Comment garder sa foi bouillante ? Une arme céleste à disposition de tous ! Paracha Bo

« Bo » signifie « viens » – Exode 10:1 à 13:16

« Et Samuel devenait grand, et l’Éternel était avec lui, et il ne laissa tomber à terre aucune de ses paroles. » (1 Samuel 3:19)

Nous voici arrivés à la Paracha Bo (Va), une paracha aux pépites innombrables, cela va sans dire ! Ici, nous nous attarderons ensemble sur un court verset qui vaut son pesant de bénédictions lorsque l’on considère un des nombreux enseignements qu’il véhicule.

Regardons de plus prêt ce verset :

« Mais l’Éternel endurcit le coeur de Pharaon, et il ne voulut point les laisser aller. » (Exode 10.27)

A cet instant, Pharaon et toute l’Egypte viennent de subir 9 plaies divines d’une portée tout à fait extraordinaire : que cela soit les eaux du fleuve changées en sang, l’exceptionnelle pluie de grêle mêlée de feu qui tomba sur toute l’Egypte ou les ténèbres épaisses qui paralysèrent l’Egypte pendant 3 jours au point qu’« on ne se voyait pas l’un l’autre, et que nul ne se leva de sa place » (Exode 10.22), il est frappant de constater que Pharaon ne laissa toujours pas partir le peuple juif, ne capitula pas et demeura insensible aux spectaculaires manifestations divines !

Pourquoi ? Comment cela est-il possible ? Qu’est-ce que la Torah veut nous faire comprendre ici ? Beaucoup d’explications et d’enseignements différents et complémentaires existent à ce sujet. Nous nous attarderons ici sur un aspect particulier.

Pour comprendre, regardons une courte histoire rapportée par le Rav Eliaou Hassan dans le livre « la paracha » écrit en collaboration avec Sim’ha Brami :

Lors d’un Shabbat, Rabbi Aharon Bakst (Zatsal) faisait les cent pas lorsque ses élèves pénétrèrent dans la salle dans laquelle il se trouvait. Ils se demandèrent pourquoi il était tant préoccupé. Ils l’entendirent alors parler : « qu’avait donc pharaon dans la tête lorsqu’il vit de ses propres yeux les miracles extraordinaires que Dieu réalisa devant lui ? La chose est extrêmement étonnante ! » soudain il s’arrêta et dit: « Évidemment ! Il n’avait rien du tout dans la tête ! » Il conclut :

« Parce qu’il manque de réflexion, un homme peut voir et traverser la page la plus extraordinaire de l’histoire sans que cela ne lui fasse le moindre effet » !

Le Rav Eliaou Hassan commente :

« Sans notre réflexion humaine, l’acte divin ne peut atteindre son objectif, c’est la grandeur que Dieu a voulu nous accorder. Pharaon a assisté aux miracles les plus inimaginables et n’a pourtant rien changé à son comportement. Pourquoi ? Parce qu’il n’a pas pris soin de réfléchir à ce que ses yeux ont vu. Combien de fois pouvons-nous entendre des gens éloignés de la Torah s’exclamer : « si Dieu fait un miracle devant moi, je fais téchouva tout de suite (Téchouva signifie repentance : revenir à la Torah et aux commandements) » En vérité, cela est faux :

On peut être les témoins et les acteurs des miracles les plus extraordinaires, en être ébranlé, et pire encore, reconnaître et raconter que l’on a assisté à un miracle, sans que quoi que ce soit change dans notre vie. Pourquoi ? Parce qu’on ne prend pas la peine d’y réfléchir, d’en tirer un enseignement. On préfère ne rien changer à l’ordre établi et faire comme si l’on avait rien vu, c’est plus confortable.

À chacun de réfléchir pourquoi il préfère demeurer les yeux clos…

Cet enseignement est d’une grande importance et d’une haute valeur spirituelle car nous avons ici un outil précieux fourni par Dieu pour nous renforcer considérablement dans la foi, dans la vie de l’Esprit et grandir ainsi dans les voies de Dieu :

La réflexion régulière au sujet de l’action de Dieu dans nos vies, la réflexion sur les merveilles qu’il a déjà accomplies pour nous, la réflexion au sujet de toutes ces petites attentions quotidiennes que l’Eternel Dieu prodigue à Ses enfants.

