Analyse du mot “Shekinah”,”Shekhina” : un nouveau révélateur de l’antisémitisme et de l’antijudaïsme chrétien ?

« Malheur à ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal, Qui changent les ténèbres en lumière, et la lumière en ténèbres, Qui changent l’amertume en douceur, et la douceur en amertume ! » (Ésaïe 5:20).

Veuillez être avertis, chers lecteurs, du ton et de la tournure quelque peu vigoureuse que prendra cet article par endroit. Parfois, un peu de dureté et de rigueur dans les paroles n’est pas incompatible avec un amour sincère et dévoué. En effet, il existe des sujets et des situations qu’il convient ni de taire, ni de traiter mollement, mais bien plutôt de traiter avec une certaine rigueur.

C’est ce que nous enseigne l’Ecriture au sujet de celui qui pense éloigner un mal en se taisant : “Si vous croyez éloigner un mal, vous l’augmentez.” (Proverbes 19 :19)

Il y a quelque temps, un visiteur du site web nous a écrit un mail pour nous partager une certaine confusion qui selon ses dires, semblerait se répandre sur internet, et qui après vérification, s’avère effectivement prendre un peu plus d’ampleur qu’on ne l’avait soupçonné. Voici, en partie, son mail :

« Bonjour frère Thomas, J’espère que vous vous portez bien. J’aimerais vous demander une faveur : pouvez-vous m’éclairer un peu sur l’origine et la signification du mot “Shekina”. Actuellement beaucoup de chrétiens sont dans la confusion. Certains disent que c’est un mot hébreu désignant la gloire de Dieu, alors que d’autres l’associent avec un démon. […] Moi-même je suis dans la confusion faute d’enseignements sérieux ».

Depuis, d’autres messages de la sorte nous sont parvenus. Nous avions déjà eu écho, dans le passé, de certaines choses à ce sujet, sans y prêter attention, le débat paraissant trop puéril pour représenter un quelconque danger, et pensant peut-être trop naïvement que la chose était limitée à quelques rares personnes au zèle sans instruction. Nous avions donc relégué cela à un malheureux épiphénomène inhérent au domaine de la foi qui ne saurait nuire aux croyants sincères et authentiques. Mais après quelques mails tels que mentionnés plus haut, et après avoir constaté, suite à une brève recherche, que ce type de discours n’était pas limité à quelques personnes isolées mais qu’il se propageait via plusieurs vidéos déjà vues par des dizaines de milliers de personnes qui profitent de l’occasion pour étaler leur antijudaïsme et leur antisionisme/antisémitisme, il nous a paru bon de faire une rapide mise au point. Si ce bref article pouvait éclairer ne serait-ce qu’une personne, il aurait atteint son objectif.

Qu’est-ce que la Shekhina (se prononce “Shrina” et non “Shékina”) ? C’est très simple et un bref coup d’œil dans une encyclopédie nous l’explique :

« Mot hébreu (signifiant littéralement, « demeure ») qui désigne dans la Bible la présence de Dieu parmi son peuple ou l’immanence divine dans le monde. Les images associées à la Shekina sont la lumière, la Gloire divine, la manifestation de Dieu. Son équivalent araméen est employé dans le targum pour atténuer les expressions anthropomorphiques incompatibles avec la transcendance de Dieu. » (Gabrielle Sed-Rajna dans Universalis. Gabriel a dirigé la section hébraïque de l’Institut de recherche et d’histoire des textes (CNRS) et enseigné à l’École pratique des hautes études (Paris) et à l’Institut Martin Buber (Bruxelles).

Même Wikipédia, qui certes n’est pas une référence, mais a le mérite d’être souvent juste dans les définitions de base, reprend les mêmes termes et nous explique que la Shekhina nous parle de la présence de Dieu dans ce monde, “particulièrement dans le Temple de Jérusalem”, ce qui est juste.

Le terme Shekhina est dérivé de la racine hébraïque Shakhan, qui en hébreu biblique, signifie littéralement « être installé, habiter, ou résider », et est fréquemment employé dans la Bible hébraïque.

