Inflation de haine gratuite : Notre dernier bastion contre un désastre imminent

par | Juil 20, 2023 | Actualité, Moussar/Morale divine | 2 commentaires

Jesus yeshoua curcifixion hai sans cause haine gratuite

Ce message présente un caractère d’urgence.

Les actualités, toujours plus folles, dépeignent sans aucun doute la tragique dégénérescence du monde occidental et des autres sociétés sur lesquelles s’épanche son influence destructrice.

En témoigne cet infime « échantillonnage du mal » :

Les récentes émeutes guerrières suite à la mort malheureuse de Nahel nous ont rappelé que la France est comme un grand bidon d’essence dans lequel déambulent, étincelle en poche, des foules ensorcelées qui ont fait alliance avec les pilleurs et les pyromanes du pays.

À peine plus loin dans le passé, il y a ce meurtre abominable et profondément satanique de la jeune Lola, égorgée puis démembrée pour des raisons aussi sordides que les basfonds de l’enfer.

Nous avons aussi la récente folie meurtrière de cet homme capable de poignarder en présence de tous « et à la face du soleil » des innocents, et pire encore, un bébé dans son landau.

Toujours dans un proche passé, il y a encore cette fillette de 4 ans violée par deux camarades de 5 et 7 ans dans une école maternelle de l’Essonne, en France.

On connait ce verset : « Le cri contre Sodome et Gomorrhe s’est accru, et leur péché est énorme. » (Genèse 18:20).

D’après l’avis de plusieurs pasteurs et rabbins, nous avons depuis longtemps largement dépassé le niveau d’iniquité de ces antiques cités perverties par le vice et on se demande comment une nouvelle ruine soudaine et sans remède n’a pas encore fondu sur notre monde…

Le mal, en plus d’être chronique, devient aigu, va croissant et les exemples cités plus haut ne sont hélas que quelques gouttelettes d’un océan de crasse, d’iniquité et de haine qui ne demande qu’à submerger et à noyer définitivement l’humanité.

Mais heureusement, bien que les brèches se multiplient (le naufrage de plusieurs par rapport à la foi), les eaux enflammées du jugement et de la « colère à venir » sont encore retenues, pour peu de temps encore, par ce barrage composé des pierres de la vertu et de la foi d’une poignée d’élus « qui n’ont pas plié les genoux » devant la bête comme il est écrit quelque part :

« Si je trouve dans Sodome 10 justes au milieu de la ville, je pardonnerai à toute la ville, à cause d’eux. » (Genèse 18:26,32)

Mais après l’évacuation du seul juste présent au sein de ces villes gravement pécheresses, L’Éternel « a condamné à la destruction et réduit en cendres les villes de Sodome et de Gomorrhe, les donnant comme exemple aux impies à venir » (2 Pierre 2:6).

Et de même, si Dieu « n’a pas épargné l’Ancien Monde lorsqu’il fit venir le déluge », nous comprenons l’urgence de la situation.

Il nous incombe de rejoindre le rang des cette minorité d’hommes et de femmes qui élèvent et consolident un mur protecteur et « se tiennent à la brèche devant L’Éternel en faveur du pays pour détourner sa fureur et l’empêcher de tout détruire ».

Et après que l’Éternel ait cherché des candidats à ce noble poste, que le Seigneur ne puisse pas dire : « je n’en trouve point. » (Ezechiel 22:30, Psaume 106:23)

Car le mur se fissure de toute part, les fuites se multiplient, « la pierre crie du milieu de la muraille » (Habakuk 2:9) et le barrage est au bord de la rupture.

Et s’il doit céder, que Dieu nous préserve d’avoir la moindre part à ce drame.