Voyez-vous, ce n’est évidemment pas sans raison que Marie, cette humble servante du Maître du monde, après qu’elle ait vu agir avec beauté la main de Dieu sur sa vie, méditait et repassait en son coeur les merveilles que son Créateur lui avait fait vivre :

« Marie gardait toutes ces choses, et les repassait dans son coeur. » (Luc 2.19)

Ce n’est pas sans raison non plus que le jeune Samuel fut puissamment utilisé par Dieu : il ne laissa jamais tomber en oubli ce que Dieu faisait et lui disait :

« L’Éternel était avec lui, et il ne laissa tomber à terre aucune de ses paroles. » (1 Samuel 3:19)

Ces modèles bibliques, que nous sommes appelés à suivre, vivaient dans toute leur beauté ces glorieuses paroles de sagesse que Dieu nous a données par la bouche du Roi Shlomo (Salomon) :

« Mon fils, que ces enseignements ne s’éloignent pas de tes yeux,

Garde la sagesse et la réflexion : Elles seront la vie de ton âme, Et l’ornement de ton cou.

Alors tu marcheras avec assurance dans ton chemin, Et ton pied ne heurtera pas. Si tu te couches, tu seras sans crainte; Et quand tu seras couché, ton sommeil sera doux. Ne redoute ni une terreur soudaine, Ni une attaque de la part des méchants; Car l’Eternel sera ton assurance, Et il préservera ton pied de toute embûche. » (Proverbes 3.21-26)

Considérons avec soin ce que Dieu nous dit dans ce verset : le fait de garder la réflexion et de méditer sur l’action de Dieu dans nos vies, apportera la vie à notre âme, nous donnera de marcher avec assurance et sans crainte, sous la protection du seul vrai Dieu ! Combien de personnes sont parfois lasses et démotivées spirituellement après de longues années dans la foi ? Combien de personnes, malgré leur foi, sont dans la crainte et s’inquiètent souvent des choses de ce monde ! Combien sont dans les problèmes à n’en plus finir ? Ils ont ici une glorieuse clé spirituelle à utiliser sans plus tarder !

En effet, beaucoup sont ceux qui ont vécu des choses merveilleuses avec Dieu : ils ont clairement vu Sa main agir dans leur vie, ils savaient sans nul doute que Dieu était à l’oeuvre, ils ont vécu parfois même des miracles spectaculaires, d’autrefois, Dieu leur a parlé au travers d’une personne, d’une situation, d’événements providentiels incroyables, ils ont vu et vécu des guérisons divines; en d’autres occasions, ils ont vu comment Dieu aplanissait leur chemin, ôtait les obstacles et leur faisait trouver grâce aux yeux même de leurs ennemis, etc. Et pourtant : quelques temps après, nous pouvons que constater que plusieurs semblent inchangés et parfois même, certains sombrent dans toute sorte de difficultés et leur foi diminue, leur vie spirituelle se paralyse, ils peinent et luttent jusqu’à ce qu’à nouveau, la bonté de Dieu vienne recharger leur coeur, pour un temps… Et cela recommence !

Il faut insister : nous avons ici une clé et une aide merveilleuse que Dieu nous donne : Ne jamais laisser tomber à terre aucune des paroles de Dieu et aucun de Ses bienfaits ! Une discipline simple à tenir, et précieuse. Comment ?

Conseil : On a beau dire, on oublie si facilement les merveilles de Dieu, surtout lorsque les années passent ! Prenez donc un stylo et un bloc-notes, un logiciel, un smartphone ou n’importe quoi qui vous permette d’écrire, et régulièrement, notez les actions de Dieu dans votre vie. Vous pouvez même utiliser un dictaphone ou le dictaphone de votre smartphone pour enregistrer et garder en mémoire les merveilles de Dieu. Essayez déjà de vous remémorer et de mettre par écrit les moments clés où vous avez vu avec joie la main de Dieu se déployer et intervenir de manière évidente dans votre vie.

Puis, à l’instar du jeune Samuel et comme Marie, repassez régulièrement ces choses merveilleuses dans votre coeur afin de vous souvenir de la bonté de l’Éternel et de tous Ses bienfaits : cela produira inévitablement un effet de vie, de foi et de persévérance sur votre âme, c’est ici une méthode torahique concrète et réelle pour garder sa foi et son esprit en éveille, chargé à bloc !

Ainsi, dans les tempêtes et les épisodes de découragements que nous affrontons tous tôt ou tard, qu’il est bon de repasser ces choses dans nos coeurs, de reprendre nos notes et de se remémorer tous ces moments où Dieu a témoigné tant de bonté à notre égard ! Un puissant fortifiant !

C’est là la recommandation de David, dans ce cri du coeur lorsqu’il proclama dans les psaumes : « Souvenez-vous des prodiges qu’il a faits, De ses miracles et des jugements de sa bouche, Postérité d’Abraham, son serviteur, Enfants de Jacob, ses élus ! » (Psaumes 105.5) et encore : « Mon âme, bénis l’Eternel, Et n’oublie aucun de ses bienfaits ! » (Psaumes 103:2)

C’est encore ce que le prophète Michée dira à son peuple de la part du Souverain Chef de l’Univers : « Mon peuple, rappelle-toi ce que projetait Balak, Roi de Moab, Et ce que lui répondit Balaam, fils de Beor, De Sittim à Guilgal, Afin que tu reconnaisses les bienfaits de l’Eternel. » (Michée 6:5)

Oui, rappelons-nous de tout ce qu’Il a fait pour nous ! N’oublions jamais Son amour et Ses merveilles à notre égard ! Garder ces choses en nos coeurs nous procurera certainement la vie, la paix, la protection et la sécurité : que de bienfaits au travers de Ses promesses !

L’Ecriture nous donne ici des armes vertueuses magnifiques et simples à utiliser pour tenir fermes dans ces temps difficiles de la fin ! Saisissons-les, ne soyons pas paresseux et mettons-nous à l’oeuvre !

Mais ne suivons pas la voie de Pharaon qui ne méditait pas sur les prodiges de Dieu ! La paracha nous le montre bien : son manque de réflexion et sa paresse spirituelle engendra la mort, ce qui sera d’ailleurs, la dixième plaie…

Ne pas méditer sur les prodiges de Dieu, ne pas réfléchir ni se rappeler de Ses merveilles, peut nous placer dans une situation qui attirera la mort spirituelle et physique, et cela, peu importe les miracles que nous avons vécus ! Nous venons de le voir dans proverbes 3 : Garder la réflexion au sujet des merveilles de Dieu assure la vie de l’âme ! Le contraire mène donc à la mort de l’âme puis du corps !

Ce n’est pas sans raison qu’une fois encore, à la toute fin des temps, au temps de la colère divine qui s’abattra sur ce monde, Dieu ramènera ce qui est passé, et de nouvelles plaies extraordinaires frapperont les habitants de la terre : là encore, beaucoup suivront malheureusement la voie de Pharaon et ne méditeront pas sur les prodiges surnaturels de Dieu :

« et ils blasphémèrent le nom du Dieu qui a l’autorité sur ces fléaux, et ils ne se repentirent pas pour lui donner gloire. » (Apocalypse 16.9)

Il convient donc de ne plus laisser à tomber à terre les paroles de l’Éternel ni de laisser tomber en oubli toutes les petites attentions régulières dont Le Roi des rois nous gratifie, dans Son immense amour ! Ce sera la vie de notre âme !

Cet enseignement nous amène aux fêtes de l’Éternel car c’est précisément dans notre paracha que Pessah (La Pâque) est institué par l’Eternel, confirmant ainsi tout ce que nous venons de voir.

Dieu commande à son peuple d’observer la fête de Pessah, afin que le peuple de Dieu se rappelle, se souvienne et médite chaque année, les merveilles que Dieu a opérées dans leur vie :

« Moïse dit au peuple : Souvenez-vous de ce jour, où vous êtes sortis d’Egypte, de la maison de servitude; car c’est par sa main puissante que l’Eternel vous en a fait sortir » (Exode 13:3)

C’est ici un des grands bénéfices spirituels de la fête de Pessah : se souvenir comment Dieu nous a sortis, chacun à notre manière, de notre Egypte afin de nous rapprocher de Son coeur et de Sa bienveillante protection.

