Dernière mise à jour : 3 Déc 2019

Il trouve 30 000 Euros et les restitue à son propriétaire – un formidable Kidouch Hachem (sanctification du Nom de Dieu)

[shareaholic app= »share_buttons » id= »17769253″]

juif argent torah verite modA l’extrême opposé d’un des clichés antisémite des plus tenaces (l’amalgame des Juifs avec l’argent et la cupidité), Voici une courte et édifiante histoire vraie que l’équipe du site rencontrerdieu.com est heureuse de vous proposer (avec un petit commentaire en fin d’histoire) car manifestant avec toujours plus d’éclat, la beauté de la Torah d’Israël et de ses vertus dans la vie de ceux qui craignent Dieu et qui désirent lui être agréable. Bonne lecture :

Il y a quelques jours, un journaliste laïc a publié un article émouvant où il raconte qu’un jeune homme ‘Harédi (orthodoxe) lui a restitué une très grande somme d’argent.

L’homme raconte qu’il a perdu un sac contenant 130 000 shékel (30 000 euro) en liquide à un arrêt d’autobus à ‘Haïfa. Une demi-heure plus tard, il revient comme un somnambule, craignant que son sac ait disparu. « Je pensais qu’il y aurait peut-être un miracle et que je trouverai le sac. »

« Arrivé à l’arrêt d’autobus, je vis un jeune homme ‘Harédi assis sur le banc, qui me demanda s’il pouvait m’aider. Je lui racontai mon histoire et il me raconta la sienne : « Je suis arrivé ici il y a 25 minutes et j’ai vu le sac. Je l’ai ouvert et y ai découvert une importante somme d’argent. Je me suis dit que j’allais attendre un quart d’heure, et si le propriétaire du sac ne se présentait pas, je laisserai une affiche avec mon numéro de téléphone portable pour qu’il puisse me joindre.

Au bout d’un quart d’heure, personne ne s’est présenté. J’ai réfléchi : comme j’habite à Jérusalem et que peut-être le propriétaire de l’argent en a besoin rapidement, je vais prolonger mon attente. J’ai récité un chapitre de Téhillim pour qu’il vienne vite, et moins de dix minutes plus tard, vous étiez là. »

Le jeune homme demanda alors à son interlocuteur de lui décrire le sac pour vérifier qu’il en était bien le propriétaire, et il lui restitua la somme complète.

« Jusqu’au moment où j’eus fini de compter l’argent, j’avais du mal à croire que je l’avais retrouvé, je pensais ne plus le retrouver du tout (jusque-là, j’avais été très anti-religion, mais c’est fini). Je voulus offrir au jeune homme une belle somme d’argent, mais il refusa fermement, en affirmant que c’était sa Mitsva (obéissance à un commandement de la Torah) », relate le propriétaire, encore sous le coup de l’émotion.

Interviewé sur une chaine de radio israélienne, le jeune homme, Né’hamia Indrorski, ‘Hassid de Belz de 19 ans étudiant à la Yéchiva de Belz (centre d’étude de la Torah), raconta que des pensées lui traversèrent l’esprit : il pouvait se servir de l’argent pour de nobles causes, comme donner du Ma’asser (dîme dont une partie est reversée aux orphelins et aux pauvres), etc., mais il se reprit vite en pensant que l’argent ne lui appartenait pas et que son propriétaire en avait besoin.

Né’hamia décida d’attendre un quart d’heure de plus. « Je me suis dit : Maître du monde, j’ai surmonté l’épreuve, à présent, Tu dois faire Ta part et m’envoyer le propriétaire du sac », a-t-il relaté.

Source : http://www.torah-box.com/news/actualite-juive/kidouch-hachem-il-restitue-130-000-shekel-a-son-proprietaire_5720.html

Commentaire :

Nous avons ici un simple et bel exemple de la mise en pratique de ce commandement de la Torah-Emet d’Israël : « Tu ne dois pas voir le bœuf ou la brebis de ton frère égarés et tepsaumes 119 torah rouleau mod dérober à eux: tu es tenu de les ramener à ton frère. Que si ton frère n’est pas à ta portée, ou si tu ne connais pas le propriétaire, tu recueilleras l’animal dans ta maison, et il restera chez toi jusqu’à ce que ton frère le réclame; alors tu le lui rendras. Et tu agiras de même à l’égard de son âne, de même encore à l’égard de son manteau, de même enfin à l’égard de toute chose perdue par ton frère et que tu aurais trouvée: tu n’as pas le droit de t’abstenir. » (Deutéronome 22.1-3)

Rachi, célèbre commentateur de la Torah, précise sur le verset « Tu ne dois pas te dérober » : « Tu ne fermeras pas les yeux comme si tu ne l’avais pas vu » et aussi, au sujet du verset : « jusqu’à ce que ton frère le réclame » : « Te serait-il venu à l’idée qu’il dût restituer avant qu’on le réclame ? Cela signifie, en fait : Interroge-le [pour bien t’assurer] que ce n’est pas un imposteur »

Certains seraient tentés de penser : « Mais il aurait pu effectivement utiliser cet argent pour aider tous ces orphelins, ces veuves et ces pauvres qui ont tant besoin d’aide et de soutiens » ! Mais cela serait faire fit de la volonté du Dieu d’Israël qui est clair dans une telle situation : ce jeune homme connaissait cette parole de l’Ecriture : « Moi, l’Eternel, j’aime le droit, je déteste voir le vol associé aux holocaustes. » (Ésaïe 61.8), ce qui signifie que tout produit d’un vol ou d’une mauvaise action sous prétexte de servir Dieu et de venir en aide aux autres est détesté de Dieu car il ne supporte pas voir « le crime s’associer aux solennités. » (Esaïe 1.13)

Au final, cette simple histoire authentique illustre à merveille cette prière du Messie : « Père, Que ton nom soit sanctifié » (Matthieu 6.9) en conformité avec cet extrait d’une prière instaurée par les sages d’Israël : « Que soit sanctifié ton nom très haut dans le monde que tu as créé selon ta volonté (Kaddish, Kedoushah et Shemoné Esré de la prière quotidienne) ».

La Torah du Dieu puissant n’est pas faite pour rester dans le ciel mais pour se vivre et s’incarner dans ce monde au travers de ceux qui aiment Dieu, qui ont foi en Sa Puissante Parole, qui veulent utiliser ce monde uniquement pour le servir afin que cette parole de l’Ecriture puisse s’accomplir dans la vie de tous ceux qui obéissent à Dieu de tout leur coeur : « Vous êtes la lumière du monde (…) Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes oeuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux. » (Matthieu 5.14-16) et encore : « Faites toutes choses sans murmures ni hésitations, afin que vous soyez irréprochables et purs, des enfants de Dieu irrépréhensibles au milieu d’une génération perverse et corrompue, parmi laquelle vous brillez comme des flambeaux dans le monde, portant la parole de vie; » (Philippiens 2.14-15)

Que cet enfant d’HaShem puisse être béni pour ce formidable Kidouch HaShem (sanctification du Nom de Dieu) qu’il vient de réaliser et que cette histoire puisse toujours plus nous inspirer et nous encourager à faire le bien et à poursuivre la paix car, comme le disent les sages d’Israël, si toute forme de jalousie est détestable et proscrite, « Il est une jalousie qu’il est bon de susciter : celle causée par ses bons traits de caractère, qui fera naître chez autrui le désir de les imiter. » (« Les chemins des justes », Or’hot Tsadikim)
Amen Vé Amen.

*Mise à part les interventions sur ce site, nous ne cautionnons pas forcément tous les propos et les enseignements du site Torah-box, site que nous apprécions par ailleurs.

Réagissez à cet article en laissant un commentaire !

Note importante relative aux articles et vidéos faisant intervenir à la fois des juifs, des rabbins, des chrétiens et des pasteurs :

Plusieurs sont étonnés et parfois même choqués de voir côte à côte, dans une même vidéo des rabbins et des pasteurs n'ayant pas toujours les mêmes convictions religieuses.

Il convient alors de préciser qu'en dehors des citations ou autres extraits de sources externes repris dans les études, nous ne cautionnons pas forcément tous les propos et les enseignements des personnes ou des références et autres sites web cités : chaque homme est faillible, nul ne possède toute la vérité, chacun doit donc être attentif et ne retenir que ce qui lui semble bon et en accord avec les voies de Dieu et la bonne nouvelle du Messie Yéshoua : « examinez toutes choses; retenez ce qui est bon; » (1 Thessalonicien 5:21).

Sur ce site web, nous usons donc de notre « liberté en Yéshoua » (Galates 2:4) pour citer et utiliser, lorsque cela s’avère nécessaire et utile pour nous faire grandir dans la compréhension du plan divin et de la volonté de Dieu, le travail d’hommes ou de femmes parfois rattachés à d’autres confessions, mais que nous publions tout de même en raison de la qualité de leur contribution dans des domaines particuliers, bien que nous ne les rejoignons pas forcément dans toute leur doctrine.

En outre, cela nous invite à nous exercer à vivre cette maxime des sages :

« Qui est sage ? Celui qui apprend de chaque homme […] Le sage n’est pas celui qui a acquis des connaissances étendues dans tous les domaines, mais celui qui est capable d’apprendre de chacun » (Pirqé Avot).

Si nous ne suivons pas cette maxime, nous nous éloignons alors de la sagesse pour rejoindre les rangs de ceux dont l’esprit est encombré par l’intolérance et le légalisme qui est l’étroitesse d’esprit, qu’à Dieu ne plaise !

Pour de plus amples informations, voir la déclaration de foi

Note sur les commentaires : les commentaires ne sont publiés que s'ils sont conformes à La Politique De Modération du site : Lire la politique de modération

Veuillez citer la source lors de toute copie partielle ou complète des contenus de ce site web, ainsi que le rappellent justement les maximes des pères (Pirqé Avot) : « Quiconque cite l’auteur d’une parole amène la délivrance dans le monde ». Pour le reste, c’est entre vous et Dieu qui sonde les cœurs et qui rendra à chacun selon ses œuvres.

 

Etude de la Paracha de la semaine :

Les secrets de l’échelle de Yaacov (Jacob), l’argent, le croyant et l’évangile de prospérité – Paracha Vayétsé : Genèse 28 : 10 à 32 : 3

La foi, l’échelle, l’argent et l’évangile de prospérité – Paracha Vayétsé
Le libéralisme religieux, grand responsable d’un génocide spirituel : la preuve scientifique – paracha Toledot
Israël : la bénédiction pour les nations ou le suicide du monde entier par le Boycott ? – Paracha Lekh Lekha
La perversion des mots dans le monde profane et croyant – Un secret de l’arche de Noé
L’effort dans le service divin : clé de la bénédiction et antithèse du “salut sans les oeuvres” (Paracha Vezot Habrakha)
Écoutes-tu la Torah ou idolâtres-tu un homme ? Paracha Haazinou
Nul n’est irremplaçable mais chacun est indispensable – Paracha Vayélekh
La crise des migrants face au jugement divin décrit dans la Torah du Dieu d’Israël – Paracha Ki Tavo (Deutéronome 26.1 à 29.8)
La Torah, Ce Trésor qui révèle l’orgueil du coeur (Paracha Choftim)
La morsure salutaire du serpent : un outil céleste pour surmonter et sublimer les épreuves (Paracha Réeh)
Le chrétien est-il obligé d’obéir à la loi de Moïse ? Paracha Ekev
Apostasie, naufrage et chute spirituels : analyse d’une cause majeure (Paracha Devarim)
1000 au combat, 1000 en prière pour une puissante victoire ! Paracha Matot/Massé
Les démons existent et nous poussent à un choix: repentance ou honte éternelle ? Paracha Pin’has
Les malédictions causées par nos paroles – Deux témoignages exceptionnels de la puissance de notre bouche – Paracha Balak
Secrets prophétiques du bâton fleuri d’Aaron : Preuve Ultime de l’élection d’Israël et du Messie Yéshoua
Les explorateurs : coulisses d’une faute immense – paracha Chela’h Lekha
Le secret des deux trompettes d’argent – Paracha Béhaalotékha
La paix dans le couple, une valeur essentielle aux yeux de D.ieu – Paracha Nasso (Nombres 4 :21 – 7:89)
L’Étude de la Torah délivre de la mort ! Témoignage exceptionnel de la providence ! Paracha Behar
Expérimenter la véritable bénédiction de Dieu avec Le miracle de la shemitah – Paracha Behar
Observer les Fêtes de Dieu : une clé précieuse pour marcher dans la sanctification – Paracha Emor
Savoir réprimander et accepter la réprimande : qui, quand, comment ? Paracha Kedochim
L’importance d’Honorer ses parents et d’honorer l’Éternel selon la Torah – Paracha Aharei Mot-Kedochim(Lévitique 16 à 20)
Cacherout & Médisance : Focus sur le véritable enseignement de Yéshoua (Jésus) et des Sages d’Israël – Paracha Tazria/Metsora- Copie
Ce n’est pas ce qui rentre dans la bouche qui souille l’homme – Prendre un texte hors contexte pour en faire un prétexte ? – Paracha Chémini (Lévitique 9 à 11)
Le meilleur remède contre le stress ! Paracha Vayikra + préparation fête de Pessah
Pépites de la paracha : arrête de t’prendre pour un grand, t’es tout p’tit ! – Vayakel
Les 2 extrêmes de l’histoire de l’Eglise en quelques versets – Paracha Ki Tissa
Homme Spirituel ou Animal Spirituel ? Le test par la dîme et les offrandes (Terouma)
L’esclavagisme moderne et la date du début de la délivrance finale prophétisés dans la Torah ? – Paracha Bechalah
Pourquoi le chaos et les crises mondiales de la fin des temps ? Analyse des racines spirituelles du mal selon la Torah
Déchirer le voile d’illusion et Dévoiler la gloire divine – Paracha Vayehi
Humiliation publique, honte, science moderne et jugement divin : que dit l’Écriture ? Paracha Vayigach
La haine contre Yossef : la source de tous les Haman de ce siècle – Paracha Mikets
Mesure pour mesure : On récolte ce que l’on sème – Paracha Vayechev
Qu’est-ce que La vraie bénédiction et malédiction selon la Torah d’Israël ? Paracha ‘Haye Sarah
Le Messie, Fils unique du Dieu unique selon La Torah et les sages d’Israël – Vayera
La source de toutes confusions et de toutes divisions et son remède – Paracha Berechit (Genèse) et Noah (Noë)
Pépite de la paracha – La loi de Dieu : source du bonheur dans le malheur – Paracha Ki Tetsé
Souviens-toi – Déluge, canicule, terrorisme, fin des temps et jugement imminent ? Paracha Devarim
Comment discerner les Balaam modernes et s’en préserver ? Paracha Balak
Le testeur d’intégrité spirituelle – Paracha ‘Houkat (Nombres 19 à 22:1)
« Crois au Messie Yéshoua et tu seras sauvé toi et ta famille » : explications – Parasha Kora’h
Une Torah sans frontières ! Pépites de la Paracha Nasso
Les apparences sont trompeuses – Paracha Bamidbar (Nombres 1 à 4.20)
Médisances, diffamations et calomnies : comment réagir et s’en préserver ? Tazria-Metsora
Prodiges dans la cacherout ! L’inspiration divine de la Torah démontrée par les lois alimentaires et les Sages d’Israël (Chémini)
Le secret de la grande Apostasie de l’Eglise, d’Israël et du monde entier – Tsav
Le miroir des Princesses d’Israël – transformer la flatterie, l’orgueil et la vanité en vertu & le profane en sacré – Paracha Vayakhel et Pekoudei
Le Véritable Amour et la Véritable Liberté selon Dieu – Paracha Michpatim(Exode 21 – 24)
Pépites de la Torah : l’éducation et l’honneur des parents – Paracha Yitro
Top 10 des preuves bibliques qui montrent pourquoi nous devrions garder le Shabbat – Paracha Bechala’h
Comment garder sa foi bouillante ? Une arme céleste à disposition de tous ! Paracha Bo
Une clé précieuse pour garder le zèle et gagner le Bon Combat de la foi : fais des efforts et place un arc-en-ciel dans ta vie ! Paracha Vaéra
La force, la valeur et l’immense impact spirituel des noms – Paracha Shemot et Vaera
Comment fuir le compromis et la tiédeur du libéralisme religieux ? Paracha Vayichla’h
Prophétie : c’est la dernière génération avant la venue du Messie ! Paracha Noah (Noé)
La loi de Dieu : joug pesant ou fardeau léger ? Paracha Nitsavim
L’ingratitude : la pire des abominations devant Dieu ? – Paracha Kitavo
Souviens-toi de ce que Dieu a fait à Myriam : Une leçon éternelle sur le fléau de la médisance (lachon hara) – Paracha Behaalotekha/Ki Tetsé
Les Véritables Fruits du faux prophète face à la Torah du Dieu d’Israël – Paracha Reeh & Chofetim (Deutéronome 11.26 à 21.9)
Que signifie observer la Loi de Dieu ? Comment, pourquoi, pour qui ? (Paracha Vaethanan et Ekev)
Prophétie des temps de la fin: Les abeilles de l’Apocalypse ! Paracha Devarim
Shadow

Étudier la Fête ou le jeûne du moment ou à venir : Fête de ‘Hanouka !

‘Hanouka : une fête de L’Éternel fidèle à l’Évangile et à la Torah d’Israël (réponse aux détracteurs)
Les croyants non-Juifs, la Torah et la fête de Souccot (Tabernacles) : une arme de lumière d’une redoutable efficacité !
Shadow

Dates et horaires de la fête ou du jeûne du moment (en cours ou à venir prochainement) :

Fête de H’anouka

Dimanche 18 Décembre 2022 à 17:40 (PARIS)
Sortie le Lundi 26 Décembre 2022

Dernière vidéo publiée :

Secrets prophétiques du bâton fleuri d’Aaron : Preuve Ultime de l’élection d’Israël et du Messie Yéshoua (Paracha Kora’h)
Secrets prophétiques du bâton fleuri d’Aaron : Preuve Ultime de l’élection d’Israël et du Messie Yéshoua (Paracha Kora’h)
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow

Dernière article écrit publié :

Pessa’h : éradication de toute trace d’orgueil, pas même 1/64ème !
Pessa’h : éradication de toute trace d’orgueil, pas même 1/64ème !
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow

Pépite de vérité à la une actuellement :

protection dieu contre covid vaccin et complots

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

10 Commentaires

  1. Marcus

    Je loue grandement le courage et l’initiative de ce jeune homme de restituer le sac à son propriétaire, sachant fort bien qu’il contient de l’argent. Car c’est très tentant dès que l’on est en face d’argent, surtout quand l’on est dans le besoin. Il ne faut pas se leurrer : c’est très facile de dire qu’il a agi suivant la Parole de Dieu, la Torah. . . Merci de nous donner le courage et la bonne volonté d’avoir toujours en tête les commandements de Dieu. Merci !!!

    Réponse
  2. zerguine

    je pense que la loi de DIEU est gravé dans le cœur de chaque croyant et ce qui le motive c’est la motivation réelle de ‘implication de la foi dans son fils le Seigneur YESHAHUA.

    de faire ce qui est juste .tout simplement.

    derrière la loi c’est la motivation ,la foi ,dans le bien et au regard du consommateur de la foi.faire ce qui est agréable au Père.

    je suis dans la misère aujourd’hui ‘hui ,je suis dans le négatif au plan finance ,si j’avais trouvé cette sacoche de 30 000 euros.
    ma chair m’aurait dit de le garder pour moi vue mon état actuel,mais au plus profond de mon cœur,je me positionne par la foi sur le regard du Père et de son Fils le Seigneur jésus Christ ,et je réfléchis un moment .
    qu’es ce que le Seigneur Jésus aurait fait à ma place ou alors le Père du haut des cieux que m’aurait t’il dit.
    je pense et je me dis faire ce qui est bien et ce qui est juste le rendre à son propriétaire, même si je me trouve dans la misère.
    Par amour pour lui ,j’aurai fais ce qui est agréable à DIEU.

    Réponse
  3. Victoire Edidie

    Je veux savoir si c est le respect de, la Torah (la loi) qui sauve non pas que la loi de Dieu soit un problème en soi. Mais je constate que vous axé plus sur le respect de la loi au sens stricte pourtant les ecritures sont claires que nul ne peut obéir à toute la loi. Est ce la loi qui sauve ou la foi en jeshua?

    Réponse
    • RencontrerDieu.com

      Il parait évident que la Torah (Loi de Dieu) n’est pas un problème en soit puisque l’amour des commandements de Dieu est me fruit d’une fois authentique non falsifiée (1 Jean 5:3). Je vais vous parler avec des termes qui vous paraîtront plus familier : la saine doctrine dont parle Paul dans ses épitres, est-elle un problème en soit ? (car loi de Dieu et saine doctrine sont deux expressions différentes pour parler de la même chose) ?

      Deuxième question : parcequ’il ne peut obéir à la loi, cela devrait nous empécher de vouloir observer la Loi ? Une autre question semblable : parcque Nul ne peut connaitre à 100% l’infinité de Dieu, cela devrait nous empêcher de vouloir grandir dans la connaissance de Dieu ?

      Réfléchissez bien à ces choses.

      Réponse
  4. ALIDORE M. INDIANG

    QUE LE DIEU TOUT-PUISSANT, PAR SON NOM JESUS CHRIST CROISSE A MOI LA CRAINTE ET LE RESPECT DE SA PAROLE POUR MANIFESTER DES FRUITS DE SON AMOUR ;SA PAROLE REVELEE DANS NOTRE GENERATION .UN BON EXEMPLE A SUIVRE POUR NOUS QUI SOMMES DANS LE PROGRAMME DE DIEU; NOTRE OBEISSANCE A SA LOI DIVINE .

    Réponse
  5. roy

    Cette histoire est très belle.
    Il vient de m’arriver la même chose mais c’est moi qui ai perdu une sacoche genre « banane » qui s’était décrochée de ma taille alors que j’étais en vélo (elle a glissée sur ma doudoune… je n’étais plus habituée au vélo). Venant de déménager pour l’hiver j’avais dans cette sacoche tous mes plus importantes choses: papiers d’identité, permis de conduire, cartes grises, carte sécu, carte bancaire, un porte monnaie rempli de petits bijoux divers: bracelets en or, boucles d’oreilles, bagues etc… mon petit trésor en quelque sorte… De plus j’avais aussi dans une enveloppe une liasse de billets visibles environ 400€… mon téléphone était resté dans la poche de mon vêtement heureusement. Lorsque devant la boulangerie je m’aperçus de l’absence de la pochette, j’ai commencé par paniquer, puis j’ai invoqué Dieu au nom du Seigneur Jésus Christ… je l’ai supplié de me faire retrouver mon sac. Peu de temps après mon mobile a sonné et la police m’a avertie qu’elle détenait la sacoche.
    Je regrette une chose: que la personne qui la rapportée n’ait pas laissé son nom afin que je puisse la remercier… mais je prie Dieu de la bénir. Ce sont les policier qui ont hérité d’une bouteille de vin.
    Merci Seigneur, Tu es toujours avec nous qui t’invoquons.

    Réponse
  6. Yannick

    Exemplaire ! Dans ces moments-là, on a pourtant bien envie de succomber au précepte : « Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. » (Romains 7 : 19) Mais tenons bon ! Restituons ! Quand Dieu nous fait vivre ce genre d’épreuve, c’est parce qu’Il veut nous faire grandir dans la foi et la sanctification ! Cela annonce de grandes bénédictions à venir !

    Réponse
  7. Ella Liseby Beaupere Rangapen

    Je ne peux pas m’empêcher de dire et moi qu’est ce que j’aurais fait? Mais c’est une très belle leçon

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer