« Que le coeur soit affermi par la grâce, non par les viandes » : Suppression de la cacheroute ? Par Soucat David

« Ne participez pas aux pratiques stériles que favorisent les ténèbres, mais démasquez-les plutôt. » (Epéhsiens 5.11)

coeur grace viande hébreux loi abolition 02En ces temps troublés où l’apostasie est à son comble ainsi que l’avait annoncé Le Messie Yeshoua pour les derniers temps, voici un apport considérable du ministère « Soucat David », visant à déconstruire une des très nombreuse fausses doctrines émanant de la pensée pagano-chrétienne : l’abolition des précieuses lois de cacheroute données par le seul vrai Dieu dans les Saintes Écritures, notamment en Lévitique 11 et Deutéronome 14.

Ainsi, avec l’aimable autorisation du ministère « Soucat David », l’équipe du site web RencontrerDieu est très heureuse de vous partager un commentaire capital et pertinent au sujet d’un verset bien souvent mal interprété dans le monde chrétien, aboutissant a de graves et dangereuses fausses doctrines qui mènent à la ruine spirituelle. C’est ici un nouveau voile de mensonge qui tombe, que Dieu en soit glorifié et puisse continuer à aider ses enfants à revenir à toute la vérité biblique ! Bonne lecture :

Regardons le passage de Hébreux 13:9 “dont les personnes mal affermies tordent le sens” (2 Pierre 3.16) : 

« Ne soyez pas séduits par des doctrines diverses et étrangères, car il est bon que le coeur soit affermi par la grâce, non par les viandes, lesquelles n’ont pas profité à ceux qui les ont suivis. » (Hébreux 13:9)

En étudiant un verset, il faut toujours regarder le contexte. Ellingworth (HEBREWS FOR THE PRACTICAL MESSIANIC J.K. MCKEE) fait cette importante mise en garde :

« Les versets 9-14 ont donné lieu à une importante variété d’interprétations dont aucune ne peut être retenue sans avoir au préalable examiné le texte entier. Le problème de base surgit…car l’auteur fait référence par allusion à une situation qui était bien connue des premiers lecteurs, mais largement ignorée par les lecteurs modernes. »

Question : Que nous a-t-il été enseigné concernant ce verset ?
Réponse : Que la nourriture dont il est question ici fait référence aux viandes pures et impures.

Autrement dit, la Thora serait une fois de plus mise en balance avec la « grâce », celle-ci signifiant que nous serions désormais libres de ne pas manger cacher. Est-ce vraiment ce que veut dire le verset ? Est-il vraiment question de cacherout ici ?

Question : Quelle est le sujet de la discussion ?
Réponse : Les doctrines diverses et étrangères.

Regardons plus en détail ce que dit le Grec :

« Ne soyez pas séduits par des doctrines diverses (poikilos) et étrangères (xenos), car il est bon que le coeur soit affermi par la grâce, non par les viandes, lesquelles n’ont pas profité à ceux qui les ont suivis. » (Hébreux 13:9)

Dans le lexique Grec du théologien Strong, le mot « diverses (poikilos) »  signifie :

« divers, diverses, toute espèce…»

1) de couleurs variées, divers, bigarré
2) de diverses sortes

C’est le même mot qui est utilisé dans les passages suivants : « Car d’entre eux sont ceux qui s’introduisent dans les maisons et qui mènent captives des femmelettes chargées de péchés, entraînées par des convoitises diverses (poikilos) (2 Timothée 3:6)

Et encore : « Car nous étions, nous aussi, autrefois, insensés, désobéissants, égarés, asservis à diverses (poikilos) convoitises et voluptés, vivant dans la malice et dans l’envie, haïssables, nous haïssant l’un l’autre. » (Tite 3:3)

Dans le lexique Grec du théologien Strong, le mot « étrangères (xenos) » signifie : « étranger, étrangère, hôte, chose étrange… »

Ce mot est utilisé dans les passages suivants : « Car j’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger ; j’ai eu soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais étranger (xenos), et vous m’avez recueilli… » (Matthieu 25:35)

La Septante l’utilise dans le verset suivant : « Et le roi dit à Itthaï, le Guitthien, Pourquoi viendrais–tu, toi aussi, avec nous ? Retourne–t’en, et demeure avec le roi ; car tu es étranger (xenos נָכְרִי), et de plus tu as émigré dans le lieu que tu habites. » (2 Samuel 15:19)

Le mot hébreu traduit par ce terme est « nokhri נָכְרִי » qui signifie « païen » et aussi, dans le lexique hébreux du théologien Strong :

« étranger, étrangère, inconnue, inouï…»

1) étranger
1a) ce qui est étranger
1b) un étranger
1c) femme étrangère (une prostituée)
1d) inconnu, non familier, inouï (fig.)

Nous retrouvons encore ce mot dans les versets suivants :

Exode 12:43 : « Et l’Eternel dit à Moshé et à Aaron, C’est ici le statut de la Pâque, Aucun étranger (nekhar נֵכָר) n’en mangera…»
Josué 24:20 : « Si vous abandonnez l’Eternel, et si vous servez des dieux étrangers (élohé nekhar אֱלֹהֵי נֵכָר), alors il se retournera et vous fera du mal et vous consumera après vous avoir fait du bien. »

⇒ Les définitions parlent d’elles mêmes : il est question d’une influence païenne. La Thora n’est pas une doctrine païenne, loin de là.

Romains 7:12 nous enseigne :

« La Thora donc est sainte, et le commandement est saint, et juste, et bon » mais les « doctrines diverses (poikilos) » et « étrangères (xenos) » dont parle l’auteur de l’épître aux Hébreux, sont des doctrines étrangères et païennes qui étaient très courantes à cette époque, et notamment celle des gnostiques.

La doctrine gnostique enseignait l’ascétisme par la privation de certaines nourritures et par le célibat : « prescrivant de ne pas se marier et de s’abstenir des viandes que Dieu a créées pour être prises avec action de grâces par les fidèles et par ceux qui connaissent la vérité…» (1 Timothée 4:3)

L’épître aux Galates parle également de ces doctrines qui se propageaient dans les premières assemblées :

Galates 1:9 : « Comme nous l’avons déjà dit, maintenant aussi je le dis encore, si quelqu’un vous évangélise outre ce que vous avez reçu, qu’il soit anathème. »
Galates 3:1 : « O Galates insensés, qui vous a ensorcelés, vous devant les yeux de qui Yéchoua HaMachia’h a été dépeint, crucifié au milieu de vous ? »

L’auteur continue et décrit le sacrifice de Yom Kippour qui était brûlé entièrement hors du camp et interdit à la consommation :

Hébreux 13:10-11 : « Nous avons un autel dont ceux qui servent le tabernacle n’ont pas le droit de manger ; car les corps des animaux dont le sang est porté, pour le péché, dans les lieux saints, par le souverain sacrificateur, sont brûlés hors du camp. »

Lévitique 16:27 : « Et on transportera hors du camp le taureau du sacrifice pour le péché et le bouc du sacrifice pour le péché, desquels le sang aura été porté dans le lieu saint pour faire propitiation, et on brûlera au feu leur peau, et leur chair, et leur fiente. »

Ce parallèle remet les choses à leur place. Si la doctrine gnostique ou autre enseignait que la nourriture était un moyen d’arriver à une maturité spirituelle ou autre état, il fallait revenir à la vérité en Yéchoua dont la Parole est immuable :

« Yéchoua HaMachia’h est le même, hier, et aujourd’hui, et éternellement. » (Hébreux 13:8)

Ce n’est que par la grâce de Son sacrifice que l’on y parvenait : « C’est pourquoi aussi Yéchoua, afin qu’il sanctifiât le peuple par son propre sang, a souffert hors de la porte. » (Hébreux 13:10-12 )

Un extrait des études « Soucat David », tous droits réservés – Site web : http://www.soucatdavid.net/

Ainsi, pour ceux qui ont l’amour de la vérité, cette étude de « Soucat David » au bon parfum de vérité, fait l’effet d’un caillou retiré d’une chaussure, d’une brise fraîche dans la chaleur de l’apostasie, et vient remettre les pendules à l’heure :

interdit alimentaire de dieu 01Paul parlait en vérité des doctrines païennes et étrangères liées à la nourriture et non pas de la Saine Doctrine du Dieu vivant trois fois Saint dont les ordonnances au sujet des lois alimentaires sont parfaites et spirituelles, consignées sans ambiguïté dans la loi divine et parfaite du Roi des rois que Paul observait et enseignait à observer ainsi que le demande le Messie Yéshoua en Matthieu 5.17-19.