Comprenez-vous l’immense erreur de ceux qui enseignent aux chrétiens de ne plus observer les fêtes de Dieu ? Certes, plusieurs ne sont pas conscients de cette erreur et n’agissent pas avec de mauvaises intentions, mais l’abandon des fêtes demeure absolument contraire à ce que prescrit la Torah; un tel enseignement contribue en vérité à développer l’oubli et bloquer la vie de l’âme puisque c’est précisément dans les fêtes du Dieu des armées que se trouvent de précieux enseignements utiles pour garder le feu dans le coeur…

Le Rav Eliaou Hassan termine :

« Nous vivons actuellement la période pré-messianique décrite par nos prophètes, annonçant les miracles extraordinaires que Dieu accomplira pour accompagner la venue du Messie. Il nous faut prier de toutes nos forces afin d’être capables de « voir » ces miracles ! »

Effectivement, qui ne voit pas la main de Dieu au travers des miracles incroyables qu’Il manifeste actuellement à la face du monde ? Conformément aux prophéties millénaires, Dieu restaure Israël, le peuple juif revient sur sa terre, une nation fleurissante est sortie des cendres de la Shoah et a vaincu tous ses ennemis aidée par des prodiges incroyables venant des cieux, tandis que la jeune nation naissante et fragile était si faible…

Ne serait-ce que ces choses, en y réfléchissant, ne peut qu’augmenter notre foi et nous tenir bouillants pour le Seigneur si nous les repassons en notre coeur régulièrement ! Dans ce but, la série sur le conflit israélo-palestinien existe sur ce site en cliquant ici. Vous y trouverez beaucoup de preuves prophétiques absolument irréfutables et spectaculaires à méditer et qui donneront toujours plus de zèle à votre coeur !

Et que dire de cette crise sanitaire 2020/2021 ? Comment ne pas voir la main de Dieu et Ses innombrables messages (voir notre playlist YouTube en cliquant ici ? Et pourtant nombreux sont ceux qui ne perçoivent pas l’action divine à cause de ce défaut d’attention comme il est dit : « Mais ils refusèrent d’être attentifs, ils eurent l’épaule rebelle, et ils endurcirent leurs oreilles pour ne pas entendre. » (Zacharie 7:11)

Considérons donc régulièrement les merveilles de Dieu et comme Samuel, ne laissons plus tomber aucune de Ses Paroles à terre ! Par les mérites infinis du Messie qui est à la porte, que le Dieu magnifique d’Israël nous aide à garder la réflexion et à repasser régulièrement Ses prodiges dans nos coeurs afin de ne pas faiblir dans la foi !

Et toi, consignes-tu quelque part ce que Dieu fait régulièrement dans ta vie ? Consultes-tu régulièrement ces choses ? Te rappelles-tu des merveilles qu’il a faites il y a quelques semaines, quelques mois, quelques années ? N’hésites pas à répondre dans les commentaires ! Il y a ici une arme de lumière des plus efficaces… A bon entendeur !

Une étude et un partage réalisée par la seule grâce infinie d’HaShem (Dieu) et avec la précieuse aide des rabbanim d’aujourd’hui et des sages d’Israël d’autrefois.

Note importante relative aux articles et vidéos faisant intervenir à la fois des juifs, des rabbins, des chrétiens et des pasteurs :

Plusieurs sont étonnés et parfois même choqués de voir côte à côte, dans une même vidéo des rabbins et des pasteurs n'ayant pas toujours les mêmes convictions religieuses.

Il convient alors de préciser qu'en dehors des citations ou autres extraits de sources externes repris dans les études, nous ne cautionnons pas forcément tous les propos et les enseignements des personnes ou des références et autres sites web cités : chaque homme est faillible, nul ne possède toute la vérité, chacun doit donc être attentif et ne retenir que ce qui lui semble bon et en accord avec les voies de Dieu et la bonne nouvelle du Messie Yéshoua : « examinez toutes choses; retenez ce qui est bon; » (1 Thessalonicien 5:21).

Sur ce site web, nous usons donc de notre « liberté en Yéshoua » (Galates 2:4) pour citer et utiliser, lorsque cela s’avère nécessaire et utile pour nous faire grandir dans la compréhension du plan divin et de la volonté de Dieu, le travail d’hommes ou de femmes parfois rattachés à d’autres confessions, mais que nous publions tout de même en raison de la qualité de leur contribution dans des domaines particuliers, bien que nous ne les rejoignons pas forcément dans toute leur doctrine.

En outre, cela nous invite à nous exercer à vivre cette maxime des sages :

« Qui est sage ? Celui qui apprend de chaque homme […] Le sage n’est pas celui qui a acquis des connaissances étendues dans tous les domaines, mais celui qui est capable d’apprendre de chacun » (Pirqé Avot).

Si nous ne suivons pas cette maxime, nous nous éloignons alors de la sagesse pour rejoindre les rangs de ceux dont l’esprit est encombré par l’intolérance et le légalisme qui est l’étroitesse d’esprit, qu’à Dieu ne plaise !

Pour de plus amples informations, voir la déclaration de foi

Note sur les commentaires : les commentaires ne sont publiés que s'ils sont conformes à La Politique De Modération du site : Lire la politique de modération

Veuillez citer la source lors de toute copie partielle ou complète des contenus de ce site web, ainsi que le rappellent justement les maximes des pères (Pirqé Avot) : « Quiconque cite l’auteur d’une parole amène la délivrance dans le monde ». Pour le reste, c’est entre vous et Dieu qui sonde les cœurs et qui rendra à chacun selon ses œuvres.

 

Recevez régulièrement nos messages privés par e-mails :
→ Podcast, vidéos, pensées du jour, analyses spirituelles de l’actu, réponses aux questions, etc.

→ Toutes les dernières nouveautés et articles phares du site : témoignages, enseignements, exhortations, etc.
Vos informations resteront privées et la désinscription peut se faire à tout moment. Vous pouvez consulter notre politique de vie privée en cliquant ici

Pépite de vérité à la une actuellement :

protection dieu contre covid vaccin et complots

Fête ou jeûne du moment (en cours ou à venir prochainement) :

Fête de ‘Hanouka :
Entrée le Dimanche 28 Novembre 2021 à 17h42 (PARIS)
Sortie le Lundi 6 Décembre 2021

Préparez-vous à la fête de ‘Hanouka :

Shadow
Slider

Etude de la Paracha de la semaine :

Le Fils unique du Dieu unique selon la Torah, l’Evangile et les sages d’IsraëlParacha Vayera (il se montra) – Genèse 18 à 22

PlayPause
Shadow
Slider

Dernière vidéo publiée :

Shadow
Slider

Dernière article écrit publié :

Slider

A découvrir actuellement :

Shadow
Slider
Shadow
Slider
Shadow
Slider

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

15 Commentaires

  1. jean

    Merci Thomas, pour ce texte . Je suie très surpris de ton savoir: enfin, je brule de recevoir la suite.Jean

    Réponse
  2. Syndie

    Merci infiniment Thomas pour ce texte ! Comment ne pas me sentir concernée car tant de fois j’ai vu Sa main Puissante agir dans ma vie, merci. Je vais instaurer un rituel en début de shabbat avec mon enfant où nous nous remémorerons tous ses bienfaits. Sois béni pour ce partage !

    Réponse
  3. Yannick

    Merci infiniment pour cette étude Thomas ! Et Joseph, merci pour ce témoignage, car en novembre 2011, le 13 novembre précisément, Hashem m’a visité de Son amour torrentiel ! Il devait sûrement avoir une vague de bénédiction et de proclamation à cette période, nous en sommes tous deux témoins, chacun selon son expérience ! Je n’ai qu’une chose à dire : BAKHOU HASHEM BESHEM YÉSHOUA HA’MASHIAH !!

    Réponse
  4. BOUOUDEN Merouani

    Shaloms , suite a ta question sur le Shabbat, je le pratique mais seulement en conformité avec se qu’il y a d’écrit dans la Torah sans les traditions Rabbiniques ou Pharisiennes .Que le Shaloms d’Hachem soit avec toi

    Réponse
    • RencontrerDieu.com

      Bonjour, merci pour votre commentaire. Avez-vous étudier plus en détail les traditions pharisiennes et rabbiniques pour en venir à ce choix ? Prochainement, un ouvrage inédit parlera de ces choses là et démontrera que Yéshoua notre modèle ainsi que les apôtres suivaient les traditions rabbiniques et pharisiennes, le problème véritable ne se situe pas à ce niveau.

      Réponse
  5. Florence

    Gloire à Dieu car il m’a permis de lire ce partage qui vient comme une réponse à mes prières alors que je suis découragée par rapport à certaines choses.
    Je vais mettre en application ces sages et précieux conseils en commençant par consigner par écrit les merveilles que Dieu fait dans mon quotidien.
    Lire et prier selon les Téhilim ( Psaumes ) ranime ma foi, me redonne de l’espérance et du courage lorsque je rencontre des difficultés.

    Le livre la Paracha du Rav Hassan a l’air d’être excellent et riche en enseignements. J’aimerai bien commander quelques ouvrages écrits par des rabbins Juifs sur Torah-b** mais je n’ose pas …

    Merci Thomas pour ce partage!

    Réponse
  6. Thierry Monin

    Shalom Thomas,
    Merci pour ton partage sur cette passionnante paracha. La torah nous explique que durant les 5 premieres plaies, Pharaon endurcit lui même son coeur. A partir de la 6éme plaie, c’est l’Eternel qui endurcit le coeur de Pharaon. Quand l’Eternel endurcit le coeur, la personne ne peux plus faire techouva. Ce n’est pas une question de capacité de réflexion, c’est une décision souveraine de notre Dieu ! N’est il pas écrit :Dieu a fait le méchant pour le jour du jugement ? Cela dérange notre conception de Dieu. Dieu avait prevenu à l’avance qu’Il endurcirait le coeur de Pharaon, cela faisait partie intégrante de son plan. Une des questions essentielles que pose cette paracha est pourquoi l’Eternel endurcit le coeur de Pharaon ?
    A méditer avec l’aide du Saint Esprit !

    Réponse
    • RencontrerDieu.com

      Merci Thierry pour ton commentaire.

      Ce qu’il y a de merveilleux avec la Torah, c’est qu’elle est ainsi faite : sur un passage donné, quantité d’enseignements différents mais complémentaires peuvent en découler, d’où la richesse infinie de chaque verset de chaque paracha.

      Pour ce qui est de ton commentaire, je ne suis pas tout à fait d’accord avec ce que tu dis, je m’explique :

      Comme dit dans l’étude, la reflexion au sujet de l’action de Dieu est une chose essentielle et c’est là le coeur de ce partage et un des nombreux enseignements que l’on peut tirer de l’attitude de Pharaon : il y a donc aussi une question de reflexion ainsi que le confirme la Torah.

      Durant les 5 premières plaies, Pharaon avait sa capacité de reflexion bien qu’il ne l’ai pas utilisé. A partir de la 6ème plaie, Dieu n’a fait que confirmer son choix et Pharaon en a récolté le fruit.

      Ainsi, à partir de la 6ème plaie, Pharaon continuait à ne pas user de sa reflexion mais n’oublions pas que Pharaon aurait pu faire téchouva (repentance) car c’est un principe essentiel : Dieu accorde toujours une voie pour la repentance et jamais il ne bloque le chemin à la repentance à aucune de ses créatures.

      Le problème avec Pharaon c’est qu’il ne voulait pas faire Téchouva ni méditer sur les prodiges de Dieu. Dieu l’a alors utilisé comme outil pour se glorifier.

      Mais il est important de comprendre que Pharaon aurait pu user de sa reflexion puis faire téchouva et Dieu aurait accomplie son plan d’une autre façon. Beaucoup de “trés trés méchant” ont déjà fait téchouva, et heureusement… Bien malheureusement, ce n’était pas le cas de Pharaon.

      De plus, selon les commentaires, lorsqu’il est dit que Dieu endurcit le coeur de Pharaon, il faut bien comprendre qu’en hébreu, le mot signifie aussi “renforcer”, “donner du courage, fortifier” c’est à dire que Dieu renforçait le coeur de Pharaon. En quelques sorte, Dieu donnait du “courage et de la force” à son coeur afin qu’il affronte les plaies jusqu’au bout car sinon, Pharaon, par peur, aurait baissé les bras au bout de quelques plaies et Dieu n’aurait pas pu accomplir son plan qui consistait à faire éclater sa Gloire…

      A méditer, conduit par le Rouah Ha Kodech de Celui qui, dans sa grande bonté, nous a donné une Torah de vie et de vérité.

