L’immense bienfait du repentir et la folie de l’endurcissement

 

« L’un des bienfaits que Dieu a accordé à ses créatures est celui de leur avoir préparé une voie leur permettant de s’élever au-dessus de l’abîme de leurs actes et d’échapper au piège de leurs fautes ; un chemin par lequel se préserver de la destruction et détourner de soi la colère divine.

Dieu connaît notre penchant naturel, comme il est dit :

« Dieu est bon et droit ; Il montre donc aux pêcheurs le chemin » (Psaumes 25 8).

Il faut savoir que le châtiment du fauteur tardant à se repentir s’alourdit chaque jour. En effet, le fauteur, conscient d’être l’objet de la colère divine et connaissant l’existence d’un sanctuaire – le repentir – où se réfugier, persiste néanmoins dans sa révolte et ses mauvaises actions.

Alors qu’il a la possibilité d’échapper à la tourmente, il ne craint pas le courroux divin. C’est la raison pour laquelle son méfait est considérable.

Nos sages ont comparé cette situation à celle d’une bande de voleurs emprisonnés qui, ayant creusé un tunnel dans le sol de leur cellule, parvinrent à s’en échapper, laissant derrière eux l’un de leurs compagnons. Le géôlier, découvrant la brèche et cet homme resté en arrière, se mit à battre l’infortuné de son bâton, en s’exclamant : « malheureux ! Le tunnel est là, devant toi ! pourquoi ne t’es-tu pas empressé de fuir ? » (Koheleth Rabbah 7.15).

Tarder à se repentir n’existe que chez les ignorants, assoupis et inconscients, ne possédant ni la connaissance ni la compréhension pour s’arracher au plus tôt à leur situation. Certains d’entre eux, éloignés de Dieu, ne croient pas au châtiment. C’est pourquoi nos sages, de mémoire bénie, dirent : « Si tu as vu un érudit fauter le soir, n’entretient pas de mauvaises pensées à son sujet le lendemain, car il se sera certainement repenti. » (Berakhot 19a) »

Extrait de l’excellent livre « Les portes du repentir » de Yonah de Gerone.

Note importante relative aux articles et vidéos faisant intervenir à la fois des juifs, des rabbins, des chrétiens et des pasteurs :

Plusieurs sont étonnés et parfois même choqués de voir côte à côte, dans une même vidéo des rabbins et des pasteurs n'ayant pas toujours les mêmes convictions religieuses.

Il convient alors de préciser qu'en dehors des citations ou autres extraits de sources externes repris dans les études, nous ne cautionnons pas forcément tous les propos et les enseignements des personnes ou des références et autres sites web cités : chaque homme est faillible, nul ne possède toute la vérité, chacun doit donc être attentif et ne retenir que ce qui lui semble bon et en accord avec les voies de Dieu et la bonne nouvelle du Messie Yéshoua : « examinez toutes choses; retenez ce qui est bon; » (1 Thessalonicien 5:21).

Sur ce site web, nous usons donc de notre « liberté en Yéshoua » (Galates 2:4) pour citer et utiliser, lorsque cela s’avère nécessaire et utile pour nous faire grandir dans la compréhension du plan divin et de la volonté de Dieu, le travail d’hommes ou de femmes parfois rattachés à d’autres confessions, mais que nous publions tout de même en raison de la qualité de leur contribution dans des domaines particuliers, bien que nous ne les rejoignons pas forcément dans toute leur doctrine.

En outre, cela nous invite à nous exercer à vivre cette maxime des sages :

« Qui est sage ? Celui qui apprend de chaque homme […] Le sage n’est pas celui qui a acquis des connaissances étendues dans tous les domaines, mais celui qui est capable d’apprendre de chacun » (Pirqé Avot).

Si nous ne suivons pas cette maxime, nous nous éloignons alors de la sagesse pour rejoindre les rangs de ceux dont l’esprit est encombré par l’intolérance et le légalisme qui est l’étroitesse d’esprit, qu’à Dieu ne plaise !

Pour de plus amples informations, voir la déclaration de foi

Note sur les commentaires : les commentaires ne sont publiés que s'ils sont conformes à La Politique De Modération du site : Lire la politique de modération

Veuillez citer la source lors de toute copie partielle ou complète des contenus de ce site web, ainsi que le rappellent justement les maximes des pères (Pirqé Avot) : « Quiconque cite l’auteur d’une parole amène la délivrance dans le monde ». Pour le reste, c’est entre vous et Dieu qui sonde les cœurs et qui rendra à chacun selon ses œuvres.

 

Recevez régulièrement nos messages privés par e-mails :
→ Podcast, vidéos, pensées du jour, analyses spirituelles de l’actu, réponses aux questions, etc.

→ Toutes les dernières nouveautés et articles phares du site : témoignages, enseignements, exhortations, etc.
Vos informations resteront privées et la désinscription peut se faire à tout moment. Vous pouvez consulter notre politique de vie privée en cliquant ici

Pépite de vérité à la une actuellement :

protection dieu contre covid vaccin et complots

Fête ou jeûne du moment (en cours ou à venir prochainement) :

Fête de ‘Hanouka :
Entrée le Dimanche 28 Novembre 2021 à 17h42 (PARIS)
Sortie le Lundi 6 Décembre 2021

Préparez-vous à la fête de ‘Hanouka :

Shadow
Slider

Etude de la Paracha de la semaine :

Le Fils unique du Dieu unique selon la Torah, l’Evangile et les sages d’IsraëlParacha Vayera (il se montra) – Genèse 18 à 22

PlayPause
Shadow
Slider

Dernière vidéo publiée :

Shadow
Slider

Dernière article écrit publié :

Slider

A découvrir actuellement :

Shadow
Slider
Shadow
Slider
Shadow
Slider

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

1 Commentaire

  1. Marie louise

    Merci pour toutes ces précisions…Et que Dieu notre Père Céleste….me pardonne mes fautes.Amen

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

// fin nouveau code
405 Partages
Tweetez
Partagez405
Enregistrer