« Mangez de tout ce qui se vend sur le marché » … Mais ne mangez pas ce qui est impur dit l’Éternel, le Dieu d’Israël !

torah porc marche paul evangile jesus_NB_miniDans la lecture et l’étude de la Bible, il est une règle fondamentale : Un verset ne peut contredire un autre verset. C’est ce que l’on appelle une règle d’herméneutique. Ainsi, lorsque deux versets semblent se contredire, ce n’est qu’une contradiction d’apparence qui trouve bien souvent sa solution en analysant le contexte, la culture et/ou la pensée hébraïque de l’auteur.

Ainsi, de Genèse à Apocalypse, nous voyons une grande quantité de versets insister sur l’importance d’observer la loi de Dieu. Il s’agit de plusieurs centaines de versets ! Si Dieu insiste tellement c’est pour nous montrer l’importance de s’attacher à La Saine Doctrine : de notre obéissance dépandra notre santé physique et spirituelle.

Dans les Ecritures, l’Éternel enseigne qu’aucun commandement ne peut être abolis ou retranché, ce que confirmera évidemment le Maître et Messie Lui-même : non seulement il ne faut abolir AUCUN commandement mais il faut au contraire observer la Torah (Loi de Dieu) et enseigner à l’observer (Matthieu 5.17-19).

Plusieurs passages de la Torah traitent des règles alimentaires instituées par Dieu et non un homme. Il y a des animaux impurs qui souillent, rendent impurs et abominables ceux qui les mangent. Puis il y a des animaux purs que Dieu autorise à la consommation. Ces règles alimentaires, après un minimum d’étude, ne sont pas bien difficiles à observer et regorgent de trésors de sagesses et de bénédictions.

De plus, les grands prophètes et modèles de la Bible tels Daniel ou Ezechiel, nous montrent clairement l’exemple :

« Daniel résolut de ne pas se souiller par les mets du roi (…) Dieu fit trouver à Daniel faveur et grâce devant le chef des eunuques. » (Daniel 1.8-9)

« Voici, mon âme n’a point été souillée; et depuis ma jeunesse jusqu’à présent, aucune chair impure n’est entrée dans ma bouche. » (Ezéchiel 4.14)

Un chapitre entier (Lévitique 11) + la moitié d’un autre chapitre (Deutéronome 14) + bien d’autres versets traitent des lois alimentaires.

Cependant, dans les textes de la Brit hadacha (Alliance renouvelée), nous pouvons lire une étonnante recommandation de la part de l’apôtre Paul et qui semblerait contredire ce que dit Dieu dans Sa Torah :

« Mangez de tout ce qui se vend à la boucherie, sans vous enquérir de rien, à cause de la conscience; 26 Car: La terre est au Seigneur, et tout ce qu’elle contient. » (1 Corinthiens 10.25)

La question se pose : Est-ce que Paul peux enseigner l’inverse et supprimer de lui-même un commandement entier de Dieu qui occupe plusieurs pages dans la Bible ? Comme nous le verrons, bien que Paul n’enseigne jamais à transgresser la moindre loi de Dieu, quand bien même il enseignerait l’abolition d’une loi de Dieu, qui devons-nous écouter ? Dieu ou un homme ? Ici, nous devons faire preuve de sagesse et d’humilité et faire très attention à notre interprétation des saintes lettres de Dieu au risque de se placer sous la condamnation encourue par tous ceux et celles qui tordent le sens des Ecritures (2 Pierre 3.16).

En vérité, à moins d’être un faux docteur et un faux prophète, il est impossible que Paul abolisse ce que Dieu lui-même a établit, des commandements suivis par les grand prophètes de Dieu et par le Messie Yéshoua lui même, censés être les modèles de ceux qui croient. Paul dit donc forcément autre chose comme nous allons le voir.

Un texte sorti de son contexte devient un prétexte

En vérité, l’analyse du contexte s’avère ici un élément très important : le contexte est clairement posé depuis le chapitre 8 de l’épître aux corinthiens : NOUS PARLONSinterprétation ecriture torah ICI DES VIANDES SACRIFIÉES AUX IDOLES :

« Pour ce qui concerne LES VIANDES SACRIFIEES AUX IDOLES » (1 corinthiens 8.1)

Puis :

« Que dis-je donc ? Que LA VIANDE SACRIFIEE AUX IDOLES est quelque chose, ou qu’une idole est quelque chose ? » (1 corinthiens 10.19)

Puis :

« Vous ne pouvez boire la coupe du Seigneur, et la coupe des démons; vous ne pouvez participer à la table du Seigneur, et à la table des démons. Voulons-nous provoquer la jalousie du Seigneur ? Sommes-nous plus forts que lui ? » (1 corinthiens 10.21-22)

PUIS VIENT nos 2 fameux versets :

« Mangez de tout ce qui se vend à la boucherie, sans vous enquérir de rien, à cause de la conscience; »

et aussi :

« Si un infidèle vous convie, et que vous vouliez aller chez lui, mangez de tout ce qu’on vous présentera, sans vous enquérir de rien pour la conscience. » (1 Corinthiens 10.25 et 27)

Et enfin, nous avons ce verset qui clôture le contexte dans lequel s’exprime Paul :

« Mais si quelqu’un vous dit: Ceci a été SACRIFIE AUX IDOLES; N’EN MANGEZ POINT » (1 Corinthiens 10.28)

En vérité, jamais Paul ne parle ici des viandes pures et impures selon la loi parfaite de Dieu que lui-même observait et enseignait à observer ! Toutes les lettres de Paul concernant les viandes parlent en réalité des viandes consommables et pures selon la Torah (boeuf, agneau, etc..) MAIS qui sont sacrifiées aux idoles et dans ce cas : si nous le savons, il ne faut pas en manger selon qu’il est dit : « qu’on leur écrive de s’abstenir des souillures des idoles » (Actes 15.20). 

C’est tout simplement ce qu’il faut comprendre d’où L’EXTRÊME IMPORTANCE DE FAIRE ATTENTION AU CONTEXTE (ICI VIANDE PURE SELON LA LOI SACRIFIÉE AUX IDOLES). N‘oublions pas que Yéshoua lui même, dans le livre de l’apocalypse, enseigne ce commandement nous interdisant de manger consciemment des viandes sacrifiées aux idoles : « Mais ce que j’ai contre toi, c’est que tu laisses la femme Jézabel, qui se dit prophétesse, enseigner et séduire mes serviteurs, pour qu’ils se livrent à l’impudicité et qu’ils mangent des viandes sacrifiées aux idoles. » (Apocalypse 2.20)

Mais il y a un autre point très important :

La pensée hébraïque de Paul et sa culture.

Le contexte culturel est d’une grande importance. Comme le déclare François Micciche de la communauté Netivot Olam (Les anciens sentiers) :

« Il est très facile aujourd’hui de découvrir la culture de différents pays. La nourriture fait partie intégrante de la culture,puzzle ecriture contradiction bible02 nous pouvons ainsi découvrir par exemple que l’on mange du serpent au Vietnam, du chien en Chine, du rat en Thaïlande, du singe au Congo, etc…

Est-ce pour autant que nous, européens, considérons ces animaux comme de la nourriture ? Trouvons-nous ce type d’animaux dans nos boucheries ou au supermarché ? Non. Pourquoi ? La raison est simple : nous ne considérons pas le chien, le rat, ou le singe comme de la nourriture.

Nous devons donc nous rendre à l’évidence que lorsque Yéshoua et ses disciples parlaient de nourriture dans ce qui est appelé “le nouveau testament”, ils faisaient référence à la nourriture de leur culture, dans le contexte de leur époque, c’est-à-dire la nourriture que Dieu déclare être de la nourriture.

De la même façon que nous ne considérons pas certains animaux comme de la nourriture, il a semblé bon à l’Eternel, notre créateur, de nous enseigner ce que lui considère être de la nourriture adéquate pour le corps qu’il a créé. C’est la raison pour laquelle le chapitre 11 du Lévitique débute par « Voici les animaux que vous mangerez ». Ce même chapitre se termine par « afin que vous distinguiez l’animal qui se mange et celui qui ne se mange pas ». L’Eternel notre docteur s’est donné la peine de nous faire une prescription et une ordonnance en Lévitique 11 et jamais un disciple tel que Paul, un homme craignant Dieu, n’aurait osé imaginer de près ou de loin enseigner l’abolition du plus petit commandement de la loi de Dieu pour les convertis !

Il faut bien comprendre que pour les Juifs du premier siècle, les animaux interdits par la Torah (loi) ne sont pas plus de la nourriture que l’est de la chair humaine pour un occidental. »

C’est dans ce contexte qu’il faut lire les textes de la nouvelle alliance, au risque de sortir des voies de Dieu, de tordre les Ecritures et de se placer sous une fausse doctrine.

Certains diront : oui, tout cela semble tenir la route, mais Paul, ne dit-il pas malgré tout clairement que l’on peut manger de TOUT ?

Il faut alors insister : oui MAIS dans le contexte de ce qui est PERMIS PAR DIEU. Paul est un disciple de Yéshoua et serviteur de l’Eternel et il craint SA parole.

La meilleur preuve est ici : lorsque Paul dit au verset 23 : « TOUT m’est permis, mais tout n’est pas utile; ». Qui oserait penser que Paul enseigne ici qu’il peut TOUT faire ? Qui oserait penser que Paul peut alors librement voler, commettre un meurtre, ériger une statut à l’image de Dieu, prier les morts, mépriser son prochain, médire, forniquer etc ?

Evidemment non : lorsque Paul dit que TOUT est permis, c’est évidemment dans le cadre de ce que permet Dieu dans sa Loi parfaite. C’est ici la preuve qu’il ne faut pas prendre le mot « TOUT » à la lettre mais qu’il faut le lire dans son contexte.

Paul parle dans LE CONTEXTE DE CE QUI EST PERMIS PAR DIEU et où trouvons-nous précisément ce que Dieu permet, autorise et ne permet pas et n’autorise pas ? Dans sa Torah parfaite (Loi de Dieu, enseignements de Dieu).

Une autre preuve forte de ce qui est dit ici est ce que DIEU dit lui-même au sujet des lois alimentaires dans une prophétie concernant la fin des temps. Attention, ce qui est dit ici devrait faire réfléchir sérieusement tout ce qui se réclament de Dieu, qui se disent Saint mais qui enseignent à abolir les lois alimentaires. Le but n’est ici pas de condamner mais d’inviter à la repentance et à la sanctification les frères et sœurs qui se sont fait trompés par de mauvais enseignements :

En Esaïe 65.4, Dieu parle d’une partie de son peuple qui « ne cesse de l’IRRITER EN FACE MANGEANT DE LA CHAIR DE PORC ET AYANT DANS SES VASES DES METS IMPURS; Qui dit : Retire-toi, NE M’APPROCHE PAS, CAR JE SUIS SAINT !… De pareilles choses, c’est une fumée dans mes narines, C’est un feu qui brûle toujours. »

Mais aussi :

« Car voici, l’Eternel arrive dans un feu, Et ses chars sont comme un tourbillon; Il convertit sa colère en un brasier, Et ses menaces en flammes de feu. C’est par le feu que l’Eternel exerce ses jugements. C’est par le feu que l’Eternel exerce ses jugements, C’est par son glaive qu’il châtie toute chair; Et ceux que tuera l’Eternel seront en grand nombre. CEUX QUI MANGENT DE LA CHAIR DE PORC, DES CHOSES ABOMINABLES ET DES SOURIS, Tous ceux-là périront, dit l’Eternel. » (Esaïe 66.15-17)

Ce n’est pas un homme. C’est Dieu en personne au travers de la bouche d’un des plus grands prophète : Esaïe. Le christianisme, depuis trop longtemps, est infiltré par une terrible fausse doctrine qu’une grande partie ne veut pas voir mais dont les conséquences seront terribles et le sont déjà : lorsque vous abolissez le plus petit des commandements du Dieu tout puissant, c’est tout le fondement de la Saine Doctrine que vous ébranlez. En ces derniers temps, le Dieu d’Israël appelle ceux qui ont l’amour de la vérité à suivre le mouvement de l’Esprit qui révèle quantité de fausses doctrines afin que ceux qui lui appartiennent se purifient en vue du proche retour de Yéshoua.

Qui craindra Dieu et aura soin de Suivre Sa parole et non des hommes qui enseignent ce qu’ils ne devraient jamais enseigner ?

Ne pas réussir à observer parfaitement une loi n’est pas un problème en soit car l’apprentissage est le processus d’une vie, l’important étant d’être bien disposé envers la Parole de Dieu et d’aller de victoire en victoire. Mais abolir et enseigner à abolir est très grave : c’est une brèche faite dans la saine doctrine qui peut faire autant de dégât qu’un petit trou dans un pneu de voiture. Paul le dit de cette manière : « Ce qui importe, c’est l’obéissance aux commandements de Dieu. » (1 Corinthiens 7.19)

La sanctification sans laquelle personne ne verra le Seigneur concerne aussi la sanctification de notre corps et de notre esprit ; les lois alimentaires impactent tous ces domaines de notre être comme il est dit :

robe blanche saint kadash« Que tout votre être, L’ESPRIT, L’AME ET LE CORPS, SOIT CONSERVE IRREPREHENSIBLE, lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ ! » (1 thessaloniciens 5.23)

« Purifions-nous de TOUTE SOUILLURE DE LA CHAIR ET DE L’ESPRIT, en achevant notre sanctification dans la crainte de Dieu. » (2 corinthiens 7.1)

Lorsque Paul parle de se purifier de TOUTE SOUILLURE DE LA CHAIR, Paul, de manière indirect parle ici et avec certitude de tout ce qui souillent la chair et l’esprit selon la Torah de Dieu et donc, il parle aussi des lois alimentaires car DIEU qui n’est pas un homme pour mentir, déclare de sa propre autorité que les animaux impurs souillent. Dieu, qui n’est pas un homme pour mentir, en parlant des animaux impurs, ORDONNE pour ceux qui se réclament de lui une chose claire :

« NE VOUS SOUILLEZ POINT PAR EUX. » (Lévitique 11.43)

Paul n’a donc jamais enseigné CONTRE DIEU en déclarant pur ce que Dieu déclare pourtant impur dans sa Torah parfaite. Yéshoua aussi respectait les commandements de Dieu au sujet de l’alimentation. Si donc nous voulons suivre ses traces, son enseignement et le modèle qu’il a laissé, il faut se repentir de tous les faux enseignements répandus au sujet de la Torah de Dieu que Yéshoua observait et enseignait à observer.

Certains diront : mais comment faire, je n’y connais rien, c’est trop compliqué ! Ceci est une erreur. Dieu ne demande pas à un enfant de 6 ans d’avoir le même niveau que celui d’un adulte mature mais ce que Dieu demande à chacun c’est de se repentir puis d’étudier Sa Parole, d’obéir, de travailler à son salut, chacun selon son niveau, afin de grandir dans la sanctification. Ce que Dieu nous commande n’a jamais été pour notre mal mais pour notre bien. L’essentiel est de reonnaître sa faute et de s’en détourner et Dieu nous aidera certainement.

N’est-il pas écrit : « Je puis tout par celui qui me fortifie. » (Philippiens 4.13) ?

Laisse un commentaire pour nous partager ton ressenti et ton expérience !

Une étude et un partage réalisée par la seule grâce infinie d’HaShem(Dieu) et avec la précieuse aide des rabbanim d’aujourd’hui et des sages d’Israël d’autrefois.

Note importante relative au contenu des articles du site web : Veuillez citer la source lors de toute copie partielle ou complète de l’article, ainsi que le rappellent justement les maximes des pères (Pirqé Avot) : « Quiconque cite l’auteur d’une parole amène la délivrance dans le monde ». Pour le reste, c’est entre vous et Dieu qui sonde les cœurs et qui rendra à chacun selon ses œuvres.

En dehors des citations et autres extraits de sources externes repris dans les études, nous ne cautionnons pas forcément tous les propos et les enseignements des personnes et/ou des références et autres sites web cités : chaque homme est faillible, nul ne possède toute la vérité, chacun doit donc être attentif et ne retenir que ce qui lui semble bon et en accord avec les voies de Dieu et la bonne nouvelle du Messie Yéshoua : « examinez toutes choses; retenez ce qui est bon; » (1 Thessaloniciens 5:21).

Sur ce site web, nous usons donc de notre liberté en Yéshoua pour citer et utiliser, lorsque cela s’avère nécessaire et utile pour nous faire grandir dans la compréhension du plan divin et de la volonté de Dieu, le travail d’hommes ou de femmes parfois rattachés à d’autres confessions, mais que nous publions tout de même en raison de la qualité de leur contribution dans des domaines particuliers, bien que nous ne les rejoignons pas forcément dans toute leur doctrine. En outre, cela nous invite à nous exercer à vivre cette maxime des sages : « Qui est sage ? Celui qui apprend de chaque homme.[…] Le sage n’est pas celui qui a acquis des connaissances étendues dans tous les domaines, mais celui qui est capable d’apprendre de chacun » (Pirqé Avot). Si nous ne suivons pas cette maxime, nous nous éloignons alors de la sagesse pour rejoindre les rangs de ceux dont l’esprit est encombré par l’intolérance et le légalisme qui est l’étroitesse d’esprit, qu’à Dieu ne plaise !

Restez informés !
Articles, études, vidéos inédites : Recevez les dernières nouveautés du site web en rejoignant près de 8000 abonnés :
Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant ici
En soumettant ce formulaire, j’accepte que mes informations soient utilisées exclusivement dans le cadre de ma demande avec d’éventuelles offres de services éthiques, bibliques et personnalisées qui pourraient en découler, si je le souhaite.

Réseaux sociaux :

Les 3 articles/vidéos les plus vus :

Pour aller plus loin :

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :
Restez informés !
Articles, études, vidéos inédites : Recevez les dernières nouveautés du site web en rejoignant près de 8000 abonnés :
Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant ici
En soumettant ce formulaire, j’accepte que mes informations soient utilisées exclusivement dans le cadre de ma demande avec d’éventuelles offres de services éthiques, bibliques et personnalisées qui pourraient en découler, si je le souhaite.

Réseaux sociaux :

Les 3 articles/vidéos les plus vus :

Pour aller plus loin :

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :
Restez informés !
Articles, études, vidéos inédites : Recevez les dernières nouveautés du site web en rejoignant près de 8000 abonnés :
Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant ici
En soumettant ce formulaire, j’accepte que mes informations soient utilisées exclusivement dans le cadre de ma demande avec d’éventuelles offres de services éthiques, bibliques et personnalisées qui pourraient en découler, si je le souhaite.

Réseaux sociaux :

Les 3 articles/vidéos les plus vus :

Pour aller plus loin :

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :
/* */

10 Commentaires

  1. mkj

    Bonjour,pourquoi,nous les chrétiens,avons accepté d’adorer Dieu et le dimanche et non le Samedi comme Dieu a ordonné pour ses sabbats?

    Réponse
  2. Naïs

    Bonjour
    Après avoir lu votre article “Christ est-il​ la fin de la loi ?” et ces commentaires je me suis retrouvée redirigée vers cet article et toujours ces commentaires. Il me subsiste une question que je n’ai pas vu soulevée.
    Quand est il de la déclaration dans Matthieu 15:11 où Jésus dit “ce n’est pas ce qui entre dans la bouche qui rend l’homme impur, mais ce qui sort de la bouche. Voilà ce qui rend l’homme impur.”
    Merci et bonne journée
    Soyez tous bénis

    Réponse
  3. BINJILC

    on lit

    Il faut bien comprendre que pour les Juifs du premier siècle, les animaux interdits par la Torah (loi) ne sont pas plus de la nourriture que l’est de la chair humaine pour un occidental. »

    Pasteur Christian : Les épitres s’adressent non pas aux juifs seulement comme vous le pensez mais aux Grec et a toutes nations ! Paul n’a pas destiné ces lettres aux gens vivant sur la loi uniquement [dont il brise certaines lois] mais Paul enseigne les corinthiens, les Romains, les Grecs, et les gens de toutes autres nations !

    Hébreux 13:9 Ne vous laissez pas entraîner par des doctrines diverses et étrangères; car il est bon que le coeur soit affermi par la grâce, et non par des aliments qui n’ont servi de rien à ceux qui s’y sont attachés.

    Les juifs pensaient que s’abstenir d’aliments les rapprocheraient plus de Dieu la loi les conviait a manger ou pas certaines nourritures, mais en fin de compte La Bible dira :

    Galates 3:24 Ainsi la loi a été comme un pédagogue pour nous conduire à Christ, afin que nous fussions justifiés par la foi.

    Galates 5:3 Et je proteste encore une fois à tout homme qui se fait circoncire, qu’il est tenu de pratiquer la loi tout entière. 4 Vous êtes séparés de Christ, vous tous qui cherchez la justification dans la loi; vous êtes déchus de la grâce.

    Réponse
    • RencontrerDieu.com

      “Pasteur Christian” contredit directement la Parole de Dieu et semble avoir mal compris ce qui est dit :

      « Il faut bien comprendre que pour les Juifs du premier siècle, les animaux interdits par la Torah (loi) ne sont pas plus de la nourriture que l’est de la chair humaine pour un occidental. »

      Cela signfie qu’il est impensable pour un juif tel que Paul de parler d’une nourriture impure que Dieu ordonne clairement de ne pas manger dans la Bible et de plus, Paul s’adresse à des juifs et des non juifs qui observent la Torah et qui sont enseigné par la Torah. Lorsque Paul parle de viande, c’est souvent en allusion aux pratiques paëinne à ce sujet (ne pas manger de la viande un certain jour, ou s’abstenir de tel ou tel aliment pour des raisons contraires à la Torah).

      Pour le passage d’hébreux, un article arrive très bientôt à ce sujet car la aussi, il faut bien comprendre la pensée de Paul et le contexte, ce que ne semble pas faire le “pasteur Christian” qui devrait donner une nourriture saine à ses brebis et non pas une nourriture qui “brise les lois de Dieu” selon ses propres termes.

      Il est impossible que Paul enseignerait contre Lévitique 11 ou ce passage des Ecritures qui provient directement de la bouche de l’Eternel et qui ne laisse aucun doute :

      « Tu ne mangeras aucune chose abominable. » (Deut 14) –> Si Paul enseignait à abolir ce commandement de Dieu, cela ferait de lui un faux prophète, ce qui n’est pas le cas.

      Pour l’épitre aux galates, une étude arrivera un jour prochain qui détaillera toutes les mauvaises traductions et pensées anti-torah qui mènent à tant d’apostasie, faisant croire aux disciples que Paul “brise les lois de Dieu” : Passez-moi l’expression : Paul doit se “retourner dans sa tombe”, Lui duquel il est dit : « tous sauront que ce qu’ils ont entendu dire sur ton compte est faux, mais que toi aussi tu te conduis en observateur de la loi. » (Actes 21.24) : Oui, tous le sauront !

      En attendant, voici un article complet pour bien comprendre ce que signifie le terme “pédagogue” utilisé dans galates : https://www.rencontrerdieu.com/project/que-signifie-ne-plus-etre-sous-le-pedagogue-abandonner-la-loi-de-dieu-ou-observer-la-torah-de-dieu/

      Réponse
  4. ella

    Si je puis me permettre de répondre à Hervé : Quand Jésus-Christ est mort sur la croix ( véritable agneau de Dieu) , il réalisa par là même le symbolisme prophétique du rituel des sacrifices,la loi cérémonielle a été rendue nulle et non avenue. Plusieurs siècles auparavant le prophète Daniel avait prédit que la mort du Messie aurait pour effet de faire “cesser le sacrifice et l’offrande” (Daniel 9: 27). A sa mort le voile du temple se déchira en deux depuis le haut jusqu’en bas (Mathieu 27:51), montrant ainsi que les lois cérémonielles du temple avaient perdu leur raison d’être.( colossiens 2:16). Le sauveur n’est pas venu seulement pour racheter l’homme, mais pour exalter l’autorité et la sainteté de la loi de Dieu en l’exposant dans toute sa beauté et en montrant comment se comporter en vivant une vie d’obéissance( Mathieu 19:17)Jésus répond au jeune riche ” si tu veux la vie éternelle, observe mes commandements”
    Jean 14:15 : Jésus dit : “si vous m’aimez gardez mes commandements ” si vous gardez mes commandements, vous demeurez dans mon amour, de même que j’ai gardé les commandements de mon Père et que je demeure dans son amour (Jean 15: 10),De la même façon si nous aimons le peuple de Dieu, nous aimons Dieu et nous gardons ses commandements. 1
    1 Jean 2: 4 : ” Celui qui dit : Je l’ai connu et qui ne garde pas ses commandements, est un menteur, et la vérité n’est point en lui”. Tant de textes confirment une parole sure et véritable . Hébreux 10: 16 : ” Je mettrais mes lois dans leurs cœurs et je les écrirai dans leur esprit” dit le Seigneur

    Réponse
  5. Hervé-P – Au Nom de Jésus-Christ !

    — Bien ! Je vois que tu veux nous amener à pratiquer la Loi de Dieu de l’Ancien Testament, de laquelle Paul a dit :
    Actes 15, 10 : «Maintenant donc pourquoi tentez-vous Dieu pour mettre sur le cou des disciples un joug que ni nos pères ni nous n’avons pu porter ?»
    — En effet, aucun des Israélites selon la chair n’a pu observer et pratiquer totalement la Loi de Dieu (les Dix Paroles) : ils en étaient incapables ! C’est pourquoi Jésus-Christ mourant qur la Croix a dit : TOUT EST ACCOMPLI ! PAs seulement une partie, mais TOUT ! Et TOUTE la Loi !
    — J’en veux pour preuve :
    * La circoncision :
    Romains 2, 25-29 : «Or il est vrai que la Circoncision est profitable, si tu gardes la Loi ; mais si tu es transgresseur de la Loi, ta Circoncision devient prépuce. Mais si celui qui a le prépuce garde les ordonnances de la Loi, son prépuce ne lui sera-t-il point réputé pour Circoncision ? Et si celui qui a naturellement le prépuce, accomplit la Loi, ne te jugera-t-il pas, toi qui dans la lettre et dans la Circoncision es transgresseur de la Loi ? Car celui-là n’est point Juif, qui l’est qu’au-dehors, et celle-là n’est point la Circoncision, qui est faite par-dehors en la chair. Mais celui-là est Juif, qui l’est au-dedans; et la Circoncision est celle qui est du coeur en esprit, et non pas dans la lettre : et la louange de ce Juif n’est point des hommes, mais de Dieu.»
    * Le sabbat :
    Hébreux 4, 9-11 : «Il y a donc un repos de sabbat réservé au peuple de Dieu. Car celui qui entre dans le repos de Dieu se repose de ses œuvres, comme Dieu s’est reposé des siennes.
    Efforçons-nous donc d’entrer dans ce repos, afin que personne ne tombe en donnant le même exemple de désobéissance.>

    — La Bible ne nous dit-elle pas que nous sommes morts à la loi ? C’est écrit ici :
    Romains 7, 6 : «Mais maintenant nous sommes délivrés de la Loi, la Loi par laquelle nous étions retenus étant morte : afin que nous servions Dieu en nouveauté d’Esprit, et non point en vieillesse de Lettre.» (Voir tout le chapitre 7) !
    — Que peut faire un mort pour observer une loi ? Rien ! Or, en Christ, nous sommes morts à nous-mêmes, notre chair est morte et même nous sommes morts aux yeux du monde ! Si jamais tu veux observer la Loi par ta chair, si tu transgresses un seul des commandements de cette Loi, tu es transgresseur de TOUTE la loi ! Or, Seul Christ a pu observer parfaitement toute la Loi san jamais transgresser un seul de ses commandements ! Nous, nous n’en sommes pas capables !
    — Alors, «pourquoi tentes-tu Dieu pour mettre sur notre cou un joug que ni toi, ni tes pères n’avez pu porter» ?
    — Cordialement, au Nom du Seigneur Jésus-Christ !

    Réponse
    • Tom Admin

      Merci pour ton intervention qui va permettre une fois encore de redresser le sens des Ecritures qui ont été tordu par des siècles d’apostasie. avant tout, il faut bien noter une chose importante : les Saintes Ecritures dont il est fait mention dans l’Evangile (les épitres et tous les textes de la nouvelle alliance n’existait pas à l’époque), c’est le Tanakh (Bible hébraîque). Le tanakh contient la Torah, les prophètes, les psaumes et certains autres écrits comme les proverbes, cantiques des cantiques etc : A l’époque des premiers disciples et aujourd’hui encore, le tanakh est l’autorité ultime car c’est la Parole de Dieu. Dieu ne change pas, il est le même de Genèse à Apocalypse. Il n’y a pas de Dieu de l’ancien testament et de Dieu du nouveau testament : c’est une invention catholique qui remonte à Marcion, un apostat avéré. Seul la parole de Dieu fait autorité dans notre échange et tu ne peux utiliser des textes de la nouvelle alliance pour contredire ou annuler des textes de la Bible hébraîque. Tout ce que tu dis dois être validé dans les Ecritures, le cas échéant, la Parole de Dieu fait de toi un faux docteur.

      Comme je te l’ai déjà dit, tu tiens le discours officiel qui n’est pas conforme à la Parole du Dieu d’Israël. J’invite le plus grand nombre à lire la réponse apportée ici à Hervé :

      Tu dis :

      — Bien ! Je vois que tu veux nous amener à pratiquer la Loi de Dieu de l’Ancien Testament

      Je réponds :

      Oui, c’est exactement ce que demande Yéshoua à ses disciples, relire Matthieu 5.17-19 : Celui qui observera les commandements de Dieu et enseignera à les observer sera appelé grand dans le royaume des cieux. Yéshoua est-il ton Maître ou as-tu reçu un autre évangile et un autre Jésus ? De plus, Salomon, un des plus grand sages de l’Ecriture ayant écris le livre des proverbes et celui de l’ecclésiaste conclut son ouvrage ainsi : Crains Dieu et observes ses commandements, c’est ce que doit faire tout l’homme » (Eccl 12)

      Tu cites :

      Actes 15, 10 : «Maintenant donc pourquoi tentez-vous Dieu pour mettre sur le cou des disciples un joug que ni nos pères ni nous n’avons pu porter ? »

      Je répond :

      Si tu comprend ce texte comme si c’était une tare d’obéir à Dieu, c’est que tu es tombé dans le piège de l’interprétation hors contexte. Ce joug dont parle Paul n’a rien à voir avec la loi de Dieu qui n’est pas pénible : Paul parle du joug imposé par les pharisiens qui rajoutait énormément de prescriptions humaines en condamnant ceux qui ne les respectaient pas tout en oubliant le coeur de la loi (bonté, miséricorde) : ils faisaient de la loi un fardeau lourd et pesant.

      Il est aussi intéressant de noter que David H Stern dans son ouvrage “le nouveau testament un livre juif” traduit l’expression “sous la loi” par quelque chose comme cela : “Sous un usage pervertis et légaliste de la Torah.”

      De plus, la Parole est claire : « Il y a beaucoup de paix pour ceux qui aiment ta loi, Et il ne leur arrive aucun malheur. » (Psaumes 119.165).

      –> David parle-t-il ici d’un joug impossible à porter ? Tu vois donc que ton interprétation est fausse, David te dis l’inverse :

      « Il y a beaucoup de paix pour ceux qui aiment ta loi »

      Ne pas écouter et observer la loi est un péché : « Nous avons péché contre lui. Ils n’ont point voulu marcher dans ses voies, Et ils n’ont point écouté sa loi. » (Jérémie 42.24)
      Mais aussi : « L’Eternel prendra de nouveau plaisir à ton bonheur, comme il prenait plaisir à celui de tes pères, lorsque tu obéiras à la voix de l’Eternel, ton Dieu, en observant ses commandements et ses ordres écrits dans ce livre de la loi, lorsque tu reviendras à l’Eternel, ton Dieu, de tout ton coeur et de toute ton âme. Ce commandement que je te prescris aujourd’hui n’est certainement point au-dessus de tes forces et hors de ta portée. C’est une chose, au contraire, qui est tout près de toi, dans ta bouche et dans ton coeur, afin que tu la mettes en pratique. » (Deutéronome 30.9-14).

      Relisez bien ce que dit Dieu au sujet de ses lois : point au-dessus de tes forces et hors de ta portée

      Nous voyons ici que la loi de Dieu est une chose bonne à observer, elle n’est pas au-dessus de nos forces ni trop lourde à porter, elle procure la paix et le Père prend plaisir envers Celui qui l’observe, exactement comme Yéshoua l’enseigne et comme Paul aussi le rappelle : « La loi donc est sainte, et le commandement est saint, juste et bon. » (Romains 7.12).

      Durant des millénaires, Dieu a donné à son Peuple sa loi parfaite. Avec un cri du cœur, Dieu n’a de cesse de rappeler à son peuple l’importance de suivre ses voies et d’y revenir afin de connaitre le vrai repos : « Oh ! si tu étais attentif à mes commandements ! Ton bien-être serait comme un fleuve, Et ton bonheur comme les flots de la mer; » (Esaïe 48.18). Ne continuez pas à faire crier de douleur le coeur de Dieu !

      Sa patience a des limites et certainement Sa colère éclatera pour tous ceux qui ont persisté à abolir Sa loi.

      La Loi est source de sagesse et de bénédiction. Ceux qui ont compris cela, les humbles et sincères à Dieu, étaient justes aux yeux de Dieu. En Luc 1:5-6, Zacharie et Elisabeth (parents de Jean-Baptiste) étaient justes et agréables à Dieu parce qu’ils observaient les commandements et les lois de Dieu.

      Tu dis :

      — En effet, aucun des Israélites selon la chair n’a pu observer et pratiquer totalement la Loi de Dieu (les Dix Paroles) : ils en étaient incapables ! C’est pourquoi Jésus-Christ mourant sur la Croix a dit : TOUT EST ACCOMPLI ! Pas seulement une partie, mais TOUT ! Et TOUTE la Loi !

      Je réponds :

      Ce que tu dis est faux (voir ce que j’ai répondu au dessus). les Israélites au coeur circoncis n’avaient pas de problème pour observer la loi : Simple exemple avec Elizabeth et Zacharie en Luc 1.6 : « Tous deux étaient justes devant Dieu, observant d’une manière irréprochable tous les commandements et toutes les ordonnances du Seigneur. »

      De plus, tu ne comprend pas ce que signifie “accomplir la loi” dans la bouche du Messie :

      Matthieu 5 : 17 = « Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. »

      Accomplir ne signifie pas abolir et encore moins “accomplir les commandements à notre place” comme certains le croit.

      Selon le lexique Grec du théologien STRONG, « accomplir » signifie « manifester pleinement », « remplir à ras bord », « amener une chose à sa réalisation. » En grec, le mot « Pleroo » traduit par « accomplir », est la plupart du temps utilisé pour décrire les prophéties accomplies par Yeshoua lors de sa première venue. Par exemple, en Matthieu 27 : 35 = « Après l’avoir crucifié, ils se partagèrent ses vêtements, en tirant au sort, afin que s’accomplît (pleroo) ce qui avait été annoncé par le prophète : Ils se sont partagé mes vêtements, et ils ont tiré au sort ma tunique. »

      C’est uniquement ainsi qu’il faut comprendre le mot « accomplir ». Ainsi, après sa résurrection, Yeshoua confirmera lui même ce qu’il a accompli : « C’est là ce que je vous disais lorsque j’étais encore avec vous, qu’il fallait que s’accomplît (Pleroo) tout ce qui est écrit de moi dans la loi de Moïse, dans les prophètes, et dans les psaumes. » (Luc 24 : 44). Ainsi, non seulement Yeshoua n’a aboli aucun commandement de Dieu (que le disciple est tenu d’observer), mais il a effectivement accompli les prophéties relatives à la première venue du Messie. On trouve ces prophéties dans la Loi de Moïse (Torah) dans les prophètes, etc.

      Tu dis :
      * La circoncision :
      Romains 2, 25-29 : «Or il est vrai que la Circoncision est profitable, si tu gardes la Loi ; mais si tu es transgresseur de la Loi, ta Circoncision devient prépuce. Mais si celui qui a le prépuce garde les ordonnances de la Loi, son prépuce ne lui sera-t-il point réputé pour Circoncision ? Et si celui qui a naturellement le prépuce, accomplit la Loi, ne te jugera-t-il pas, toi qui dans la lettre et dans la Circoncision es transgresseur de la Loi ? Car celui-là n’est point Juif, qui l’est qu’au-dehors, et celle-là n’est point la Circoncision, qui est faite par-dehors en la chair. Mais celui-là est Juif, qui l’est au-dedans; et la Circoncision est celle qui est du coeur en esprit, et non pas dans la lettre : et la louange de ce Juif n’est point des hommes, mais de Dieu.»

      Je réponds :

      Il n’y a ici aucune abolition d’aucune loi mais Paul insiste sur un fait véritable : SI celui qui observe la loi ne circoncit pas son coeur et vit en transgressant la Torah de Dieu (loi de dieu), sa circoncision devient incirconcision car il ne peut se glorifier d’être circoncis tout en étant un impie. Si toi qui n’a pas été circoncis à 8 jours selon la Torah tu observes par ailleurs la Torah de Dieu comme il se doit, ton incirconcision devient circoncision. Observes-tu la Torah ? Je te donne la réponse : non tu ne l’observes pas ; je te laisse conclure.

      Tu dis :

      * Le sabbat :
      Hébreux 4, 9-11 : «Il y a donc un repos de sabbat réservé au peuple de Dieu. Car celui qui entre dans le repos de Dieu se repose de ses œuvres, comme Dieu s’est reposé des siennes.
      Efforçons-nous donc d’entrer dans ce repos, afin que personne ne tombe en donnant le même exemple de désobéissance.>

      Je réponds :

      Le repos dont il est ici question n’a rien à voir avec une quelconque abolition du 4ème commandement de Dieu. Resituons les choses dans leur contexte. Dans le chapitre 4 de l’épitre aux hébreux, l’auteur commence par citer des exemples soulignant l’imperfection des hommes sous le sacerdoce lévitique. Il détaille ensuite les conséquences qui en découlent. Tout comme ceux qui sortirent d’Egypte (3:11), la désobéissance peut encore empêcher certains d’entrer dans le repos de Dieu (4:6, 11). Certains lisent le chapitre 4 et concluent que nous sommes déjà entrés dans le repos de Dieu. Or, si nous lisons les chapitres 3 et 4 à la suite, nous voyons que nous entrerons pleinement dans le repos de Dieu à la fin de la course de la foi. Nous devons nous efforcer d’y entrer par l’obéissance et par la fidélité. C’est exactement ce qu’apocalypse 14.13 déclare : « Heureux dès à présent les morts qui meurent dans le Seigneur ! Oui, dit l’Esprit, afin qu’ils se REPOSENT de leurs travaux, car leurs oeuvres les suivent. ». Le repos c’est pour après, nous sommes pour le moment en plein combat ne cesse de dire Paul et il faut être un hypocrite (acteur qui joue un rôle) pour dire le contraire !

      Tu dis :

      — La Bible ne nous dit-elle pas que nous sommes morts à la loi ? C’est écrit ici :
      Romains 7, 6 : «Mais maintenant nous sommes délivrés de la Loi, la Loi par laquelle nous étions retenus étant morte : afin que nous servions Dieu en nouveauté d’Esprit, et non point en vieillesse de Lettre.» (Voir tout le chapitre 7) !

      Je réponds :

      Une fois encore, tu tords drolement le texte dans le but de te débarasser de l’obéissance à la loi de Dieu, attention car si Dieu est bon, il ne passera pas sur la rébellion et par cet échange, il te donne l’occasion de voir ou tu en est. Paul Parle ici de la loi du péché et de la condamnation de la loi à laquelle nous sommes arrachés par la foi en Dieu et en Yéshoua, par la repentance et l’obéissance « Car, si nous péchons (pécher = transgresser la loi) volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés, 27 mais une attente terrible du jugement et l’ardeur d’un feu qui dévorera les rebelles. » (Hébreux 10.26).

      Avant de te convertir, la loi de Dieu, dans un de ses nombreux roles, te condamnait à juste titre. En Yéshoua, la condamantion est ôté, si et seulement si, tu crois, tu te repent et décide de suivre les voies de Dieu = Loi de Dieu.

      Tu dis :

      — Que peut faire un mort pour observer une loi ? Rien ! Or, en Christ, nous sommes morts à nous-mêmes, notre chair est morte et même nous sommes morts aux yeux du monde !

      Je répond :

      Une fois encore, tu tombes dans le piège des points difficiles des lettres de Paul, dont tu tord le sens. Si tu es morts à la chair, l’Esprit de Dieu te donne justement l’envie de suivre et d’observer Sa loi bonne et parfaite. Observer la loi nécessite d’étudier, d’apprendre, de travailler à la sanctification. Seul l’esprit et l’amour de Dieu peut t’y aider car la chair ne le peut pas : La chair au contraire « ne se soumet pas à la loi de Dieu, elle ne le peut même pas » (Romains 8.7).

      Tu dis :
      « Si jamais tu veux observer la Loi par ta chair, si tu transgresses un seul des commandements de cette Loi, tu es transgresseur de TOUTE la loi ! »

      Je répond :

      Observer la loi par la chair est impossible (Romains 8.7). Tes affirmations sont contraires à l’Ecriture. Par ailleurs, si tu es un disciple, lorsque tu transgresses la loi, tu dois te repentir et chercher à améliorer ton obéissance à Sa Parole.

      Tu dis :

      Or, Seul Christ a pu observer parfaitement toute la Loi sans jamais transgresser un seul de ses commandements ! Nous, nous n’en sommes pas capables ! »

      Je répond :

      Ceci est faux : nous pouvons observer la loi si du moins nous sommes convertis au vrai Dieu et son Messie Yéshoua :

      « Il y a beaucoup de paix pour ceux qui aiment ta loi, Et il ne leur arrive aucun malheur. » (Psaumes 119.165).

      « L’Eternel prendra de nouveau plaisir à ton bonheur, comme il prenait plaisir à celui de tes pères, lorsque tu obéiras à la voix de l’Eternel, ton Dieu, en observant ses commandements et ses ordres écrits dans ce livre de la loi, lorsque tu reviendras à l’Eternel, ton Dieu, de tout ton coeur et de toute ton âme. Ce commandement que je te prescris aujourd’hui n’est certainement point au-dessus de tes forces et hors de ta portée. C’est une chose, au contraire, qui est tout près de toi, dans ta bouche et dans ton coeur, afin que tu la mettes en pratique. » (Deutéronome 30.9-14).

      Relisez bien ce que dit Dieu au sujet de ses lois : point au-dessus de tes forces et hors de ta portée

      Nous voyons ici que la loi de Dieu est une chose bonne à observer, elle n’est pas au-dessus de nos forces ni trop lourde à porter, elle procure la paix et le Père prend plaisir envers Celui qui l’observe, exactement comme Yéshoua l’enseigne et comme Paul aussi le rappelle : « La loi donc est sainte, et le commandement est saint, juste et bon. » (Romains 7.12).

      Je te conseille de lire et d’étudier attentivement les articles de cette catégorie (la rubrique sera régulièrement alimentée tant il y a de points à réexpliquer en conformité avec le contexte et TOUTE la Parole de Dieu) : « la fausse doctrine de l’abolition de la loi »

      Réponse
      • Benjamin

        Je rajouterais ce passage de la Bible :

        «Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau; j’ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai mon esprit en vous, et je ferai en sorte que vous suiviez mes ordonnances, et que vous observiez et pratiquiez mes lois.»
        ‭‭(Ézékiel‬ ‭36:26-27‬)

        Le Saint Esprit nous à été donné pour que nous puissions faire la volonté de Dieu, et Sa volonté c’est que nous suivions ce qu’Il nous demande.

        La Loi de l’Eternel nous montre ce qui est bon ou pas pour nous, elle nous met à part vis à vis de ce monde, c’est ce qu’on appelle la sanctification. D’ailleurs le Seigneur Lui meme dira :

        «Sanctifie-les par ta vérité: ta parole est la vérité.»
        ‭‭(Jean‬ ‭17:17‬)

        Il y a tellement d’autres passages dans la bible (ancienne et nouvelle alliance) qui parlent de ça.. Tellement de passages où on voit que Paul et les premiers disciples étaient observateurs de la Loi.. Ce que Paul condamnait c’était l’intention avec laquelle on mettait en pratique la Loi, car certains observaient la Loi afin d’être justifiés par elle.

        «Vous êtes séparés de Christ, vous tous qui cherchez la justification dans la loi; vous êtes déchus de la grâce.»
        ‭‭(Galates‬ ‭5:4‬)

        «Oui, nous le savons, la loi de Moïse est bonne, si on s’en sert comme il faut.»
        ‭‭(1 Timothée‬ ‭1:8‬)

        La Loi ne peut pas nous justifier, seul le sang parfait de Yeshoua notre Mashia’H à ce pouvoir. Bien comprendre les écrits de Paul.. La Loi est bonne, mais si on la met en pratique par la chair ou pour être justifié devant Dieu cela ne sert à rien..

        Un autre exemple parmi tant d’autres, pourquoi Pierre, quand il reçoit la vision de la nappe, refuse t il a Dieu de manger ce qu il y a devant lui ? Pierre dit bien que jamais rien d’impur n’est entré dans sa bouche. Si la loi concernant les viandes étaient abolis n’auraient il pas dit “oui je vais manger je le sais maintenant je peux” ? La vision parlait des païens bien évidemment, ce n’etait pas une parole pour nous dire de manger de tout, mais il faut se demander pourquoi Pierre a refusé alors que c’était Dieu Lui meme qui Lui parlait! Parce qu’il savait très bien que c’était impossible que Dieu Lui demande ça. Il savait que la vision avait un sens et que c’était pour autr le chose que Dieu Lui avait montré cette nappe. Pierre a réfléchi, il a eu un temps de réflexion, il a agit avec sagesse.
        Ayons cette meme attitude quand nous lisons les écrits de Paul, essayons de comprendre pourquoi il a dit telle ou telle chose et non pas déduire des choses qui sont contraires à l’enseignement de Dieu dans Sa parole sans meme réfléchir..

        Que Dieu nous aide à comprendre! Soyez bénis et encourager dans le Nom de Yeshoua et merci pour ce beau et grand travail que vous faites!

        Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This