La véritable bénédiction selon la Torah des Sages d’Israël (Saine doctrine)

« Il n’y a pas de joie meilleure que la joie du cœur. »

joie benediction torahVoici une histoire simple illustrant clairement ce qu’est la bénédiction selon la Torah de Dieu :

Rabbi Zalman Sorotskin, Rav de la ville de Sloutsk, nous raconte :

Un Tsadik (homme juste et saint) s’était rendu dans une certaine ville, et alors qu’il se trouvait dans la maison de son hôte, il remarqua par la fenêtre un vieux puiseur d’eau, qui transportait à grand peine sur ses épaules deux seaux remplis à ras-bord. Sans attendre une seconde, le Rav descendit à sa rencontre, il le salua et s’enquit de son état. Le puiseur d’eau soupira lourdement et il répondit :

« la vie est dure et amère… Vous rendez-vous compte : un homme vieux comme moi qui porte tous les jours des seaux si lourds et seulement pour quelques pièces…?! »

Le Rav apposa alors ses mains sur la tête du vieil homme et le bénit. Quelques personnes avaient assisté à la scène, et elles furent persuadées que la vie du vieil homme allait désormais complètement changer, avec la bénédiction du Tsadik ! Il allait forcément s’enrichir, avoir une vie facile et dorée. Le Rav quitta la ville et tous spéculèrent, remplis de curiosité. Ils essayaient d’imaginer quelle voie emprunterait la Providence Divine afin que la bénédiction s’accomplisse : la loterie ? Une bonne affaire ? Un héritage ? Un trésor caché au fond de son jardin ? Tout le monde se posait la question : qu’allait-il donc arriver à ce vieil homme ? Et bien le temps passa, et étonnamment, rien ne changea ! Après de longs mois écoulés, il portait toujours ses énorme seaux d’eau. Qu’en était-il de la bénédiction du Rav ?

Une année s’écoula et voilà que le Tsadik se retrouva dans la même ville. Il rencontra de nouveau le puiseur d’eau, et s’empressa de s’enquérir de son état :

« Que puis-je vous dire Rabbi ? Je porte chaque jour mes seaux remplis d’eau ! Toutes mes louanges s’adressent à D.ieu qui me nourrit dans ma vieillesse et me donne la santé afin que je puisse continuer à porter mes seaux quotidiennement ! »

Tous firent circuler la réponse du vieil homme, le mystère de la bénédiction était évidemment élucidé : le vieil homme avait été béni de se trouver satisfait de son sort !

Nous comprenons de là mieux ce que nous disons chaque jour dans la Bircat Hamazone (action de grâce après le repas) : « Tu jouiras de ces biens, et tu t’en rassasieras ». C’est la plus complète des bénédictions, celle d’être rassasié, satisfait de ce que l’on possède, satisfait de sa vie ! 

Et celui qui est satisfait de son sort en arrivera automatiquement a réaliser le commandement qui suit : « Tu béniras et rendras grâce à l’Eternel ton Dieu…» (Deutéronome 8.10)

Histoire tirée de l’excellent livre « La Paracha, compilation de commentaires et d’histoires » du Rav Eliaou Hassan.

Oui, la vraie bénédiction selon la Torah est un coeur heureux, satisfait et joyeux quel que soit sa réussite matériel ! Dieu nous montre le chemin de la véritable bénédiction :

La bénédiction consiste à écouter la Parole de Dieu et à la mettre en pratique ! Tandis que la malédiction, consiste à dédaigner Les Commandements de Dieu.

Regardez comme l’Eternel est clair, il nous montre comment se saisir de la vraie bénédiction :

« Observe ses lois et ses commandements AFIN QUE TU SOIS HEUREUX » (Deutéronome 4:40)torah joie bonheur

«  Tu auras soin de les mettre en pratique, AFIN QUE TU SOIS HEUREUX » (Deutéronome 6.3)

« Observes les commandements de l’Eternel et ses lois que je te prescris aujourd’hui, AFIN QUE TU SOIS HEUREUX » (Deutéronome 10.13)

« Garde et écoute toutes ces choses que je t’ordonne, AFIN QUE TU SOIS HEUREUX » (Deutéronome 12.28) Etc, etc

Yéshoua, sans jamais supprimer le moindre commandement de Dieu, montre également la voie à suivre : « Ma mère et mes frères, ce sont ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la mettent en pratique. » (Luc 8.21).

Evidemment, comme le rappelle Yéshoua et Jacques fidèlement à l’enseignement des sages d’Israël : « la loi royale » consiste à aimer son prochain comme soit même comme il est dit dans la loi de Moïse :  « Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Je suis l’Eternel. » (Lévitique 19.18). Les devoirs du coeur, la bonté, la fidélité, la miséricorde sont les commandements les plus importants qu’il faut prioritairement mettre en pratique, « SANS NÉGLIGER LES AUTRES CHOSES (DE LA LOI) » nous précise Yéshoua en Matthieu 23.23.

David, cet homme selon le coeur de Dieu, observait la Torah de l’Eternel et nous fait part de sa grande expérience à ce sujet : Oh qu’il était grandement malheureux dès lors qu’il transgressa les commandements de Dieu comme il est écrit : « Les insensés, par leur conduite coupable Et par leurs iniquités, S’étaient rendus malheureux. » (Psaumes 107.17), en accord avec le prophète Jérémie : « Je fais venir sur ce peuple le malheur Car ils ont méprisé ma loi. » (Jérémie 6.19)

Mais après s’être repentis et avoir observé de nouveau de tout son coeur la Loi de l’Eternel, David nous montre le fruit exquis de la vraie bénédiction :

« Tu mets dans mon coeur plus de joie qu’ils n’en ont Quand abondent leur froment et leur moût. » (Psaumes 4.8) et encore : « Moi, je fais mes délices de ta loi » (psaumes 119.70), « Les commandements de l’Eternel sont droits, ils réjouissent le coeur » (Psaumes 19.8).

Paul aussi expérimentait cette véritable bénédiction de Dieu. Peu importe sa situation, il était pleinement épanoui et satisfait de son sort : « J’ai appris à être content de l’état où je me trouve. Je sais vivre dans l’humiliation, et je sais vivre dans l’abondance. En tout et partout j’ai appris à être rassasié et à avoir faim, à être dans l’abondance et à être dans la disette. » (Philippiens 4.11-12)

Oui mes amis, la vraie bénédiction de Dieu consiste à être heureux et satisfait de son sort, à avoir la joie et l’allégresse de Dieu dans son coeur quel que soit la situation ! N’y a-t-il pas plus grande joie que d’être appelé « enfant de Dieu »  et d’avoir la certitude d’un avenir merveilleux et éternel dans le monde futur, et tout cela à cause de la bonté de Dieu qui offre le pardon des péchés à quiconque se repent, crois dans le Messie Yéshoua et obéit aux commandements de son Père dans lesquels la bénédiction se trouvent en abondance !? Aimez votre prochain, fuyez le péché, étudiez et observer la Torah et la joie du ciel remplira certainement votre coeur !

Oh oui certainement David savait de quoi il parlait lorsqu’il proclama cette douce Vérité : « Il y a beaucoup de paix pour ceux qui aiment ta loi, Et il ne leur arrive aucun malheur. » (Psaumes 119.165). N’hésitez donc pas à visiter régulièrement les rubriques du site web afin de grandir dans les commandements de Dieu.

Que tous les lecteurs de cet article et tous les visiteurs de ce site puisse recevoir et expérimenter pleinement la vraie bénédiction du Tout-Puissant dans leur coeur !

« Ceux qui craignent le Seigneur ne sont pas indociles à ses paroles, et ceux qui l’aiment gardent fidèlement ses voies. Ceux qui craignent le Seigneur cherchent son bon plaisir, et ceux qui l’aiment se rassasient de sa loi. »

Note importante relative au contenu des articles et des vidéos du site web : Veuillez citer la source lors de toute copie partielle ou complète de l’article, ainsi que le rappellent justement les maximes des pères (Pirqé Avot) : « Quiconque cite l’auteur d’une parole amène la délivrance dans le monde ». Pour le reste, c’est entre vous et Dieu qui sonde les cœurs et qui rendra à chacun selon ses œuvres.

En dehors des citations et autres extraits de sources externes repris dans les études, nous ne cautionnons pas forcément tous les propos et les enseignements des personnes et/ou des références et autres sites web cités : chaque homme est faillible, nul ne possède toute la vérité, chacun doit donc être attentif et ne retenir que ce qui lui semble bon et en accord avec les voies de Dieu et la bonne nouvelle du Messie Yéshoua : « examinez toutes choses; retenez ce qui est bon; » (1 Thessaloniciens 5:21).

Sur ce site web, nous usons donc de notre liberté en Yéshoua pour citer et utiliser, lorsque cela s’avère nécessaire et utile pour nous faire grandir dans la compréhension du plan divin et de la volonté de Dieu, le travail d’hommes ou de femmes parfois rattachés à d’autres confessions, mais que nous publions tout de même en raison de la qualité de leur contribution dans des domaines particuliers, bien que nous ne les rejoignons pas forcément dans toute leur doctrine. En outre, cela nous invite à nous exercer à vivre cette maxime des sages : « Qui est sage ? Celui qui apprend de chaque homme.[…] Le sage n’est pas celui qui a acquis des connaissances étendues dans tous les domaines, mais celui qui est capable d’apprendre de chacun » (Pirqé Avot). Si nous ne suivons pas cette maxime, nous nous éloignons alors de la sagesse pour rejoindre les rangs de ceux dont l’esprit est encombré par l’intolérance et le légalisme qui est l’étroitesse d’esprit, qu’à Dieu ne plaise !

Pour de plus amples informations, voir la déclaration de foi

Note sur les commentaires : les commentaires ne sont publiés que s'ils sont conformes à La Politique De Modération du site : Lire la politique de modération

 

Rejoignez près de 10.000 abonnés et recevez régulièrement nos e-mails privés
→ Un parcours spirituel personnalisé par email
→ Toutes les dernières nouveautés (témoignages, articles, vidéos, enseignements)
→ Tous les articles phares du site
→ Vidéos et articles inédits pour les seuls abonnés
→ Certains sujets qu'il n'est pas possible de traiter en public
→ Ebook offert : Grand Recueil de 13 témoignages inédits de rencontre avec D.ieu
Vos informations resteront privées et la désinscription peut se faire à tout moment. Vous pouvez consulter notre politique de vie privée en cliquant ici

Etude de la Paracha de la semaine :

Prophétie : c’est la dernière génération avant la venue du Messie ! – Paracha Noa’h (Noé) – Genèse 6 : 9 à 11 : 32

PlayPause
Shadow
Slider

Dernières études :

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow
Slider

A découvrir actuellement :

Shadow
Slider
Shadow
Slider
Shadow
Slider
Shadow
Slider
Shadow
Slider

Derniers articles du Blog :

Shadow
Slider

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

2 Commentaires

  1. Mviana

    Amen! Merci Seigneur parce que tout ce qui est utile et indispensable a notre vie et a notre bonheur est gratuit et d’acces facile.

    Réponse
  2. Yannick

    AMEN ! le coeur dans la joie apporte la guérison ! la joie dans le coeur la diffuse !

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

// fin nouveau code
0 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer