Ce n’est pas ce qui rentre dans la bouche qui souille l’homme : le mensonge démasqué – Paracha Chémini (Lévitique 9 à 11)

vrai Yeshoua et faux jesus French finalLa paracha Chemini nous propose une nouvelle merveilleuse portion des Écritures du livre de Vayikra (Lévitique 9 à 11).

Il est notable de constater que le chapitre 11 est entièrement consacré aux lois alimentaires, comme si Dieu voulait particulièrement attirer notre attention sur leur importance, au point de réserver un chapitre entier pour ce seul commandement ! Ce n’est évidemment pas sans raison…

Ainsi, c’est ici l’occasion parfaite pour déconstruire l’immense mensonge de satan au sujet de l’illusoire abolition des lois alimentaires que continue de propager, souvent malgré elles, beaucoup de personnes mal enseignées à ce sujet.

Voici donc une étude capitale qui vient définitivement déconstruire une fausse doctrine persistante dans le monde chrétien (catholique et protestant) qui prétendrait que Le Messie d’Israël Yéshoua (Jésus) aurait enseigné l’abolition des lois alimentaires.

En lisant attentivement cette étude avec un coeur disposé muni de l’amour de la vérité, vous comprendrez naturellement que jamais Yéshoua n’enseigne l’abolition des lois alimentaires que Dieu, et non un homme, a prescrit à Ses enfants dans de nombreux passages du Tanakh (Torah et prophètes).

Songez qu’il n’y a pas si longtemps (15ème siècle), en Espagne, lors de l’expulsion ou de l’assimilation forcée de nombreux juifs, les catholiques présentaient aux juifs, au moment de leur conversion forcée au catholicisme, une cote de porc qu’ils devaient manger afin de prouver si oui ou non ils avaient renoncé à toutes “leurs superstitions juives”…

Le chapitre 11 du livre de Lévitique, qui traite principalement des lois alimentaires, n’a rien d’une superstition juive mais demeurera éternellement la Parole Puissante du Dieu d’Israël donnée à tous ceux qui le craignent, peu importe ce qu’en disent les contradicteurs.

Si cet esprit de mensonge anti-torah et anti-juif désirait autant faire manger du porc aux juifs assimilés des temps passés, ce n’est pas anodin ni hasardeux :

derrière ce simple commandement se cache, comme derrière chaque commandement de la Torah, une montagne de bénédictions spirituelles précieuses pour le peuple de Dieu.

Aujourd’hui, la science démontre à quel point la nourriture possède un impact sur l’âme et donc aussi sur notre être spirituel ; le diable le sait et c’est ainsi qu’il a mit en place de multiples stratagèmes pernicieux pour faire transgresser ce commandement au plus grand nombre de croyants juifs et non juifs afin de bloquer leur sanctification et leur croissance spirituelle pour égarer et affaiblir, s’il était possible, un maximum de croyants.

Nous sommes dans ces temps « de rétablissement de toutes choses (saine doctrine incluse), dont Dieu a parlé anciennement par la bouche de ses saints prophètes » (Actes 3.21).

Lisez sans plus attendre l’étude et puissiez-vous la partager au plus grand nombre de croyants afin que, « revenus à leur bon sens, ils se dégageront des pièges du diable, qui s’est emparé d’eux pour les soumettre à sa volonté. » (2 Timothée 2.26) :

https://www.rencontrerdieu.com/project/ce-nest-pas-ce-qui-rentre-dans-la-bouche-qui-souille-lhomme-prendre-un-texte-hors-contexte-pour-en-faire-un-pretexte/

« Il ne disparaîtra pas de la Torah un seul iota ou un seul trait de lettre » (Yéshoua, Matthieu 5.18)

Note importante relative au contenu des articles et des vidéos du site web : Veuillez citer la source lors de toute copie partielle ou complète de l’article, ainsi que le rappellent justement les maximes des pères (Pirqé Avot) : « Quiconque cite l’auteur d’une parole amène la délivrance dans le monde ». Pour le reste, c’est entre vous et Dieu qui sonde les cœurs et qui rendra à chacun selon ses œuvres.

En dehors des citations et autres extraits de sources externes repris dans les études, nous ne cautionnons pas forcément tous les propos et les enseignements des personnes et/ou des références et autres sites web cités : chaque homme est faillible, nul ne possède toute la vérité, chacun doit donc être attentif et ne retenir que ce qui lui semble bon et en accord avec les voies de Dieu et la bonne nouvelle du Messie Yéshoua : « examinez toutes choses; retenez ce qui est bon; » (1 Thessaloniciens 5:21).

Sur ce site web, nous usons donc de notre liberté en Yéshoua pour citer et utiliser, lorsque cela s’avère nécessaire et utile pour nous faire grandir dans la compréhension du plan divin et de la volonté de Dieu, le travail d’hommes ou de femmes parfois rattachés à d’autres confessions, mais que nous publions tout de même en raison de la qualité de leur contribution dans des domaines particuliers, bien que nous ne les rejoignons pas forcément dans toute leur doctrine. En outre, cela nous invite à nous exercer à vivre cette maxime des sages : « Qui est sage ? Celui qui apprend de chaque homme.[…] Le sage n’est pas celui qui a acquis des connaissances étendues dans tous les domaines, mais celui qui est capable d’apprendre de chacun » (Pirqé Avot). Si nous ne suivons pas cette maxime, nous nous éloignons alors de la sagesse pour rejoindre les rangs de ceux dont l’esprit est encombré par l’intolérance et le légalisme qui est l’étroitesse d’esprit, qu’à Dieu ne plaise !

Pour de plus amples informations, voir la déclaration de foi

Note sur les commentaires : les commentaires ne sont publiés que s'ils sont conformes à La Politique De Modération du site : Lire la politique de modération

 

Rejoignez près de 10.000 abonnés et recevez régulièrement nos e-mails privés
→ Un parcours spirituel personnalisé par email
→ Toutes les dernières nouveautés (témoignages, articles, vidéos, enseignements)
→ Tous les articles phares du site
→ Vidéos et articles inédits pour les seuls abonnés
→ Certains sujets qu'il n'est pas possible de traiter en public
→ Ebook offert : Grand Recueil de 13 témoignages inédits de rencontre avec D.ieu
Vos informations resteront privées et la désinscription peut se faire à tout moment. Vous pouvez consulter notre politique de vie privée en cliquant ici

Etude de la Paracha de la semaine :

Le chrétien est-il obligé d’obéir à la loi de Moïse ? (Paracha Ekev – Deutéronome 7:12 ) 11:25) :

PlayPause
Shadow
Slider

Dernières études :

Slider

A découvrir actuellement :

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow
Slider

Derniers articles du Blog :

Slider

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

// fin nouveau code
0 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer