Préparation à la fête de Pessa’h (Pâque) : le grand ménage du levain de l’orgueil !

par | Avr 14, 2021 | 0 commentaires

Selon la Torah du Maître du monde, juste avant Pessa’h (Pâque), tout le levain (‘Hamets en hébreu) doit être ôté de nos maisons et jeté au feu !

La Torah entend par levain/’Hamets tout produit consommable fait à partir de farine ou de grains des cinq céréales (le blé, le seigle, l’avoine, l’orge et l’épeautre) ayant fermenté sous forme solide ou liquide, doit disparaitre de nos demeures !

C’est pourquoi plusieurs jours avant le 14 Nissan, un grand ménage de notre maison doit avoir lieu. La recherche du ‘hamets/levain concerne aussi tous nos biens et dépendances : poches de vêtements, sacs, cartables… éventuellement cave, voiture, bateau, etc., comme le disent les versets avec insistance et répétition :

« Pendant sept jours, vous mangerez des pains sans levain. Dès le premier jour, il n’y aura plus de levain dans vos maisons; car toute personne qui mangera du pain levé, du premier jour au septième jour, sera retranchée d’Israël

(…)

Pendant sept jours, il ne se trouvera point de levain dans vos maisons; car toute personne qui mangera du pain levé sera retranchée de l’assemblée d’Israël, que ce soit un étranger ou un indigène. 20 Vous ne mangerez point de pain levé; dans toutes vos demeures, vous mangerez des pains sans levain. » (Exode 12 : 16, 19)

« On ne mangera point de pain levé

(…)

On mangera des pains sans levain pendant les sept jours; on ne verra point chez toi de pain levé, et l’on ne verra point chez toi de levain, dans toute l’étendue de ton pays. » (Exode 13 : 3,7)

Lorsque l’on chasse tout ce levain de notre maison, ce n’est pas simplement un symbole ou un rituel sans impact spirituel.

C’est en effet un décret divin, un commandement non aboli qui émane de la bouche du Très-Haut et donc, les conséquences spirituelles de cette ordonnance sont bien réelles.

En chassant le levain de nos demeures, nous posons un acte prophétique agréé par l’Éternel dont les effets spirituels sont bien réels.

Cette élimination du ‘Hamets (levain) va contribuer spirituellement à éliminer le levain d’orgueil et du mauvais penchant situé dans notre coeur.

Avant de chercher ce levain, nous prions, sondons notre coeur et nous nous repentons devant l’Éternel.

L’examen de conscience dans la prière, l’auto-jugement ainsi que l’étude de la Torah régulière, tous les jours de sa vie, amènent l’homme à se repentir régulièrement.

C’est ainsi qu’il arrivera prêt à Pessa’h, et éliminera tout levain de son coeur afin de vivre ce verset sacré : « Célébrons donc la fête (de Pessa’h), non avec du vieux levain, non avec un levain de malice et de méchanceté, mais avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité [représenté par cette annulation du ‘Hamets le 14 Nissan]. » (1 Corinthiens 5:8)

Ce nettoyage les jours précédent la fête, ainsi que cette recherche et cette destruction des dernières traces de ‘Hamets la nuit du 13 au 14 Nissan aidera l’homme à effectuer toute l’année ce travail d’éradication du mal logé dans son coeur (levain) afin de parvenir à cet état tant convoité de « pain sans levain ».

La Parole de l’Eternel appelle notre âme une bougie de l’Éternel comme le dit le verset : « La bougie de D.ieu est l’âme de l’homme. » (Proverbes 20:27)

C’est pourquoi, à un certain moment (la nuit du 13 au 14 Nissan), nous recherchons spécialement le levain avec une bougie.

Ses actions concrètes vont ancrer dans notre coeur le travail spirituel associé.

Rabbi Na’hman de Breselev enseigne :

« Les mauvaises pensées [débauche, tristesse, colère, peur, jalousie, orgueil qui conduit aux mauvaises paroles (lachon hara) et à la division, etc.], sont représentées par le ‘Hamets (levain) qui constitue un principe de mort.

Lorsque ces pensées poursuivent l’homme pour assiéger son cerveau et que ce dernier s’efforce de ne pas les laisser rentrer, par cela il mérite de recevoir une grandeur d’esprit qui représente la Matsa (pain sans levain consommé durant les 7 jours de Pessa’h), qui constitue un principe de vie ».

Durant cette période, le levain présent physiquement dans la nourriture possède un lien réel et spirituel avec le levain présent dans notre coeur.

C’est pourquoi HaShem (Dieu) nous ordonne dans l’Écriture de tout faire pour nous présenter à la fête sans aucun levain dans nos maisons, concrètement.

Les maîtres d’Israël sont formels, car dans la Torah écrite, l’enseignement au sujet du levain est lui aussi formel :

Il est interdit de manger le moindre miette de levain durant la fête de Pessa’h.

Le respect de cette ordonnance permet au croyant d’obtenir une aide du Ciel concrète durant toute l’année pour ôter de son coeur tout le levain de l’orgueil en le brûlant au feu de la Torah.