On voit ce terme dans la Torah, par exemple, dans le livre de l’Exode, chapitre 25, verset 8 : « Et ils me construiront un sanctuaire, pour que je réside [Shakhan] au milieu d’eux ». Ce terme apparaît ensuite dans le chapitre 29 du même Livre, verset 45 : « Et je résiderai [Shakhan] au milieu des enfants d’Israël et je serai leur Divinité. »

Nous le voyons aussi dans Esaïe 8 : 18 : « Me voici, moi et les enfants que l’Éternel m’a donnés, nous sommes des signes et des présages en Israël, de la part de l’Éternel des armées qui habite [Shakhan] en la montagne de Sion. »

L’encyclopédie juive, en plus de confirmer et de rapporter ce que nous venons de voir, précise, entre autres : « La présence majestueuse ou manifestation de Dieu qui est descendu pour “habiter” parmi les hommes. » (Source : http://www.jewishencyclopedia.com/articles/13537-shekinah)

Veuillez notez, par la même occasion, que cette conception juive et biblique de la présence et de la gloire de Dieu qui réside parmi les hommes, sous la terminologie de Shrina, est une occasion pour présenter, sous un angle quelque peu nouveau quoique certainement imparfait, la présence du “logos” sur terre, du verbe de Dieu manifesté dans la personne du Messie Yéshoua.

La chose est donc claire, actée, sourcée et irréfutable : parler de la Shrina (Shekhina) pour désigner la présence de Dieu, sa manifestation, etc., est parfaitement biblique.

Pourtant, voici ce que l’on peut lire de la part de plusieurs chrétiens sous l’une de ces vidéos amalgamant la Shrina dont on vient de parler avec un démon :

« ouvres les yeux l’expression shekina vient de la kabale juive. Sois délivrée ! »

« c’est du judaïsme leurs dieu shekina. »

« Jésus m’a révélé cette semaine que shekina n’est pas dans la Bible. Elle n’est ni la présence de Dieu ni la gloire de Dieu. Mais la gloire de Satan! C’est un démon femelle qui a un sexe d’homme. Elle représente l’ignorance! Or la Bible dit: mon peuple périt à cause de l’ignorance! Réveille-toi Eglise! »

Ce dernier commentaire illustre dramatiquement le phénomène psychologique bien connu de la transposition : attribuer à l’autre ses propres maux… On remarquera, pour ceux qui refusent encore de le voir, l’esprit furieusement antisémite et antijuif qui règne dans ce type de commentaire et il ne sera donc pas étonnant de découvrir que ceux qui relaient ces choses, se font aussi le relais endiablé de tout ce qui vient porter publiquement la calomnie et le mépris sur Israël et le judaïsme.

Nous le savons, certains occultistes peuvent très bien utiliser la Bible pour leur propre compte, et il ne viendrait jamais à l’esprit d’un croyant authentique de rejeter la Bible pour autant, sauf si l’occasion devient pour lui un prétexte pour extérioriser une problème refoulé avec la Bible.

Il en est de même avec le mot Shrina et le peuple juif : si quelques occultistes et ouvriers de Satan utilisent frauduleusement ce terme pour leur propre compte, bien malheureux celui qui rejetterait ce terme tout en associant son utilisation avec les juifs et le diable, il ne ferait que démontrer son ignorance et extérioriser lui aussi une haine refoulée du juif qu’il peut enfin exprimer. Et pourtant, c’est tout une poignée de croyants qui tombent dans ce grossier filet, commettant l’infâme erreur d’associer au diable les juifs et tous ceux qui utilisent de façon biblique cette terminologie “shrina”.

En sautant pieds joins sur cette nouvelle occasion d’associer les juifs à la sorcellerie et au diable, ces personnes ne font que révéler, une fois encore, cette partie antisémite qui n’a pas encore été délogée du cœur d’une partie du christianisme.