Voici, pour terminer, une simple réflexion sur ce qu’enseigne la véritable saine doctrine de Dieu au sujet de l’alimentation, et non ces doctrines gnostiques et païennes qui avaient « ensorcelé » les galates :

« Vous observerez et vous mettrez en pratique toutes les choses que je vous ordonne; vous n’y ajouterez rien, et vous n’en retrancherez rien. » (Deutéronome 12.32)interdit alimentaire de dieu 02

Quelques versets plus loin : « Tu ne mangeras aucune chose abominable » (Deutéronome 14.3) qui est un rappel de lévitique 11 traitant des animaux que Dieu déclare impurs et abominables à la consommation :

« Ne rendez point vos personnes abominables, ne vous rendez point impurs par eux, ne vous souillez point par eux (…) Car je suis l’Eternel, votre Dieu; vous vous sanctifierez, et vous serez saints, car je suis saint (…) afin que vous distinguiez ce qui est impur et ce qui est pur, l’animal qui se mange et l’animal qui ne se mange pas. »

Avant qu’il ne soit trop tard, le monde chrétien doit regarder la vérité en face et se poser la question : En quoi ces versets ne sont-ils pas clairs ? Qui pourrait refuser de voir ce que dit clairement le Maître de l’univers et le lien évident qu’il fait entre les lois alimentaires et la sanctification ?

Après avoir pris connaissance de la vérité et à moins d’une aveugle rébellion engendrée par une chair non crucifiée et un amour de façade « avec la bouche seulement » sans action, sans vérité et en trompant son coeur, nous espérons que beaucoup, saisis d’un esprit d’humilité, d’action et de vérité, iront là où Dieu, dans son amour sans bornes, les conduit : la forteresse imprenable de la téshouva (repentance) et de l’obéissance au Dieu des armées.

Torah verite israel yeshouaQue le Dieu de gloire et de miséricorde pardonne nos fautes, accorde la repentance à ses enfants, et qu’il nous donne la grâce de suivre ses merveilleuses lois, non pas par légalisme mais en usant de sagesse et de discernement, muni d’un amour inébranlable pour Son Nom, pour notre Messie Yéshoua et pour notre prochain, afin que, dirigeant nos coeurs et nos pas vers ce qui lui est agréable, à savoir l’obéissance à sa Torah de vérité, nous puissions nous aussi courir, aux côtés de Paul et de David, dans la clairière de Ses commandements :

« JE COURS dans la voie de tes commandements, Car tu élargis mon coeur. » (Psaumes 119.32)

« Ce n’est pas que j’aie déjà remporté le prix, ou que j’aie déjà atteint la perfection; MAIS JE COURS, pour tâcher de le saisir, puisque moi aussi j’ai été saisi par Le Messie Yéshoua. » (Philippiens 3:12)

Courons, courons ensemble ! Mais courons conformément à la Saine Doctrine qui est la Torah du Dieu d’Israël, « Et votre récompense sera grande », amen vé amen,

Thomas.

Pour aller plus loin et grandir dans la connaissance de la Torah du Très-Haut et de son Mashia'h (Messie), découvrez notre plateforme d'étude LeRetourAuxRacines.com

 

Laissez un commentaire pour nous partager votre opinion !

Note importante relative au contenu des articles du site web : Veuillez citer la source lors de toute copie partielle ou complète de l’article, ainsi que le rappellent justement les maximes des pères (Pirqé Avot) : « Quiconque cite l’auteur d’une parole amène la délivrance dans le monde ». Pour le reste, c’est entre vous et Dieu qui sonde les cœurs et qui rendra à chacun selon ses œuvres.

En dehors des citations et autres extraits de sources externes repris dans les études, nous ne cautionnons pas forcément tous les propos et les enseignements des personnes et/ou des références et autres sites web cités : chaque homme est faillible, nul ne possède toute la vérité, chacun doit donc être attentif et ne retenir que ce qui lui semble bon et en accord avec les voies de Dieu et la bonne nouvelle du Messie Yéshoua : « examinez toutes choses; retenez ce qui est bon; » (1 Thessaloniciens 5:21).

