La pandémie de Covid-19 vue du bon côté : un moindre mal et une miséricorde de Dieu ?

par | Oct 18, 2020 | 2 commentaires

Le Covid-19 et la gestion politique de cette crise sanitaire : Un mal pour un bien ?

La plupart des médias nous abreuvent régulièrement d’informations anxiogènes et la pandémie de Covid-19 n’échappe pas à la règle.

Or il est parfaitement possible, sain et même recommandé de regarder cette pandémie et toutes ses conséquences sanitaires, sociales et économiques d’un bon oeil.

Dans cette vidéo destinée principalement aux croyants, je vous propose de réfléchir ensemble sur un aspect positif liée à cette pandémie, selon les Ecritures.

On découvrira que selon les Ecritures, que cela soit la pandémie, le confinement, les restrictions en tout genre imposées par le gouvernement comme le port obligatoire du masque, le couvre-feu, etc., toutes ces choses sont en réalité un moindre mal et peuvent facilement être perçues avec un bon oeil.

En complément à cette vidéo, il convient de rajouter une chose : A tort ou à raison, beaucoup se plaignent, critiquent et dénoncent parfois virulemment les mesures de santé publique et la gestion politique de cette crise sanitaire.

Là aussi, il est donc parfaitement idoine de rappeler ce qu’en dit la Torah de Dieu pour appréhender les choses avec un bon oeil :

Les pensées de Dieu et Sa façon de diriger le monde nous dépassent complètement. Cependant, Dieu ne nous laisse pas non plus sans aucune réponse.

Toutes les mesures et les décrets gouvernementaux [confinement, port obligatoire du masque, couvre-feu, etc], qu’on les comprennent ou non, qu’ils soient contestés, critiqués à juste titre ou non, tous ces décrets émanent du Très Haut qui reste parfaitement Maître de tout ce qui se passe sur cette terre comme on peut le lire :

« Le coeur du Roi d’un pays est comme un ruisseau dans la main de l’Eternel; Dieu l’incline partout où il veut. » (Proverbes 21:1)

Les maîtres d’Israël nous enseignent que Le Roi Salomon nous apprend ici que tout ce que fait publiquement un gouvernant, un président, dépend de la volonté de Dieu.

C’est ici une précieuse vérité que nous ne devrions jamais éluder :

Lorsqu’un homme accède à une situation élevée, son coeur se trouve entre les mains de Dieu et, qu’il en soit conscient ou non, les décrets qu’il sera amené à prononcer, en bien ou en mal, lui sont en réalité dictés par Dieu, comme il est dit : « Dieu le dirige partout où il veut ».

Lorsque le peuple se comporte bien et revient à Dieu, de bons décrets émaneront alors de la bouche du dirigeant, qu’il en soit conscient ou non puisque indépendamment de la volonté de l’homme, le coeur des rois est dans la main de l’Eternel : c’est ici une réalité spirituelle révélée dans les Saintes Écritures.

Mais si le peuple se révolte contre Dieu et méprise ouvertement Ses lois, c’est alors le contraire qui arrivera et Dieu le permettra afin que le grand nombre abandonne ses mauvaises voies.

D’ailleurs, il est toujours intéressant de rappeler que même ceux qui ne croient pas forcément en Dieu n’hésitent pas à rappeler ce principe spirituel en reprenant régulièrement cette célèbre citation :

« on a les hommes politiques qu’on mérite »; de tels propos paraissent bien plus sages, honnêtes et humbles que les propos de ceux qui, même s’ils disent parfois la vérité, sont doués pour critiquer, médire, agresser verbalement et voir le mal chez les autres, sans jamais se remettre en question…

On observe effectivement que les impies refusent systématiquement de reconnaître la nature tortueuse de leur coeur et dédaigne revenir à Dieu, s’irritant jusqu’à laisser exploser leur colère contre leur semblable par toute sorte de jurons, de mépris et de médisance comme le rappelle le livre de Job :

« Les impies se livrent à la colère, Ils ne crient pas à Dieu quand il les enchaîne [En effet, Dieu peut enchaîner toute une population par toutes sortes de décrets contraignants qui émanent du dirigeant, dont “le coeur est entre les mains de l’Eternel”]; » Job 36.13)

La réalité est finalement assez plus simple : les maux qui nous frappent, bien souvent, ne sont que le résultat de notre éloignement d’avec le Créateur.

Le prophète Jérémie nous le rappelle en ces termes :

« Sache et vois bien combien il est mauvais, combien il est amer de t’être détourné de l’Eternel, ton Dieu, et de ne plus avoir aucun respect pour moi. L’Eternel le déclare, le Seigneur des armées célestes. » (Jérémie 2:19)

Certes, cela responsabilise chacun, mais comme toujours, la solution est donc entre nos mains.

Si nous revenons à Lui de tout notre coeur, si chacun fait ce travail avec courage, sincérité et honnêteté en reconnaissant ses fautes et en travaillant au bien et non au mal, alors l’Eternel qu’on ne peut tromper, Lui qui sonde les replis secrets et intimes de notre coeur, Lui qui connait toutes les motivations cachées et les pensées de l’homme, verra notre changement de comportement, et mettra alors un terme à toutes nos souffrances pour nous accorder ce à quoi tout homme aspire : la paix, la joie et le bonheur.

C’est le cri du prophète Ésaïe : « Oh ! si tu étais attentif à mes commandements ! Ton bienêtre serait comme un fleuve, Et ton bonheur comme les flots de la mer; » (Ésaïe 48:18)

Que du Ciel, le Seigneur nous envoie son aide pour marcher ensemble dans cette direction bénie, et hâter ainsi la venue du Messie, la grande délivrance finale et le grand dévoilement de Dieu dans le monde. Amen.

Si vous souhaitez aller plus loin, découvrez le grand module d'étude sur une année « Les 54 diamants de la Torah » :

Note importante relative au contenu des articles et des vidéos du site web : Veuillez citer la source lors de toute copie partielle ou complète de l’article, ainsi que le rappellent justement les maximes des pères (Pirqé Avot) : « Quiconque cite l’auteur d’une parole amène la délivrance dans le monde ». Pour le reste, c’est entre vous et Dieu qui sonde les cœurs et qui rendra à chacun selon ses œuvres.

En dehors des citations et autres extraits de sources externes repris dans les études, nous ne cautionnons pas forcément tous les propos et les enseignements des personnes et/ou des références et autres sites web cités : chaque homme est faillible, nul ne possède toute la vérité, chacun doit donc être attentif et ne retenir que ce qui lui semble bon et en accord avec les voies de Dieu et la bonne nouvelle du Messie Yéshoua : « examinez toutes choses; retenez ce qui est bon; » (1 Thessaloniciens 5:21).

Sur ce site web, nous usons donc de notre liberté en Yéshoua pour citer et utiliser, lorsque cela s’avère nécessaire et utile pour nous faire grandir dans la compréhension du plan divin et de la volonté de Dieu, le travail d’hommes ou de femmes parfois rattachés à d’autres confessions, mais que nous publions tout de même en raison de la qualité de leur contribution dans des domaines particuliers, bien que nous ne les rejoignons pas forcément dans toute leur doctrine. En outre, cela nous invite à nous exercer à vivre cette maxime des sages : « Qui est sage ? Celui qui apprend de chaque homme.[…] Le sage n’est pas celui qui a acquis des connaissances étendues dans tous les domaines, mais celui qui est capable d’apprendre de chacun » (Pirqé Avot). Si nous ne suivons pas cette maxime, nous nous éloignons alors de la sagesse pour rejoindre les rangs de ceux dont l’esprit est encombré par l’intolérance et le légalisme qui est l’étroitesse d’esprit, qu’à Dieu ne plaise !

Pour de plus amples informations, voir la déclaration de foi

Note sur les commentaires : les commentaires ne sont publiés que s'ils sont conformes à La Politique De Modération du site : Lire la politique de modération

 

2 Commentaires

  1. Yannick

    Passage de 2 Samuel 24 très intéressant et très bien choisi par rapport à l’actualité covidesque !

    Selon les événements et après enquête, je pense plutôt à l’option d’une pandémie organisée par l’Homme, pour tomber entre les mains des hommes…

    L’Éternel aurait donc permis cette option, car l’Humanité n’a pas eu le coeur de David pour se repentir… Cette pandémie organisée serait alors plutôt un tremplin pour instaurer la Nouvelle Norme mondiale… Mais prenez tous courage, car ces choses doivent arriver…

    Réponse
    • RencontrerDieu.com

      Oui, ce fut une vraie brakha (bénédiction) de découvrir cette autre façon de voir lorsqu’une épidémie frappe. Ton commentaire m’a inspiré ces quelques réflexions :

      Comme tu dis : ces choses doivent arrivées et nous sommes effectivement en plein dedans, semble-t-il. A celui qui se demandait comment les textes de l’Apocalypse et du système de la bête devait s’accomplir dans le détail, il a peut-être sa réponse au travers des évènements de 2020 et de ceux qui s’en suivront !

      Mais comme le disent les maîtres : tous les mauvais décrets, même ceux que l’on voit dans l’apocalypse, peuvent s’adoucir de beaucoup si et seulement si un max travaillent à changer de comportement et se tournent vers Dieu.

      Tu dis également “Pandémie organisée par l’Homme, pour tomber entre les mains des hommes…”

      Je préciserai : oui, tu as probablement raison au niveau du sens simple (pchat) tout comme à l’époque du Roi David ce fut peut-être un homme qui, par toute sorte de biais, s’est débrouillé pour répandre une maladie infectieuse après que David ait choisi l’épidémie.

      Ou alors, peut-être s’agissait-il d’une cause plus habillée dans la nature mais au final : qu’il y ait un complot ou pas de complots, erreur de manip dans un labo ou pas, cause apparemment naturelle ou pas, le problème racine de tous les maux, toujours le même, revient encore et encore avec audace, sans se lasser : « L’orgueil s’épanouit ! » et résultat : « La violence s’élève, pour servir de verge à la méchanceté (…) Et à cause de son iniquité nul ne conservera sa vie (…) Au dehors de la ville, c’est l’épée qui sévit, au dedans, c’est la peste et la famine. »(Ezechiel 7)

      C’est aussi pourquoi Dieu dit aux croyants en Ezechiel 33 : 7-8 : « Tu dois écouter la parole qui sort de ma bouche, et les avertir de ma part. 8 Quand je dis au méchant : Méchant, tu mourras ! si tu ne parles pas pour détourner le méchant de sa voie [pécher la repentance], ce méchant mourra dans son iniquité, et je te redemanderai son sang. »

      Et en Esaïe 59, face aux calamités qui s’abattent sur les fils de l’homme, il est dit : « Non, la main de l’Eternel n’est pas trop courte pour sauver, Ni son oreille trop dure pour entendre. 2 Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation Entre vous et votre Dieu; Ce sont vos péchés qui vous cachent sa face Et l’empêchent de vous écouter (…) 12 Car nos transgressions sont nombreuses devant toi, Et nos péchés témoignent contre nous (…) 15 La vérité a disparu, Et celui qui s’éloigne du mal est dépouillé.-L’Eternel voit, d’un regard indigné, Qu’il n’y a plus de droiture. 16 Il voit qu’il n’y a pas un homme, Il s’étonne de ce que personne n’intercède; » (Esaïe 59)

      Mais, si nous travaillons à la sanctification et à la repentance tout en « prêchant la repentance » (Marc 6:12 & Actes 26:12) selon nos possibilités et nos forces, ce verset s’accomplira, peu importe les manigances des fourbes de ce siècle : “Aucun malheur ne t’arrivera, Aucun fléau n’approchera de ta tente.” (Psaumes 91:10)

      J’aime comment Dieu qualifie ceux qui complotent ici bas : « ils se concertent pour bien cacher leurs pièges, en se disant : « Qui s’en apercevra ? » 7 Chacun combine des mauvais coups. « Nous voici prêts, notre plan est au point ! » Oui, la pensée intime, le coeur de l’homme est un gouffre profond. » (Psaumes 64:6-7)

      J’aime encore plus quand David, face à cela prie le Seigneur de cette façon : « mets-moi à l’abri des complots des méchants et des intrigues des malfaisants ! » et Dieu de répondre :

      « Dieu leur lance soudain des flèches. Ils sont frappés : 9 leur propre langue cause leur chute. En les voyant, chacun secoue la tête, 10 et tous les hommes sont pris de crainte et ils proclament l’oeuvre de Dieu en tirant la leçon de ses actions. Qu’en l’Eternel, le juste trouve sa joie et son refuge, et tous les hommes droits s’en féliciteront. » (Psaumes 64:8-11)

      Et encore, verset magnifique reçu aujourd’hui dans la prière qui correspond bien à cette confusion médiatique de 2020 : « ta lumière arrive, Et la gloire de l’Eternel se lève sur toi. 2 Voici, les ténèbres couvrent la terre, Et l’obscurité les peuples; Mais sur toi l’Eternel se lève, Sur toi sa gloire apparaît. » (Esaïe 60) !

      Shalom en Yéshoua !

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez régulièrement nos messages privés par e-mails :
→ Vidéos et articles inédits pour les seuls abonnés : pensées du jour, réflexions et analyses spirituelles de l’actu, réactions à chaud sur divers sujets, réponses aux questions, etc.

→ Dernières nouveautés et articles phares du site : témoignages, enseignements, exhortations, etc.
Vos informations resteront privées et la désinscription peut se faire à tout moment. Vous pouvez consulter notre politique de vie privée en cliquant ici

Pépite de vérité à la une actuellement :

protection dieu contre covid vaccin et complots

Etude de la Paracha de la semaine :

Médisances, diffamations et calomnies : comment réagir et s’en préserver ? – Paracha Tazria-Metsora – Lévitique 12 : 1 à 15 : 33

PlayPause
Shadow
Slider

Fête ou jeûne du moment (en cours ou à venir prochainement) : Yom Haatsmaout (Proclamation de l’État d’Israël en 1948)

Date de la fête :
Entrée le Vendredi 16 Avril 2021 à 20h44 (PARIS)
Sortie le Samedi 17 Avril 2021 à 20h46

Dernière étude publiée :

Shadow
Slider

A découvrir actuellement :

Shadow
Slider
Shadow
Slider
Shadow
Slider
Shadow
Slider
Shadow
Slider
Shadow
Slider

Derniers articles du Blog :

Shadow
Slider

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :
// fin nouveau code
48 Partages
Tweetez
Partagez48
Enregistrer