La Pâque juive du Messie face à la Sainte Cène et l’Eucharistie

Pessah, pâque juive, Eucharistie, Sainte Cène, rompre le pain, paganisme, culte à la vierge Marie : Mettons de l’ordre dans toutes ces choses !

« Petits enfants, n’aimons pas en paroles et avec la langue, mais en actions et avec vérité. » (1 Jean 3:18)

Pour la période de la fête de Pessah (Pâque) et de la fête des pains sans levain, quoi de plus naturel que de se pencher sérieusement sur un sujet bien plus sensible qu’il n’y parait : celui de la Pâque juive telle qu’elle était observée par le Messie Yéshoua (Jésus), face à l’Eucharistie catholique et la sainte cène protestante.

Une personne inscrite au grand Cursus vidéo sur l’Apostasie disséquée et les racines hébraïques de la foi a posé une simple mais très intéressante question parfaitement en rapport et en contexte avec la période dans laquelle nous sommes : « Pourquoi est-ce que nous ne devrions pas répéter la sainte cène dimanche après dimanche ? »

Il nous a paru bon de profiter de cette question pour répondre en proposant à chacun des membres inscrits au cursus toute une étude approfondie autour de ce sujet. Exceptionnellement, nous avons aussi décidé de proposer cette étude à tous les abonnés et visiteurs du site web RencontrerDieu.

Dans cette étude nous verrons des choses assez intéressantes pour toujours mieux comprendre et appréhender notre marche avec le Roi de l’Univers, dans toute la vérité ! On parlera de l’eucharistie catholique, de la sainte cène protestante, du culte à la vierge Marie, du paganisme et de la pâque juive avec plusieurs sources et références importantes. On parlera aussi de ce que signifie l’expression “rompre le pain” qui apparaît régulièrement dans l’alliance renouvelée, et qui est parfois bien mal comprise etc.

On essaiera de comprendre comment le repas du Seigneur ayant eu lieu à Pessah s’est transformé en « amuse-gueule » du dimanche matin ! 😉

N’oublions pas que les premiers disciples du Messie Yéshoua, lors des premiers siècles de notre ère, avant que l’erreur ne s’immisce dans la doctrine officielle, célébraient aussi cette fête par un repas très particulier et riche en enseignements.

Voici très brièvement une petit photo montage de quelques éléments de ce repas pris lors de ce Pessah 2018 où l’on peut y voir la coupe dont parle Yéshoua dans l’Evangile, le pain sans levain (matsa), une épaule d’agneau, le ‘harosset (mélange doux composé de pommes, d’amandes, de dattes, mixés avec du vin), le maror (herbes amère), le livre la Haggada de Pessah, etc, :

Montage Pessah 2018-01

Nous croyons que cette étude a toute sa place dans le cadre du Cursus vidéo sur l’Apostasie et vient comme un bon complément aux études du site RencontrerDieu. Pour tous ceux qui sont déjà au clair sur ce sujet, ils découvriront certainement quelques nouveaux éléments et nouvelles références utiles pour d’éventuelles futures échanges sur ce thème majeur et sensible.

Excellente étude !

Découvrez de nombreuses autres études et cursus vidéos inédits sur la plateforme d’étude et de contribution LeRetourAuxRacines : https://www.leretourauxracines.com/les-differentes-possibilites-de-soutien/

Pour aller plus loin et grandir dans la connaissance de la Torah du Très-Haut et de son Mashia'h (Messie), découvrez notre plateforme d'étude LeRetourAuxRacines.com

 

Laissez un commentaire pour nous partager votre opinion !

Note importante relative au contenu des articles du site web : Veuillez citer la source lors de toute copie partielle ou complète de l’article, ainsi que le rappellent justement les maximes des pères (Pirqé Avot) : « Quiconque cite l’auteur d’une parole amène la délivrance dans le monde ». Pour le reste, c’est entre vous et Dieu qui sonde les cœurs et qui rendra à chacun selon ses œuvres.

En dehors des citations et autres extraits de sources externes repris dans les études, nous ne cautionnons pas forcément tous les propos et les enseignements des personnes et/ou des références et autres sites web cités : chaque homme est faillible, nul ne possède toute la vérité, chacun doit donc être attentif et ne retenir que ce qui lui semble bon et en accord avec les voies de Dieu et la bonne nouvelle du Messie Yéshoua : « examinez toutes choses; retenez ce qui est bon; » (1 Thessaloniciens 5:21).

Sur ce site web, nous usons donc de notre liberté en Yéshoua pour citer et utiliser, lorsque cela s’avère nécessaire et utile pour nous faire grandir dans la compréhension du plan divin et de la volonté de Dieu, le travail d’hommes ou de femmes parfois rattachés à d’autres confessions, mais que nous publions tout de même en raison de la qualité de leur contribution dans des domaines particuliers, bien que nous ne les rejoignons pas forcément dans toute leur doctrine. En outre, cela nous invite à nous exercer à vivre cette maxime des sages : « Qui est sage ? Celui qui apprend de chaque homme.[…] Le sage n’est pas celui qui a acquis des connaissances étendues dans tous les domaines, mais celui qui est capable d’apprendre de chacun » (Pirqé Avot). Si nous ne suivons pas cette maxime, nous nous éloignons alors de la sagesse pour rejoindre les rangs de ceux dont l’esprit est encombré par l’intolérance et le légalisme qui est l’étroitesse d’esprit, qu’à Dieu ne plaise !

Pour de plus amples informations, voir la déclaration de foi

Restez informés !
Articles, études, vidéos inédites : Recevez les dernières nouveautés du site web en rejoignant près de 8000 abonnés :
Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant ici
En soumettant ce formulaire, j’accepte que mes informations soient utilisées exclusivement dans le cadre de ma demande avec d’éventuelles offres de services éthiques, bibliques et personnalisées qui pourraient en découler, si je le souhaite.

Réseaux sociaux :

Les 3 articles/vidéos les plus vus :

Pour aller plus loin :

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :
/* */

10 Commentaires

  1. Cedric Kiper

    Salut homme frere dans ma quête de la verite suis tomber sur ce site , et je crois fermement que c’est ELOHIM qui m’y a conduit, je me prenomme CEDRIC et suis un jeune africain d’ouest du continent, j’ai tellement de chose ,a apprendre ,a connaitre ,a savoir afin d’etre mieux parer pour le combat entre la verité et le mensonge qui fait rage actuellement ici chez moi dans ma patrie.
    Un tel Mensonge qu’il est difficile a la limite de faire la difference entre ce qui est vrai et faux et le plus malheureux cela se preche dans les lieus Saint c.a.d les temples ou devaient etre enseigner , invoquer le NOM D’ELOHIM.
    Mais il n’est vraiment pas facile deja pour moi et bon nombre des freres en Christ D’avoir Acces A Toute Cette Richesse , A Toute Cette Verdure , Cette Eau Pure Et Limpide, Au Risque De Trop Parler Voulait Remercier Adonai Elohim Et L’adon Yeshoua Pour Ta Vie Et Tes Enseignements Puisse L’adon Yeshoua Nous Conduit Par Son Rouach Hachodesh Dans Les Verts Paturage De Son Royaume
    Amen Amen

    Réponse
  2. OUDIN

    Exode 13 v. 10 “Tu observeras cette ordonnance au temps fixé d’année en année.” Au temps fixé, au singulier, et ce temps est la Pâque célébrée le 14 Nisan. Il est écrit d’année en année, et pas de mois en mois ou de semaine en semaine. Cette ordonnance fait référence à Ex. 12 v. 14. En I Cor. 11 v 24 “…. faites ceci en mémoire de moi.” c’est sous-entendu au temps fixé qui est la Pâque (Pessa’h), comme stipulé en Ex. 13 v. 10. Idem pour la coupe en I Cor. 11 v. 25. En I Cor. 11 v. 26 “Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, {d’année en année au temps fixé, à Pessa’h, Ex. 13 v. 10}, vous annoncez la mort du Seigneur jusqu’à ce qu’Il vienne.” Yéshoua était respectueux de la Torah, Il était Rabbin Torah observant, en instituant la Cène Il a cré un mémorial pour sa mort, afin qu’on célèbre son sacrifice conformément à ce qu’enseigne la Torah, une fois par an, au temps fixé à la Pâque. Yéshoua est la Torah incarnée, révélée, manifestée, accomplie, et respecter Yéshoua c’est respecter les enseignements de la Torah.

    Réponse
  3. guy

    seuls les juifs ont reçu les 613 misvots et c’est à eux que sont adressés ses commandements en tant que peuple élu .
    tous les autres qui respectent ces 10 commandements de dieu et qui croient en Dieu n’ont pas à respecter ces 613 commandements au sinon on serait juif

    Réponse
    • RencontrerDieu.com

      Shalom Guy, permettez-moi de souligner ce que je crois être une erreur de votre part : le commentateur de la Torah Rachi, ainsi que tous les rabbanim expliquent à juste titre que les 613 commandements sont contenus dans les 10 commandements, tout comme les 10 commandements sont contenus dans les 2 plus grands commandements : 1) aimer Dieu et 2) aimer son prochain. Par la foi en Yéshoua, le croyant des nations est greffé sur Israël et hérite de la même Torah, il devient un converti au Dieu d’Israël et ne doit pas s’exclure du peuple juif ni s’exclure de l’obéissance de la parole de Dieu. La Torah et les 613 commandements sont pour le peuple de Dieu, la question est donc : faites vous partie du peuple de Dieu ? Le converti des nations par la foi dans le Messie d’Israël fait parti du peuple de Dieu.

      Certes le convertis des nations doit y aller étape par étape, petit à petit car étant des nations à la base, il ne peut pas tout suivre et tout comprendre d’un seul coup, mais il doit étudier, mettre en pratique et c’est alors qu’il rentre dans un processus de sanctification et de croissance spirituelle qui dure toute la vie et qui commence par les mitsvot (commandements) que l’on lit en actes 15.

      Yeshoua dira ceci, ne l’oublions pas : « Ma mère et mes frères, ce sont ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la mettent en pratique. » (Luc 8:21) –> Ici Yéshoua parle de la Torah, il n’exclu aucun commandement, il parle bien des 613 commandements contenus dans les 10, il ne fait pas de différence et ce qu’il dit est destiné à tous ceux qui se réclament du Dieu d’Israël et du Messie.

      Réponse
      • Jesussoldier

        Considérant tout ceci, à quoi sert le “sermon sur la montagne”, prononcé par Jésus lui même, si ce n’est à recadrer et redéfinir les contours de ce qui est réellement attendu des enfants de Dieu dans la nouvelle alliance :
        Non vous n’avez plus obligations à verser vos dimes comme le dit la Torah, maintenant Jésus nous enseigne que 100% de nos ressources lui appartient, là est un petit exemple du changement de paradigme opéré lors du passage à la nouvelle alliance et la mort du Christ, nous n’avons plus à répondre à un ensemble de commandement qui nous mettrons sous la bénédictions ou la malédiction, part notre foi en Christ nous sommes Bénis pas part notre obéissance à 613 10 ou 2 commandement, cette obéissance à ses commandements naturellement ce fait par amour pour lui et pas part crainte du châtiment, Paul (et Jésus bien sur !), s’est battu toute sa vie contre les enseignement de ce qui se disait sage en Israël, les pharisiens et autre spécialiste de la loi qui voulait remettre sous un joug les nouvellement sauvés il considère même sa ligné hébraïque et tout ce qui en découle comme un perte au regard de Christ ! (lire Philippiens 3 et bien d’autres passages de Galathes et j’en passe encore d’autres …)
        Bref tout ceci pour dire que je ne comprends pas ce nouvel attachement à la loi de Moise, qui est en plus totalement irréalisable dans l’état actuel du monde, alors quoi ? Sommes nous tous maudit pour autant ? Chrétien, Juifs ? J’en doute … a l’époque de la Torah si elle n’était pas respecté il en découlait une malédiction, parce que justement les Juifs était lié à Dieu part une alliance de loi !(tu fais bien : béni, tu fais mal : maudit ) Aujourd’hui nous le sommes part une alliance de Grace, (comme Abraham, comme David) et ce que Dieu nous demande est infiniment plus fort et plus couteux encore que les 613 commandements qu’il a édicté au peuple Juif. Expliquez moi mon frère, expliquez moi d’où vient ce retour à une alliance qui n’était à la base pas voulu par Dieu (oui Dieu voulait une alliance de Grace avec le peuple juif, mais dans sa peur le peuple juif à demandé des lois).
        Quoi qu’il en soit j’aimerais vraiment un article de votre part sur tout les passages bibliques qui nous parle de cette nouvelle alliance et de l’abandon de tout les penchant légaliste qu’avait les hommes du moment (les écrits de Paul et les dires de Jésus, les traces dans Actes, et d’autres encore)

        Réponse
        • RencontrerDieu.com

          Bonjour, vous ne m’avez pas facilité la tâche : un commentaire parsemé d’affirmations qui nécessite une longue réponse/réaction en espérant que l’Esprit de Dieu agira et que cela répondra à vos interrogations. Pardonnez-moi par avance des fautes orthographiques nombreuses, le temps me manque pour fignoler.

          ********
          Je vous cite :
          « Considérant tout ceci, à quoi sert le “sermon sur la montagne”, prononcé par Jésus lui même, si ce n’est à recadrer et redéfinir les contours de ce qui est réellement attendu des enfants de Dieu dans la nouvelle alliance »
          Réponse :
          Rappel : le « sermon sur la montagne » ne diffère pas de la Loi de Moïse que Yéshoua et les apôtres observaient de tout leur cœur à l’instar d’Elizabeth et de Zacharie (Luc 1 :6) : C’est aujourd’hui prouvé : tous les enseignements du sermont sur la montagne se trouve dans la Torah de Moïse et dans les enseignements des Sages d’Israël authentiques (à ne pas confondre avec certains groupes de pharisiens, il y a avait environ 8 types de pharisiens)
          ********
          Je vous cite :
          « Non vous n’avez plus obligations à verser vos dimes comme le dit la Torah, maintenant Jésus nous enseigne que 100% de nos ressources lui appartient, là est un petit exemple du changement de paradigme opéré lors du passage à la nouvelle alliance et la mort du Christ, »
          Réponse :
          C’est ici un discours classique qui découle d’une confusion : Avec tout mon respect, vous interprétez mal : la loi, et donc la dîme, n’est pas abolie (Matthieu 5 :17-19) et même des modèles de la foi dont 100% de leur vie, de leur âme, de leur cœur et de leur force était tourné vers Dieu, donnaient pourtant la dîme (lire par exemple Hébreux 7 :2)… Etre 100 % à Dieu ne signifie pas donner 100% mais obéir à 100% à Dieu et cette obéissance nous enseigne sur la volonté de Dieu à ce sujet : pourvoir aux besoin des saints et des nécessiteux et à ce sujet, le minimum que Dieu demande, c’est 10% de tous les revenus (dîme). Si voulez donnez plus et avec bon coeur, vous êtes bénis et heureux mais si c’est un prétexte pour abolir les 10% que Dieu fixe : c’est une perversion.
          ********
          Je vous cite :
          « nous n’avons plus à répondre à un ensemble de commandement qui nous mettrons sous la bénédictions ou la malédiction »
          Réponse :
          En clair, selon votre doctrine, nous n’avons plus à répondre à la demande de Dieu qui désire que nous lui obéissions ! Là aussi, vous interprétez mal : les commandements de Dieu ne sont pas abolies et non pas moi mais Paul, vous répond : « Anéantissons-nous donc la loi par la foi ? Loin de là ! Au contraire, nous confirmons la loi. » (Romains 3 :31). La foi biblique appelle l’obéissance.

          Notez bien ceci : La réponse au salut gratuit de Dieu est l’obéissance de cœur à une Loi parfaite non abolie (voir psaumes 119). L’obéissance aux commandements divin a toujours attiré la bénédiction divine, aujourd’hui encore.
          ********
          Je vous cite :
          « part notre foi en Christ nous sommes Bénis pas part notre obéissance à 613 10 ou 2 commandement »
          Réponse :
          Selon votre compréhension et votre façon de présenter les choses, si j’obéis à 2 commandements seulement durant tout mon pèlerinage terrestre et que je laisse le reste, je suis bénis ? Mais qui vous a enseigné cette doctrine très fausse ? Toute l’écriture de Genèse à Apocalypse vous réfute. « l’amour de Dieu consiste à garder ses commandements. » (1 Jean 5 :3).
          ********
          Vous dites :
          « Cette obéissance à ses commandements naturellement ce fait par amour pour lui et pas part crainte du châtiment »
          Réponse :
          Je suis d’accord, mais ce n’est pas ce que vous semblez prôner depuis le début : au vue de votre discours et de votre position, vous abolissez non seulement la loi de Dieu, mais aussi les paroles du Messie en Matthieu 5 :17-19 + beaucoup d’autres versets semblables.

          Le Messie est clair, il vous faut le relire : « Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi » puis, en parlant des commandements de la loi de Moïse, il rajoute : « celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux. » (Matthieu 5 :17-19). Au jour du jugement, beaucoup de personnes chrétiennes se revendiquant de Jésus seront très surprises de l’entendre leur dire : « Pourquoi m’appelez-vous Seigneur, Seigneur ! et ne faites-vous pas ce que je dis ? » (Luc 6:46)
          ********
          Vous dites :
          « Paul (et Jésus bien sur !), s’est battu toute sa vie contre les enseignements de ceux qui se disait sage en Israël, les pharisiens et autre spécialiste de la loi qui voulait remettre sous un joug les nouvellement sauvés »
          Réponse :
          Entièrement faux et l’analyse impartial et neutre des théologiens est d’accord : Il est vrai que Paul se battait contre des légalistes de son temps qui par exemple, voulait imposer la circoncision pour être sauvé.
          Mais jamais Paul a passé sa vie à se battre contre les vrais sages d’Israël, vous inventez ! Jamais Paul ne se battaient contre ceux qui obéissent avec un bon coeur à la loi de Moïse dans l’amour et qui enseignent aux autres à faire de même (Matthieu 5 :17-19), sans légalisme, afin de plaire à Dieu.

          Meme la littérature juive critique sévèrement la corruption de bien des docteurs de la loi qui étaient pharisiens et légaliste mais ils ne sont pas représentatifs de tous les juifs ! D’autres pharisiens étaient pieux et aimé de Dieu et observaient la loi d’un coeur bien disposé, sans légalisme.

          Il faut insister : jamais Paul ne se battait contre des sages authentiques comme il y a en a toujours eu parmi les juifs.

          Aujourd’hui encore comme à l’époque, les légalistes sont présents dans toutes les religions et d’une manière ironique, il semblerait qu’en cette fin des temps et au vue de l’histoire et de l’Apostasie dans l’Eglise officielle, les légalistes abondent davantage dans un certain christianisme très actuel peuplé de gens qui n’ont pas étudié et qui brandissent en dogme, souvent par orgueil ou par ignorance, des certitudes absolument fausses… Le Messie est clair et parle ici aux chrétiens : « Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ? N’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? Et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ? 23 Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité. » (Matthieu 7 :22). Iniquité, en grec = transgression et abolition de la loi divine donnée à Moïse.
          ********
          Vous dites :
          « Paul considère même sa ligné hébraïque et tout ce qui en découle comme un perte au regard de Christ ! (lire Philippiens 3 et bien d’autres passages de Galathes et j’en passe encore d’autres …) »
          Réponse :
          Ici, c’est une nouvelle grave erreur d’interprétation de votre part.
          Ici, notamment en Philippiens 3, Paul explique que tous les avantages spirituels indéniables d’un homme (connaissance de la loi, pratique parfaite, lignée de sages) ne sont d’aucune utilité s’il s’imagine obtenir le salut uniquement avec ces choses-là. Paul a renoncé à la folie qui consiste à croire que l’homme peut être sauvé par sa pratique de la loi seule ! C’est de l’orgueil et de la folie de s’imaginer se sauver par les oeuvres de la loi seule. Dieu veut qu’on suive sa loi, mais par amour, avec un intérieur propre et dans l’humilité.

          Pour faire court, Paul, depuis la frappe de lumière sur le chemin de Damas, a bien compris que son observance légaliste de la loi n’est pas ce qui peut sauver un homme ni le transformer car, nul ne peut se sauver de lui-même (Matthieu 19 :26) : seul Dieu le peut, par la foi qui n’abolit aucun commandement. Cela, les sages d’Israël l’enseignent depuis le mont Sinaï ainsi que le prophète Habakuk le disait déjà : « Mais le juste vivra par sa foi. » (Habakuk 2 :4) : notez que Habakuk disait cela et observait aussi la loi de Moïse.
          ********
          Vous dites :
          « Bref tout ceci pour dire que je ne comprends pas ce nouvel attachement à la loi de Moise, qui est en plus totalement irréalisable dans l’état actuel du monde, alors quoi ? »
          Réponse :
          Oui, alors quoi ? Selon les sages authentiques, votre raisonnement est semblable à cela :

          Vous êtes semblable à un homme qui a devant lui un océan de diamant et renonce d’en prendre un maximum sous prétexte qu’il ne pas tous les prendre… Vous l’avez compris : l’océan de diamant c’est la loi de Dieu grande et magnifique comme il est écrit par l’Esprit du prophète : “L’Eternel a voulu, pour le bonheur d’Israël, Publier une loi grande et magnifique.” (Esaïe 42:21)

          Comprenez ceci : l’attachement à la loi est synonyme d’attachement à Dieu car la loi provient de la bouche de Dieu et mille versets nous exhortent à l’observer non pour être sauvé mais comme une réponse d’amour de notre part à ce grand salut offert gratuitement par Dieu : il est possible d’observer la loi sans condamnation, avec joie et amour : cela s’appelle la sanctification et l’obéissance. Tout comme il est possible d’observer la loi d’une manière légaliste, ce que Dieu n’aime pas : “Cessez d’apporter de vaines offrandes : J’ai en horreur l’encens, Les nouvelles lunes, les Shabbats et les assemblées; Je ne puis voir le crime s’associer aux solennités.” Esaïe 1:13 –> Alors Quoi, Dieu n’aime pas le Shabbat ? Biensur que non ! Dieu aime voir son peuple lui obéir à condition que cela soit fait dans l’amour et avec un bon coeur, sans quoi, il déteste.

          Par contre, celui qui s’acharne à abolir la loi et ne pas vouloir y obéir et qui tords les écritures pour parvenir à ses fins, malgré les avertissements, ne démontre qu’une chose : il n’aime pas Dieu mais l’idole de la doctrine son imagination et un Messie qu’il s’est inventé de toute pièce.
          ********
          Vous dites :
          « Sommes nous tous maudit pour autant ? Chrétien, Juifs ? J’en doute … »
          Réponse :
          Est maudit tout celui qui s’oppose à Dieu et qui abandonne la foi…
          ********
          Vous dites :
          « a l’époque de la Torah si elle n’était pas respecté il en découlait une malédiction parce que justement les Juifs était lié à Dieu part une alliance de loi !(tu fais bien : béni, tu fais mal : maudit ) »
          Réponse :
          Aujourd’hui encore nous sommes tous liés à Dieu par une alliance qui implique des lois : Dieu est un Roi, il a un Royaume, il a des sujets, des enfants et il a des lois : les lois sont clairement consignées dans le livre Saint et Inspiré qui s’appelle la Bible et qui ne commence par au « nouveau testament » mais qui commence bien au livre de Genèse.

          Quelqu’un qui volontairement refuse d’obéir à Dieu n’échappera pas, chrétien ou juif. N’avez-vous pas lu ce que dite l’Alliance Renouvelée : « Celui qui a violé la loi de Moïse meurt sans miséricorde, sur la déposition de deux ou de trois témoins; 29 de quel pire châtiment pensez-vous que sera jugé digne celui qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu, qui aura tenu pour profane le sang de l’alliance, par lequel il a été sanctifié, et qui aura outragé l’Esprit de la grâce ? » (Hébreux 10)

          Outrager l’Esprit de la grâce consiste justement à s’acharner à s’opposer à la loi divine car la grâce nous conduit vers l’obéissance et non vers la transgressions :
          Malheur à ceux qui transforme la grâce de Dieu en dissolution ! (Jude 1 :4)

          Faire le bien, c’est obéir à Dieu et suivre ses voies. Faire le mal s’est s’en éloigner. Paul est très clair :
          « Tribulation et angoisse sur toute âme d’homme qui fait le mal, sur le Juif premièrement, puis sur le Grec ! 10 Gloire, honneur et paix pour quiconque fait le bien, pour le Juif premièrement, puis pour le Grec ! 11 Car devant Dieu il n’y a point d’acception de personnes. » (Romains 2)
          ********
          Vous dites :
          « Aujourd’hui nous le sommes part une alliance de Grace, (comme Abraham, comme David) et ce que Dieu nous demande est infiniment plus fort et plus couteux encore que les 613 commandements qu’il a édicté au peuple Juif »
          Réponse :
          Sans zèle amère à votre égard, je dois vous le dire : vous parlez de choses que vous ne comprenez absolument pas. Ce que Dieu a édicté au peuple juif cela s’appelle Sa Loi parfaite et véritable que « Jésus » chérissait et honorait de tout son cœur ! Lui-même dira est clair en Matthieu 5 :17-19. Relisez.

          Pardonnez moi pour la franchise et l’aspect peut-être un peu sec de mes paroles, mais le sujet est si important qu’il faut être clair et ferme.

          Chaque commandement de Dieu est infini, rempli d’une sagesse merveilleuse. Qu’est-ce qui vous fait peur ? Il y a la lettre et l’Esprit de la lettre : les deux se complètement, s’harmonise et fusionne, et l’un n’annule pas l’autre. Votre raisonnement semble ne regarder que la lettre en oubliant que chaque loi est avant tout spirituelle (Paul le dit en Romains 7), ce qui n’abolie pas son côté concret et pratique. Paul lui-même n’a de cesse de le démontrer et de montrer l’exemple. Voir cet article :

          La réponse de l’apôtre Paul face à la Loi de Moïse et aux faux docteurs : https://www.rencontrerdieu.com/project/la-reponse-de-lapotre-paul-face-a-la-loi-de-moise-et-aux-faux-docteurs-paracha-nasso/
          ********
          Vous dites :
          « Expliquez moi mon frère, expliquez moi d’où vient ce retour à une alliance qui n’était à la base pas voulu par Dieu (oui Dieu voulait une alliance de Grace avec le peuple juif, mais dans sa peur le peuple juif à demandé des lois). »
          Réponse :
          Il est compliqué d’échanger avec vous dans la mesure où vous posez des questions tout en y glissant des certitudes, qui sont souvent erronées. Je répondrais quand même :
          Il n’y a pas d’ancienne Alliance sans grâce qui serait anéanti puis remplacé par une Nouvelle Alliance dans la grâce et sans loi : ceci est faux, c’est le fruit de faux docteurs. Jamais l’Ecriture ne dit cela. En tout temps, les fidèles observateurs de la loi étaient sauvés par grâce et jamais ils n’observaient la loi dans le but d’être sauvé.

          Par exemple, David faisait ses délices de la loi de Moïse, et il fut sauvé par grâce et c’est la grâce de Dieu, agissant en lui, qui le poussait à observer les commandements de Dieu avec un cœur bien disposé. Tous les psaumes en témoignent !

          Paul dira que la loi de Moïse est sainte, juste et bonne et David de dire que la loi est la vérité (Psaumes 119.142).
          Ainsi, pour vous répondre : ce retour à la Saine Doctrine provient de l’amour de la vérité : l’Alliance de Dieu n’a jamais été abolie : brisée par son peuple, l’alliance a été renouvelée par le Sang du Messie, c’est très différent. La loi de Dieu nous sanctifie et nous sommes appelés à la sanctification. L’Esprit du Messie nous y aide car sans Dieu, impossible.
          ********
          Vous dites :
          « Quoi qu’il en soit j’aimerais vraiment un article de votre part sur tout les passages bibliques qui nous parle de cette nouvelle alliance et de l’abandon de tout les penchant légaliste qu’avait les hommes du moment (les écrits de Paul et les dires de Jésus, les traces dans Actes, et d’autres encore) »
          Réponse :
          Pour conclure, je crois que notre échange constitue une réponse à vos derniers propos. Puisque vous êtes demandeur, permettez-moi de vous conseiller la lecture de tous les articles de cette rubrique spécialement conçue à cet effet : Dossier Spécial : La fausse doctrine de l’abolition de la Loi (Torah) dévoilée : https://www.rencontrerdieu.com/plus/dossier-special-la-fausse-doctrine-de-labolition-de-la-loi-torah-devoilee/

          Vous savez, le christianisme n’a pas été épargné par l’Apostasie durant ces deux derniers millénaires et aujourd’hui, la vérité resurgit plus encore qu’à d’autres époques. Les amoureux de la vérité s’en réjouissent car ils aiment la vérité et sont prêt à modifier leur vie pour s’y conformer sans se laisser manipuler par des hommes, tout religieux qu’ils soient.

          Si vous avez vraiment vécu une expérience avec Dieu et son Messie, considérez notre échange comme important car s’Il le permet, ce n’est pas sans raison : non pour vous condamner mais pour vous encourager à aller plus loin et à vous repentir sur certaines choses. Si vous avez l’assurance du salut et l’amour de la vérité, Il vous conduira en Yéshoua, dans Sa vérité et Ses sentiers, et non dans ceux de l’Apostasie et de l’abolition de la loi et toutes ces erreurs de jugement sur la loi et les juifs, j’en suis certain. Mais il est vrai : le chemin est resserré et loin d’être facile même si les bénédictions sont nombreuses et dans notre marche, l’Ecriture nous avertit : « Examinez-vous vous mêmes, pour savoir si vous êtes dans la foi; éprouvez-vous vous-mêmes. » (2 Corinthiens 13 :5). En effet, il est possible de se tromper soi-même « par de faux raisonnements » (Jacques). Le Salut est gratuit et offert pour celui qui se repent de ses mauvaises voies, qui meurt à son ancienne vie et décide de vivre pour Dieu, dans l’obéissance au Créateur : Dieu l’aidera et le bénira dans ce chemin, et il le sauvera, c’est Sa promesse. Mais l’homme doit conserver ce salut au prix d’un effort car s’il se montre négligeant et blasphème Dieu, assurément, il peut perdre son salut ou au mieux être sauvé “comme au travers le feu”…

          Si vous désirez quelques conseils, nous sommes à votre disposition, tout ce site est d’ailleurs là pour cela. Mais si vous persistez dans la direction consistant à déclarer abolie vérité de la la merveilleuse loi divine, il est possible que nous ne donnions pas suite à cet échange.
          A bientôt peut-être.
          Thomas.

  4. Adrien

    Bonjour Thomas,
    Je sens ta bonne foi derrière tous tes enseignements et je pense que Dieu ne condamne pas l’erreur lorsqu’elle est commise avec “bonne foi”.. Si nous aimons le Seigneur (protestant, catholique, etc..) ne sera t il pas miséricordieux avec nous quand bien même nous l’aimons “mal”…
    Pourquoi vouloir absolument essayer de prouver que tel ou tel Église est dans l’erreur? Penses tu vraiment que c’est le combat le plus important à mener ?
    Surtout que je suis probablement le seul catholique à venir sur ton site et que tu pourrais opposer tes arguments au miens pendant des années que cela ne changerai rien à ma foi (en tant qu’ancien athée j’ai longtemps chercher la vérité et je l’ai trouver dans l’Église catholique).
    Je pense que ton site gagnerait en qualité si tu abordais d’abord les sujets qui rassemble plutôt que ceux qui divisent. (comme dans tes premières vidéos : “La science face à Dieu”, “La Bible confirmée par la science moderne”, etc…)
    Dieu te bénisse et te garde.

    Réponse
    • RencontrerDieu.com

      Shalom Adrien,

      Je ne doute pas non plus de ta bonne foi en écrivant ce commentaire mais comme beaucoup d’autres le pensent, je crois qu’aucune véritable unité n’est possible tant que l’on fermera les yeux sur certaines graves erreurs doctrinales principalement véhiculées par un christianisme qui ne s’est que trop paganisé au fil des siècles et qui ne veut pas faire disparaitre “les hauts lieux” sous prétexte d’une unité falsifiée et galvaudée. Un des fruits de ceci est le suivant : beaucoup de souffrances cachées parmis les chrétiens.

      Il est vrai qu’il est important et bon de ne pas parler que des sujets difficiles et de s’occuper de répandre la lumière de la bonté et de la miséricorde de Dieu mais comme dans tout, il faut qu’il y ait un équlibre. Nous ne prétendons pas avoir atteint cet équilibre parfait mais nous tendens vers cela.

      Bien des études, des articles et des montages sont prévus sur d’autres sujets merveilleux comme les grands miracles qui se produisent régulièrement en Israël, de nouveaux témoignages merveilleux du Messie Yéshoua qui s’est révélé, a guéri et délivré bien des personnes, mais ce site web a aussi pour vocation, à son échelle, de publier tout le conseil de Dieu et pas seulement les sujets qui font plaisir aux croyants. Encore certaines vidéos et montages sont prévus dans cette optique afin d’aider le maximum à revenir à un sainte crainte de l’Eternel.

      L’objectif de ce site web n’a jamais été de prouver que l’Eglise est dans l’erreur, pas plus que Yéshoua, les prophètes du Tanakh ou Paul ne voulaient le faire lorsqu’ils dénonçaient l’erreur des croyants de leur époque et leurs péchés. Il y a d’excellentes choses dans le christianisme et des personnes merveilleuses, nous le savons, mais la grande Apostasie est aussi une réalité qui gagne du terrain à mesure que nous évitons certains sujets sensibles mais important. L’abolition de la Torah, l’ignorance au sujet des commandements de Dieu et de leurs vertus, l’ignorance au sujet de la place d’Israël dans le coeur de Dieu, le mépris d’Israël et de ses sages, etc, sont des réalités qui s’enracinent dans un paganisme antique dont l’influence est encore très présente aujourd’hui dans la chrétienté. Si nous voulons avancer dans la bonne direction et l’amour véritable, il nous faut faire le point sur ces choses, et quitter l’erreur sans pour autant condamner et être rigoureux avec les individus mais sans non plus taire la vérité. Réussir à parler dans l’amour et le respect de sujets sensibles est un pas merveilleux vers la grande guéoula (délivrance) que tout le monde attend.

      Tu parles des sujets qui rassemblent, et bien justement, ce type de sujet abordé dans l’étude, bien que difficile à aborder et délicat, permet en bout de course de rassembler les disciples dans la vérité. Il n’est pas saint de rassembler les croyants au détriment de la vérité en les invitant à fermer les yeux sur ce que Dieu met en lumière en ces derniers jours : l’équilibre est certe dur à trouver mais le chemin qui rassemble n’a jamais été spacieux, il est resserré.

      Comme dirait l’apôtre, nous voulons donner tout le conseil de Dieu, sans rien en cacher, et cela serait faire preuve de compromis que de ne publier uniquement des études qui ne cherchent qu’à conforer les gens dans une unité illusoire : la priorité doit être la recherche de la vérité et de la faveur de Dieu, non celle des hommes. La vraie unité ne peut se faire que dans le rassemblement des disciples dans l’obéissance à la saine doctrine. Sinon, c’est une unité factice teintée de compromis, en somme, le piège de l’oeucuménisme.

      L’erreur est naturelle, nul ne détient toute la vérité mais face à certaines graves fausses doctrines, il est impossible de se taire surtout lorsque les disciples en souffrent, se questionnent et désirent recevoir des réponses : cette étude audio est destinée à ces disciples dans la mesure où nous avons reçu plusieurs demandent d’éclaircissement à ce sujet. Nous y répondons donc avec le plus de tacte et d’authenticité possible mais sans rentrer dans le compromis. Ceux qui ont l’amour de la vérité et qui désirent l”unité verront certainement d’un bon oeil ce type d’étude et d’initiative.

      N’oublions pas non plus que c’est justement aussi la miséricorde de Dieu qui révèle les erreurs afin que l’on se sanctifie davantage et que l’on quitte l’apostasie. Ce n’est certes pas toujours agréable de reconnaitre que l’on a marché dans certaines erreurs mais c’est justement dans ces moments que l’on a l’occasion de montrer et de démontrer notre amour de la vérité. Soyons attaché à la vérité et non pas notre conception de la vérité qui peut parfois se révélé être une erreur.

      Sache aussi Adrien, que tu es loin d’être le seul catholique à visiter le site et certains catholiques sincères et aimant la vérité nous ont même écrits pour nous signaler que les articles et études de ce site leur ont ouvert les yeux sur bien des erreurs doctrinales graves véhciulées par le catholicisme et leur relation avec le Dieu vivant s’en est vu renforcée, et nous sommes heureux de cela. L’homme peut décider de rester sur ses positions même si elles sont fausses et erronées, mais seul l’Esprit de Dieu peut nous faire changer si nous cultivons l’amour de la vérité. Pour nous, nous contentons de semer, Dieu fera croître là où la terre du coeur est bonne et meuble. Le changement n’est pas entre nos mains, mais dans celles de Dieu, nous nous contentons de publier avec le plus de circonspection ce que nous croyons venir de Dieu, le reste lui appartient.

      Le catholicisme est rempli de graves erreurs doctrinales qu’il convient de mettre en lumière sans pour autant dénigrer ni manquer de respect aux individus catholiques qui bien souvent, sont tout simplement ignorants de certains faits et pensent sincèrement servir Dieu. Cette étude ne fait que rappeler quelques unes de ces erreurs.

      Je te conseille vivement de lire le livre de l’ex prêtre Charles Chiniquy par exemple, un ouvrage fondamental et un délice littéraire.

      Pour ceux que cela intéressent et bien que nous ne sommes pas forcément d’accord avec tout le contenu des documents que je vais ici proposer, voici en outre, quelques documents rassemblés pour l’occasion et destinés à ceux et celles qui veulent en savoir plus sur le catholicisme :

      Le Catéchisme de l’église catholique – un autre evangile ?

      Comprendre le catolicisme romain

      J’étais prêtre

      Que l’Eternel Dieu de toute la terre bénisse son peuple.
      Thomas.

      Réponse
  5. PLANCKEEL

    Aujourd’hui encore dans le Moyen-Orient dès le début du repas la galette de pain levé est rompu et le chef commence par la distribuer à ses invités. Bien-sûr cela n’a rien à voir avec le repas de la Pâques (Pessa’h) car il n’y a pas de levain dans les matzot.
    Merci Thomas pour cette vidéo, j’en ai appris encore plus sur les pratiques dans l’église catholique.
    Je possède le livre: les deux Babylone d’Alexander Hislop, les éditions Fischbacher, que je conseille de lire, c’est une source énorme de renseignements sur les dieux étrangers.
    Nous ne prenons le repas du Seigneur en mémoire de Lui qu’à Pessa’h.
    Shabbat Shalom à tous

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This