désirons que Sa Torah et ne poursuivons ardemment que Ses commandements, en y vouant l’essentiel de notre vie et de notre temps.

Les bonnes oeuvres et les justes actions qui en découleront seront alors sans souillures, saintes et bénies des cieux, et ces oeuvres nous suivrons jusque dans la vie éternelle. Le reste n’est que vanité et poursuite du vent.

C’est ici le sens des divins propos de notre vénéré Maître Le Messie Yéshoua (Jésus), lorsqu’il voyait Marie à ses pieds buvant la Torah qui sortait de Sa sainte bouche : « Une seule chose est nécessaire. Marie a choisi la bonne part, qui ne lui sera point ôtée » – Luc 10:42

Enfin, charles Spurgeon disait en son temps une chose formidablement simple et vraie :

« Si L’omnipotence de l’Éternel est terrible quand elle écrase, elle est toute puissante quand elle protège.

Quand Dieu soulève le bouclier de Son omnipotence pour nous protéger et l’épée de Sa puissance pour nous aider, qu’importe le nombre ou la violence de nos adversaires ! »

Quelle meilleure protection espérer ? En tant de guerres, un tel général des armées a de quoi nous calmer et nous rendre sereins face aux vociférations des ennemis.

Ce grand Chef, dans Son assurance, va même jusqu’à dresser « devant nous une table, en face de nos adversaires » et avec David, nous sommes invités à nous attabler.

Le veux-tu aussi ? Il reste de places libres.

Thomas.

Note importante relative aux articles et vidéos faisant intervenir à la fois des juifs, des rabbins, des chrétiens et des pasteurs :

Plusieurs sont étonnés et parfois même choqués de voir côte à côte, dans une même vidéo des rabbins et des pasteurs n'ayant pas toujours les mêmes convictions religieuses.

Il convient alors de préciser qu'en dehors des citations ou autres extraits de sources externes repris dans les études, nous ne cautionnons pas forcément tous les propos et les enseignements des personnes ou des références et autres sites web cités : chaque homme est faillible, nul ne possède toute la vérité, chacun doit donc être attentif et ne retenir que ce qui lui semble bon et en accord avec les voies de Dieu et la bonne nouvelle du Messie Yéshoua : « examinez toutes choses; retenez ce qui est bon; » (1 Thessalonicien 5:21).

Sur ce site web, nous usons donc de notre « liberté en Yéshoua » (Galates 2:4) pour citer et utiliser, lorsque cela s’avère nécessaire et utile pour nous faire grandir dans la compréhension du plan divin et de la volonté de Dieu, le travail d’hommes ou de femmes parfois rattachés à d’autres confessions, mais que nous publions tout de même en raison de la qualité de leur contribution dans des domaines particuliers, bien que nous ne les rejoignons pas forcément dans toute leur doctrine.

En outre, cela nous invite à nous exercer à vivre cette maxime des sages :

« Qui est sage ? Celui qui apprend de chaque homme […] Le sage n’est pas celui qui a acquis des connaissances étendues dans tous les domaines, mais celui qui est capable d’apprendre de chacun » (Pirqé Avot).

Si nous ne suivons pas cette maxime, nous nous éloignons alors de la sagesse pour rejoindre les rangs de ceux dont l’esprit est encombré par l’intolérance et le légalisme qui est l’étroitesse d’esprit, qu’à Dieu ne plaise !

Pour de plus amples informations, voir la déclaration de foi

Note sur les commentaires : les commentaires ne sont publiés que s'ils sont conformes à La Politique De Modération du site : Lire la politique de modération

Veuillez citer la source lors de toute copie partielle ou complète des contenus de ce site web, ainsi que le rappellent justement les maximes des pères (Pirqé Avot) : « Quiconque cite l’auteur d’une parole amène la délivrance dans le monde ». Pour le reste, c’est entre vous et Dieu qui sonde les cœurs et qui rendra à chacun selon ses œuvres.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez régulièrement nos messages privés par e-mails :
→ Podcast, vidéos, pensées du jour, analyses spirituelles de l’actu, réponses aux questions, etc.

→ Toutes les dernières nouveautés et articles phares du site : témoignages, enseignements, exhortations, etc.
Vos informations resteront privées et la désinscription peut se faire à tout moment. Vous pouvez consulter notre politique de vie privée en cliquant ici

Etude de la Paracha de la semaine :

Mesure pour mesure : On récolte ce que l’on sèmeParacha Vayechev Genèse 37 à 40

PlayPause
Shadow
Slider

Fête ou jeûne du moment (en cours ou à venir prochainement) :

Fête de ‘Hanouka :
Entrée le Dimanche 28 Novembre 2021 à 17h42 (PARIS)
Sortie le Lundi 6 Décembre 2021

Préparez-vous à la fête de ‘Hanouka :

Shadow
Slider

Pépite de vérité à la une actuellement :

protection dieu contre covid vaccin et complots

Dernière vidéo publiée :

Shadow
Slider

Dernière article écrit publié :

Slider

A découvrir actuellement :

Shadow
Slider
Shadow
Slider
Shadow
Slider

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :
// fin nouveau code
2 Partages
Tweetez
Partagez2
Enregistrer