Ils s’attirent ainsi une double malédiction : en plus de la malédiction qui frappe quiconque maudit le peuple juif, ces faux enseignants « dont la conscience est marquée au fer rouge » (1 Timothée 4:2) placent un obstacle devant les chrétiens mal affermis et mal éclairés sur certains sujets. Ces faux docteurs et faux visionnaires sont ainsi doublement maudits selon ce que dit l’Ecriture : « Maudit soit celui qui fait égarer un aveugle dans le chemin ! » (Deutéronome 27 :18)

Au sujet de ceux qui, sans aucune connaissance sérieuse de l’hébreu et des langues anciennes ainsi que du judaïsme et de l’immensité de son histoire et de sa riche littérature, et sans même avoir pris la peine de consulter les premiers intéressés, se permettent d’amalgamer l’utilisation saine et biblique qui est faite du terme Shekhina par les juifs, avec ce qui relève de l’occultisme, de la sorcellerie et du diable, sous prétexte que, fidèle à lui-même, le tentateur a déjà usurpé et perverti cette sainte appellation pour l’attribuer à ses ouvriers, il conviendra de rappeler les propos de notre Maître :

« Il est impossible qu’il n’arrive pas des scandales; mais malheur à celui par qui ils arrivent ! Il vaudrait mieux pour lui qu’on mît à son cou une pierre de moulin et qu’on le jetât dans la mer, que s’il scandalisait un de ces petits. » (Luc 17:1-2) et encore : « qu’il n’y en ait pas parmi vous beaucoup qui enseignent, car nous encourrons un jugement plus sévère. » (Jacques 3:1)

Rappelons qu’en grec, dans la bouche de Yéshoua, le mot ici mal traduit par “scandalisé” signifie selon le théologien Strong : « Une trappe, un piège ou tout obstacle placé sur le chemin et faisant tomber quelqu’un (une pierre d’achoppement, une occasion de chute) c’est-à-dire un rocher qui fait trébucher ». Avec cette explication, les paroles de Yéshoua s’enracinent avec beauté dans l’enseignement de la Torah de Son Père, jamais abolie, mais bien en vigueur contrairement à l’affirmation des mêmes faux docteurs qui salissent le peuple de Dieu et déclarent la loi abolie tout en proclamant que la shekhina est d’origine démoniaque : Deutéronome 27 :18 : « Maudit soit celui qui fait égarer un aveugle dans le chemin ! »

Rachi, célèbre commentateur juif s’inspirant de l’enseignement des sages d’Israël, explique ce verset en ces termes : « Le naïf à qui on donne un mauvais conseil ».

Et encore sur Lévitique 19 :14 : « Tu ne mettras devant un aveugle rien qui puisse le faire tomber; car tu auras la crainte de ton Dieu. Je suis l’Eternel. » Rachi précise bien : « À celui qui est aveugle dans un domaine quelconque, ne donne pas un conseil qui ne lui soit pas approprié. »

Les commentaires de Rachi sur ces passages de la Torah, cumulés à ce que nous savons désormais du mot « scandale » utilisé par Yéshoua, donnent profondeur, cohérence et saveur nouvelle au texte, bien loin du sens premier.

Vous l’aurez compris, « tu ne mettras devant un aveugle rien qui puisse le faire tomber » est ici parfaitement adapté : ceux qui, n’étant surement pas mandatés par le ciel ni inspirés par l’Esprit Saint, se permettent de répandre publiquement que toute utilisation de l’expression biblique Shekhina serait démoniaque et non biblique, et qui donc provoquent la confusion, le trouble et jusqu’à la chute des plus faibles et des moins instruits dans ce domaine, voici qu’ils sont directement visés par l’invective du Messie : “Malheur à vous” !

A la suite du commentaire de Rachi : « À celui qui est aveugle dans un domaine quelconque, ne donne pas un conseil qui ne lui soit pas approprié. », rajoutons que ceux et celles qui parlent de la sorte et se font le relais de ce mensonge, s’appliquent cet autre verset non moins cinglant : « ce sont des aveugles qui conduisent des aveugles; si un aveugle conduit un aveugle, ils tomberont tous deux dans une fosse. » (Matthieu 15:14)

En conclusion, un des aspects majeurs du problème est toujours le même :

tous ceux, encore nombreux, qui sautent sans discernement sur la moindre occasion pour parler en mal des juifs et du judaïsme, ne font qu’afficher leur antisémitisme sur la place publique, joyeux de trouver une occasion pour exprimer ce mal judéophobe encore logé dans leur coeur, car, ne connaissent en réalité pas un mot d’hébreu, ne sachant rien du judaïsme, de la pensée juive et de son immense littérature, ils préfèrent accorder du crédit à leur propre cœur tortueux et à leur ignorance, et accordent bien volontiers du crédit au Satan qui est passé maître dans l’art d’utiliser les artifices mensongers de son langage trompeur et séducteur pour médire les juifs.

Le plus désolant est que beaucoup de ces chrétiens piégés s’imaginent faire le bien, mais en vérité, l’affaire est rendue : après s’être enorgueillis, ils travaillent bel et bien pour l’adversaire qui doit se rire d’avoir dans son armée, de nouveaux ouvriers portant le nom de “chrétiens”, qu’il n’a même pas pris la peine d’auditionner pour les enrôler. Qui est Satan sinon le Père du Mensonge, or, le discours qui accompagne tous ceux qui publiquement, parlent mal d’Israël, de la langue Sainte et du judaïsme, n’est trop souvent que mensonge et ceux, encore nombreux, qui ne sont pas prémunis contre ces perversions qui abondent sur la toile, tombent facilement, trop facilement parfois, dans le piège.

Nous parlons ici d’un sujet précis, mais il en est de même pour tous ceux qui publiquement, médisent, dénigrent et parlent en mal des rabbins, du talmud et de la littérature juive en général, au point d’en faire des vidéos, et beaucoup d’entre vous sont bien au courant, chers lecteurs : ce type d’attitude abonde, même chez ceux qui sont considérés comme messianiques.

A eux s’appliquent ce verset de l’Ecriture :

par orgueil, « ceux-ci médisent de tout ce qu’ils n’entendent point (…) Malheur à eux ! » (Jude 1:10, traduction Martin), « ils parlent mal de tout ce qu’ils ne connaissent pas (…) Malheur à eux ! » (Traduction Ostervald).

Seul un orgueil démesuré peut armer d’un courage malsain le coeur de telles personnes pour répandre audacieusement et publiquement la médisance sur l’héritage colossale multilinéaire rempli de pépites spirituelles qu’est la littérature juive. Pire encore, ils y associent le nom du Messie Yéshoua !

A ceux qui étaient confus à ce sujet, nous espérons que cette brève mise au point a atteint son objectif : ramener un peu de clarté.

Aux lecteurs du site déjà au clair sur ces choses, il aurait presque fallu demander pardon pour la petitesse et le ridicule du sujet traité. Mais en dépit de la médiocrité des personnes qui distillent de si honteuses calomnies et qui se faisant, étalent au grand jour une singulière ignorance, il convenait malgré tout de réagir par la plume pour deux raisons majeures : premièrement, pour ceux, peut-être plus nombreux qu’on ne le pense, qui n’arrivent pas à trouver une informations argumentée à ce sujet. Quand à la deuxième raison majeure, Dieu le sait.

En définitif, bien loin de maudire et de porter en haine ceux qui commettent de telles infamies, que l’aspect quelque peu sévère et rigoureux d’un tel article ne nous fasses pas perdre de vue l’attitude à tenir : prier pour ces personnes dans l’espoir que Dieu leur donne et leur accorde l’occasion d’une belle et profonde téchouva (repentance) ainsi qu’il est dit : « Dieu a donc accordé la repentance aussi aux païens, afin qu’ils aient la vie. » (Actes 11:18).

Et encore : « Dans l’espérance que Dieu leur donnera la repentance pour arriver à la connaissance de la vérité, 26 et que, revenus à leur bon sens, ils se dégageront des pièges du diable, qui s’est emparé d’eux pour les soumettre à sa volonté. » (2 Timothée 2:25).

Si une quelconque retombée malsaine accompagnée de réactions non empreintes de téchouva (repentance) devait voir le jour suite à cet article, par tous ceux et celles qui sont concernés de près ou de loin pour avoir produit et relayé le mensonge ici dénoncé, à moins d’un changement de direction permis par le ciel, nous ne donneront aucune suite à cela, tant le sujet a déjà reçu, au travers de ce partage, peut-être plus d’intention qu’il ne le méritait.

Que le Dieu d’Israël, au nom de son glorieux Messie Yéshoua garde les siens et pardonne nos fautes et notre petitesse.

Dernières nouvelles providentielles : juste avant la publication de cet article, il semblerait que certaines des graves vidéos judéophobes et antisémites mentionnées dans l’article aient été supprimées par Youtube.

Restez informés !
Articles, études, vidéos inédites : Recevez les dernières nouveautés du site web en rejoignant près de 7000 abonnés :
Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant ici
En soumettant ce formulaire, j’accepte que mes informations soient utilisées exclusivement dans le cadre de ma demande avec d’éventuelles offres de services éthiques, bibliques et personnalisées qui pourraient en découler, si je le souhaite.

Réseaux sociaux :

Les 3 articles/vidéos les plus vus :

Pour aller plus loin :

paracha
paracha
paracha
paracha

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

Laissez un commentaire pour nous partager votre ressenti et votre expérience !

 

Info : Si vous voulez allez plus loin dans les études, découvrez le grand cursus vidéo sur l’Apostasie disséquée sur 4 mois: https://www.leretourauxracines.com/

 

Note importante relative au contenu des articles du site web : Veuillez citer la source lors de toute copie partielle ou complète de l’article, ainsi que le rappellent justement les maximes des pères (Pirqé Avot) : « Quiconque cite l’auteur d’une parole amène la délivrance dans le monde ». Pour le reste, c’est entre vous et Dieu qui sonde les cœurs et qui rendra à chacun selon ses œuvres.

En dehors des citations et autres extraits de sources externes repris dans les études, nous ne cautionnons pas forcément tous les propos et les enseignements des personnes et/ou des références et autres sites web cités : chaque homme est faillible, nul ne possède toute la vérité, chacun doit donc être attentif et ne retenir que ce qui lui semble bon et en accord avec les voies de Dieu et la bonne nouvelle du Messie Yéshoua : « examinez toutes choses; retenez ce qui est bon; » (1 Thessaloniciens 5:21).

Sur ce site web, nous usons donc de notre liberté en Yéshoua pour citer et utiliser, lorsque cela s’avère nécessaire et utile pour nous faire grandir dans la compréhension du plan divin et de la volonté de Dieu, le travail d’hommes ou de femmes parfois rattachés à d’autres confessions, mais que nous publions tout de même en raison de la qualité de leur contribution dans des domaines particuliers, bien que nous ne les rejoignons pas forcément dans toute leur doctrine. En outre, cela nous invite à nous exercer à vivre cette maxime des sages : « Qui est sage ? Celui qui apprend de chaque homme.[…] Le sage n’est pas celui qui a acquis des connaissances étendues dans tous les domaines, mais celui qui est capable d’apprendre de chacun » (Pirqé Avot). Si nous ne suivons pas cette maxime, nous nous éloignons alors de la sagesse pour rejoindre les rangs de ceux dont l’esprit est encombré par l’intolérance et le légalisme qui est l’étroitesse d’esprit, qu’à Dieu ne plaise !

10 Commentaires

  1. Pierre

    Bonsoir Thomas. Moi même je suis tombé dans ce piège sur Shekina. Ces serviteurs de satan bien préparer m’ont fait croire que Shekina n’était pas dans la Bible et serait satanique. Je profite de l’occasion pour me repentir.

    Merci Thomas d’assurer avec ardeur la mission que Elohim t’a donner.

    Réponse
    • chapeira

      merçi pour ce voile qui vient d’étre déchiré je n’aimait pas ce mot que je n’employait jamais mais que j’entendait autour de moi. les raçines des mots dans l’ hébreux réjouirons toujours mon coeur en YESHOUA sa protection pour ses brebis. que le Seigneur nous aide a renter dans la prière et l’intercession pour lié cette ésprit d’ignorançe auquel je n’avais pas pensée qui tient lié beaucoup d’entre nous. Shalom a tous et prenons nos armes spirituel qui nous servirons que dans ce temps présent.

      Réponse
  2. THOMAS Antoine

    THOMAS BONJOUR, c’était bien mais surtout n’oublions pas que nous ne pouvons pas parler de la présence de Dieu qui est toujours en rapport avec le sanctuaire et l’arche de l’alliance. Comme vous avez dit : Dieu veux habiter avec nous et au milieu de nous. Dieu parler au dessus du propitiatoire qui est le réceptacle de l’arche de l’alliance sur couvercle 2 chérubins y était artistement sculptés et y plongeant leurs regards .

    Dieu parler au peuple entre les deux chérubins et là ce manifestait la présence de Dieu appelé la schekina la gloire de sa présence était manifestée à Moïse et au peuple. Et ils recevaient les instructions De Dieu .

    L’étude de la construction du sanctuaire terrestre appelé le tabernacle ou la tente de la rencontre là ou le peuple pouvais parler à Dieu par l’ intermédiaire de Moïse et Dieu lui répondait. Dans ce sanctuaire seul la présence de Dieu se manifestée par sa présence et sa pureté, Satan ne peux pas y avoir accès car là sont les anges de Dieu et Dieu le père et son Fils seul avait accès dans ce lieu. Jésus-Christ dit dans jean 17 : 5 Jésus demande à son Père de le glorifié de la gloire qu’il avait auprès de lui avant que le monde fut voici la gloire de Dieu c’est celle de son Fils qui est lui-même cette schekina. Car n’oublions pas que la gloire du 2ème temple c’était la présence de son Fils dans le temple de Jérusalem lors de sa venue sur la terre. Nous avons tout pleinement en Jésus-Christ. Amen ! Soyer bénit par Dieu le père et de notre Seigneur Jésus-Christ.
    Antoine

    Réponse
  3. LibWil

    Nous en parlions hier, j’ai failli me faire avoir. Merci pour l’article.

    Réponse
  4. issia ado

    Amen. Merci pour l’enseignement.

    Réponse
  5. moché

    Le monde chrétiens est loin de l’enseignent des écrits sur la torah. Dans les églises, on en parle pas. Quand on en parle, les sujets sont souvent déformés car ceux qui en parlent ne sont jamais allé au fond du problème ou copie sur ce que d’autre ont écrit. Le rapport entre l’ancien testament et le nouveau testament, on en parle pas. L’ignorance du peuple chrétien vient des responsable qui veulent garder le peuple dans l’ignorance.

    Réponse
  6. Lydie

    Merci pour cet éclaircissement, je suis effectivement tombé sur ce genre de vidéos. Pour une personne comme moi, qui croit profondément en Dieu et en Jésus, qui essaie de comprendre et d’étudier seule, on voit tellement de chose sur internet qu’il est très difficile de ne pas se perdre. Par exemple : Nous devons bénir Israël et le peuple juif comme il est indiqué dans la bible. Mais les juifs rejettent Jésus comme le messie ! Nous voyons même certains pasteurs qui soutiennent tellement les juifs, qu’ils en rejettent également Jésus comme messie ! Je trouve qu’il est difficile de trouver la limite de notre soutient à Israël et aux juifs…Pensez vous justement qu’il faut y avoir une limite ? Il y aurait tellement d’autre sujet très complexe (comme la franc maçonnerie etc…)
    Je prie chaque jour que Dieu m’éclaire et j’ai confiance, je suis encore jeune et en étudiant tout s’éclaircira… Merci en tout cas pour votre travail et que Dieu vous bénisse

    Réponse
    • RencontrerDieu.com

      Shalom Lydie, oui l’Ecriture est formelle en parlant du peuple juif : “Béni soit quiconque te bénira, Et maudit soit quiconque te maudira !” (Nombres 24.9).

      Mais, comme le dit l’Apôtre Juif Paul, n’oublions jamais que nous combattons non pas contre la chair mais contre les esprits méchants dans les lieux célestes et ces esprits, en ces derniers temps, agissent avec fureur pour semer la confusion et amener les gens dans un extrême (haïr les juifs, les mépriser, etc), ou dans un autre extrême : renier Yéshoua, sa nature, et les glorieuses promesses qui découlent de la foi en son Saint Nom. La Vérité, ainsi que l’enseigne les sages, se trouvant toujours dans le juste milieu, l’équilibre.

      L’Ecriture nous enseigne que le rejet de Yéshoua comme Messie de la part d’une partie des juifs (et non pas de tous) est voulu de Dieu, cela fait parti de son plan afin que les païens rentrent dans le salut en Yéshoua. Mais Dieu, même dans l’Exil est pleinement avec son peuple qu’il na pas rejeté.

      Concernant la vocation et la destinée d’Israël, il y aurait énormément à dire, mais quoiqu’il arrive, ne perdons pas de vue ce qu’enseigne l’alliance renouvelée, à l’instar des prophètes de la Bible hébraïque :

      « Il est vrai qu’ils [une partie des juifs que Dieu a fortifié dans leur coeur pour qu’ils ne reconnaissent pas Yéshoua, voir Romains 11] sont ennemis par rapport à l’Évangile, à cause de vous; mais à l’égard de l’élection, ils sont aimés à cause de leurs pères, 29 Car les dons et la vocation de Dieu sont irrévocables. » (Romains 11:29)

      Nous devons aimer et bénir Israël et respecter la Torah, les sages et les rabbins, sans forcément devoir souscrire à tout aveuglément, car nous obéissons avant tout notre Messie Yéshoua, mais il est clair et évident qu’un grand nombre des enseignements des sages ne font que confirmer, affirmer et renforcer le message de l’Evangile et des épitres, et nous permet d’accéder à une compréhension glorieuse et merveilleuse inaccessible auparavant. Mais, l’équilibre, beaucoup de prière et d”humilité sont de mises sous peine d’être emporté dans l’égarement le plus totale comme nous le voyons.

      Nous l’espérons si Dieu le permet : nous verrons toujours plus ensemble toutes ces choses sur ce site et sur le site LeRetourAuxRacines.
      A bientôt, que l’Eternel te bénisse, toi et les tiens, en Yéshoua, notre Prince et rédempteur qui revient bientôt.
      Thomas.

      Réponse
  7. Marcelle LACAUSSADE

    J’ai aperçu moi-même ce genre de vidéo que j’ai fuis sachant ce qu’est la shrina et ne voulant surtout pas participer d’aucune façon à une telle abomination. Tu as bien fait Thomas de mettre les choses au clair, en espérant que certains se donneront la peine de chercher la vérité. J’ai vu également que notre Seigneur et Sauveur Yeshoua-Jésus est dénigré, maltraité, rabaissé, LUI qui est LE CHEMIN, LA VERITE, LA VIE, de plus en plus de textes abominables. Nous sommes à la fin annoncée et bientôt le Retour de notre Dieu et Roi. Shalom à toi Thomas et shabbat Shalom. Miryam

    Réponse
  8. PLANCKEEL

    Jamais je n’aurais penser que le mot shrina provoque chez certains un tel antisémitisme ou des propos d’une telle violence à l’égard du peuple élu d’HaShem !
    Aujourd’hui, il est facile de prendre un dictionnaire Hébreu/Français et chercher la signification, avant de divulguer de grandes erreurs très grave aux yeux du Tout-Puissant.
    Je crois qu’il faut faire très attention avec internet, il y a des sites qui sont utilisés par le diable pour déstabiliser les croyants mal affermis, nous sommes dans les temps de la fin et le diable le sait.
    Merci Thomas pour cette mise au point

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This