Sur ce site web, nous usons donc de notre liberté en Yéshoua pour citer et utiliser, lorsque cela s’avère nécessaire et utile pour nous faire grandir dans la compréhension du plan divin et de la volonté de Dieu, le travail d’hommes ou de femmes parfois rattachés à d’autres confessions, mais que nous publions tout de même en raison de la qualité de leur contribution dans des domaines particuliers, bien que nous ne les rejoignons pas forcément dans toute leur doctrine. En outre, cela nous invite à nous exercer à vivre cette maxime des sages : « Qui est sage ? Celui qui apprend de chaque homme.[…] Le sage n’est pas celui qui a acquis des connaissances étendues dans tous les domaines, mais celui qui est capable d’apprendre de chacun » (Pirqé Avot). Si nous ne suivons pas cette maxime, nous nous éloignons alors de la sagesse pour rejoindre les rangs de ceux dont l’esprit est encombré par l’intolérance et le légalisme qui est l’étroitesse d’esprit, qu’à Dieu ne plaise !

Pour de plus amples informations, voir la déclaration de foi

Restez informés !
Articles, études, vidéos inédites : Recevez les dernières nouveautés du site web en rejoignant près de 8000 abonnés :
Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant ici
En soumettant ce formulaire, j’accepte que mes informations soient utilisées exclusivement dans le cadre de ma demande avec d’éventuelles offres de services éthiques, bibliques et personnalisées qui pourraient en découler, si je le souhaite.

Réseaux sociaux :

Les 3 articles/vidéos les plus vus :

Pour aller plus loin :

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :
/* */

34 Commentaires

  1. Bououden

    Bonjour, le mieux est ne pas manger de viande puisque nous sommes créés végétarien.

    Réponse
    • Mymy

      Nous sommes plutôt créés omnivores.

      Réponse
  2. patricia

    merci pour cet enseignement

    pour ma part j ai compris en découpant un roti de boeuf que la viande est pleine de sang
    je découpai le roti en tranche et j ai vu plein de sang sortir de la viande , auparavant je pensai qu il y avait peu de sang
    dans la viande et j en mangeai me voilant la face suivant l enseignement des anciens
    je leurs ai fait confiance ,que D.ieu me pardonne d avoir suivi des hommes.
    notre viande est pleine de sang .
    que D.ieu nous conduisent dans toute la vérité

    patricia

    Réponse
    • RencontrerDieu.com

      Bonjour Patricia, je ne suis pas un spécialiste du sujet mais attention :

      « Le jus rouge que contient souvent un paquet de viande n’est pas du sang, comme beaucoup pensent. La majorité du sang est retirée pendant le traitement et le sang restant est généralement contenue dans le tissu musculaire.Le liquide rouge que vous voyez est un mélange d’eau et d’une protéine appelée myoglobine, dont le but est d’aider à transférer le sang aux cellules musculaires. La myoglobine est très pigmentée, c’est pour cela que plus une viande contient de myoglobine, plus elle sera rouge.

      La myoglobine est ce qui permet de qualifier une viande de «blanche», de « brune » ou de «rouge». Le niveau de myoglobine contenue dans la viande est ce qui finalement décide si cette dernière sera «rouge», «brune» ou «blanche». Les muscles de la viande rouge ont été utilisés pour tenir debout, marcher et pour d’autres activités fréquentes. Le niveau élevé de myoglobine contenu par les viandes rouges leur donne cette couleur foncée.

      La myoglobine indique également quand la viande est trop cuite. Le changement de couleur de la viande quand celle-ci cuit est dû à la myoglobine. »

      Source : http://www.eddenya.com/question-reponse/5140-le-jus-rouge-dans-votre-paquet-de-viande-n-est-pas-du-sang

      Réponse
    • Mymy

      Pour extirper le maximum de sang d’une viande rouge, tout en gardant le bénéfice du goût et des protéines, il suffit de mettre du gros sel sur la viande et la laisser reposer 1H au-dessus d’une grille ou d’un saladier percé. Ensuite, la rincer x fois et la faire tremper 1/4H ou 1/2H dans de l’eau.

      Elle restera rouge mais il y aura pas cet excédent de sang à la découpe.

      Aussi, il faut la cuire convenablement. Ca évitera en même temps d’avaler des bactéries nocives à l’organisme.

      Réponse
  3. RencontrerDieu.com

    Yannis Tron, pour information, ton tout premier commentaire concernant l’image de la publication que tu trouves insultante + toutes tes autres remarques, a été censuré par facebook sans que je ne puisse rien y faire : ils l’ont jugé indésirable, seul toi et tes amis peuvent le voir, j’ignore pourquoi, mais l’Eternel est Maître de tout, il y a sans doute une bonne raison à cela…

    Néanmoins, ce soir ou demain, je vais voir pour réafficher Ton commentaire afin d’y répondre point par point dans la mesure ou tu sembles dérangé par la photo et agacé par les publications du site web et c’est normal car certaines vérités choquent parfois, et dérangent souvent…

    Alors Yannis, si comme tu le dis tu es vraiment saisi par ce qu’a fait Yéshoua à la croix pour te racheter, et je n’en doute pas, tu aimeras forcément obéir aux commandements de Dieu, ce qui sera un témoignage réel de ta gratitude envers Yéshoua et tu seras aussi saisi, comme lui, d’un zèle dévorant à la vue de tous ceux et celles qui piétinent, négligent et méprisent la parole du Dieu vivant qui t’a sauvé.

    N’oublions pas que Yéshoua nous a sauvé afin que nous quittions notre vaine manière de vivre que nous avions auparavant (1 Pierre 1.18) pour faire de nous un peuple zélé pour de bonnes oeuvres (Tite 2.14) et ces bonnes oeuvres se trouvent dans la Torah, comme ne pas manger des choses impurs, mais aussi, une autre de ces bonnes oeuvres consiste à exposer les mensonges et les fausses doctrines de ceux qui se réclament de Dieu et qui se battent pourtant contre les saintes ordonnances de la Torah d’Israël. Actuellement, le site web est dans une période qui oeuvre en ce sens car si les fondations ne sont pas là, le reste ne tiendra pas.

    Réponse
    • Thomas En Yeshoua

      Et bien, loin de moi l’idée de tenir de tels propos à ton sujet… Un petit conseil qui n’est pas de moi mais de celui qui t’a sauvé et que tu veux tant connaitre : Prier pour que Dieu donne la connaissance est une bonne chose, mais il faut mettre aussi en pratique ce que Dieu dit sinon, les prières resteront vaines…

      Au sujet de la connaissance qui éclaire les yeux, voici ce que la Bible dit : « Les commandements de l’Eternel sont purs, ils éclairent les yeux » (Psaumes 19.9) : une claire indication donné par Dieu sur ce qu’il faut faire…

      Réponse
    • Yannis Tron

      Vous avez raison je me repentis trop incrédule que je suis, trop insensé suis-je pour voir la vérité.
      Je vais prier Dieu pour qu’il me donne un esprit de connaissance selon sa volonté!

      Soyez béni.

      Réponse
    • Cedric Arn

      Yannis Tron je connais pas le sujet de discorde, mais se repentir et reconnaitre sa faute surtout en public et une preuve d humilité et de recherche de la vérité, je prie pour qu hashem pose son regard sur ton âme en profondeur, qu’il sonde tes reins avec sa parole qui est un feu dévorant de sainteté et de pureté et qu il mette des vrais convictions dans ton intériorité

      Réponse
    • Yannis Tron

      Cedric Arn Bonjour Cédric.
      Merci pour ta bonté ça me touche.
      Étant en préparation de mon baptême j’ai un long cheminement à faire pour venir Jésus Christ donc un très gros travail de sanctification à effectuer par la grâce de Dieu.
      Et cela jusqu’a mon dernier soupir.
      L’orgueil est un gros problème chez moi.
      J’ai très peu de connaissance mais je me prend pour un grand, je voudrais déjà être à la nourriture solide, alors que je n’en suis qu’au lait.
      Le versets sont ceux-ci:
      Fais de l’Éternel tes délices, Et il te donnera ce que ton coeur désire.
      Recommande ton sort à l’Éternel, Mets en lui ta confiance, et il agira.
      Psaumes 37:4-5
      Je dois apprendre, mais le chemin de notre Seigneur, et le seule, l’unique, le chemin de vérité et qui mène à la demeure du Père.

      Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.

      Jean 14:6

      Sois béni, et que la grâce du Seigneur Jésus soit avec toi.

      Réponse
  4. félix

    Shalom à tous,

    Si on considère que Dieu le créateur a donné des ordonnances à respecter c’est qu’il sait ce qui est bon pour nous car il ne faudrait pas oublier que c’est lui notre Artisan, il nous a donné le corps que nous avons, et les gens qui vivaient du temps de Moise et qui obéissaient à ces ordonnances étaient des hommes comme nous.

    Si votre médecin vous prescrit une ordonnance avec des médicaments à prendre et des doses à ne pas dépasser je suis persuadé que vous ferez le nécessaire en respectant ce qu’il vous aura recommandé.

    Moi je pense qu’en ce qui concerne les aliments impurs sous la nouvelle alliance, l’apôtre Paul n’était obligé de redire aux juifs de s’abstenir des aliments impurs puisse qu’ils suivaient les lois de Moise mais qu’il s’adressait aux chrétiens de Corinthe qui étaient en partie des païens convertis et des juifs, Paul dit aux corinthiens chapitre 10 versets 23-24 que tout est permis, mais tout n’est pas utile, tout est permis, mais tout n’édifie pas, il cherchait à leur dire que cette ordonnance sur les aliments impurs n’était pas inscrit dans la nouvelle alliance mais qu’il était judicieux de s’abstenir d’en consommer et de s’éviter une mauvaise conscience et je vois mal l’apôtre Paul dire aux chrétiens que vous pouvez manger du porc en le sanctifiant par une action de grâce car ce serait contraire aux déclarations de Dieu lui-même.

    Et pour terminer je dirais que dans le jardin d’Éden il était question de manger de tous à l’exception d’un seul fruit et pourtant Adam et Eve ont fait le mauvais choix et aujourd’hui nous voyons le résultat.

    Réponse
    • Mymy

      … Et pourtant, c’est bien ce qui se passe dans les centaines de millions de foyers : à table, on mange du porc et autres aliments interdits en les sanctifiant par une action de grâces.

      Donc ?

      Réponse
  5. Florence

    Shalom,

    J’aimerai bien lire l’étude complète de Soucat David,où puis-je la trouver?

    Lorsque je clique sur votre lien, je me retrouve à la page d’accueil du site de Soucat David mais je ne vois pas sous quelle paracha retrouver l’intégralité de cette étude.

    Je vous avoue que l’image de l’homme “mi-homme , mi-porc” m’ a marqué ( pas dans le mauvais sens du terme, cette image m’a donné matière à réflexion).

    En fait, une image peut souligner beaucoup de choses et cette image + le verset de Lévitique 11 m’a bien fait comprendre que manger des aliments impurs signifie transgresser la Torah et donc souiller son âme alors que Dieu invite ses enfants à se sanctifier. Cela fait quelques temps que j’ai fait le choix par obéissance , de ne plus manger ni porc, ni crustacés , et cette étude m’encourage à persévérer dans cette voie et à réexaminer de plus près les interdits alimentaires que Dieu nous a donné pour notre plus grand bien. Un grand merci.

    Réponse
    • RencontrerDieu.com

      Shalom Florence, ceci est un extrait d’une étude de “Soucat David”, l’étude complète faisant parti d’un cursus de formation qu’il ne propose pas au grand public. Je vous laisse le contacter via son site pour en savoir plus.

      Pour l’image, oui, elle est choquante et certains en ont été offusqués et moi-même je ne le trouve pas très “jolie”, peut-être vais-je la retirer pour la remettre dans un article bien plus adéquate que celui-la. Mais je salut votre réflexion qui rejoint en tout point ce que je pense à ce sujet après avoir méditer plus en profondeur sur cette image :

      Si, lorsque Dieu nous défend de manger du porc et les autres nourritures impur, il nous avertis : « ne rendez pas vos personnes abominables » (Lévitiques 20.25), c’est bien qu’il y a ici une raison spirituelle et profonde qui rend nos personnes abominables aux yeux de Dieu, peu importe ce que nous en pensons : l’Ecriture prime sur les pensées de nos coeur parfois si erronées.