      Réponse
  7. Thérèse HARTMANN

    Merci Thomas pour cette étude vivifiante à laquelle je ne peux que dire : AMEN !
    Depuis le début de ma conversion le 14/07/1995, je tiens effectivement un cahier où je relate toutes les fois où Dieu a agit dans ma vie et, Ô combien ce cahier m’a aidée à me relever lorsque j’étais accablée ou découragée et que je disais à mon âme, comme le faisait David : Bénis l’Eternel, Ô mon âme et n’oublie aucun de ses bienfaits ! c’est alors qu’en relisant toutes les fois où Dieu avait agit envers moi dans sa grâce, j’étais moi-même étonnée de relire certaines choses que j’avais oubliées et c’est alors que ma vision changeait tout à coup et que mon coeur se sentait réconforté et ragaillardi et qu’il était, tout à nouveau, disposé à faire monter une louange et une reconnaissance sincère vers ce Dieu si merveilleux qui est devenu mon Père en Yeoshua. Et la semaine dernière, comme je méditais sur la sortie d’Egypte du peuple hébreu avec Moïse, j’ai contemplé l’amour, la grandeur et la puissance de Dieu et mon coeur s’est réjoui en s’écriant que bientôt, notre Dieu allait faire la même chose pour sortir les siens de l’Egypte moderne qu’est le monde d’aujourd’hui avec des miracles encore plus grands car IL VA SE GLORIFIER aux yeux du monde entier ! ALLELUIA ! c’est ce Dieu là notre Dieu, regardons à LUI et à ses promesses dans ces temps si ténébreux si nous ne voulons pas sombrer dans la peur qui va envahir le monde, et nous ne serons pas déçus !

    Réponse
    • RencontrerDieu.com

      Merci Thérèse pour ce simple témoignage qui montre combien il est bon de n’oublier aucun de Ses bienfaits et de le traduire en action concrète; Car le dire est une chose, mais le bon fruit n’est produit que par la mise en pratique de ce que l’on proclame et croit, en posant des actions concrètes.

      Réponse
  8. Annie

    Je rends grâce à HasHem pour tous Ses bienfaits et pour avoir mis Thomas (son site merveilleux “Rencontrerdieu.com”) sur mon chemin vers Lui !

    Réponse
  9. Bernard

    Merci de ce message que je met souvent en pratique

    Réponse
  10. joceline

    Je veux être reconnaissante chaque jour de ma vie à HaShem.
    Il a tant fait dans ma vie.
    Il m’a relevé, restauré, guérit, pardonné, fais de moi une reine, son épouse.
    Merci Mon Bien Aimé. Merci Mon Epoux.
    Soit Honoré avec prestige, soit Adoré, soit Magnifié.
    Tu es Merveilleux et Tu opères des prodiges.
    Merci pour tes bontés qui se renouvelles chaque jour, mon âme bénie l’Eternel et reconnaît tous ses bienfaits.

    Réponse
  11. Gaétan Goudreau

    Merci de tout coeur de ce rappel. Contrairement au pharaon, je veux me rappeler comment Dieu a été grand et bénissant dans ma vie et ne pas oublier ces bienfaits.Et oui, les oublier c’est devenir tiède et on en connait les conséquences Apocalypse 3, verset 15-16.

    Il est bon de se faire rappeler à l’ordre par ce genre de texte.Merci et bonne continuité à votre ministère.

    Réponse
  12. Joseph

    C’était en novembre 2011,mon entreprise était en faillite au bord du désespoir j’ai pris une barre de fer qui traînait dans le magasin et j’ai frappé sur le trottoir en hurlant à Hachém que j’ouvrais la mer de l’esclavage et que je sortais du pays d’Egypte et c’est ce qui a été réalisé en 2014 sur le plan financier et spirituel.Les paroles proclamées avec autorité s’accomplissent toujours en temps et en heure de Hachem.Ne désespérer pas Hachem entend les cris de son peuple
    Joseph

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

// fin nouveau code
0 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer