Pourquoi le chaos et les crises mondiales de la fin des temps ? Analyse des racines spirituelles du mal selon la Torah (Parasha Shemot et Vaera)

par | Déc 30, 2021 | 0 commentaires

Il y a certaines études qui responsabilisent plus que d’autres et la simplicité de leur message va de pair avec leur profondeur. Cette étude inspirée des enseignements de la Torah profonde des Sages d’Israël en fait partie.

Dans cette étude de Torah (Paracha Shemot/Vaéra) provenant du module vidéo « Les pépites de La Paracha », nous verrons sous un nouvel angle quelques causes spirituelles profondes à l’origine de ces grandes crises finales que l’humanité traverse et traversera encore juste avant que n’advienne le grand jugement de ce monde et l’ultime révélation du Messie d’Israël.

Lorsque des mesures gouvernementales restrictives sont mises en place, ce sont des pans entiers de la population qui se lèvent et s’insurgent contre ce qu’elles qualifient être des atteintes à la liberté.

Aspirer à la liberté est un formidable désir qui fait sens lorsque nous savons définir ce terme et comprenons pourquoi la liberté tant convoitée fait défaut.

Mais si Le Dieu Créateur est une fois encore exclu de l’équation, il est parfaitement vain de batailler et « Nul serviteur ne peut servir deux maîtres. »

L’esclavage antique dépeint dans le livre d’Exode n’est pas très différent de l’esclavage moderne.

Toutefois, illusionnés par le pouvoir très temporaire que Dieu accorde aux dirigeants de ce monde, les hommes oublient trop souvent que seul l’Éternel règne au ciel et sur la terre, et qu’Il continue continuellement d’exercer souverainement Ses jugements et de transmettre Ses messages à qui veut bien faire fonctionner les yeux et les oreilles de son coeur.

David s’exprime dans un langage clair : « L’Éternel est notre Dieu; Ses jugements s’exercent sur toute la terre. » (Psaume 105:7) et quelques siècles plus tard, Yaacov (Jacques) préserve la clarté du message : « Un seul est législateur et juge, c’est celui qui peut sauver et perdre; » (Jacques 4:12).

« L’Éternel donne la grâce et la gloire, Il ne refuse aucun bien à ceux qui marchent dans l’intégrité » (Psaumes 84:12). Sous une infinité de formes, ce Dieu magnifique dispense le bien à toutes Ses créatures et comble de bonheur ceux qui habitent Sa maison ! La porte de Son palais est constamment ouverte et Sa table royale est servie pour tous.

Toutefois, lorsque des gouvernements et des pays entiers oublient de qui ils tiennent leur pouvoir et qui est Celui qui les a formés, lorsqu’ils se rebellent contre Le Roi des rois de tous les rois, alors les hommes impies, ingrats et irréligieux ne tardent pas à découvrir les diverses formes que la verge de l’Éternel est capable de revêtir : les gouvernements, le climat, les famines, les épidémies et les pestes ne sont que quelques-uns des agents au service du Patron des tous les patrons.

Lorsque la verge vient à frapper, “l’homme animal” cherche un coupable et s’il ne trouve pas rapidement un responsable à condamner, la paix lui fait défaut. Pauvre homme aveugle qui tâtonne dans les sombres profondeurs de la nuit sombre, que Dieu nous en préserve !

L’homme animal tempête contre les coups de bâton et puisqu’il renie la providence de Dieu et décide de se renforcer dans son impiété, il reste incapable de recevoir instruction et il rejette la correction.

En agissant ainsi, il ne sait pas les grands dégâts qu’il inflige à son âme qu’il méprise (Proverbes 15:32) et combien il s’éloigne du chemin de la vie pour s’égarer dans les sentiers de Belial (proverbes 10:17).

« Celui dont le coeur s’égare se rassasie de ses voies », car étant dépourvu en lui-même de la manne qui nourrit, il n’a pas d’autres choix pour survivre.

Hélas, son refus d’inspecter son coeur et d’y voir avec courage ce que la lumière de Dieu pourrait lui montrer le rend incapable du moindre changement.

C’est pourquoi le prophète Sophonie, véritable lanceur d’alerte selon le coeur de l’Éternel, lance ce coup de Shofar :

« Malheur à la ville rebelle et souillée, A la ville pleine d’oppresseurs ! 2 Elle n’écoute aucune voix, Elle n’a point égard à la correction, Elle ne se confie pas en l’Éternel, Elle ne s’approche pas de son Dieu … 

Ses prophètes sont téméraires, infidèles; Ses sacrificateurs profanent les choses saintes, violent la loi.

Au milieu d’elle, l’Éternel est juste, il ne commet aucune injustice. Chaque matin il rend ses jugements, sans jamais y manquer; mais celui qui est injuste ne connaît pas la honte. » (Sophonie 3:1-5)

Et, dans ce même élan d’inspiration prophétique, nous pouvons presque entendre Sophonie rappeler qui est le véritable auteur du confinement mondial de 2020 et quelle n’est pas la déception du Juste Juge :

« J’ai rendu désolées leurs rues, de sorte que personne n’y passe …

Je disais : Crains-moi seulement, reçois l’instruction …

Mais ils se sont levés de bonne heure et ont corrompu toutes leurs actions. » (Sophonie 3:7)

Toutefois « l’homme de bien se rassasie de ce qui est en lui » (Proverbes 14:14) et avec David, il est capable d’établir l’unique diagnostic responsable du mal qui le frappe :

« Voici, je suis né dans l’iniquité, Et ma mère m’a conçu dans le péché. » (Psaumes 51:7).

Et Rachi d’expliquer :

« J’ai été formé par un homme et une femme, tous deux créatures de chair et de sang, remplis de péchés »

David déplorait cette faiblesse humaine fondamentale transmise à chacun dès la conception, mais, comme dit le Maharal, il n’a jamais utilisé cet argument comme excuse pour se permettre de pécher.

Mais lorsque David tombait effectivement dans la faute par mégarde ou par faiblesse, il suppliait l’Éternel et invoquait Son pardon et son immense miséricorde pour être lavé de son iniquité et implorait Son Père et Son Roi de lui donner la force pour ne plus retomber si facilement dans quelques iniquités.

Suivant les pas sacrés de David, l’homme spirituel, après avoir passé quelque temps sur les bancs bénis de l’école du Dieu vivant, a développé quelques saints réflexes : l’introspection, la remise en question, la repentance dans la prière devant Son Créateur.

Il sait que le mal logé dans le coeur de l’homme et sa nature corrompue sont la source de tous les maux et il comprend la nécessité absolue d’être sauvé, pardonné, purifié et assisté par l’Esprit de l’Éternel dans ce grand combat contre le vice, l’erreur, le Satan et tous les démons de l’enfer.

Et lorsqu’un tel homme découvre ce que produit la foi dans le Messie Yéshoua (Jésus) – que son Nom soit honoré et béni – son coeur bondit de joie et son âme trouve un parfait repos, car il se sait approuver, aimé et assister du Créateur en personne.

Rapidement, il finit par expérimenter cette parole du prophète : « Voici Je mets dans Sion, en guise de fondation, une pierre, une pierre choisie, angulaire, précieuse, solidement posée [C’est le Messie]. Celui qui s’appuie sur elle sera en sécurité. » (Ésaïe 28:16)

L’homme né d’en Haut ne regarde pas les gouvernements et les catastrophes de diverses natures comme des entités indépendantes de la volonté du Dieu Tout-Puissant.

Il ne craint pas ce que les “hommes sans Dieu” craignent et tous les jours il se rappelle de la Parole de Son Rabbi en chef qui déclara :

« Je vous montrerai qui vous devez craindre. Craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir de jeter dans la géhenne; oui, je vous le dis, c’est lui que vous devez craindre. » (Luc 12:5)

L’enfant de Dieu sait qui est le Souverain et Le cherche de tout son coeur bien conscient que nul autre que Lui peut « peut sauver et perdre; » car c’est Lui et Lui seul qui « tient dans sa main l’âme de tout ce qui vit, Le souffle de toute chair d’homme. » (Job 12:10)

Sa crainte de l’Éternel et sa conscience l’empêchent de renier l’Hégémonie du Saint d’Israël.

Qu’il soit au milieu de l’Égypte antique ou moderne, lorsque les complots de tous les pharaons se multiplient sous ses yeux, lorsque le fardeau des briques de l’apocalypse s’alourdit et que les liens enflammés de l’esclavage se resserrent tout autour de lui, il ajoute à son examen de conscience d’intenses supplications, il crie, implore la miséricorde de Son Dieu et attend « en silence Le secours de l’Éternel. » (Lamentations 3:26)

Il sait que « C’est lui qui délivre et qui sauve » et que Celui qui « a délivré Daniel de la puissance des lions. » (Daniel 6:27) est aussi capable de le secourir au milieu de toutes les crises et de tous ses doutes.

Il fait siennes les paroles inspirées du prophète des nations :

« Recherchons nos voies et sondons, Et retournons à l’Éternel; 41 Elevons nos coeurs et nos mains Vers Dieu qui est au ciel : 42 Nous avons péché, nous avons été rebelles ! »

Toute l’Écriture rappelle régulièrement une vérité fondamentale : les événements qui atteignent le monde en général, puis un pays, une ville, un quartier, jusqu’au plus petit détail de la vie du croyant, sont autant de signes envoyés par le Créateur et capables de nous fournir de précieuses indications sur notre état spirituel.

Au travers de ces événements, nous serons encouragés à persévérer dans la bonne voie, ou alors nous serons conviés à faire halte, à nous examiner puis à nous repentir profondément « avant que le décret s’exécute Et que ce jour passe comme la balle » (Sophonie 2:2)

L’humilité devrait nous pousser à croire que la situation mondiale catastrophique reflète notre situation spirituelle et nous convie à fournir de grands efforts de repentance pour que l’accouchement de la délivrance et du Messie se fasse avec douceur, si cela est encore possible.

Mais si le discernement nous fait défaut, et si la légèreté, l’insouciance, l’orgueil et la paresse nous empêchent de prendre nos responsabilités, alors la célèbre réprimande du prophète nous aidera peut-être à sortir du sommeil :

« N’est-ce pas de la volonté du Très-Haut que viennent Les maux et les biens ? 39 Pourquoi l’homme vivant se plaindrait-il? Que chacun se plaigne de ses propres péchés. » (Lamentations 3:38)

« La cigogne même connaît dans les cieux ses saisons; la tourterelle, l’hirondelle et la grue observent le temps où elles doivent venir; mais mon peuple ne connaît pas le jugement de l’Éternel. » – Jérémie 8:7

Le Messie Yéshoua (Jésus), qui sera bientôt révélé comme telle à toute la création, insiste et monte un peu plus haut encore dans la gamme de la sévérité :

« Quand le soir est venu, vous dites: Il fera beau temps, car le ciel est rouge. Et le matin: Il y aura aujourd’hui de l’orage, car le ciel est sombre et rouge. Hypocrites ! Vous savez bien discerner l’apparence du ciel, et vous ne pouvez pas discerner les signes des temps ! » – Matthieu 16:2-3

C’est pourquoi Daniel prophétisa en ces termes au sujet des derniers jours :

« Aucun des méchants ne comprendra, mais ceux qui auront de l’intelligence [pour voir et comprendre les signes et les messages que Dieu envoie] comprendront. » – Daniel 12:10

Le jour approche, où la terre entière découvrira les signes que l’Éternel n’avait eu de cesse d’envoyer en tout temps et en tous lieux afin de conduire les hommes vers le vrai repos.

Mais si nous refusons d’entendre les appels nombreux de l’Éternel et si nous méprisons Ses avertissements, craignons que ces paroles prophétiques s’accomplissent :

« Puisque j’appelle et que vous résistez, Puisque j’étends ma main et que personne n’y prend garde, 25 Puisque vous rejetez tous mes conseils, Et que vous n’aimez pas mes réprimandes, 26 Moi aussi, je rirai quand vous serez dans le malheur, Je me moquerai quand la terreur vous saisira, 27 Quand la terreur vous saisira comme une tempête, Et que le malheur vous enveloppera comme un tourbillon, Quand la détresse et l’angoisse fondront sur vous.

28 Alors ils m’appelleront, Et je ne répondrai pas; Ils me chercheront, et ils ne me trouveront pas. 29 Parce qu’ils ont haï la science, Et qu’ils n’ont pas choisi la crainte de l’Éternel, 30 Parce qu’ils n’ont point aimé mes conseils, Et qu’ils ont dédaigné toutes mes réprimandes, 31 Ils se nourriront du fruit de leur voie, Et ils se rassasieront de leurs propres conseils, 32Car la résistance des stupides les tue, Et la sécurité des insensés les perd; 33Mais celui qui m’écoute reposera avec assurance, Il vivra tranquille et sans craindre aucun mal. » (Proverbes 1).

Au jour du jugement, face à la grandeur et à l’infinie Sagesse de Dieu, les fidèles s’exclameront en ces termes et cette parole de l’Écriture s’accomplira :

« Que tes oeuvres sont grandes et admirables, Seigneur Dieu tout-puissant ! Tes voies sont justes et véritables, roi des nations ! Qui ne craindrait, Seigneur, et ne glorifierait ton nom ? Car seul tu es saint. Et toutes les nations viendront, et se prosterneront devant toi, parce que tes jugements ont été manifestés. » – Apocalypse 15

Avant qu’une ruine soudaine ne fonde sur ce monde, quiconque lit ces lignes a encore la possibilité de travailler dans la bonne direction comme il est dit :

« Cherchez l’Éternel, vous tous les humbles du pays, qui faites ce qu’il ordonne! Recherchez la justice, recherchez l’humilité ! Peutêtre serez-vous mis à couvert, au jour de la colère de l’Éternel. » (Sophonie 2:3)

« Peutêtre que leur supplication sera reçue devant l’Éternel, et qu’ils reviendront chacun de leur mauvaise voie; car la colère, la fureur que l’Éternel a prononcée contre ce peuple est grande. » (Jérémie 36:7)

Par la grâce de Dieu et par la foi dans le glorieux et redoutable Messie Yéshoua, puissent les fruits de cette étude contribuer à amener la paix, le pardon, l’amour entre les hommes et la venue du Roi des rois sur cette terre en agonie. Amen.

Thomas.

Réagissez à cet article en laissant un commentaire (en bas de la page).

Si vous souhaitez aller plus loin, découvrez ce module d’étude vidéos :

Réagissez à cet article en laissant un commentaire !

Note importante relative aux articles et vidéos faisant intervenir à la fois des juifs, des rabbins, des chrétiens et des pasteurs :

Plusieurs sont étonnés et parfois même choqués de voir côte à côte, dans une même vidéo des rabbins et des pasteurs n'ayant pas toujours les mêmes convictions religieuses.

Il convient alors de préciser qu'en dehors des citations ou autres extraits de sources externes repris dans les études, nous ne cautionnons pas forcément tous les propos et les enseignements des personnes ou des références et autres sites web cités : chaque homme est faillible, nul ne possède toute la vérité, chacun doit donc être attentif et ne retenir que ce qui lui semble bon et en accord avec les voies de Dieu et la bonne nouvelle du Messie Yéshoua : « examinez toutes choses; retenez ce qui est bon; » (1 Thessalonicien 5:21).

Sur ce site web, nous usons donc de notre « liberté en Yéshoua » (Galates 2:4) pour citer et utiliser, lorsque cela s’avère nécessaire et utile pour nous faire grandir dans la compréhension du plan divin et de la volonté de Dieu, le travail d’hommes ou de femmes parfois rattachés à d’autres confessions, mais que nous publions tout de même en raison de la qualité de leur contribution dans des domaines particuliers, bien que nous ne les rejoignons pas forcément dans toute leur doctrine.

En outre, cela nous invite à nous exercer à vivre cette maxime des sages :

« Qui est sage ? Celui qui apprend de chaque homme […] Le sage n’est pas celui qui a acquis des connaissances étendues dans tous les domaines, mais celui qui est capable d’apprendre de chacun » (Pirqé Avot).

Si nous ne suivons pas cette maxime, nous nous éloignons alors de la sagesse pour rejoindre les rangs de ceux dont l’esprit est encombré par l’intolérance et le légalisme qui est l’étroitesse d’esprit, qu’à Dieu ne plaise !

Pour de plus amples informations, voir la déclaration de foi

Note sur les commentaires : les commentaires ne sont publiés que s'ils sont conformes à La Politique De Modération du site : Lire la politique de modération

Veuillez citer la source lors de toute copie partielle ou complète des contenus de ce site web, ainsi que le rappellent justement les maximes des pères (Pirqé Avot) : « Quiconque cite l’auteur d’une parole amène la délivrance dans le monde ». Pour le reste, c’est entre vous et Dieu qui sonde les cœurs et qui rendra à chacun selon ses œuvres.

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez nos messages privés par e-mails :
→ Pensées de Torah sur la Paracha de la semaine, les Prophètes, les hagiographes, l'Alliance Renouvelée (Nouveu Testament)
→ Enseignements et messages d'exhortations (conseils, éthique divine, etc.)
→ Réflexions et analyses spirituelles de l’actualité
Vos informations resteront privées et la désinscription peut se faire à tout moment. Vous pouvez consulter notre politique de vie privée en cliquant ici

Etude de la Paracha de la semaine :

Expérimenter la véritable bénédiction de Dieu avec Le miracle de la shemitah – Paracha Behar (Lévitique 25.1 à 26.2)

PlayPause
Shadow
Slider

Dernière vidéo publiée :

Shadow
Slider

Dernière article écrit publié :

Shadow
Slider

Fête ou jeûne du moment (en cours ou à venir prochainement) :

Date de la fête de Chavouot (Pentecôte)

Entrée le Samedi 4 Juin 2022 à 22h53 (PARIS)
Sortie le Dimanche 5 Juin 2022 à 22h54

Pépite de vérité à la une actuellement :

protection dieu contre covid vaccin et complots

Pour aller plus loin, découvrez notre plateforme d’étude de la Torah :

Site web Le Retour aux racines : sortir de l'apostasie et découvre les racines juives hébraïques de la foi

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :
// fin nouveau code
49 Partages
Tweetez
Partagez48
Enregistrer1