      A ce sujet, je me rappelle une anecdote véritable d’un Rav qui visitait un frère juif dans son entreprise. Le rav, en lui parlant, avait des images de porc qui lui apparaissaient à l’esprit et naturellement, il en fut très géné et n’osait rien dire à cet ami juif car il ne comprenait pas pourquoi il avait de telles visions… jusqu’à ce que peu de temps après, il découvre que ce juif faisait un commerce caché de viande de porc… C’est alors qu’il lui expliqua, entre autres : « tous vos biens sont imprégnés d’une impureté qui se reflète sur votre visage…»

      La photo conviendrait peut-être mieux à ce type d’article (l’anecdote du rav) qui paraitra prochainement sur le site…

      Réponse
      • Florence

        Merci pour votre réponse, j’irai voir les enseignements mis en ligne par le ministère de David Soucat dans un premier temps.

        L’image n’est pas jolie et peut même être qualifiée d’abominable car elle suscite de l’aversion de sorte qu’elle souligne bien ce dont il est question dans Lévitique 11 et 20. Je suis tout à fait d’accord avec vous 🙂

        Merci pour l’anecdote du rav, qui est très enrichissante, nous avons tellement à apprendre de la part des Juifs à qui les oracles de Dieu ont été confiés.

        Réponse
      • Mymy

        L’image “mi-homme mi-porc” est au contraire très intéressante.
        Elle est parlante et fait réfléchir immédiatement.
        Ce serait dommage de l’ôter.

        Réponse
  6. Marie Claire

    Bonne question ! C’est quand on se pose des questions qu’on trouve les réponses:) Tout ce qui se trouvait sur le marché était autorisé ! Il n’y avait pas d’animaux interdits en vente chez les juifs. Paul mangeait cacher comme Yéshoua et les apôtres, donc pas besoin de le préciser. Ils pouvaient être certains que tout ce qu’ils achèteraient sur le marché étaient conformes à la Torah, à la cacheroute. J’espère que ça vous aide 🙂

    Réponse
  7. David Pellegrino

    par contre je m’interroge… de nos jours nous ne savons exactement d’ou provient ce qu’on achete, comment savoir si ce sont des viandes sacrifié au idoles ou pas… faut t’il s’abstenir dans le doute?

    Réponse
    • Thomas En Yeshoua

      Les viandes sacrifiées aux idoles, c’est encore un autre sujet et la Parole semble claire : « Mais si quelqu’un vous dit: Ceci a été SACRIFIE AUX IDOLES; N’EN MANGEZ POINT » (1 Corinthiens 10.28) – Le cas échéant et si c’est une viande pur, il n’y a pas de problème.

      Réponse
  8. David Pellegrino

    et que veut dire ceci alors : Genèse 9
    …2Vous serez un sujet de crainte et d’effroi pour tout animal de la terre, pour tout oiseau du ciel, pour tout ce qui se meut sur la terre, et pour tous les poissons de la mer: ils sont livrés entre vos mains. 3Tout ce qui se meut et qui a vie vous servira de nourriture: je vous donne tout cela comme l’herbe verte. 4Seulement, vous ne mangerez point de chair avec son âme, avec son sang.…

    Réponse
    • Thomas En Yeshoua

      Et que veut dire cela : « Tu prendras auprès de toi sept couples de tous les animaux purs, le mâle et sa femelle; une paire des animaux qui ne sont pas purs » (Genèse 7.2).

      Réponse
    • David Pellegrino

      donc dans génése 7 je comprend, mais alors pourquoi deux chapitre plus tard, il est écrit que nous pouvons manger de tout ce qui se meut ( qui bouge, se déplace) donc je ne sait quoi penser

      Réponse
    • David Pellegrino

      donc on peut manger des animaux pur qui ce meut sur terre mais pas le contraire

      Réponse
    • Thomas En Yeshoua

      Il ne faut jamais interpréter un verset de façon à annuler ou contredire un autre verset : Ici, cela signifie donc : manger de toutes les bêtes exceptés celles qui sont impurs.

      Réponse
    • Cedric Arn

      Nous avons été convaincu de ne plus manger de viande impures, en fait c’est très facile cela fait bientôt 12 mois .
      et depuis trois mois nous consommons plus que des viandes casher c’est facile aussi il suffit de se rendre deux fois par mois dans une épicerie casher donc du coup on consomme moins de viande ce n’est pas plus mal (moins de 100€ par mois) et ça coûte pas beaucoup cherchent…. sinon vous pouvez aussi cachériser votre viande de façon à enlever le sang…. par contre vous n’avez pas la garantie que l’animal n’ai pas souffert…

      Réponse
    • Cedric Arn

      Paul parle de ne pas consommer de sang, faites des recherches sur le net pour cacheriser les viandes.
      Egalement ne pas melanger 2 types de viandes et pas de lait ou crème dans les plats de viandes

      Réponse
      • annick_vincon@hotmail.com

        Manger de la viande pure ou de la viande impure, comment savoir? Un conseil, achèter de la viande bio. On peut espérer que l’animal a été nourri de façon saine, sans OGM, sans hormones de croissance et a grandi dans un environnement naturel. Respecter la vie des animaux, c’est aussi se respecter, que l’on consomme de la viande ou non. C’est respecter les êtres vivants et la création d’une manière plus générale.

        Réponse
        • RencontrerDieu.com

          Pour commencer, se préserver lorsque cela est possible de toute viande impur et choisir sa viande parmi celle que Dieu déclare pur est une bonne chose.

          Ensuite, effectivement, si en plus de cela la viande est bio, c’est également une bonne chose mais l’idéal étant de prendre sa viande dans une boucherie cachère car la Shrita (égorgement selon la Torah) garantis l’absence de souffrance de l’animal et répond à la Halakha (prescriptions édictés par les sages et fidèles à la Torah). Si Dieu le permet, un article paraîtra un jour à ce sujet pour mieux expliquer ces choses.

        • Mymy

          Attention !
          La viande bio n’est pas cashere, sauf si c’est une viande bio cashere, évidemment.

          Il y a des tas de règles à appliquer pour qu’une viande soit cashère.
          D’abord, ce doit être une viande autorisée. L’animal doit être sans blessure, ni maladie. Ce soit être seulement certaines parties de l’animal (pour le boeuf) qui peuvent être consommées et pas les autres (comme le gigot par ex.).
          Le sacrificateur doit être un homme pieux. Son couteau doit pouvoir couper un cheveu dans sa longueur.
          L’animal doit passer de vie à trépas sans s’en rendre compte, et d’un seul coup de couteau. Son sang doit s’épancher, etc.

          Tout cela est bien mais des animaux de batterie sont souvent ce qu’on trouve dans les épiceries cashères. Il faudrait que les autorités compétentes se penchent sur le sujet.
          Maintenant, on peut trouver aussi d’autres types de viande : bio, fermier, etc.

          Ensuite, il ne faut pas cuisiner ou servir la moindre viande avec le moindre produit lacté. Ca a l’air simple comme ça mais ce n’est pas si évident. La vaisselle doit être très bien lavée pour qu’il n’y demeure pas la moindre molécule de viande ou de lait perdue dans une ébréchure de porcelaine ou céramique. Pour cela, les assiettes en verre sont utiles.

        • Mymy

          La viande pure se trouvera dans les boucheries cashères.
          Ainsi, vous saurez ce que vous mangez.

  9. Françoise

    Shalom
    Merci pour éclaircissement, et que l’esprit de DIEU vous éclaire d’avantage.

    Réponse
  10. Chabert

    Par rapport à ce qui est écrit dans Acte15 ; 19-20, “s’abstenir des souillures des idoles, de l’impudicité, des animaux étouffés et du sang…”. Cela me parait clair vos explications,mais ma question est : est ce que je peux manger du porc, considéré comme animal impur, des escargots, … !? ce n’est pas écrit de s’abstenir des animaux impurs dans la Nouvelle Alliance !? que dois je manger étant chrétienne, on nous dit de manger de tout ce qui se trouve sur le marché 1 corinthiens 10 : 25 !?. Je ne trouve pas la réponse et je vous demande de m’éclaircir sur ce point. Merci beaucoup pour tout .

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This