Chacun de nous avons le devoir d’apporter notre contribution, aussi modeste et petite soit-elle, pour colmater les brèches afin que le plus grand nombre « sortent de l’ivresse des pièges du diable »« soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. » 

Et au temps marqué, lorsque le barrage cèdera et laissera les flots du jugement se déverser sur un monde impénitent, nous pourrons dire avec Paul : « je vous déclare aujourd’hui que je suis pur du sang de vous tous » (Actes 20:26)

C’est dans ce contexte assez grave et solennel qu’il nous faut fixer notre attention sur le sujet qui devrait idéalement faire l’objet de toutes nos préoccupations : se battre contre le fléau de la haine gratuite qui, depuis des décennies, connait une inflation sans précédent comme Le Messie Yéshoua (Jésus) l’a très clairement annoncée pour notre temps :

« Le mal ne cessera de croître, et l’amour du grand nombre se refroidira. » (Matthieu 24:12)

Et surtout, ne nous trompons pas de combat : si la corde de l’arc n’est pas bien tendue, la flèche ira de côté ; jamais il n’est demandé au disciple du Messie de polémiquer avec l’esprit et les théoriciens de ce monde, d’en accepter ses thèses ou de suivre « les feux-follets de la spéculation scientifique ».

Nous n’y trouverons que déceptions, vaines controverses, querelles et divisions. Ce n’est de ce combat dont il s’agit.

Comme le diraient d’illustres prédicateurs : « De notre côté, nous jetons l’ancre dans le port de la Parole de Dieu. C’est là où se trouve notre paix, notre force, notre vie, notre espérance et notre bonheur. »

On ne se bat contre l’obscurité, on allume la lumière et pour renverser les desseins du malin, l’apôtre Pierre était très conscient de l’importance cardinale des « devoirs du coeur » et c’est pourquoi il fait de ce travail une priorité :

« Faites tous vos efforts pour joindre à votre foi la vertu… » Dans le texte grec, ce mot « vertu » nous parle de « bonté morale, d’excellence morale, comme la modestie, l’amour, la pureté…».

Notez bien que Pierre joint à la foi, la vertu (devoirs du coeur), car la foi sans vertu, à quoi sert-elle ? C’est pourquoi il nous demande d’y mettre toutes nos forces

Un même esprit animait la plume exercée et bénie du frère Paul, lorsqu’il nous a fait connaître quelle était, selon lui, la priorité des priorités :

« Et quand j’aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et toute la connaissance, quand j’aurais même toute la foi jusqu’à transporter des montagnes, si je n’ai pas l’amour, je ne suis rien. » (1 Corinthiens 13:2)

Si Paul parlait ainsi, c’est parce que « son oreille était éveillée » et qu’il savait « écouter comme écoute les disciples » (Esaïe 50:4).

Paul, ce prestigieux disciple du Maître Yéshoua – enseigné au pied des Sages d’Israël et pétris de leurs enseignements vertueux – ne s’embarrassait pas des affaires de ce monde et savait très bien ce qui avait causé la mort prophétisée du Messie, et ce qui amènerait ipso facto la destruction du second Temple et en bout de course, la fin de ce monde : la haine gratuite.

Voilà la bête immonde qu’il nous faut abattre.

Et cette « haine gratuite » que sème le malin dans nos coeurs ne peut être vaincue que par « l’amour gratuit » semé par ceux qui recherchent la paix : c’est ce qui est au coeur du message de l’Évangile.

Si l’Évangile est effectivement « puissance de Dieu et sagesse de Dieu pour ceux qui sont appelés » (1 Cor. 1:24), nous devrions prendre garde de porter ce message salvateur dans des récipients propres.

Et si, selon l’Écriture, « le sang de l’agneau et la parole de leur témoignage » ont raison de Satan (Apocalypse 12:11), c’est évidemment lorsqu’ils sont associés à la pureté du coeur et de la bouche.

Car comment la parole de notre témoignage pourrait être efficace si la même bouche se plait au mal, médit de ses frères et soeurs et suscite querelle et division ?

« De l’eau salée ne peut pas non plus produire de l’eau douce » (Jacques 3.12) et d’un « fiel amer » ne peut sortir aucune liqueur sucrée.

Car bénir le message et le service divin d’un individu au coeur prétentieux, moqueur ou chargé d’amertume et de rancoeur, ce serait, de la part de Dieu, sanctionner ses mauvaises attitudes et sa mauvaise langue.

C’est pourquoi il est écrit : « Soyez purs, vous qui portez les vases de l’Éternel. » (Ésaïe 52:11)

Et comment aimer et faire disparaître la haine gratuite si notre coeur n’est pas purifié de sa suffisance, de sa cruauté, de son égoïsme, de sa tortuosité et de ses mauvaises inclinaisons ?

C’est ici, précisément, que l’étude des « devoirs du coeur » rentre en jeu : qu’entend-on exactement par « devoirs du coeur » ? Comment fait-on pour oeuvrer dans ce sens et remplir ses « devoirs du coeur » ?

Par la grâce de l’Éternel béni soit-Il, j’ai pu mettre en place une modeste série vidéo que je t’invite à suivre afin d’y réfléchir ensemble.

Pour recevoir les vidéos de cette série et les messages associés, il suffit de s’inscrire via la popup ou de nous écrire s’il y a le moindre problème.

Puisse L’Éternel, par ce travail, aider le peuple de Dieu et le monde entier, à se défaire des liens de l’iniquité pour recevoir la Lumière véritable, celle du Messie d’Israël notre Sauveur et Maître. Amen.

▼ Réagissez à cet article en laissant un commentaire ! ▼

  • Note importante relative aux articles et vidéos faisant intervenir à la fois des juifs, des rabbins, des chrétiens et des pasteurs : Si vous avez une interrogation ou une incompréhension à ce sujet, nous vous renvoyons au volet concerné qui explique en détail notre position. Cliquez ici : F.A.Q - Rencontrer Dieu
  • Note sur les commentaires sur ce site et ailleurs (YouTube, etc.) : les commentaires ne sont publiés que s'ils sont conformes à La Politique De Modération du site : Lire la politique de modération

Veuillez citer la source lors de toute copie partielle ou complète des contenus de ce site web, ainsi que le rappellent justement les maximes des pères (Pirqé Avot) : « Quiconque cite l’auteur d’une parole amène la délivrance dans le monde ». Pour le reste, c’est entre vous et Dieu qui sonde les cœurs et qui rendra à chacun selon ses œuvres.

 

▼ Réagissez à cet article en laissant un commentaire ! ▼

2 Commentaires

  1. GINETTE

    Je désire ardemment , ajouter une prière journalière, qui me tient tant à coeur, Que l’Eternel nous donne la force de lutter contre les mauvaises pensées, qui nous sont soufflées par le menteur universel , remplaçons les par des louanges à D.ieu. Louanges de confiance, malgré les horreurs qui nous assaillent de toute part, même la science, nous clame la réalité de sa présence, alors même si c’est difficile de comprendre ses voies, l’obéissance et la soumission élémentaires, nous rapprochent de Lui ginette

    Réponse
  2. GINETTE

    Ô j’espère qu’il va y avoir une foule de commentaires qui suivront le mien, on ne peut rester insensibles devant tant d’horreurs , crois tu vraiment qu’une personne peut faire la différence ?de toute façon, je veux faire partie du « bataillon » qui se range face à l’adversaire du bien ! ginette

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernière vidéo publiée :

Conflit israélo-palestinien disséqué Part 11 – L’éclair apocalyptique du 7 octobre: « Shoah Bis » et résurgence de la bête nazie
Conflit israélo-palestinien disséqué Part 11 – L’éclair apocalyptique du 7 octobre: « Shoah Bis » et résurgence de la bête nazie
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow

Dernier article écrit publié :

Comment observer les 613 commandements de la Loi de Moïse ? Est-ce possible ? Preuves scripturaires et sagesse des sages.
Comment observer les 613 commandements de la Loi de Moïse ? Est-ce possible ? Preuves scripturaires et sagesse des sages.
Shadow

Derniers articles de la zone « Blog » (billets d’humeurs, actus, etc.) :

Guerre d’Israël 5784 – Communiqué 04 : le monde entier est pire qu’un cactus, il est ‘Hamas
Guerre d’Israël 5784 – Communiqué 03 : Le retour du Djihadisme de la mort, une menace mondiale ?
Guerre d’Israël 5784 – Communiqué 01 : Appel à la mobilisation des coeurs
previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Shadow

Rejoindre le canal WhatsApp du site RencontrerDieu :


Découvrez notre Plateforme d'Étude de la Torah :

Pour les convertis à Dieu qui veulent aller plus loin et étudier en profondeur la Torah d'Israël à la lumière de l'Alliance Renouvelée.


Pépite de vérité à la une actuellement :

protection dieu contre covid vaccin et complots

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :

Nous recommandons notre partenaire, la librairie juive hébraïque Ness :
Tweetez
Partagez
Enregistrer