L'immense bienfait du repentir et la folie de l'endurcissement

 

« L’un des bienfaits que Dieu a accordé à ses créatures est celui de leur avoir préparé une voie leur permettant de s’élever au-dessus de l’abîme de leurs actes et d’échapper au piège de leurs fautes ; un chemin par lequel se préserver de la destruction et détourner de soi la colère divine.

Dieu connaît notre penchant naturel, comme il est dit :

« Dieu est bon et droit ; Il montre donc aux pêcheurs le chemin » (Psaumes 25 8).

Il faut savoir que le châtiment du fauteur tardant à se repentir s’alourdit chaque jour. En effet, le fauteur, conscient d’être l’objet de la colère divine et connaissant l’existence d’un sanctuaire – le repentir – où se réfugier, persiste néanmoins dans sa révolte et ses mauvaises actions.

Alors qu’il a la possibilité d’échapper à la tourmente, il ne craint pas le courroux divin. C’est la raison pour laquelle son méfait est considérable.

Nos sages ont comparé cette situation à celle d’une bande de voleurs emprisonnés qui, ayant creusé un tunnel dans le sol de leur cellule, parvinrent à s’en échapper, laissant derrière eux l’un de leurs compagnons. Le géôlier, découvrant la brèche et cet homme resté en arrière, se mit à battre l’infortuné de son bâton, en s’exclamant : « malheureux ! Le tunnel est là, devant toi ! pourquoi ne t’es-tu pas empressé de fuir ? » (Koheleth Rabbah 7.15).

Tarder à se repentir n’existe que chez les ignorants, assoupis et inconscients, ne possédant ni la connaissance ni la compréhension pour s’arracher au plus tôt à leur situation. Certains d’entre eux, éloignés de Dieu, ne croient pas au châtiment. C’est pourquoi nos sages, de mémoire bénie, dirent : « Si tu as vu un érudit fauter le soir, n’entretient pas de mauvaises pensées à son sujet le lendemain, car il se sera certainement repenti. » (Berakhot 19a) »

Extrait de l’excellent livre « Les portes du repentir » de Yonah de Gerone.

1 Commentaire

  1. Marie louise

    Merci pour toutes ces précisions…Et que Dieu notre Père Céleste….me pardonne mes fautes.Amen

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This