En définitive, l’interdiction de posséder du levain et d’en consommer la moindre miette nous enseigne ce que Dieu pense de l’orgueil :

Nous devons travailler à ce que pas la moindre miette ne subsiste dans notre coeur.

Tous les commandements liés à la fête de Pessa’h ont été institués par l’Eternel afin de fournir à Son peuple une grande aide précieuse pour nettoyer son coeur de l’orgueil, grandir dans l’humilité et être réellement libre.

Profitons-en et ne négligeons pas de si précieuses prescriptions données pour notre bien et celui de notre prochain.

« Les paroles de l’Eternel sont des paroles pures, Les voies de Dieu sont parfaites, Sa parole est éprouvée; Il est un bouclier pour tous ceux qui se confient en lui. » (Psaumes 12:7 & 2 Samuel 22:31)

Ces commandements de Dieu sont d’extraordinaires cadeaux spirituels que le Tout-Haut destine à ceux qui l’aiment de tout leur coeur et le craignent.

‘Hag Pessa’h Samea’h (Joyeuse fête de Pâque) !

Réagissez à cet article en laissant un commentaire !

Note importante relative aux articles et vidéos faisant intervenir à la fois des juifs, des rabbins, des chrétiens et des pasteurs :

Plusieurs sont étonnés et parfois même choqués de voir côte à côte, dans une même vidéo des rabbins et des pasteurs n'ayant pas toujours les mêmes convictions religieuses.

Il convient alors de préciser qu'en dehors des citations ou autres extraits de sources externes repris dans les études, nous ne cautionnons pas forcément tous les propos et les enseignements des personnes ou des références et autres sites web cités : chaque homme est faillible, nul ne possède toute la vérité, chacun doit donc être attentif et ne retenir que ce qui lui semble bon et en accord avec les voies de Dieu et la bonne nouvelle du Messie Yéshoua : « examinez toutes choses; retenez ce qui est bon; » (1 Thessalonicien 5:21).

Sur ce site web, nous usons donc de notre « liberté en Yéshoua » (Galates 2:4) pour citer et utiliser, lorsque cela s’avère nécessaire et utile pour nous faire grandir dans la compréhension du plan divin et de la volonté de Dieu, le travail d’hommes ou de femmes parfois rattachés à d’autres confessions, mais que nous publions tout de même en raison de la qualité de leur contribution dans des domaines particuliers, bien que nous ne les rejoignons pas forcément dans toute leur doctrine.

En outre, cela nous invite à nous exercer à vivre cette maxime des sages :

« Qui est sage ? Celui qui apprend de chaque homme […] Le sage n’est pas celui qui a acquis des connaissances étendues dans tous les domaines, mais celui qui est capable d’apprendre de chacun » (Pirqé Avot).

Si nous ne suivons pas cette maxime, nous nous éloignons alors de la sagesse pour rejoindre les rangs de ceux dont l’esprit est encombré par l’intolérance et le légalisme qui est l’étroitesse d’esprit, qu’à Dieu ne plaise !

Pour de plus amples informations, voir la déclaration de foi

Note sur les commentaires : les commentaires ne sont publiés que s'ils sont conformes à La Politique De Modération du site : Lire la politique de modération

Veuillez citer la source lors de toute copie partielle ou complète des contenus de ce site web, ainsi que le rappellent justement les maximes des pères (Pirqé Avot) : « Quiconque cite l’auteur d’une parole amène la délivrance dans le monde ». Pour le reste, c’est entre vous et Dieu qui sonde les cœurs et qui rendra à chacun selon ses œuvres.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos messages privés par e-mails :
→ Pensées de Torah sur la Paracha de la semaine, les Prophètes, les hagiographes, l'Alliance Renouvelée (Nouveu Testament)
→ Enseignements et messages d'exhortations (conseils, éthique divine, etc.)
→ Réflexions et analyses spirituelles de l’actualité
Vos informations resteront privées et la désinscription peut se faire à tout moment. Vous pouvez consulter notre politique de vie privée en cliquant ici

Etude de la Paracha de la semaine :

Expérimenter la véritable bénédiction de Dieu avec Le miracle de la shemitah – Paracha Behar (Lévitique 25.1 à 26.2)

PlayPause
Shadow
Slider

Dernière vidéo publiée :

Shadow
Slider

Dernière article écrit publié :

Shadow
Slider

Fête ou jeûne du moment (en cours ou à venir prochainement) :

Date de la fête de Chavouot (Pentecôte)

Entrée le Samedi 4 Juin 2022 à 22h53 (PARIS)
Sortie le Dimanche 5 Juin 2022 à 22h54

Pépite de vérité à la une actuellement :

protection dieu contre covid vaccin et complots

Pour aller plus loin, découvrez notre plateforme d’étude de la Torah :

Site web Le Retour aux racines : sortir de l'apostasie et découvre les racines juives hébraïques de la foi

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :
// fin nouveau code
0 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer