Déclaration de foi

« Nous n'avons point une conduite astucieuse, et nous n'altérons point la parole de Dieu. Mais, en publiant la vérité, nous nous recommandons à toute conscience d'homme devant Dieu. » (2 Corinthiens 4.2)

« Car ce qui fait notre gloire, c’est ce témoignage de notre conscience, que nous nous sommes conduits dans le monde, et surtout à votre égard, avec sainteté et pureté devant Dieu, non point avec une sagesse charnelle, mais avec la grâce de Dieu. » (2 corinthiens 1.12)

declaration foi Bible-Dix-Commandements small– Nous croyons au seul Dieu unique et véritable, YHWH, le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, en dehors duquel il n’y a point d’autre Dieu, Père des lumières, chez qui il n’y a ni changement, ni variation d’ombre (Exode 3: 14 – 15;  Jacques 1 : 17; 2 : 19).

– Nous croyons que Yéshoua est Le Messie d’Israël, Le Fils de Dieu venu une première foi en tant que Messie Ben (fils) Joseph pour manifester le Salut à l’humanité pécheresse (1 Timothée 3 : 16) avant de revenir en tant que Messie Ben David pour juger le monde à la fin des temps et rendre à chacun selon ses œuvres « réservant la vie éternelle à ceux qui, par la persévérance à bien faire, cherchent l’honneur, la gloire et l’immortalité; mais l’irritation et la colère à ceux qui, par esprit de dispute, sont rebelles à la vérité et obéissent à l’injustice. »  (Romains 2.7-8)

– Nous croyons que le Messie Yéshoua, dans sa première venue, est venu faire l’expiation des péchés du peuple de Dieu (Hébreux 2.17) par sa mort par crucifixion et sa résurrection d’entre les morts le 3ème jour (1 corinthiens 15.3-8)

– Nous croyons que le Messie, en offrant volontairement sa vie, a laissé couler un sang plus précieux et excellent que le sang des animaux utilisé dans le sacerdoce lévitique (1 Pierre 1.19 ; hébreux 9, 10, 12, 13)  ; ce sang versé est celui de l’alliance renouvelé qui a été répandu une fois pour toute pour les péchés d’Israël et du monde entier (Matthieu 26.28) ; ce sang versé a le pouvoir d’offrir le pardon des péchés en ôtant les péchés de quiconque croit en Lui et se repent des ses fautes, permettant une relation nouvelle et direct avec le Dieu d’Israël au moyen de la foi en Yéshoua le Messie.

– Nous croyons qu’après sa résurrection, Le Messie Yéshoua est apparu à un grand nombre de témoins et qu’il est ensuite monté au ciel où il siège à la droite de la majesté divine « jusqu’aux temps du rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé anciennement par la bouche de ses saints prophètes. » (actes 3.15-21)

– Nous croyons que par l’oeuvre du Messie et les plans insondables et mystérieux de Dieu, le Salut est rendu accessible depuis plus 2000 ans aux nations du monde entier comme l’affirme la tradition juive qui parle d’une période finale de 2000 ans destinée aux « gentils » avant le rétablissement d’Israël et le règne du Messie durant le millénium (Romains 11.25-27).

– Nous croyons que le Messie Yéshoua est l’image parfaite du Dieu invisible (colossiens 1.15), le reflet de sa gloire et l’empreinte de sa personne (Hébreux 1 : 2 – 3)

– Nous croyons être sauvés par la foi en Dieu et en son Messie Yéshoua sans les œuvres de la loi.

– Nous croyons en la nécessite absolue pour tout nouveaux convertis, de passer par un seul et unique baptème d’eau par immersion totale du corps à l’âge de conscience (Marc 16.16 ; 1 Pierre 3.21) et rejetons toute forme de baptême des bébés tels que pratiqués dans l’Eglise catholique.

– Nous croyons en l’action bienfaisante de l’Esprit Saint que Dieu donne à Ses enfants. Nous croyons que l’Esprit Saint oeuvre avec efficacité et puissance dans la vie de ceux qui se repentent, obéissent à Dieu et gardent Sa Parole (Actes 5.32).

– Nous croyons que sans la repentance et l’obéissance à la Parole de Dieu qui est la vérité, les disciples peuvent recevoir « un autre esprit », croire en « un autre Jésus » (2 Corinthiens 11.4) et ainsi se « tromper eux même par de faux raisonnement » (Jacques 1.22),  d’où l’importance d’être munis des mêmes sentiments que les juifs de Bérée qui « examinaient chaque jour les Écritures, pour voir si ce qu’on leur disait était exact. » (Actes 17.11)

– Nous croyons que par la foi en Yéshoua le Messie d’Israël, nous ne sommes plus des gens du dehors ni des étrangers à la maison de Dieu (Ephésiens 2.19) mais nous sommes adoptés par Dieu (Ephésiens 1.5) et intégrés/entés/greffés à son peuple Israël (Romains 11) : nous héritons des mêmes promesses, du droit de cité en Israël, de la même loi et des mêmes alliances (Ephésiens 2.11-13)

– Nous croyons que tout nouveau converti doit se conformer dès le début de sa conversion aux 4 lois de Moïse données par les apôtres en actes 15, charge que l’Esprit Saint a jugé bon d’imposer aux païens qui viennent à la foi dans le Dieu d’Israël au travers du Messie Yeshoua (Actes 15.28) : S’abstenir de toute impudicité/relation sexuelle hors mariage/, s’abstenir de la souillure des idoles, des animaux étouffées et du Sang. Comme spécifié en actes 15.21, grâce à l’enseignement des lois divines dispensées chaque Shabbat par des enseignants de Torah qualifiés, nous croyons que chaque disciple pourra ensuite grandir progressivement et sans condamnation dans le reste des commandements divin afin de vivre une vie de bénédiction dans la piété et la sanctification, une vie heureuse et en accord avec la volonté de Dieu.

– Nous croyons qu’après avoir été sauvés, nous devons produire des fruits dignes de la repentance, travailler à devenir des disciples affermis (Matthieu 28.19) et ainsi obéir avec joie à Dieu en étudiant et en observant la loi divine selon la mesure de foi de chacun afin de marcher comme Le Messie a lui même marché (1 Jean 2.6) et « croître en sagesse, en stature et en grâce devant Dieu et devant les hommes » (Luc 2.46-52 ; 2 Timothée 3.16), ce que l’alliance renouvelée appelle « la sanctification sans laquelle personne ne verra le Seigneur » (Hébreux 12.4), « l’obéissance de la foi » (Romains 1.5), « garder les commandements du Père » (1 Jean 5.3, apocalypse 14.12) ou encore « travailler à son Salut avec crainte et tremblement » (Philippiens 2.12).

– Nous croyons en la déclaration solennelle de Yéshoua (Jésus) sur la validité de la loi de Dieu donnée à Moïse tant que ne sera pas instauré le nouveau ciel et la nouvelle terre dans laquelle vivront à toujours les rachetés en présence de Dieu (Matthieu 5 : 17 – 20; Apocalypse  21 : 1 – 3; 22 : 1 – 5 ; Jérémie 33.19-22)

– Pour les convertis, nous croyons en l’immense bénédiction qu’il y a dans l’observation de la loi divine (Deutéronome 11.27), en sa bienfaisance, sa justice, sa sainteté (1 Timothée 1.8 ; Romains 7.12), ses merveilles, ses richesses et ses trésors insondables ainsi que le confesse le Roi David dans son éloge à la loi dans le psaume 119 qui est le plus long psaume de la Bible.

– Nous croyons que beaucoup de maux dans l’Eglise tirent leur sources dans la négligence de l’étude et la mise en pratique de la loi divine ainsi que toute l’Ecriture nous le montre (Ésaïe 48.18).

– Nous croyons en la totalité des 10 commandements ainsi que de toutes les autres lois divines données à Moïse ainsi qu’en leur caractère parfait, véritable et éternel (livre des psaumes).

– Nous croyons que le seul véritable jour de repos et d’adoration de l’Eternel telle que prescrit par l’autorité divine et observé par Le Messie, les premiers apôtres et les premiers disciples, a lieu le septième jour, du vendredi soir au samedi soir et non le dimanche dont l’observation est une tradition d’homme issue du catholicisme et mise en place seulement plusieurs siècles après le début de l’Eglise primitive.

– Nous croyons que Dieu ne prend pas plaisir à quiconque modifie, ôte ou retranche de Sa Parole le moindre commandement de Dieu en enseignant aux hommes à faire de même (Deutéronome 4.2, 12.32 ; Matthieu 5.17-18) mais que quiconque le craint et observe ses lois parfaites en enseignant aux hommes à faire de même lui est agréable (Actes 10.35, Matthieu 5.19).

– Nous croyons en la totalité des Ecritures (La Bible) et leur suprématie sur toutes les déclarations d’hommes, de quelque statut que ce soit dans une assemblée ou dénomination du christianisme (1 Timothée 3 : 16; Romains 3 : 4 ; Jude 1.3-4).

– Nous croyons qu’aucun convertis à Dieu, après avoir proposé et partagé la vérité divine, n’a le droit d’imposer l’Evangile ou les lois divines à son prochain, quel qu’il soit. La liberté de conscience et le libre arbitre sont des choses précieuses, Dieu lui même ne violant aucune conscience. Se repentir et suivre les voies divine étant un choix personnel motivé par la Vérité et l’amour de Dieu. Chacun est libre de suivre les voies de Dieu ou celles de Satan. Si Dieu veut sauver chaque homme et lui offrir la félicité éternel, n’oublions pas qu’Il a aussi besoin de bois pour le feu, le carburant de l’enfer étant les impies et les pécheurs, peu importe leur piété d’apparences (Jérémie 5.11-14 ; Ésaïe 30.33 ; Romains 9.22).

– Nous croyons que beaucoup de ceux qui ont goûtés au salut peuvent le perdre s’ils se rebellent (Tite 1.16), suivent des faux docteurs et des faux prophètes (Matthieu 23.13) se reposent sur une fausse grâce permissive (Jude 1.4 ; Tite 2.12), aiment le monde et les choses qui sont dans le monde (1 Jean 2.15-16), retournent à leur péché et négligent l’autorité de la Parole de Dieu en ne faisant aucun effort pour se sanctifier (nombres 16.33 ; 2 Pierre 2.20-22 ; hébreux 10.26-31).

– Nous croyons au châtiment éternel réservé à Satan, ses anges et aux infidèles dans l’étang de feu et de souffre (Apocalypse 20 : 10).

– Nous croyons que ce qui est appelé « Nouveau Testament » ne peut être compris quand on néglige une étude minutieuse et approfondie de ce qui est appelé « Ancien Testament » (Luc 24 : 27)

– Nous croyons que la compréhension de nombreux textes de la nouvelle alliance est galvaudée et parfois même très dangereuse lorsque l’on omet le contexte, la pensée et la culture juive de leur auteur (2 Pierre 3.16, 2 Timothée 2.2)

– Nous croyons au rétablissement nécessaire du christianisme dans ses racines juives dont il s’est détaché depuis deux millénaires à cause des enseignements pernicieux de soi-disant “Pères de l’Eglise” (Zacharie 8 : 23).

– Nous croyons en la future réunion de la maison d’Israël et de la maison de Juda ainsi qu’au salut national promis par le Seigneur à Israël (Romains 11 : 26).

– Nous croyons aux ministères des anges de Dieu auprès des humains (Hébreux 1 : 14).

– Nous croyons en l’existence consciente de l’être humain après sa mort (Luc 16 : 19 – 30).

– Nous croyons que la connaissance de l’eschatologie n’a aucune incidence sur le salut.

– Nous croyons en la réunion des Saints dans les nuées avec le Seigneur au temps de Dieu, après la tribulation, pendant que l’Antéchrist et ses acolytes subiront la colère de Dieu (Matthieu 24 : 29 – 31).

– Nous croyons en l’établissement d’un royaume millénaire sur la terre, avec à sa tête le Roi promis de la maison de David qui sera relevée (Apocalypse 20 : 4 – 5).

– Nous croyons au renouvellement du ciel et de la terre et à l’instauration du Trône de Dieu et de l’agneau sur la nouvelle terre où seront consolés les rachetés qui y vivront éternellement (Apocalypse  21 : 1 – 3; 22 : 1 – 5).

– Nous reconnaissons la richesse et l’importance de la sagesse juive préservée depuis des milliers d’années par l’effort de nombreux juifs qui ont sût préserver leur héritage et la transmission orale au travers de leur vaste littérature (Romains 3.2).

– Nous croyons à l’importance de bénir Israël (Genèse 27.29), de ne pas s’enorgueillir au dépens de nos frères ainés (Romains 11.20) mais de considérer tout israélite avec amour, respect et humilité sachant bien que le Messie vient des juifs (Jean 4.22) et que le Dieu véritable leur a confié Ses oracles (Romains 3.2).

– En dehors de ce qui est publié sur ce site, nous ne cautionnons pas forcément la totalité des enseignements présent dans la vaste littérature juive tels que ceux présent dans le Talmud et le Zohar bien que nous apprécions par ailleurs beaucoup les enseignements qui y sont présent, ainsi que nous ne cautionnons pas forcément la totalité des enseignements des Ravs et des Rabins en dehors de ce site web bien que nous apprécions également beaucoup plusieurs de leurs enseignements lorsqu’ils sont conformes à la Torah et à l’Evangile. Veuillez lire à cet égard la mise en garde spéciale : Zohar, Talmud, Torah, Rav, Rabbin – Mise en garde spéciale

Share This
premade-image-14_mod_rd02

« Un coeur intelligent cherche la connaissance »

(Proverbes 15.14)

Recevez les dernières nouveautés et informations du site web en rejoignant plus de 3000 abonnés !


 

C'est fait, vous êtes abonné !