Juifs, cathos, musulmans, athées : Ils expérimentent la véritable révélation du Dieu d'Israël (Hashem) !

Voulez-vous recevoir des témoignages inédits ? Restez informés en rejoignant plus de 2500 abonnés !


Vidéos, audio, articles : quand Dieu se révèle et s'expérimente au quotidien...

« Il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni libre, il n’y a plus ni homme ni femme; car tous vous êtes un en Jésus-Christ. Et si vous êtes à Christ, vous êtes donc la postérité d’Abraham, héritiers selon la promesse. » (Galates 3.28-29).

Voici un nouveau montage vidéo inédit venant apporter fraicheur et encouragement à la multitude grâce à la révélation divine qu’il y a en Jésus-Christ le juste, ce glorieux Seigneur et Sauveur, ce prince de vie venue, il y a plus de 2000 ans, fouler de son pied divin cette terre agonisante, répandant la vie chez tous ceux qui croiraient en son nom !

Le Dieu véritable et éternel ne peut être contenu dans aucun système religieux. Ce Dieu Saint et juste a donné à l’humanité un livre dans lequel est consigné tout le conseil de Dieu, ce livre s’appelle la Bible : un livre merveilleux qui nous révèle non seulement la personne divine mais nous donne aussi le moyen d’accéder à la vérité, à la véritable liberté et à la vie éternelle, c’est à dire à ce grand salut tenu en réserve pour ceux qui aiment Dieu et qui placent leur confiance en Jésus-Christ, son précieux Fils. Si vous avez encore des doutes sur la fiabilité de la Bible ou si on vous a malicieusement fait croire qu’elle était rempli d’erreurs et de contradictions allez donc visitez la rubrique « fiabilité de la Bible ».

Dans ce divin ouvrage préservé par la main de Dieu à travers les millénaires, il n’est fait référence à aucun système religieux : ni protestantisme, ni catholicisme, ni pentecôtisme, ni baptiste, ni luthériens, ni musulmans. Tout cela n’est que pur invention humaine, des rajouts typiquement charnels venant jeter trouble et confusion. Déjà en son temps, l’apôtre Paul dénonçait cette tendance à créer la division :

« Mes frères, j’ai appris à votre sujet, par les gens de Chloé, qu’il y a des disputes au milieu de vous. Je veux dire que chacun de vous parle ainsi : Moi, je suis de Paul ! et moi, d’Apollos ! et moi, de Céphas ! et moi, de Christ ! Christ est-il divisé ? Paul a-t-il été crucifié pour vous, ou est-ce au nom de Paul que vous avez été baptisés ? »(1 Corinthiens 1 : 12-11-13) N’est-ce pas exactement ce que l’on observe ? « Je suis catholique » dit l’un « et moi je suis protestant » dit l’autre ! Allons donc ! Avec Paul, je dirais : « le protestantisme a-t-il été crucifié pour vous ? Luther et Calvin ont-ils été crucifiés pour vous ? Ou est-ce au nom du protestantisme que vous avez été baptisés ? » Certains diront qu’il s’agit juste d’un titre afin de différencier les différents mouvements ; je répondrais à cela que les membres de l’église primitive, cette église ayant « bouleversé le monde » (actes 17 : 6), étaient tous unis d’un seul coeur et d’une seule âme et sans aucun titre durant des siècles. Lorsqu’un semblant de division dénominationnelle apparaissait, nous venons de voir juste auparavant la réaction de Paul, une des colonnes de l’église. Paul continuera régulièrement dans ses épîtres à le rappeler aux églises : « Je vous exhorte, frères, par le nom de notre Seigneur Jésus-Christ, à tenir tous un même langage, et à ne point avoir de divisions parmi vous, mais à être parfaitement unis dans un même esprit et dans un même sentiment. » (1 corinthiens 1 : 10).

Lorsqu’une personne choisit d’abandonner le mal et de suivre les voies de Dieu, la Bible ne déclare jamais qu’une telle personne serait devenu chrétienne, protestante, baptiste ou encore catholique mais l’écriture nous parlera plutôt des incroyants « qui se convertissent à Dieu » (Actes 15.19), tellement plus simple et véritable ! Revenons donc à la simplicité de l’évangile pure de Christ ! L’apôtre Paul s’exprimera ainsi en parlant des incroyants que Dieu a touché : « Car on raconte, à notre sujet (…) comment vous vous êtes convertis à Dieu, en abandonnant les idoles pour servir le Dieu vivant et vrai » (1 Théssaloniciens 1.9). L’écriture est clair, il n’est jamais question d’un système religieux mais d’une relation vivante avec un Dieu vivant ou chaque enfant de Dieu constitue une partie du corps de l’église de Christ qui n’est pas composé de bois et de pierre mais de « pierres vivantes » qui sont les croyants formant l’édifice de Dieu ici bas, « une maison spirituelle » (1 Pierre 2.5) : « En lui (Christ) tout l’édifice, bien coordonné, s’élève pour être un temple saint dans le Seigneur » (Ephésiens 2.21). Paul lui même ne dit-il pas à ses contemporains : « Mais le Très-Haut n’habite pas dans ce qui est fait de main d’homme, comme dit le prophète : Le ciel est mon trône, Et la terre mon marchepied. Quelle maison me bâtirez-vous, dit le Seigneur, Ou quel sera le lieu de mon repos ? N’est-ce pas ma main qui a fait toutes ces choses ?. » (Actes 7.48-50). Chaque croyant véritable est « le temple du Saint-Esprit » de Dieu et l’ensemble des croyants forme la seule, unique et véritable église de Dieu !

Ainsi cette vidéo démontre efficacement cette merveilleuse réalité en nous rappelant qu’en Dieu, il n’y a ni juifs, ni protestants, ni musulmans, ni catholiques mais de simples enfants de Dieu sauvés par la grâce de Dieu par le moyen de la foi en Jésus-Christ. Dans cette vidéo, catholiques, protestants, musulmans, athées, ont tous été saisi par ce même vrai Dieu bon et puissant pouvant transformer n’importe quel coeur ayant « l’amour de la vérité pour être sauvé » du terrible jugement qui s’en vient sur le monde car, que personne ne s’y trompe : Dieu « ne tiens pas le coupable pour innocent » (Exode 34.7) et « on ne se moque pas de Dieu. Ce qu’un homme aura semé, il le moissonnera aussi » (Galates 6.7). Nous avons tous fauté, nous sommes tous coupable d’une façon ou d’une autre et au regard de la justice et de la sainteté parfaite du Dieu de l’univers, nous devons tous subir la sanction divine : la damnation éternelle. Cette effroyable réalité doit bien nous faire comprendre qui est Dieu : il transcende toute chose aussi bien dans son amour et ses bienfaits que dans sa colère et ses sanctions mais parce que « la miséricorde triomphe du jugement » (Jacques 2.3), Dieu a fourni le seul et unique moyen pour ne pas violer sa propre justice tout en nous permettant d’échapper à l’enfer et nouer ainsi avec nous une véritable relation, relation que le péché avait brisé. Une relation d’amour permettant du même coup d’accéder à son royaume parfait et glorieux à venir. Il est important de saisir l’immensité glorieuse de l’Évangile : Dieu lui même s’est fait chair dans la personne de son Fils Jésus-Christ afin de prendre sur Lui la punition et la sanction éternelle que l’on méritait : parce que Jésus représente la plénitude de la divinité dans un corps d’homme, il fut le seul juste capable d’absorber la totalité de la sanction divine en offrant sa vie sur la croix dans d’atroces souffrances dans le seul but de sauver du jugement quiconque se repent de ses fautes, décide de croire en lui pour ensuite le suivre. Il est devenu le substitut de celui qui croit. Celui qui rejette ce cadeau portera lui même le jugement de Dieu. Oui les saintes écritures sont tellement clair : « Vous qui étiez morts par vos offenses et par l’incirconcision de votre chair, Christ vous a rendus à la vie avec lui, en nous faisant grâce pour toutes nos offenses; il a effacé l’acte dont les ordonnances nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l’a détruit en le clouant à la croix; » Colossiens 2.13-14.

