Pour sauver ce monde, nous devons stopper toute médisance !

par | Avr 22, 2021 | 0 commentaires

C’est ici un message urgent et avec le jeune Elihu, je puis te dire en cet instant que « je suis plein de paroles » et que « L’esprit me presse au dedans de moi; »

Le fléau abominable de la mauvaise bouche et de la médisance (lachon hara en hébreu) continue de se répandre.

Le titanesque amplificateur de médisance constitué par les réseaux sociaux et les médias internet y est pour beaucoup, c’est certain.

Sur des sites d’informations connus, il est facile de lire par exemple au sujet de facebook :

« il suffit de quelques clics pour trouver sur le réseau social de nombreux messages haineux »

Face à ce constat, moi aussi « Je parlerai pour respirer à l’aise, J’ouvrirai mes lèvres et je répondrai. Je n’aurai point égard à l’apparence, Et je ne flatterai Personne;

C’est avec droiture de coeur que je vais parler, C’est la vérité Pure qu’exprimeront mes lèvres.

Sois-en sûr, mes discours ne sont pas des mensonges, Mes sentiments devant toi sont sincères.

Sages, écoutez mes discours ! Vous qui êtes intelligents, prêtez-moi l’oreille ! 

Écoutez-moi donc, hommes de sens ! » (Job 32-36)

Le péché de la langue : voici la malfaisance que nous devons éradiquer prioritairement.

Nous devons absolument comprendre que la grande délivrance du monde passera par la surveillance de notre bouche.

C’est ici que nous devrions focaliser toute notre attention et déployer tous nos efforts.

La mauvaise bouche est une des transgressions les plus graves relevées dans l’Écriture et pourtant prises à la légère par des multitudes de légions d’hommes sous le soleil.

Ce mal est infiniment plus dangereux, criminel, meurtrier et destructeur que tous les coronavirus de ce siècle et que tous les effets secondaires de tous les vaccins cumulés depuis le commencement.

Ce péché est le carburant de l’enfer. Il est aussi le “pilier porteur” de l’empire de Bélial.

Ils sont nombreux à hurler et à crier au scandale lorsqu’il s’agit de la crise sanitaire, des vaccins, etc.

Mais la plupart demeurent malheureusement muets face au mal infiniment plus grave que constitue la mauvaise bouche.

Peu sont ceux qui prennent la chose à coeur.

La masse, en suivant le chemin spacieux, se détourne du travail principal à effectuer et se laisse égarer dans de vains combats.

Ils sont nombreux ceux qui travaillent de concert avec l’ennemi pour détourner notre attention de cette parole du Messie :

« Ce qui sort de la bouche, voilà ce qui souille l’homme. » – Yéshoua (Jésus), Matthieu 15:11,20

La paresse et tous les prétextes soufflés par le mauvais penchant immobilisent le grand nombre et les empêchent de prendre part à ce grand combat contre la bête immonde du lachon hara.

Est-ce sans raison que le prophète observe chez “la bête” « une bouche qui parle avec arrogance » (Daniel 7:8) ?

Assurément, la marque de la bête atteindra ceux qui ressemblent à ce monstre d’iniquité et qui adorent son image.

C’est pourquoi Pierre dira : « Sauvez-vous de cette génération perverse. » (Actes 2:40).

Il est ici question de fuir le péché, notamment celui de la langue, ce petit membre aux pouvoirs dévastateur.

Cette fuite n’est possible que par un changement radical, une repentance sincère et profonde quant à ce mal qui « souille l’homme »

La Paracha du Shabbat prochain (Tazria/Métsora) qui sera étudiée par des millions de croyants dans le monde entier parle principalement du fléau de la mauvaise bouche.

Alors, dans une telle période propice, comment se lasser de rappeler à notre mémoire l’existence de ce péché cardinal que l’Éternel exècre tout particulièrement :

l’arrogant à la bouche mauvaise et légère qui dénigre si facilement son prochain en médisant de lui en privé ou en public.

Devenu expert dans l’art diabolique de soupçonner le mal, piégé dans le filet des “esprits de parti” et du dogmatisme, empêtré dans un fol orgueil, il n’a pas peur ni honte de faire un mauvais renom à quiconque se met en travers de son chemin idéologique.

A son sujet, la Sagesse d’En-Haut nous donne cet ordre salvateur :

« Ne te mêle pas avec celui qui ouvre ses lèvres. » (Proverbes 20:19)

Il serait tragique de penser que cette faute que l’homme commet contre son prochain n’est pas si terrible aux yeux de Dieu.

Bien au contraire et le texte sacré ne se prive pas de nous l’enseigner à répétition et sous toutes les coutures :

Dieu hait cette faute plus que toutes les autres.

Le livre de Sagesse du Roi inspiré Salomon brille par sa clarté :

Proverbes 6 : 16

« Il y a six choses que hait l’Éternel, Et même sept qu’il a en horreur; 17 Les yeux hautains, la langue menteuse, Les mains qui répandent le sang innocent, 18 Le coeur qui médite des projets iniques, Les pieds qui se hâtent de courir au mal, 19 Le faux témoin qui dit des mensonges, Et celui qui excite des querelles entre frères. »

Un ancien pieux et respecté serviteur de l’Éternel, Derek Prince alav ha shalom (que la paix repose sur lui), commentait ainsi ce passage :

Trois de ces choses concernent notre langue : une langue menteuse, les faux témoins, et celui qui excite les querelles entre frères.

Nous devons absolument surveiller notre langue ! 

Nous devons absolument être attentifs à ne pas produire avec nos langues quelque chose qui fasse horreur à Dieu !

Combien de gens religieux excitent les querelles entre leurs frères d’une manière ou d’une autre par les choses qu’ils disent.

Réalisons-nous que cela est détestable devant Dieu ?

Sommes-nous prêts à laisser Dieu mettre une bride à notre langue afin de nous garder des choses qui lui font horreur ?

En harmonie avec ces propos inspirés, la Sagesse des maîtres d’Israël enseigne que celui qui médit, suscite le jugement de ceux qui l’ont écouté, et provoque ainsi, en haut, une accusation contre le peuple de Dieu.

En clair :

le médisant, plus que quiconque, donne la force nécessaire au Satan pour faire du mal au peuple de Dieu en toute légitimité.

Ce n’est pas sans raison qu’un sage du nom de Rabbi Chimon a dit :

« Ces méchants qui veulent supprimer la vie des autres par leur médisance… D.ieu leur coupera la langue, comme il est dit dans le Psaume 12:4 : « Dieu coupera toutes les lèvres tranchantes ».

Ce qui vient d’être dit me parait suffisant pour l’introduction à une vidéo que je souhaite maintenant partager avec toi (à la fin de ce message).

Cette vidéo est inspirée d’un enseignement d’un grand Sage d’Israël reconnu, le Or Ha ‘Haïm Hakadosh.

Ce sage est présenté dans la vidéo. Un épisode connu de sa vie est rapporté pour que nous soyons conscients de l’ampleur spirituelle de ce maître en Torah.

Nous ferons aussi des liens précieux avec le Messie véritable et unique, notre Saint et grand Maître en chef Yéshoua (Jésus).

Je t’encourage de tout mon être à écouter le message de cette étude qui provient de la plateforme  d’étude LeRetourAuxRacines.com

Bien que chaque sujet de Torah soit fondamental, celui-ci est si urgent que j’ai eu le vif désir de partager cette vidéo avec les visiteurs de ce site.

La vidéo n’est pas très longue (27 min).

En te souhaitant un bon visionnage, voici le lien :

La grande délivrance se fera par les lois du langage et la surveillance de notre bouche : un secret de l’exil et de la restauration d’Israël et du monde entier ! Parasha Tazria/Métsora – lévitique 12:1 à 15

Puisse le Roi des rois de tous les rois, notre Créateur, notre Dieu et notre Père, nous combler de Ses faveurs et nous aider à garder notre bouche du mal et à travailler dans un des rares domaines qui prive le serpent ancien de toutes ses forces : les lois du langage !

Thomas.

Note importante relative au contenu des articles et des vidéos du site web : Veuillez citer la source lors de toute copie partielle ou complète de l’article, ainsi que le rappellent justement les maximes des pères (Pirqé Avot) : « Quiconque cite l’auteur d’une parole amène la délivrance dans le monde ». Pour le reste, c’est entre vous et Dieu qui sonde les cœurs et qui rendra à chacun selon ses œuvres.

En dehors des citations et autres extraits de sources externes repris dans les études, nous ne cautionnons pas forcément tous les propos et les enseignements des personnes et/ou des références et autres sites web cités : chaque homme est faillible, nul ne possède toute la vérité, chacun doit donc être attentif et ne retenir que ce qui lui semble bon et en accord avec les voies de Dieu et la bonne nouvelle du Messie Yéshoua : « examinez toutes choses; retenez ce qui est bon; » (1 Thessaloniciens 5:21).

Sur ce site web, nous usons donc de notre liberté en Yéshoua pour citer et utiliser, lorsque cela s’avère nécessaire et utile pour nous faire grandir dans la compréhension du plan divin et de la volonté de Dieu, le travail d’hommes ou de femmes parfois rattachés à d’autres confessions, mais que nous publions tout de même en raison de la qualité de leur contribution dans des domaines particuliers, bien que nous ne les rejoignons pas forcément dans toute leur doctrine. En outre, cela nous invite à nous exercer à vivre cette maxime des sages : « Qui est sage ? Celui qui apprend de chaque homme.[…] Le sage n’est pas celui qui a acquis des connaissances étendues dans tous les domaines, mais celui qui est capable d’apprendre de chacun » (Pirqé Avot). Si nous ne suivons pas cette maxime, nous nous éloignons alors de la sagesse pour rejoindre les rangs de ceux dont l’esprit est encombré par l’intolérance et le légalisme qui est l’étroitesse d’esprit, qu’à Dieu ne plaise !

Pour de plus amples informations, voir la déclaration de foi

Note sur les commentaires : les commentaires ne sont publiés que s'ils sont conformes à La Politique De Modération du site : Lire la politique de modération

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez régulièrement nos messages privés par e-mails :
→ Vidéos et articles inédits pour les seuls abonnés : pensées du jour, réflexions et analyses spirituelles de l’actu, réactions à chaud sur divers sujets, réponses aux questions, etc.

→ Dernières nouveautés et articles phares du site : témoignages, enseignements, exhortations, etc.
Vos informations resteront privées et la désinscription peut se faire à tout moment. Vous pouvez consulter notre politique de vie privée en cliquant ici

Pépite de vérité à la une actuellement :

protection dieu contre covid vaccin et complots

Fête ou jeûne du moment (en cours ou à venir prochainement) : Shavouot (Pentecôte)

Date de la fête :
Entrée le Dimanche 16 Mai 2021 à 21h09 (PARIS)
Sortie le Lundi 17 Mai 2021 à 22h28

Préparez-vous à la fête de Shavouot :

Shadow
Slider

Etude de la Paracha de la semaine :

Les apparences sont trompeuses – Paracha Bamidbar (Nombres 1 à 4.20) Nombres 1 à 4.20 – Bamidbar signifie « Dans le désert »

PlayPause
Shadow
Slider

Dernière étude vidéo publiée :

Shadow
Slider

Dernières études textes publiées :

Slider

Découvrir l'importance des fêtes pour le croyant non-juif

Shadow
Slider

A découvrir actuellement :

Shadow
Slider
Shadow
Slider
Shadow
Slider
Shadow
Slider
Shadow
Slider

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :
// fin nouveau code
0 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer