Pépites de la paracha : arrête de t’prendre pour un grand, t’es tout p’tit ! – Vayakel

« Les petits ne sont que néant; les grands ne sont que mensonge; placés dans la balance, ils seraient tous ensemble plus légers que le néant même. » (Psaumes 62.10)

Selon le rythme d’étude établi par les sages d’Israël, nous étudions exceptionnellement deux parachot ce shabbat : Vayakel (Il a assemblé – Exode 35 : 1 à 38 : 20) et Pekoudei (fonctions/inventaires – Exode 38 : 21 à 40 : 38) et nous clôturerons ainsi ce magnifique livre d’Exode par l’assemblage effectif du Mishkan (Tabernacle).

Ces deux parachot ont l’air particulièrement fastidieuses au premier abord : nous y voyons un rappel de tous les détails concernant les ustensiles et les différents matériaux utilisés pour la construction du Mishkan (tabernacle) ainsi que des descriptions détaillées au sujet des vêtements des sacrificateurs… très rébarbatif en apparence, d’autant plus que la Torah nous a déjà parlé de ces choses quelques chapitres auparavant. Ainsi, pour beaucoup, ces chapitres ne semblent rien apporter de particulier et plusieurs seraient tentés de passer outre, ce qui est compréhensible lorsqu’on se cantonne à une lecture superficielle.

Et pourtant, vous l’avez deviné, d’immenses trésors de sagesse spirituelle sont discrètement et subtilement disséminés tout au long de ces chapitres venant clôturer le livre d’Exode et c’est ici un premier enseignement que nous donne le Très-Haut :

Dieu se plait à placer Ses trésors dans des endroits où la masse ne s’attarde pas à cause de l’apparente inutilité et lourdeur des descriptions. Nous avons ici une première pépite d’enseignement de la sagesse du Dieu vivant :

en plaçant Ses trésors aux endroits qui semblent inintéressants au premier abord, Dieu veut nous enseigner à ne surtout jamais faire l’erreur de regarder aux apparences ni à mépriser ce qui nous paraît petit et insignifiant, car c’est bien souvent aux endroits les plus inattendus que nous trouvons les plus grands trésors….

Regardons donc ensemble une petite pépite délicieuse qui vaut son pesant de bénédiction pour qui saura méditer et intérioriser le message que nous transmet Dieu au travers d’un simple verset :

« Moïse dit aux enfants d’Israël: “Voyez; l’Éternel a désigné nominativement Betsaleel, fils d’Ouri, fils de Hour, de la tribu de Juda […] Il l’a aussi doué du don de l’enseignement, lui et Oholiab, fils d’Ahisamak, de la tribu de Dan”. » (Exode 35 : 30,34)

Rachi commente au sujet du verset 34 qui nous parle de Oholiab :

De la tribu de Dan, parmi les plus modestes des tribus, celles issues des fils des servantes. Le texte le place pourtant à égalité, en ce qui concerne le travail du tabernacle, avec Betsalel qui appartenait à l’une des plus éminentes tribus, pour accomplir ce qui est écrit : « Le noble n’est pas favorisé devant le pauvre » (Iyov (Job) 34, 19)

Il est notable de constater qu’effectivement, la tribu de Dan était la plus modeste, la plus médiocre des tribus d’Israël. D’après les commentaires, ceux de la tribu de Dan faisaient partie des traînards dans le désert, ce sont eux qui ont été attaqués en premier par Amalek lors de la sortie d’Egypte. Ils ont aussi participé et cautionné les deux veaux d’or en Israël lors de la période des rois comme il est dit en 1 Rois 12 : 28-29 : « Le roi fit deux veaux d’or, et il dit au peuple: Assez longtemps vous êtes montés à Jérusalem; Israël ! voici ton Dieu, qui t’a fait sortir du pays d’Egypte. Il plaça l’un de ces veaux à Béthel, et il mit l’autre à Dan. »

A contrario et comme chacun le sait, la tribu de Juda est effectivement la tribu la plus prestigieuse et éminente d’Israël, tribu de laquelle est issu le Messie et qui a pour emblème le Lion, tandis que l’emblème de la tribu de Dan est le serpent ! Il y aurait beaucoup d’autres pépites à partager au sujet de l’emblème des tribus, mais comme dirait l’auteur de l’épître aux Hébreux : « Ce n’est pas le moment de parler en détail là-dessus. »

Pour nous enseigner la justice, la sagesse et l’humilité, Dieu a pris plaisir à choisir deux personnes apparemment opposées dans leur stature et leur éminence, pour les rendre toutes deux responsables et participantes à niveau égal dans un travail pour le Roi, et non des moindres : la construction d’une habitation pour le Roi de l’Univers, le Mishkan (tabernacle) !

Le message de Dieu est magnifique car il nous révèle une chose que souvent, l’orgueil de la vie, et l’accumulation de connaissance, d’intelligence et de savoir sont en mesure de faire oublier bien vite à beaucoup d’hommes et de femmes: au regard du Dieu vivant, il n’y a point de favoritisme et devant Lui, nous sommes tous totalement et définitivement égaux et au même niveau, comme le verset l’explicite effectivement très bien :

« HaShem, Qui n’a point égard à la personne des grands, qui ne connaît pas le riche plus que le pauvre, car ils sont tous l’ouvrage de ses mains » (Job 34.19).

Comment comprendre cette idée ? Considérez deux personnes : l’une mesure 1 mètre 90 et l’autre mesure 1 mètre 70. La personne grande commence alors à s’enorgueillir et se dit dans son coeur : « Hum, me voilà plus imposant, plus grand et plus fort que cette personne de moindre taille que la nature n’a pas favorisée. » Prenez maintenant ces deux personnes et placez-les devant l’Himalaya : face à la grandeur de la montagne, il est clair que leur différence de taille devient soudainement ridicule et inexistante face à l’immensité de la montagne. Face à la grandeur et à la puissance de la montagne, celui qui s’enorgueillirait de sa taille se verrait couvert de ridicule. A combien plus forte raison devant l’infini ? Vous l’avez compris, devant Dieu, il en est de même : Sa grandeur est infinie en toute chose et devant Lui, les différences entre les hommes s’annulent complètement. Si donc notre coeur et notre regard sont constamment tournés vers la grandeur de Dieu, alors certainement, nous ne regarderons jamais notre prochain avec hauteur et toute différence nous paraîtra soudainement futile et inexistante tant notre coeur et notre âme regarderont avec émerveillement vers celui que les cieux des cieux ne peuvent même contenir.

Après que Dieu ait humilié avec force le roi Nebucadnetsar à cause de son orgueil et de son coeur hautin, le roi avait très bien retenu la leçon et déclara au sujet du Saint Béni soit-Il :

« Tous les habitants de la terre ne sont à ses yeux que néant : il agit comme il lui plaît avec l’armée des cieux et avec les habitants de la terre, et il n’y a personne qui résiste à sa main et qui lui dise : Que fais-tu ? » (Daniel 4.35)

Malgré cela, si nous nous imaginons supérieurs à notre prochain à cause de l’étendue de nos connaissances, de notre savoir, de notre piété, ou de notre pratique, bien que toutes ces choses sont comparables au néant devant Dieu, mais aussi, si nous n’accordons une écoute, du crédit et de la valeur qu’à ceux qui ont des diplômes et de grandes connaissances, alors nous sommes déjà les deux pieds pris dans le piège de l’orgueil et de la vanité. La futilité de telles pensées nous causera tôt ou tard bien des dommages, car Dieu résistera toujours à l’orgueilleux.

Loin de mépriser son héritage, ses grandes connaissances de la Torah et bien loin d’enseigner le mépris de la loi divine, c’est ce que Paul cherche à nous enseigner en Philippiens 3 lorsqu’il dit :

« Moi aussi, cependant, j’aurais sujet de mettre ma confiance en la chair. Si quelque autre croit pouvoir se confier en la chair, je le puis bien davantage, moi, circoncis le huitième jour, de la race d’Israël, de la tribu de Benjamin, Hébreu né d’Hébreux; quant à la loi, pharisien; quant au zèle, persécuteur de l’Eglise; irréprochable, à l’égard de la justice de la loi. Mais ces choses qui étaient pour moi des gains, je les ai regardées comme une perte, à cause du Messie. Et même je regarde toutes choses comme une perte, à cause de l’excellence de la connaissance du Messie Yéshoua mon Seigneur, pour lequel j’ai renoncé à tout ».

Oui, ce n’est pas en vain que le Dieu puissant, dans Sa loi parfaite et merveilleuse a ordonné :

« Vous écouterez le petit comme le grand; vous ne craindrez personne, car le jugement est à Dieu » (Deutéronome 1.17)

Ainsi, celui qui ne fait pas de favoritisme, qui ne regarde pas aux apparences mais qui agit avec justice, droiture et équité, en écoutant le petit comme le grand, celui-là est agréé de Dieu.

Que chacun s’examine : tant qu’une trace de vanité et de supériorité à l’égard de notre prochain demeure en nous, tant que nous faisons acception de personne et agissons par intérêt, Dieu nous résistera et si réellement c’est notre Père, Il nous corrigera car Il ne saurait travailler ni prendre plaisir à des œuvres, aussi belles soient-elles, souillées par l’orgueil de la vie.

Que la crainte de Dieu imprègne nos cœurs, car chez tous ceux et celles qui s’enflent et oublient l’humilité, qui oublient de marcher dans les voies de Dieu et qui par leur conduite impie affligent le coeur des enfants de Dieu et des simples, l’Omniscient est puissant pour agir avec justice et rappeler à ceux qui s’élèvent dans leur coeur qu’« Il brise les puissants, sans enquête, et il en établit d’autres à leur place, Parce qu’il connaît leurs oeuvres; il les renverse de nuit, et ils sont brisés. Il les flagelle comme des impies, à la vue de tout le monde, Parce qu’ils se sont détournés de lui, et n’ont pas du tout pris garde à ses voies. Ils ont fait monter jusqu’à lui le cri du pauvre, et il a entendu la clameur des affligés. » (Job 34.24-27)

Ainsi que l’enseigne le Rabbi Saul de Tarse (apôtre Paul), apprenons au contraire à vivre cette parole de l’Ecriture :

 « Que chacun de vous regarde les autres, par humilité, comme plus excellents que lui-même. » (Philippiens 2.3).

Certainement, le coeur de Dieu sera alors dans l’allégresse à notre sujet et nous savourerons la bonté de Dieu, Sa tendresse et Sa bienveillance qu’Il tient en réserve à ceux qui Le craignent et observent Ses commandements.

Pour conclure, méditons les paroles du sage Ben Sira :

« Ceux qui craignent le Seigneur ne sont pas indociles à ses paroles, et ceux qui l’aiment gardent fidèlement ses voies. Ceux qui craignent le Seigneur cherchent son bon plaisir, et ceux qui l’aiment se rassasient de sa loi (Torah). Ceux qui craignent le Seigneur préparent leurs cœurs, et tiennent leurs âmes humiliées devant lui, en disant : Nous tomberons entre les mains du Seigneur, et non entre les mains des hommes ; car autant il a de puissance, autant il a de miséricorde. »

Que l’unique et véritable Dieu, devant qui petits et grands s’effacent, nous aide, par les mérites infinis du Messie Yéshoua, à regarder constamment vers Lui, à marcher dans l’humilité et à chasser toutes pensées orgueilleuses et tout manque d’écoute vis-à-vis des petits comme des grands ! Amen vé amen.

Et vous, voyez-vous vraiment votre prochain comme plus excellent que vous-même ? Travaillez-vous à ne pas juger selon les apparences et à ne pas faire de favoritisme ?

Restez informés !
Articles, études, vidéos inédites : Recevez les dernières nouveautés du site web en rejoignant près de 8000 abonnés :
Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant ici
En soumettant ce formulaire, j’accepte que mes informations soient utilisées exclusivement dans le cadre de ma demande avec d’éventuelles offres de services éthiques, bibliques et personnalisées qui pourraient en découler, si je le souhaite.

Réseaux sociaux :

Les 3 articles/vidéos les plus vus :

Pour aller plus loin :

paracha
paracha
paracha
paracha

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :
Restez informés !
Articles, études, vidéos inédites : Recevez les dernières nouveautés du site web en rejoignant près de 8000 abonnés :
Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant ici
En soumettant ce formulaire, j’accepte que mes informations soient utilisées exclusivement dans le cadre de ma demande avec d’éventuelles offres de services éthiques, bibliques et personnalisées qui pourraient en découler, si je le souhaite.

Réseaux sociaux :

Les 3 articles/vidéos les plus vus :

Pour aller plus loin :

paracha
paracha
paracha
paracha

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

Une étude et un partage réalisée par la seule grâce infinie d’HaShem (Dieu) et avec la précieuse aide des rabbanim d’aujourd’hui et des sages d’Israël d’autrefois.

Info : Si vous voulez aller plus loin dans les études, découvrir plus en profondeur les enseignements de la Torah du Maître du Monde à la lumière des enseignements du Messie Yéshoua et des sages d'Israël et bénéficier des études au format eBook et MP3, le projet « Le Retour Aux Racines » pourrait vous convenir : https://www.leretourauxracines.com/

 

Note importante relative au contenu des articles du site web : Veuillez citer la source lors de toute copie partielle ou complète de l’article, ainsi que le rappellent justement les maximes des pères (Pirqé Avot) : « Quiconque cite l’auteur d’une parole amène la délivrance dans le monde ». Pour le reste, c’est entre vous et Dieu qui sonde les cœurs et qui rendra à chacun selon ses œuvres.

En dehors des citations et autres extraits de sources externes repris dans les études, nous ne cautionnons pas forcément tous les propos et les enseignements des personnes et/ou des références et autres sites web cités : chaque homme est faillible, nul ne possède toute la vérité, chacun doit donc être attentif et ne retenir que ce qui lui semble bon et en accord avec les voies de Dieu et la bonne nouvelle du Messie Yéshoua : « examinez toutes choses; retenez ce qui est bon; » (1 Thessaloniciens 5:21).

Sur ce site web, nous usons donc de notre liberté en Yéshoua pour citer et utiliser, lorsque cela s’avère nécessaire et utile pour nous faire grandir dans la compréhension du plan divin et de la volonté de Dieu, le travail d’hommes ou de femmes parfois rattachés à d’autres confessions, mais que nous publions tout de même en raison de la qualité de leur contribution dans des domaines particuliers, bien que nous ne les rejoignons pas forcément dans toute leur doctrine. En outre, cela nous invite à nous exercer à vivre cette maxime des sages : « Qui est sage ? Celui qui apprend de chaque homme.[…] Le sage n’est pas celui qui a acquis des connaissances étendues dans tous les domaines, mais celui qui est capable d’apprendre de chacun » (Pirqé Avot). Si nous ne suivons pas cette maxime, nous nous éloignons alors de la sagesse pour rejoindre les rangs de ceux dont l’esprit est encombré par l’intolérance et le légalisme qui est l’étroitesse d’esprit, qu’à Dieu ne plaise !

16 Commentaires

  1. Danille

    J’aime toujours repéter ce dicton” l’apparence est souvent tromppeuse!” , car Dieu ne considère jamais ce que l’homme considère! Que le saint ésprit nous rende humble au nom de JÉSUS!
    Merci Thomas! C’est toujours une régale de lire tes articles! Que Dieu soit toujours avec toi!

    Réponse
  2. sylver

    Merci pour ce que tu nous amène c’est un enrichissement de plus

    Réponse
  3. Virginie

    Bonjour, merci beaucoup pour ce joli rappel, merci pour les témoignages, merci pour ce site même si parfois il y a des choses qui me chiffonne. .. mais en fait j ai une question qui m est venu à l esprit qui est la tribu de dan? Est ce que la tribu de juda est rentree et qui est elle?est ce que que juda et Israël un jour ne feront plus qu’ un?

    Réponse
  4. BOUOUDEN Merouani

    Que Hachem te bénisse aakhi en Yeshoua et alleluYah pour tes études

    Réponse
  5. Begue

    Ouille ouille, j’ai pris une grosse claque et il ne me reste plus qu’a m’examiner et voir si je plait à mon Dieu
    Que Dieu vous béni abondamment en YESHOUA

    Réponse
    • RencontrerDieu.com

      Les claques du Seigneur produisent toujours un excellent fruit de justice et de vérité… On trouve cette idée dans quelques paroles de Ben Sira (Siracide)

      « Qui fera sentir le fouet à mes pensées, et la discipline de la sagesse à mon cœur, pour ne pas m’épargner dans mes folies, et ne pas laisser un libre cours à mes péchés: de peur que mes folies ne s’accroissent, que mes péchés ne se multiplient, que je ne tombe en présence de mes adversaires, et que mon ennemi ne se réjouisse à mon sujet ? »

      A très bientôt !

      Réponse
  6. Harvey

    Merci Thomas pour cette pépite très magnifique. En dehors de ça j’ai une question hormis la façon de percevoir son prochain comme tu nous l’ as enseigné; pourrais tu me conseiller d’autres attitudes à avoir à l’égard de son prochain ?? Merci encore pour cette pépites j’y ai beaucoup appris. Que le Dieu Tout Puissant te bénisse et t’accorde encore plus de Sagesse au Nom de Yéshoua

    Réponse
    • RencontrerDieu.com

      Shalom Harvey. Ta question appelle une infinité de réponse. Pour développer de bonnes attitudes à l’égard de son prochain, Dieu n’a de cesse de nous rappeler quoi faire, de Genèse à Apocalypse : Etudier sérieusement la Torah et la mettre en pratique et alors, progressivement, Dieu nous communiquera et gravera dans nos coeurs les attitudes convenables qui lui sont agréables.

      A l’avenir, si Dieu le permet et fait réussir les divers projets relatifs au site web, de nombreuses vidéos et articles, similaires à celui ci, sortiront sur le site afin que tous ensemble, nous progressions au niveau des traits de caractère du coeur. En hébreu, on appelle cela le travail des midot (traits de caractère).

      Réponse
  7. PLANCKEEL

    Moshé est une belle image d’humilité, l’orgueil d’un homme le mène à la ruine !
    Merci pour ce rappel, Thomas, je n’ai rien si ce n’est ce que notre Maître et Seigneur m’a accordé selon son bon vouloir
    Sois bénis

    Réponse
  8. Robert

    Bonjour , en lisant ce texte je comprend comment dans mon passé, le Saint Béni Soit-Il ma tiré de la fosse de perdition dans laquelle je me trouvais. Je vivais dans le milieu de la nuit dans un établissement à Marseille, cela se passé un soir d’hiver avant noël (fête que je ne fais plus).

    Dans cet établissement, qui recevait uniquement les membres du club, mon employée du vestiaire s’accaparait sen cesse des petits four qu’il y avait sur les tables, voyant son manège je l’interpelle en lui demandant si elle avait une crise de boulimie et dépitée elle me raconte que trois personnes sans domicile étaient au dehors dans le froid et que ces personnes frigorifiés, avaient demandé quelques nourriture, prise de compassion elle les avait alimenté en nourriture.

    Je ne comprend pas pourquoi a ce moment là , je lui ai dit de faire entrer ces trois personnes pour qu’ils puissent se réchauffer, a tel point que le personnel et les clients se demandaient tous pourquoi ce geste. Et depuis ce jour là, tout a changé dans ma vie de débauche, car après cet évènement tout un enchainement prévu par Le Dieu de l’univers faite a mon encontre a mis en place pour ma vie par son fils Yeshoua, toutes les mesures de ma chute et de ma reconstruction, (la chute de l’homme est l’occasion de Dieu) ma vie fut transformée après avoir subit un brisement total, et après quelque années de lute le Seigneur de la vie a extirpé de ma personne toutes le racines d’orgueil que j’avais amassé.

    Par cela j’ai appris que la petite goutte d’eau que j’ai versé dans cet Océan de tristesse, le Seigneur a fait jaillir de mon cœur cette étincelle qui redonne la vie à un homme et qui brûle d’amour pour son prochain.

    Merci Tomas pour tes enseignements .

    Réponse
  9. Virginie

    Bonjour et merci pour ce bel article que je lis de Chine, en passant par un VPN qui se connecte au Japon (en raison de la censure), bien loin du (des ?) Dieu (dieux ?) de l’Occident. Tout cela m’intéresse car la nature profonde des peuples en extrême-Orient (Asie de l’Est), c’est justement l’orgueil de la vie.

    L’humilité est une vraie peste ici, en fait, les valeurs locales sont l’inversion totale des valeurs occidentales, à tous égards. Pourtant, quand j’y repense, ayant longtemps fréquenté les milieux Juifs et Chrétiens (évangéliques) français, je ne puis que me rappeler aujourd’hui, avec le recul psychique, spirituel et géographique, que les personnes que j’y ai rencontrées étaient résolument, fondamentalement très orgueilleuses ! Moi comprises (parmi les plus zélées…). Bon, je ne suis pas la mieux placée pour commenter, puisque je ne crois hélas plus en la fiabilité de la Bible ni en la Parole de qui que ce soit, fût-ce une divinité ultra puissante. J’ai viré vers la gnose, puis vers le conspirationisme et vers une douce paix intérieure loin, bien loin de la situation occidentale effroyable. Néanmoins, étant inscrite au courrier de votre site depuis des années, je continue de me régaler avec vos articles et vidéos. Merci Thomas, c’est vraiment très très très intéressant ! Continuez ! On vous lit de très loin ! Fidèle lectrice française d’Asie, non Yahviste, non Messianique.

    Réponse
    • RencontrerDieu.com

      Merci pour ton commentaire Virginie.

      Tu le sais sans doute, mais n’oublions pas que selon les Ecritures, le Satan attaque particulièrement ceux et celles qui désirent suivre les commandements de Dieu et qui ont le témoignage du Messie. On voit cette notion en plusieurs endroits et d’une manière clairement explicite en Apocalypse 12.17 où il est dit que le Dragon est irrité contre ceux « qui gardent les commandements de Dieu et qui ont le témoignage de Yéshoua. »

      Et comment le Satan arrive à prendre dans ses filets un grand nombre qui revienne à la Torah ? De bien des façons mais d’après ce que j’ai pu constater ces dernières années, voici quelques unes de ses méthodes : Chez tous ceux et celles qui reviennent à la Torah, il va faire en sorte de nourrir l’orgueil chez les uns, chez les autres il nourrira le ressentiment, le manque de pardon, la rancoeur et toutes sortes de choses bien mauvaises qui causent bien des blessures dans le coeur de beaucoup, afin d’en décourager et d’en écœurer le plus grand nombre…

      Le but du Satan est d’écœurer tous ceux et celles qui reviennent vers les anciens sentiers de la Torah d’Israël car dans ce chemin, le diable est complètement mis à nu et vaincu, d’où son irritation et le déploiement d’efforts considérables de sa part pour écœurer le plus grand nombre…

      Ainsi, bien malheureusement, ce n’est pas étonnant de trouver ces choses dans les assemblées qui reviennent à la Torah et qui veulent garder les commandements de Dieu : le problème est que comme le manque d’étude et de mise en pratique abonde dans la vie de beaucoup et que les structures du monde messianique francophones ne sont pas encore adaptées pour offrir une véritable possibilité d’étude de la Torah, et bien les pièges de l’orgueil, du manque de pardons, les déceptions et les incompréhensions blessent le coeur de plusieurs. Mais comprenons bien que le diable n’est pas dérangé par ceux et celles qui ne reviennent pas à la Torah : ceux-là, il les manipule comme bon lui semble pour les mener, en bout de course, dans une terrible voie sans issue.

      Par contre, je serais très curieux de savoir comment en es-tu venu à douter de la Bible, zélée comme tu étais ? Comment peux-on revenir en arrière après avoir expérimenter la réalité de l’Ecriture ? Ou alors peut-être que tu parles de fiabilité des traductions et dans ce cas, je te rejoins, les traductions sont loin d’être toujours très bonnes bien que Dieu, dans Sa sagesse, bénit énormément même au travers des traductions si imparfaites…

      Que le zèle pour Sa Puissante Parole te revienne Virginie ! Au plaisir d’échanger davantage.

      A bientôt,
      Thomas.

      Réponse
  10. Eugénie

    Superbe article.. je préciserai comme à son habitude.
    Il nous faut nous revêtir de l’Humilité certes mzis dans tous les dimaines de notre quotidien à l’instar de Notre Sauveur et Roi Yeshua.
    Gloire à HaShem . Amen !

    Réponse
  11. Pascal

    Et oui l’humilité est enseignée, à plusieurs reprises dans la Torah, il ne faut pas que cela reste lettre morte, mais il faut au contraire le vivre tout au long de notre vie.

    Réponse
  12. Annie

    Quelle belle pépite sur l’humilité, … Merci frère Thomas pour ce partage !
    Que Dieu vous bénisse et vous garde !

    Réponse
    • Daniel

      Amen

      Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This