Christ est ensuite véritablement ressuscité d’entre les morts le troisième jour ! Oh Gloire des gloires, voici que ce prince de la vie démontre au monde sa totale victoire sur la mort et le péché en revenant à la vie devant nuée de témoins ! « Après qu’il eut souffert, il leur apparut vivant, et leur en donna plusieurs preuves, se montrant à eux pendant quarante jours, et parlant des choses qui concernent le royaume de Dieu. » (Actes 1.3) ; « Ensuite, il est apparu à plus de cinq cents frères à la fois, dont la plupart sont encore vivants, et dont quelques-uns sont morts. » 1 (Corinthiens 15.6)

Ainsi, avec Paul, nous pouvons nous exclamer :  « La mort a été engloutie dans la victoire. O mort, où est ta victoire ? O mort, où est ton aiguillon ? »  (Corinthiens 15.54-55)

Quelle merveille ! Avec le prophète Ésaïe, nous pouvons aussi, dans la confiance, déclarer au Dieu vivant : « Tu as pris plaisir à retirer mon âme de la fosse du néant, Car tu as jeté derrière toi tous mes péchés. » (Ésaïe 38.17).

Cher ami lecteur, qui que tu sois, Christ est mort pour toi ! Il a versé son précieux sans pour toi ! Il a subit ton jugement et te permet d’échapper à la colère et au jugement à venir pour rentrer dans une relation intime avec le Dieu vivant, si toute fois tu ne le rejette pas et décide de le suivre ! Oh toi qui lit ces lignes et qui n’est pas sauvé, ne commettrais-tu pas un terrible acte de folie en passant ton chemin devant une chose aussi extraordinaire ? Ne t’arrêterais-tu pas un instant pour réfléchir et prendre par la foi ce merveilleux cadeau ?

Puisses-tu prendre ce cadeau par la foi et marcher dans ce chemin étroit qui mène à la vie, en priant ce glorieux Dieu, en lisant régulièrement sa Parole écrite, la pratiquant au mieux possible et tu verras sa puissante main se déployer sur ta vie ! De plus, ne l’oublie pas : Par la foi en Jésus, tu obtiens aussi désormais tout pouvoir sur l’ennemi et le monde démoniaque, ne l’oubli jamais ! Le Christ dira à ceux qui l’aiment et le suivent : « Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l’ennemi; et rien ne pourra vous nuire. » (Luc 10.19), ne l’oublie pas, c’est une promesse véritable à saisir par la foi et à mettre en pratique ! Que ta nouvelle vie commence mais n’en soit pas étonné : tu auras de nombreuses épreuves et persécutions car comme a dit le Christ : « Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite : Le serviteur n’est pas plus grand que son maître ni l’apôtre plus grand que celui qui l’a envoyé. S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi; » (Jean 15.20). Mais au sein de l’épreuve, Dieu saura nous donner les moyens d’en sortir plus fort encore, tant que nous demeurons dans la foi, vous irez de gloire en gloire et de victoire en victoire malgré les difficultés nombreuses !

Que le Père des lumières vous conduise à son Salut !

1 Commentaire

  1. KAMBOU SANSAN GUY FABIEN

    Merci

    Réponse

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This
premade-image-14_mod_rd_temoignage

« Nous disons ce que nous savons, et nous rendons témoignage de ce que nous avons vu; »

(Jean 3.11)

Restez informés en rejoignant plus de 2500 abonnés !


 

C'est fait, vous êtes abonné !