Le jeûne selon le livre de la Bible

Pour télécharger le PDF, cliquez sur ce lien : Le jeûne selon le livre de la Bible

 

Abonnez-vous au magazine ! (Gratuit)

 

Recevez en avant première les nouveaux numéros et bien d'autres surprises !

En soumettant ce formulaire, j’accepte que mes informations soient utilisées exclusivement dans le cadre de ma demande avec d’éventuelles offres de services éthiques, bibliques et personnalisées qui pourraient en découler, si je le souhaite.

Le jeûne selon le livre de la Bible

« L’éternel sera toujours ton guide, Il rassasiera ton âme dans les lieux arides, et Il redonnera de la vigueur à tes membres ; tu seras comme un jardin arrosé, comme une source dont les eaux ne tarissent pas. » Esaïe 58 : 11

Ésaïe était un grand prophète de Dieu. ses prophéties se sont avérées véritables dans la suite de l’histoire de l’humanité. Voici le chapitre 58 parlant du jeûne, segmenté en versets bibliques.

1 – Crie à plein gosier, ne te retiens pas, élè­ve ta voix comme une trompette, et annonce à Mon peuple ses iniquités, à la maison de Jacob ses péchés !

2 – Tous les jours ils Me cherchent, ils veu­lent connaître Mes voies ; comme une nation qui aurait pratiqué la justice et n’aurait pas abandonné la loi de son Dieu, ils Me deman­dent des arrêts de justice, ils désirent l’ap­proche de Dieu.

3 – Que nous sert de jeûner, si Tu ne le vois pas ? De mortifi er notre âme, si Tu n’y as point égard ? Voici, le jour de votre jeûne, vous vous livrez à vos penchants, et vous traitez durement tous vos mercenaires.

4 – Voici, vous jeûnez pour disputer et vous quereller, pour frapper méchamment du poing ; vous ne jeûnez pas comme le veut ce jour, pour que votre voix soit entendue en haut.

5 – Est-ce là le jeûne auquel Je prends plai­sir, un jour où l’homme humilie son âme ? Courber la tête comme un jonc, et se cou­cher sur le sac et la cendre, est-ce là ce que tu appelleras un jeûne, un jour agréable à l’Éternel ?

6 – Voici le jeûne auquel Je prends plaisir : Détache les chaînes de la méchanceté, Dé­noue les liens de la servitude, renvoie libres les opprimés, et que l’on rompe toute espèce de joug ;

7 – Partage ton pain avec celui qui a faim, et fais entrer dans ta maison les malheureux sans asile ; si tu vois un homme nu, couvre- le, et ne te détourne pas de ton semblable.

8 – Alors ta lumière poindra comme l’aurore, et ta guérison germera promptement ; ta justice marchera devant toi, et la gloire de l’Éternel t’accompagnera.

9 – Alors tu appelleras, et l’Éternel répon­dra; tu crieras, et Il dira : « Me voici ! » Si tu éloignes du milieu de toi le joug, les gestes menaçants et les discours injurieux,

10 – Si tu donnes ta propre subsistance à ce­lui qui a faim, si tu rassasies l’âme indigente, ta lumière se lèvera sur l’obscurité, et tes té­nèbres seront comme le midi.

11 – L’Éternel sera toujours ton guide, il ras­sasiera ton âme dans les lieux arides, et Il redonnera de la vigueur à tes membres ; tu seras comme un jardin arrosé, comme une source dont les eaux ne tarissent pas.

12 – Les tiens rebâtiront sur d’anciennes rui­nes, tu relèveras des fondements antiques ; on t’appellera réparateur des brèches, celui qui restaure les chemins, qui rend le pays habitable.

13 – Si tu retiens ton pied pendant le sabbat, pour ne pas faire ta volonté en Mon saint jour, si tu fais du sabbat tes délices, pour sanctifi er l’Éternel en le glorifi ant, et si tu l’honores en ne suivant point tes voies, en ne te livrant pas à tes penchants et à de vains discours,

14 – Alors tu mettras ton plaisir en l’Éternel, et Je te ferai monter sur les hauteurs du pays, Je te ferai jouir de l’héritage de Jacob, ton père ; car la bouche de l’Éternel a parlé.

Beaucoup de religions pratiquent des pério­des de jeûne qui ont souvent pour but de purifier l’âme. Par exemple, chez les musulmans, le ramadan est une période de consécra­tion particulière pour Allah. Cette période de jeûne partiel (jeûner le jour, manger et boire la nuit) dure un mois lunaire. L’islam est basé sur le calendrier lunaire, d’où le décalage par rapport au calendrier traditionnel. En cette année 2013, le ramadan a lieu du 10 juillet au 09 août. L’an prochain, à cause du décalage lunaire, le ramadan aura lieu du 28 juin au 27 juillet 2014. Le ramadan sert aussi à ensei­gner aux musulmans la patience, la modestie et la spiritualité. L’ouverture d’esprit doit en découler.

Chez les chrétiens, appelés enfants de Dieu se­lon les Saintes Écritures de la Bible, il n’y a pas de règle religieuse imposée comme on peut en retrouver dans les diverses religions telles que l’islam, le catholicisme, le bouddhisme, etc. L’enfant de Dieu peut suivre certaines règles religieuses, mais il est libéré de tout cela, car « là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté. » 2 Corinthiens 3 : 17

Effectivement,

« Tout m’est permis, mais tout n’est pas utile ; tout m’est permis, mais je ne me laisserai asservir par quoi que ce soit. » 1 Corinthiens 6 : 12

Cela veut dire que Dieu compte aussi sur notre ma­turité spirituelle afin d’être libre tout en respectant Sa volonté d’aimer notre prochain comme nous- même, tout en donnant un témoignage de sagesse et d’amour par notre comportement. Effective­ment, « La loi n’est pas contre ces choses là. » Galates 5 : 23

Bien qu’étant un acte libre et volontaire, Dieu peut aussi susciter l’envie à certains de Ses enfants, par Son Saint-Esprit, de passer une période de jeûne et de prière afin de se rapprocher davantage de Lui.

Dieu est puissant pour incliner le coeur de tout homme, et de donner à Ses enfants l’envie de faire et de vouloir les choses.

« Car c’est Dieu qui produit en vous le vouloir et le faire, selon Son bon plaisir. » Philippiens 2 : 13

Ainsi, le jeûne se vit dans l’harmonie avec Dieu, inspiré par Esaïe 58.

Bien plus qu’une privation alimentaire, le jeûne chrétien se focalise sur la prière, l’enseignement de Dieu, mais aussi et surtout sur son prochain, comme le stipule l’enseignement de la Bible. Dans le jeûne qui plaît à Dieu (Ésaïe 58), bien que l’abs­tention de nourriture ait sa place, le prophète Esaïe n’en mentionne pas l’importance mais insiste bien plus sur la pratique ardente de l’amour envers Dieu et son prochain. C’est à chacun de juger comment il jeûne face à Dieu. Si le chrétien mange trop, alors il ne jeûne pas. Mais si il mange très légè­rement, cela peut être un jeûne. Il peut ni boire ni manger, comme boire et manger légèrement. Le but de diminuer la nourriture est de mettre la res­source charnelle de côté pour mieux se concentrer sur l’Esprit de Dieu. La chair est comme pour ainsi dire crucifiée, elle ne bouge plus car affaiblie un temps, en laissant place à l’Esprit qui, devient plus perceptible. Le jeûne peut durer une journée, trois jours, une semaine, ou plus. Les durées sont là aus­si personnelles, car c’est entre Dieu et le disciple. Le pratiquant est vraiment libre dans son intégrité, c’est là encore un aspect de la grâce de Dieu.

L’enfant de Dieu est devenu réellement libre par la grâce de Dieu qui réside en Jésus-Christ le Fils de Dieu selon la Bible. L’appellation « Fils de Dieu » est controversée selon les différentes religions. Ce terme n’est pas à prendre au sens charnel, car Dieu n’a pas eu de relation sexuelle avec une femme, mais Dieu a engendré Jésus par la puissance de Son Esprit Saint. C’est donc spirituel. « Fils de Dieu » est un terme spirituel, qui démontre quel type d’attachement, quelle relation le pratiquant bénéficie avec Dieu.

L’évangile de Jean 1 : 9 explique comment on devient enfant de Dieu. Par la croyance en Jésus- Christ qui est la Lumière du monde, nous deve­nons enfants de Dieu par la foi :

« Cette lumière (Jésus) était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout hom­me. Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l’a point connue. Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’ont point re­çue. Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de de­venir enfants de Dieu, lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. » (Jean 1 : 9 et +)

La notion d’engendrement est ici spirituelle. C’est une relation très intime que Dieu le Père céleste développe avec Ses enfants spirituels ici bas sur terre par Son Esprit Saint. Parce que Dieu est amour, Il a des enfants, dont l’unique chef, Jésus le Messie qui nous libère de nos péchés, «le premier né de toute la création » (Colossiens 1 : 15) car Jésus a payé à notre place la dette de nos péchés. Il a tout réglé sur la croix du calvaire. Il a joué le rôle de l’agneau de Dieu, car Jésus était le seul homme sur terre à n’avoir jamais péché. L’évangile de Jean 1 : 29 le montre en des termes clairs :

« Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit : Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde. »

Cela prend effet uniquement par la foi, par la confi ance que l’on place en ce sacrifi ce divin. Dieu regarde au cœur de l’homme : il sonde, perce et connaît tous les secrets du cœur de l’homme. Quand l’homme prend conscience qu’il est pé­cheur et croit que Jésus a payé le prix de ses fautes en versant son sang à sa place par son sa­crifi ce sur la croix, Dieu le délivre de ses péchés et du jugement à venir.

Cela se saisit par la foi. Une nouvelle naissance spirituelle en découle. Une forme de résurrection: tout comme Jésus est revenu à la vie trois jours après sa crucifi xion sur la croix, l’homme renaît de nouveau par l’esprit, et devient enfant de Dieu. La Vérité rend réellement Libre dit Jésus. Le sang de Jésus a coulé pour la paix entre Dieu Saint et l’homme pécheur. Les péchés sont effacés par la grâce de Dieu qui pardonne au moyen de la foi en Jésus, seul moyen permettant à Dieu de pardonner tout en restant juste. Le croyant devient réellement libre dans son esprit en rencontrant l’unique Dieu qui pardonne selon Sa justice et Sa miséricorde divines en Jésus-Christ crucifi é et ressuscité. « Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réel­lement libres. » Jean 8 : 36

Selon la Bible et votre foi en Dieu, si Jésus vous affranchit, si Jésus vous éclaire dans la compré­hension de l’amour de Dieu envers nous tous, alors vous serez réellement libres. Cela est un chemin de prière et de méditation à prendre, cette compré­hension ne vient pas en un claquement de doigts, bien que cela peut quand même se produire selon chacun, car Dieu est grand.

L’enfant de Dieu associe Dieu à Son Père créa­teur et spirituel (« Notre Père qui es aux cieux», Matthieu 6 : 9), et le Père désire avant toute règle religieuse, une relation spirituelle intime avec Ses enfants que nous sommes par le Salut (sauvetage) des âmes en Jésus-Christ. Dieu n’est alors plus jus­te une religion et un ensemble de rites à pratiquer, mais Il devient une personne réelle et vivante avec qui l’on entretient une relation réelle et vivante au quotidien. On ne croit plus seulement, mais on sait, par la grâce de Dieu qui est Sa présence spirituelle : Son Saint-Esprit demeure en nous.

Prière pour ceux qui sont dans le jeûne :

Père Éternel, merci pour Ta grâce qui m’a sauvé par le sacrifi ce de Ton Fils Jésus sur la croix, il a ôté les péchés de tous ceux qui croient ferme­ment. J’ai maintenant l’accès direct au trône de grâce par la foi, et je m’approche de Toi Père, pour te demander de me donner les réponses né­cessaires afi n d’avancer sur le chemin de la vé­rité. Je te demande de m’apprendre à mieux te prier, afi n que Tu prennes un grand plaisir à mes demandes, à mes louanges et adorations pour Ta présence dans ma vie. Je désire ressentir Ton Es­prit-Saint encore davantage. Même si mon coeur médite sa voie, je te demande de diriger mes pas, Éternel des armées. Reste toujours auprès de moi, et protège-moi du malin par la puissance de Ton amour qui coule en moi. Donne-moi le pain spirituel nécessaire à ma croissance, surtout en cette période de jeûne. Je t’ai prié, non pas dans mon nom qui a peu de valeur, mais dans le nom de Jésus-Christ mon Seigneur et unique sauveur. Amen.

Restez informés !
Articles, études, vidéos inédites : Recevez les dernières nouveautés du site web en rejoignant près de 8000 abonnés :
Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant ici
En soumettant ce formulaire, j’accepte que mes informations soient utilisées exclusivement dans le cadre de ma demande avec d’éventuelles offres de services éthiques, bibliques et personnalisées qui pourraient en découler, si je le souhaite.

Réseaux sociaux :

Les 3 articles/vidéos les plus vus :

Pour aller plus loin :

paracha
paracha
paracha
paracha

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This