La grandeur du Messie souffrant d'Isaïe 53 encore clairement décrit dans le judaïsme !

« C’est ainsi que le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de plusieurs. » (Matthieu 20.28)

yeshoua croix 02640X360Un Midrash (étude) absolument précieux vient expliquer à quel point la gratitude d’Abraham, d’Isaac et de Jacob sera grande envers le Messie souffrant au jour de la résurrection pour avoir expié les péchés de leur postérité :

« Les Pères du monde (Abraham, Isaac et Jacob) se lèveront dans le futur au mois de Nissan et lui diront : Ephraïm, Mashia’h**(voir note en fin d’article), notre justice ! Même si nous sommes tes pères, tu es plus grand que nous, car tu as porté les fautes de nos enfants. Et des mesures cruelles, qui ne sont venues ni sur les premiers ni sur les derniers, sont venues sur toi. Les nations te ridiculisèrent et te tournèrent en dérision pour Israël. Tu t’es assis dans les ténèbres et dans le noir et tes yeux n’ont pas vu la lumière, ta peau s’attacha à tes os, ton corps a séché comme du bois, tes yeux s’assombrirent par le jeûne et ta force s’est desséchée (Psaumes 22:15), tout ça pour les fautes de nos enfants ! Veux-tu que nos enfants profitent des bonnes choses que le Saint béni soit-il destina à Israël ? Ou peut-être leur en veux-tu en raison des souffrances que tu as enduré à cause d’eux et en raison du fait qu’ils t’emprisonnèrent en maison de captivité ? Et il leur répondra: Pères du monde ! Tout ce que j’ai fait, je l’ai fait uniquement pour vous et pour vos enfants, pour votre gloire et leur gloire, pour qu’ils profitent de cette bonne chose que le Saint béni soit-il destina à Israël ! Les Pères du monde lui disent alors : Ephraïm, Mashia’h, notre Justice, que ta pensée soit consolée, comme tu as consolé la pensée de ton Maître ainsi que nos pensées. Rabbi Shim’on ben Fazi dit : Lorsque ce moment viendra, le Saint béni soit-il élèvera le Messie jusqu’aux cieux des cieux et répandra sur lui la lumière de sa gloire devant les peuples du monde. (Pesiqta Rabbati 162) » (*)

Le Judaïsme enseigne en effet que les douleurs d’un “tsadik”, d’un juste, suffisent parfois pour expier les fautes de tout le peuple. Le Talmud de Babylone, en Sanhedrin 39a, relate qu’un certain hérétique est venu vers Rabbi Abbahou et lui demanda pour quelles raisons Dieu a t-il bien pu faire souffrir le prophète Ezéchiel. Rabbi Abbahou lui aurait répondu en ces termes :

« Ceci est la pratique universelle d’un Roi de chair et de sang contre ses sujets qui se sont rebellés contre lui: s’il est cruel, il les tue tous, s’il est miséricordieux, il en tue la moitié, et s’il est très miséricordieux, il punit les plus grands. De même, le Saint béni soit-il a puni Ezéchiel pour expier les fautes d’Israël. (Talmud de Babylone, Sanhedrin 39a) » (*)

Ce passage du Talmud est très clair et chaque authentique juif devrait méditer comment le Talmud décrit la façon véritable dont Dieu agit pour donner la vie au monde en dépit des nombreuses transgressions de ses enfants (à condition qu’il fasse téchouva (repentance) :

« Le Saint béni soit-il punit les plus grands pour expier les fautes d’Israël » (Talmud)

N’est-ce pas exactement ce que déclare l’Evangile dans ce célèbre verset :

« Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. » (Jean 3:16).

N’est-ce pas aussi précisément ce que déclare le Messie Yéshoua en parlant de Lui-même :

« Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement; et le pain que je donnerai, c’est ma chair, que je donnerai pour la vie du monde. » (Jean 6:51)

« Car le pain de Dieu, c’est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde. » (Jean 6.33 )

Précision concernant l’appellation du Messie en tant que « Fils unique » : le terme « Fils unique » ne doit pas être compris comme seul fils mais comme un fils qui est unique en son genre. Yeshoua est appelé « fils unique de Dieu » dans l’évangile de Jean (Jean 3:16), non pas parce que Dieu n’avait point d’autres enfants, mais parce qu’il y avait en lui quelque chose d’unique qui le distinguait de ses semblables.(***Voir explications détaillées en fin d’article)

N’allez pas tourner le dos à un tel Messie qui vous offre la vie et qui détourne la juste colère de Dieu de dessus votre tête. Ne le renier pas à cause d’un christianisme qui, pendant des milliers d’années,  a malheureusement falsifié la Vérité, en interprétant les textes sacrés d’une façon pernicieuse :

En Vérité, un des pires actes « d’antisémitisme » est le suivant : empêcher le peuple d’Israël de reconnaître son vrai Messie : En ayant falsifié et tordu le sens des textes sacrés de l’alliance nouvelle, l’esprit qu’il y a derrière cette entité appelé « catholicisme » (et encore présent dans le protestantisme moderne), a réussi a faire croire au monde et au peuple juif que la Torah (Loi de Dieu, enseignements de Dieu) était aboli et que l’Eglise remplaçait Israël, choses qui ne sont évidemment jamais enseignées de près ou de loin dans toutes les Écritures, et ainsi, Israël fut, à juste titre, dans l’incapacité d’adhérer à leur propre Messie à cause d’un faux Jésus catholique, un faux Jésus qui voile et cache le véritable Messie Yéshoua. Ne vous faites pas avoir par une des pires ruses du Satan, qui a laissé ici une nette signature par son venin mortel qu’il a répandu au sein de beaucoup d’assemblées !

Le Messie d’Israël est vivant, croyez en Lui de peur de vous attirer le courroux divin selon qu’il est dit :

« Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui. » (Jean 3:36)

Grâce à la pensée juive, on comprend toujours mieux pourquoi la colère de Dieu vient sur quiconque rejette le Messie :

Comme dit Paul, Le Messie a accepté de son plein gré de prendre sur Lui le châtiment qui nous revenait tous. Ayant été volontairement punis et frappé de Dieu à la place de quiconque croit en Lui, Le Messie nous délivre de la colère à venir MAIS Celui qui le rejette et qui ne met en pas en pratique Ses paroles et enseignement hautement fidèle à la Torah, rejette Dieu et devra lui même faire face au courroux Divin et boire le vin de la fureur de Dieu ainsi que le dit l’Ecriture :

« Il boira, lui aussi, du vin de la fureur de Dieu, versé sans mélange dans la coupe de sa colère, et il sera tourmenté dans le feu et le soufre, devant les saints anges et devant l’agneau. » (Apocalypse 14:10)

Ainsi, on comprend toujours mieux pourquoi le Messie Yéshoua dira avec clareté en parlant de lui-même :

« L’oeuvre d’HaShem (Dieu), c’est que vous croyiez en celui qu’il a envoyé. » (Jean 6.29)

yeshoua croix 03 modifQuand le Saint béni soit-il souhaite guérir le monde, il châtie un tsadik (homme juste) avec des maladies et des souffrances, et donne la guérison à tous à travers lui, comme il est écrit (Isaïe 53:5) : Mais il a porté nos maladies, et il a chargé nos douleurs etc. (Zohar III:218a)

Nous comprenons donc l’infinie miséricorde d’HaShem (Dieu) :

« Un roi de chair, pour punir ses sujets qui se sont rebellés contre lui peut agir de 3 manières différentes : s’il est cruel, il les tue tous, s’il est miséricordieux, il en tue la moitié, et s’il est très miséricordieux, il punit les plus grands. »

Dieu n’est pas miséricordieux, Il est très miséricordieux, tout miséricordieux car il a puni le plus grand de tous les Tsadik (Homme Juste), Le Messie lui même, afin d’apporter la vie au monde selon qu’il est dit :

« Yéshoua, qui nous délivre de la colère à venir. » (1 thessaloniciens 1.10)

Le Messie Yéshoua, pleinement conscient de sa glorieuse et douloureuse mission d’expiation, déclarera en totale conformité avec les commentaires des sages d’Israël :

« Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. » (Jean 15.13)

Et encore :

« HaShem mon Père m’aime, parce que je donne ma vie, afin de la reprendre. Personne ne me l’ôte, mais je la donne de moi-même; j’ai le pouvoir de la donner, et j’ai le pouvoir de la reprendre : tel est l’ordre que j’ai reçu de mon Père. » (Jean 10.17-18)

C’est Lui même qui prophétisa en ces termes :

« Le Fils de l’homme sera livré aux principaux sacrificateurs et aux scribes. Ils le condamneront à mort, et ils le livreront aux païens, qui se moqueront de lui, cracheront sur lui, le battront de verges, et le feront mourir; et, trois jours après, il ressuscitera. » (Marc 10 : 33-34)

Que toute la gloire revienne à l’Éternel et au Messie merveilleux d’Israël suscité par HaShem : parce que le Messie s’est abaissé et s’est rendu obéissant jusqu’à la mort, le trône éternel de gloire lui a été donné et l’Eternel l’a souverainement élevé au dessus de toute chose selon qu’il est dit :

« Il (Le Messie) a paru comme un simple homme, il s’est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix. C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, afin qu’au nom de Yéshoua tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, et que toute langue confesse que Le Messie Yeshoua est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. » (Philippiens 2.8-10)

Aujourd’hui, il bénit et transforme de l’intérieur le coeur de nombreuses personnes (juifs et non juifs) car quiconque croit en Lui et met en pratiques les paroles du Messie et les commandements de Dieu, attire la pleine faveur d’HaShem (Dieu) sur sa vie. La porte est ouverte aux gentils mais c’est premièrement pour le peuple juif que le Messie a été envoyé selon qu’il est dit :

« C’est à vous premièrement que Dieu, ayant suscité son serviteur, l’a envoyé pour vous bénir, en détournant chacun de vous de ses iniquités. » (Actes 3:26)

Ne lui tournez pas le dos mes amis, les temps sont courts et HaShem (Dieu) déploit encore sa bonté sur ceux qui ont l’amour authentique de la Vérité. Mais la porte de l’arche est sur le point de se fermer, rentrez donc dans cette arche du Messie par la foi en son nom, réformez vos voies et croyez ! Tout comme le serpent d’airain apporta la vie à ceux qui le fixait du regard avec foi, Qu’HaShem vous donne de porter les regards sur « le Tsadik des tsadikim », le Messie souffrant que Dieu a suscité afin d’être guéris et d’avoir par à la première résurrection selon que le Messie lui même le déclare :

« Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le Fils de l’homme soit élevé, afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle. » (Jean 3.14)

Yeshoua est le véritable Messie d’Israël, caché trop longtemps aux yeux des juifs et du monde par un esprit antisémite des plus fourbes.

Le Messie Yeshoua revient bientôt, non comme l’agneau de Dieu d’Isaïe 53 qu’on mène à l’abattoir pour expier les fautes de ceux qui croiront en Lui, mais comme le lion de la tribu de Juda, Messie Ben David qui revient avec force, puissance et majesté pour paître les nations avec une verge de fer et rendre à chacun selon ses oeuvres selon qu’il est dit dans les psaumes :

« Tu les briseras avec une verge de fer, Tu les briseras comme le vase d’un potier. » (Psaumes 2.9)

et encore :

« De sa bouche sortait une épée aiguë, pour frapper les nations; il les paîtra avec une verge de fer; et il foulera la cuve du vin de l’ardente colère du Dieu tout-puissant. Il avait sur son vêtement et sur sa cuisse un nom écrit : Roi des rois et Seigneur des seigneurs. » (Apocalypse 19.15-16)

Seriez-vous prêt ?

Qu’HaShem vous bénisse au nom de son Messie Yéshoua, le Messie envoyé pour les juifs premièrement puis pour le reste du monde !

**Petite précision pour certains qui pourrait se voir troubler de voir l’expression « Ephraïm Mashia’h » dans le midrash :

Le Messie Yéshoua, à l’image de son Père, possède plusieurs appellations bibliques dont chacune a pour but de mettre en avant une des nombreuses facettes/attributs/fonctions du Messie : Il est le Messie Fils de l’homme, il est l’agneau de Dieu, il est aussi Mashia’h Ben Joseph dans sa première venu ainsi que Mashia’h Ben David lors de son très proche retour, etc. Evidemment, ces choses n’enlèvent rien au fait qu’il est LE Messie.

Ainsi, il en est de même avec Ephraïm Mashia’h comme cité dans le midrash : plusieurs études sérieuses montre que L’Eglise (L’Assemblée des croyants nés de nouveau), cette Eglise principalement non-Juive qui vient des nations et qui suit Le Dieu d’Israel par Yéshoua (Jésus), fait partie d’Israël, elle est potentiellement Ephraïm selon qu’il est dit dans une de ces études :

Genèse 48.19 :  « …(Ephraïm) sera plus grand que lui (Manassé), et sa postérité formera MELO HAGOYIM. »  MELO HAGOYIM signifie littéralement “LA TOTALITE DES NATIONS”

Romains 11.25-26 : …une partie d’Israël est tombée dans l’endurcissement, jusqu’à ce que LA TOTALITE DES NATIONS (MELO HAGOYIM) SOIT ENTREE. Et ainsi TOUT ISRAEL sera sauvé.

De plus, bibliquement, Ephraïm est aussi représenté par les prophètes comme étant le royaume nord d’Israël et regroupant les 10 tribus associées, ces mêmes 10 tribus qui ont été largement dispersées/assimilées parmi les nations et dont beaucoup de personnes sont revenu au Dieu d’Israël par la foi en Yéshoua –> Il s’agit là encore potentiellement d’Ephraïm.

Enfin, il est aussi intéressant de remarquer que le mot Ephraïm signifie aussi : « doublement fécond », chose qu’a parfaitement accompli Yéshoua selon qu’il est aussi dit : « Car c’est lui qui est notre paix, lui qui des deux peuples n’en a fait qu’un, en abattant le mur de séparation; » (Ephésiens 2.14)

Donc oui : quand on considère que beaucoup de ceux des nations venu à la foi en Yéshoua font parti potentiellement d’Ephraïm grâce au Messie, quand on considère que c’est même ici un travail important du Messie réalisée ces 2 derniers millénaires et consistant à amener plusieurs des nations à rejoindre Israël par la foi en Yéshoua (les juifs l’ayant temporairement rejeté) alors il est même absolument étonnant que ce midrash magnifique en parle !

*** Concernant donc cette définition du Fils unique qui met en contraste les fils de Dieu et LE Fils de Dieu, en affirmant que Dieu a des fils et des filles, certains peuvent répondre : « Vous affirmez aussi que Dieu avait d’autres fils? ». La réponse est donnée par l’Ecriture elle même, Dieu parlant des enfants d’Israël :

« Vous êtes les fils (ben) de l’Éternel (YHWH), votre Dieu (Elohim): » (Deutéronome 14.1)

Le problème avec Yeshoua (Jésus) ce n’est pas qu’il s’estimait être un fils de Dieu, les juifs savent qu’il n’y a aucun problème avec cela. Le problème est qu’il déclarait être LE Fils Unique de Dieu, et cela change énormément, car il se faisait l’égal de Dieu et à juste titre, La Parole et Yéshoua témoignent que le Messie est l’image du Dieu invisible, le reflet de Sa Gloire… Il est bien Le Fils Unique de Dieu.

 

Etude de Thomas, inspirée de sources juives dont plusieurs extraits provenant de quelques documents PDF intéressants trouvés sur le site web suivant : http://torahshelyeshua.blogspot.fr/

Note : Mise à part les citations et autres extraits de sources externes reprises sur le site rencontrerdieu.com, nous ne cautionnons pas forcément tous les propos et les enseignements des personnes et/ou des références et autres sites web citées dans les articles et les vidéos du site rencontrerdieu.com

Restez informés !
Articles, études, vidéos inédites : Recevez les dernières nouveautés du site web en rejoignant près de 8000 abonnés :
Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant ici
En soumettant ce formulaire, j’accepte que mes informations soient utilisées exclusivement dans le cadre de ma demande avec d’éventuelles offres de services éthiques, bibliques et personnalisées qui pourraient en découler, si je le souhaite.

Réseaux sociaux :

Les 3 articles/vidéos les plus vus :

Pour aller plus loin :

paracha

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

3 Commentaires

  1. dandjee

    bénis sois tu o! Dieu! qui nous a permis de faire partie de ceux qui croient et qui pratiquent ta parole!
    rendons-nous donc sensibles et aimant comme toi pour parler de ton fils JESUS-CHRIST, à ceux qui ne le connaissent pas encore, car le feu dévorant ne sera pas dutout agréable.

    Réponse
  2. Yannick

    Cela devient vraiment dur de ne pas voir et de ne pas entendre… Je comprends davantage la profondeur “des pleurs et des grincements de dents” (Matthieu 13 : 42) qu’il y aura au jour du jugement, parce que la prise de conscience sera si manifeste en chacun (l’Esprit-Saint révélera la vérité à tous) que beaucoup se lamenteront de ne pas avoir écouté un message si clair et accessible à tous ceux qui veulent suivre la Vérité.

    Réponse
  3. Gilles Côté

    Gloire au Dieu d`Israël que ta volonté soit faite aux hommes sur toute la surface de la terre et que tous croit en Jésus Christ avec force et conviction dans le coeur et qui est venu pour mourir pour nous et nous donner la vie éternel à travers notre foi en lui Amen.

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This